LE "QUOI QU'IL EN COUTE" PASSE AU "SUR MESURE" LE 1er OCTOBRE

CANNES RADIO

Le « quoi qu’il en coûte » passera « au sur mesure » le 1er octobre. 

 

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé une "transition" vers la suppression du fonds de solidarité pour les entreprises, fin septembre.

Les secteurs les plus en difficultés comme la culture, l’événementiel ou les agences de voyages continueront à être soutenus.

 

Plus 55 000  entreprises azuréennes ont pu bénéficier du fonds de solidarité depuis le début de la crise sanitaire... soit 700 millions d'euros versés dans le cadre du chômage partiel.

 En France, le montant cumulé des mesures de soutien aux entreprises s’élève 240 milliards d'euros. Un tiers sous forme de subventions et deux tiers sous forme de prêts.

Des aides qui auront permis à l’économie de se maintenir et de revenir aujourd’hui à des niveaux d’avant la crise.

Depuis le début de la crise en mars 2020, 25, millions de salariés ont été mis en activité partielle (y compris de courte durée), pour une facture d'environ 35 milliards d'euros. Bruno Le Maire a assuré que ce dispositif était "un bon investissement", "qui nous a évité un chômage de masse".