ELECTIONS REGIONALES: COURTE AVANCE POUR LE RN THIERRY MARIANI TALONNE PAR LE LR RENAUD MUSELIER

Jean-Laurent Felizia, candidat de l'union de la gauche et des écologistes décide de se maintenir au 2ème tour

CANNES RADIO

A LA UNE ce matin, les résultats du 1ER tour des élections Régionales et Départementales.

Un scrutin marqué par une abstention record : 66 % en France, 64% dans les Alpes-Maritimes.

Au niveau national, les Républicains arrivent en tête dans plusieurs régions, le Rassemblement National fait un score plus faible que prévu, LREM est distancée, le PS se maintient dans 5 régions et la prime revient au Président sortant.

Dans notre région, le RN Thierry Mariani devance d’une courte tête le Président LR Renaud Muselier soutenu par la majorité présidentielle: 35, 5% contre 33%. Les sondages qui donnaient Thierry Mariani largement en tête se sont trompés.

Mais le deuxième tour dimanche prochain s’annonce très incertain en Provence Alpes Côte d’Azur avec le maintien du candidat d’Union de la Gauche et des écologistes. Jean-Laurent Félizia qui a réalisé un score de plus de 15% a décidé de ne pas se retirer malgré les appels d’Olivier Faure et Yannick Jadot qui parlent d’erreur politique et de danger de voir basculer la région au RN. Triangulaire ou Front Républicain comme en 2015 ?  les candidats ont jusqu’à demain 18 heures pour déposer leurs listes. Les tractations vont se poursuivre ces prochaines heures.

 

 

 

 

La liste écologiste de Jean-Marc Governatori est créditée de 5,5% des suffrages exprimés. La liste Lutte ouvrière d'Isabelle Bonnet se classe en cinquième position avec 3% des voix, devant la liste Debout la France de Noël Chuisano (2,7%), la liste régionaliste d'Hervé Guerrera (2,6%) puis celle de la Ligue du Sud de Valérie Laupiès (2,4%). Enfin, la liste surprise Un nôtre monde récolte 0,3% des suffrages exprimés.

Les réactions

Le président sortant Renaud Muselier a été le premier à réagir. La tête de liste LR s'est réjouie d'avoir "déjoué la totalité des sondages" face au Rassemblement national de Thierry Mariani, qui était donné largement favori. "Nous avons choisi une stratégie de rassemblement, a-t-il déclaré. Nous sommes une région indivisible et l'extrême droite veut nous diviser. Nous allons rester fidèles à notre logique de rassemblement et j'appelle chacun à prendre ses responsabilités."

Thierry Mariani a réagi un peu plus tard, regrettant notamment l'abstention record dans la région (66,3%), "le fait majeur de cette élection". "Il apparaît clairement que c'est notre liste qui en est victime. 

En 2015, la liste conduite par Christophe Castaner avait choisi de se retirer pour faire barrage au Front national, permettant ainsi à Christian Estrosi de remporter la victoire face à Marion Maréchal-Le Pen. 

https://www.cannesradio.com/podcasts/flash-infos-regionales-et-nationales-du-lundi-21-juin-a-8h00-6004