ECOLES FERMEES 3 SEMAINES, RESTRICTIONS ETENDUES POUR 4 SEMAINES DANS TOUTE LA FRANCE, REOUVERTURES ESPEREES DES LA MI-MAI

CANNES RADIO
Crédit: capture écran BFM TV

Retour ce matin sur les nouvelles mesures annoncées hier soir par Emmanuel Macron face au Covid-19.

 

Le confinement en vigueur depuis la mi-mars dans les Alpes-Maritimes et 18 autres départements, s’étend à l’ensemble du pays pour 4 semaines à partir de samedi soir.  Avec tout de même la possibilité de se déplacer entre régions pendant le week-end de Pâques. Mais pas de grands rassemblements familiaux.

A partir du 5 avril, comme c’est le cas dans notre département, les déplacements inter-régionaux seront interdits sauf raison impérieuse. Pas besoin d’attestation en journée dans la zone des 10 kilomètres autour de chez soi, au-delà elle reste nécessaire ainsi que pour le couvre-feu de 19 heures à 6 heures du matin. Les contrôles vont se renforcer pour limiter les rassemblements sur la voie publique.

 

Les commerces dits non essentiels comme les vêtements vont fermer. Le télétravail devient la règle 4 jours sur 5 pour les entreprises qui peuvent le pratiquer.

 

 

 

 

 

 

Les établissements scolaires et les crèches vont fermer pour trois semaines à partir de lundi.

La semaine prochaine les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison. Puis ce sera deux semaines de vacances pour tous les élèves. Les 3 zones fusionnent.

La rentrée aura donc lieu le 26 avril, physiquement, pour les maternelles et les primaires et à distance, pour les collèges et les lycées".

Les collégiens et les lycéens pourront retourner en cours à partir du 3 mai, "le cas échéant, avec des jauges adaptées".

Emmanuel Macron

Les étudiants pourront continuer à se rendre à l'université "pour une journée par semaine". 

Emmanuel Macron a précisé que les mesures économiques pour accompagner les parents resteront en vigueur. "Les parents qui devront garder leurs enfants, qui ne peuvent pas télétravailler, auront le droit au chômage partiel. Pour les salariés, commerçants, les indépendants, les entrepreneurs et les entreprises, tous les dispositifs actuellement en vigueur seront prolongés." 

 

 

 

Pour faire face à l’afflux de malades dans les hôpitaux, Le Président de la République a promis des renforts supplémentaires avec le passage de 7 000 à 10 000 lits de réanimation. Il a rendu hommage aux soignants sur le pont depuis plus d'un an. Le chef de l'Etat a entamé son allocution en évoquant "un an de peines, d'épreuves, où nous aurons été au moins quatre millions et demi à contracter le virus, et où bientôt 100 000 familles auront été endeuillées". Malgré les efforts importants consentis par les français le virus a continué de circuler" et à se propager avec le variant anglais plus contagieux et virulent.

 

Le chef de l’Etat espère contenir l'épidémie grâce à la vaccination. Elle sera élargie à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans dès le 16 avril, puis à toutes celles de plus de 50 ans. Les personnes de moins de 50 ans suivront mi-juin et "d'ici à la fin de l'été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés".

 

Pour cette accélération, le gouvernement compte sur l'arrivée du quatrième vaccin, celui Johnson & Johnson. Environ huit millions de doses seront livrées d'ici à fin juin, dont 500 000 doses en avril, a annoncé le ministère de la Santé. Jusqu'à présent, quelque 8,2 millions de premières doses et 2,8 millions de secondes ont été injectées en France.

 

En outre, pour les professions les plus exposées, en particulier les enseignants et les forces de l'ordre, une "stratégie de vaccination spécifique" sera mise en place ces prochains jours.

Le président de la République a cependant reconnu des difficultés pour prendre rendez-vous dans la vaccination des personnes de plus de 70 ans :  "L'ensemble des plus de 75 ans qui n'ont pas réussi à obtenir un rendez-vous seront appelés", a-t-il assuré, tandis qu'"en parallèle un numéro spécial sera mis à disposition pour prendre un rendez-vous".


Et puis la lumière au bout du tunnel.

Le président a évoqué une réouverture progressive, à partir de mi-mai, de certains lieux de culture, de sports de loisirs et des terrasses de restaurants , "avec des règles strictes". Un calendrier précis sera dévoilé ces prochaines semaines.

Le chef de l'Etat a conclu son discours en appelant à la mobilisation de tous pour le mois à venir. "C'est ainsi que nous pourrons rebâtir ce chemin d'espoir, celui qui nous permettra de retrouver progressivement une vie normale."