Tous types

STING LE 10 JUILLET A CANNES

Connu en tant que chanteur-bassiste et auteur-compositeur du groupe pop-rock The Police, puis pour sa carrière solo couronnée de succès, Sting a vendu plus de 100 millions d’albums et compte un nombre impressionnant de récompenses dont 16 Grammy Awards. Egalement acteur et écrivain, la star britannique qui sillonne le monde depuis 40 ans continue de nous surprendre avec un rock énergique et un jeu de scène incroyable ! Après la sortie de 57th & 9th, son dernier album acclamé par la critique et son premier projet pop/rock depuis plus de dix ans, Sting et la superstar du reggae Shaggy sortent le 20 avril prochain leur album collaboratif aux sonorités des îles, intitulé 44/876.  Depuis presque trois décennies maintenant (dès 1989), Sting mène en solo une carrière exemplaire. Il a fait paraître quinze albums sous son nom et reçu dix Grammy Awards supplémentaires, deux Brit Awards, un Golden Globes, un Emmy, trois nominations aux Oscars, le Century Award du magazine Bilboard et le prix de la “Personnalité de l’année 2004” pour MusiCares. Également membre du Hall of Fame des auteurs-compositeurs, Sting a reçu les honneurs du Kennedy Center. Durant son illustre carrière, Sting a vendu plus de 100 millions d’albums, entre son groupe The Police ou en solo.  Sting apparaît dans plus de 15 films et a écrit deux livres, dont Broken Music, la meilleure vente de la série mémoires du New York Times. Son soutien constant à diverses organisations mondiales pour la défense des droits de l’homme donne un reflet de son art dans une quête plus universelle. Il a fondé en 1989 avec sa femme Trudie Styler le Rainforest Fund, une fondation qui œuvre tant pour la protection des forêts tropicales humides de la planète que pour les peuples et tribus qui y vivent. Ensemble, ils ont organisé 18 concerts caritatifs afin de lever des fonds et éveiller les consciences sur la situation dangereuse des ressources de notre planète. Depuis sa création, le Rainforest Fund a développé un réseau d’organisations de travail interconnectées dans plus de 20 pays.

Connu en tant que chanteur-bassiste et auteur-compositeur du groupe pop-rock The Police, puis pour sa carrière solo couronnée de succès, Sting a vendu plus de 100 millions d’albums et compte un nombre impressionnant de récompenses dont 16 Grammy Awards. Egalement acteur et écrivain, la star britannique qui sillonne le monde depuis 40 ans continue de nous surprendre avec un rock énergique et un jeu de scène incroyable !

Après la sortie de 57th & 9th, son dernier album acclamé par la critique et son premier projet pop/rock depuis plus de dix ans, Sting et la superstar du reggae Shaggy sortent le 20 avril prochain leur album collaboratif aux sonorités des îles, intitulé 44/876. 

Depuis presque trois décennies maintenant (dès 1989), Sting mène en solo une carrière exemplaire. Il a fait paraître quinze albums sous son nom et reçu dix Grammy Awards supplémentaires, deux Brit Awards, un Golden Globes, un Emmy, trois nominations aux Oscars, le Century Award du magazine Bilboard et le prix de la “Personnalité de l’année 2004” pour MusiCares. Également membre du Hall of Fame des auteurs-compositeurs, Sting a reçu les honneurs du Kennedy Center. Durant son illustre carrière, Sting a vendu plus de 100 millions d’albums, entre son groupe The Police ou en solo. 

Sting apparaît dans plus de 15 films et a écrit deux livres, dont Broken Music, la meilleure vente de la série mémoires du New York Times. Son soutien constant à diverses organisations mondiales pour la défense des droits de l’homme donne un reflet de son art dans une quête plus universelle. Il a fondé en 1989 avec sa femme Trudie Styler le Rainforest Fund, une fondation qui œuvre tant pour la protection des forêts tropicales humides de la planète que pour les peuples et tribus qui y vivent. Ensemble, ils ont organisé 18 concerts caritatifs afin de lever des fonds et éveiller les consciences sur la situation dangereuse des ressources de notre planète. Depuis sa création, le Rainforest Fund a développé un réseau d’organisations de travail interconnectées dans plus de 20 pays.

