Actualités

PLUS DE BLEU SUR LE TERRAIN, CONTROLE PARLEMENTAIRE DES FORCES DE L'ORDRE, PLAINTES EN LIGNES...

15 septembre 2021 à 06h46 Par Philippe MULLER
Emmanuel Macron a livré hier les conclusions du Beauvau de la sécurité.

Depuis l'école de police de Roubaix (Nord), le chef de l'Etat a détaillé mardi les mesures prises en conclusion du Beauvau de la sécurité.

 

Emmanuel Macron veut "tout remettre à plat".

Voici ce qu'il faut retenir des principales mesures.

Une instance de contrôle parlementaire des forces de l'ordre sera créée

 les rapports de l'IGPN, la police des polices, et de l'IGGN, son équivalent pour la gendarmerie, seront désormais rendus publics.

 

Le chef de l'Etat entend également mieux prendre en charge les victimes. Les plaintes pourront être déposées en ligne dès 2023.

 

Les amendes pénales forfaitaires vont être davantage utilisées

 "Dès ce mois d'octobre", ces amendes pourront être appliquées pour "l'occupation illicite de certains terrains par des gens du voyage" ainsi que pour "l'occupation illicite de halls d'immeubles"

Les procédures pénales seront simplifiées

Pour ce faire, Emmanuel Macron a listé plusieurs pistes : "Une simplification drastique des cadres d'enquête, la généralisation des PV de synthèse pour les petits délits et l'utilisation de nouveaux moyens offerts aux enquêteurs pour permettre d'éviter les saisines parfois longues d'entretiens qui peuvent être filmés."

Le budget du ministère de l'Intérieur va augmenter de 1,5 milliard en 2022

Ainsi, 500 millions seront déployés pour les premières mesures du Beauvau de la sécurité, permettant de renforcer les moyens des forces de l'ordre.

Les policiers et gendarmes feront plus de terrain

"Plus de bleu sur le terrain."  Concrètement, le chef de l'Etat veut dégager les policiers et les gendarmes de certaines tâches de bureau pour qu'ils soient plus présents dans le quotidien des Français. "Je veux nous fixer un horizon : doubler sous dix ans la présence de policiers et gendarmes sur la voie publique.

La formation des forces de l'ordre sera rallongéede quatre mois.

Les caméras-piétons vont être déployées rapidement

Elles permettent d'éviter tout dérapage des interpellés". Le président a fixé comme objectif d'avoir une caméra par fonctionnaire de police d'ici à 2023 et souhaite dans le même le déploiement des caméras embarquées dans les véhicules.

Une réserve opérationnelle pour la police va être créée

Elle sera dotée de 30 000 réservistes. Pour la gendarmerie nationale, où elle existe déjà, 20 000 personnes viendront en renforcer les rangs.

 

Les policiers porteront bientôt un nouvel uniforme

dès le premier trimestre 2022.

Des écoles de mode et de design ont été invitées à proposer une modernisation de la tenue des policiers. La nouvelle version, déjà choisie, sera fabriquée en France et composée d'un polo et d'un calot, au lieu de la casquette dont les policiers disposent actuellement.

 

La sécurité sera un des thèmes majeurs de l’élection présidentielle.

 (Source: France infos)