LES AM CONFINE CE WEEK-END, LE VAR SOUS SURVEILLANCE RENFORCEE

CANNES RADIO
Crédit: capture écran BFM TV

Retour ce matin sur les nouvelles mesures du gouvernement pour ralentir la progression du Covid-19.

Vingt départements dont le Var, les Bouches du Rhône et la Drôme sont placés en surveillance renforcée.

Si leur situation se dégrade la semaine prochaine, un confinement partiel pourra être appliqué dès le 6 mars comme dans les Alpes-Maritimes.

Notre département sera confiné ce week-end et le suivant. Entrée en vigueur dès ce soir 18 heures et jusqu’à lundi 6 heures du matin.

Vous pourrez tout de même sortir de chez vous pour aller faire vos courses alimentaires, votre marché à Forville, faire un peu d’exercice et une promenade dans un rayon de 5 kilomètres autour de votre domicile et pendant 1 heure maximum, sortir votre animal de compagnie et aller chez le médecin ou à la pharmacie.

Vous devrez pour cela remplir une nouvelle attestation de déplacement dérogatoire.

Mais les commerces non alimentaires seront fermés samedi et dimanche. Pour vous rendre à la montagne vous devrez justifier d’une réservation hôtelière ou d’un appartement. Les contrôles à la frontière italienne seront renforcés. Rappelons que ce confinement concerne 63 communes de la bande littorale et du proche arrière- pays. Mais pas le haut-pays. Le port du masque en extérieur est généralisé sur toute la côte d’azur.


 

Les fleuristes seront fermés ce week-end.

Ils s’inquiètent pour le suivant. Le dimanche 7 mars correspondra à la Fête des Grands-Mères.

Le président de la chambre des métiers et de l’artisanat, Jean-Pierre Galvez demande au Préfet une dérogation pour permettre aux fleuristes de rester ouverts.

 

Nous ferons tout pour retarder un confinement national a déclaré hier soir Jean Castex. Même si la situation sanitaire se dégrade avec 30 000 nouvelles contaminations quotidiennes et un variant anglais plus contagieux et qui gagne du terrain (il serait majoritaire dans les Am et le Var).

La tension hospitalière reste forte dans notre département avec 113 patients en réanimation(plus de 90% des lits sont occupés) et 350 malades en hospitalisation conventionnelle.

Près de 80% des résidents en Ehpad sont vaccinés a précisé le Premier Ministre. Les 2 tiers des plus de 75 ans seront vaccinés d’ici la fin du mois de mars (près de 5 millions de personnes) promet Jean Castex. Le taux de contamination enregistre une première baisse chez les plus de 80 ans.

Par ailleurs, la vaccination sera ouverte aux plus de 65 ans dès le mois d’avril.  Les médecins généralistes peuvent vacciner depuis hier les 50-64 ans avec le vaccin AstraZeneca qui souffre d’un déficit d’image.

Le corps médical tient à rassurer sur ses effets secondaires qui ne sont pas graves.  

Sachez aussi que les tests salivaires arriveront le 8 mars dans les établissements scolaires des AM.

 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, est également revenu sur les avancées concernant les traitements contre le coronavirus, citant tout d'abord le traitement par interféron, des protéines produites dans le corps en réponse à une infection virale. Ce traitement est administré "dans un cadre protocolaire bien précis, à des personnes qui sont à risque de développer des formes graves", a-t-il expliqué. "Nous saurons dans quelques semaines si ce traitement est efficace."

Deuxième nouveauté thérapeutique : les anticorps monoclonaux. "Sachez que l'Agence nationale de sécurité du médicament a accordé ce qu'on appelle une autorisation temporaire d'utilisation des anticorps monoclonaux pour limiter les risques de survenue de formes graves chez des personnes dont l'état de santé les expose à des risques particulièrement élevés de formes graves", a poursuivi le ministre de la Santé.

Ainsi, "quelque 83 centres hospitaliers ont déjà reçu des milliers de traitements qui pourront commencer à être administré avec prudence, initialement, dans un cadre hospitalier, pour des patients de 80 ans et plus et qui ont des troubles de l'immunité", a souligné Olivier Véran.