10 juillet 2018
12 juillet 2018

MASSIVE ATTACK LE 19 JUILLET A NICE

C’est le seul nom qui a déjà été dévoilé dans la programmation de la 70è édition du rendez-vous niçois. Le groupe britannique sera sur la scène Masséna le jeudi 19 juillet Ces artistes ont réussi à transformer ce spleen, cette mélancolie si caractéristique en un genre musical: le trip hop. Savant mélange de soul, de hip-hop, et de dub. Le groupe Massive Attack sera sur la scène Masséna le jeudi 19 juillet 2018, dans le cadre du Nice Jazz Festival. Comme un clin d’œil, les artistes devaient se produire sur cette même scène le 19 juillet 2016…Année de l’annulation de l’événement, à la suite de l’attentat. GROUPE ENGAGÉ
"Nous célébrerons cet été le 70e anniversaire du Nice Jazz Festival. Je me réjouis que Massive Attack, groupe d’envergure internationale, soit à nouveau à l’affiche", note le maire de Nice, Christian Estrosi. Et les réjouissances risquent d’être immenses pour le public face à ce groupe emblématique d’une époque (les années 1990-2000) et d’une ville: Bristol, berceau d’un autre collectif phare Portishead et de Banksy, pointure du street-art. Un concert qui aura,certainement, tout pour marquer les esprits des fans. D’abord parce que cette année marque les 20 ans de l’album Mezzanine devenu mythique depuis sa sortie en 1998. Puis, en live, ce sont des bêtes de scène. La scène, c’est un espace de jeux pour eux. Un espace aussi pour défendre leur engagement. Massive Attack lance, très souvent, des missives. Des messages marqueurs de prise de position. C’était le cas au moment du débat sur le Brexit. Lors d’un concert à Londres, le groupe emmené par Robert Del Naja alias Robert 3 D, avait fait retentir le titre Eurochild ( enfant de l’Europe). Une chanson qui n’avait pas retenti sur les scènes depuis 18 ans. Une première tête d’affiche qui promet un concert hors normes. La programmation du Nice Jazz Festival va s’étoffer et être dévoilée au fil des semaines.

C’est le seul nom qui a déjà été dévoilé dans la programmation de la 70è édition du rendez-vous niçois. Le groupe britannique sera sur la scène Masséna le jeudi 19 juillet

Ces artistes ont réussi à transformer ce spleen, cette mélancolie si caractéristique en un genre musical: le trip hop. Savant mélange de soul, de hip-hop, et de dub.

Le groupe Massive Attack sera sur la scène Masséna le jeudi 19 juillet 2018, dans le cadre du Nice Jazz Festival. Comme un clin d’œil, les artistes devaient se produire sur cette même scène le 19 juillet 2016…Année de l’annulation de l’événement, à la suite de l’attentat.

GROUPE ENGAGÉ

"Nous célébrerons cet été le 70e anniversaire du Nice Jazz Festival. Je me réjouis que Massive Attack, groupe d’envergure internationale, soit à nouveau à l’affiche", note le maire de Nice, Christian Estrosi.

Et les réjouissances risquent d’être immenses pour le public face à ce groupe emblématique d’une époque (les années 1990-2000) et d’une ville: Bristol, berceau d’un autre collectif phare Portishead et de Banksy, pointure du street-art.

Un concert qui aura,certainement, tout pour marquer les esprits des fans. D’abord parce que cette année marque les 20 ans de l’album Mezzanine devenu mythique depuis sa sortie en 1998.

Puis, en live, ce sont des bêtes de scène. La scène, c’est un espace de jeux pour eux. Un espace aussi pour défendre leur engagement. Massive Attack lance, très souvent, des missives. Des messages marqueurs de prise de position.

C’était le cas au moment du débat sur le Brexit. Lors d’un concert à Londres, le groupe emmené par Robert Del Naja alias Robert 3 D, avait fait retentir le titre Eurochild ( enfant de l’Europe).

Une chanson qui n’avait pas retenti sur les scènes depuis 18 ans. Une première tête d’affiche qui promet un concert hors normes. La programmation du Nice Jazz Festival va s’étoffer et être dévoilée au fil des semaines.

19 juillet 2018