VACCINATION A TOUR DE BRAS DANS LES ALPES-MARITIMES

Reportage au centre de vaccination du palais des festivals de Cannes

CANNES RADIO
Dr DOMINIQUE AUDE-LASSET
Crédit: CANNES RADIO

A la une ce matin, une vaccination à tour de bras dans les Alpes-Maritimes.

On a en effet beaucoup piqué ces derniers jours dans les Alpes-Maritimes.

Les centres de vaccination de Nice, Cannes, Antibes, Grasse, le Cannet n’ont pas chômé vendredi et samedi.

Avec un record de France vendredi à Nice : plus de 5 000 injections en une journée au palais des expositions.

Reportage au palais des festivals de Cannes où les plus de 50 ans reçoivent leur première injection depuis la semaine dernière ainsi que les enseignants et forces de l’ordre quel que soit leur âge ; Quant aux plus de 75 ans, nombreux ont reçu leur deuxième dose de Pfizer ou de Moderna.

C’est l’espoir d’une vie meilleure, pour se protéger d’une forme grave du Covid-19 et protéger les autres.

Itw à 7H30 et 8H30 du Dr Dominique Aude-Lasset coordinatrice des centres de vaccination de Cannes et directrice générale adjointe des services de la ville.

Témoignages à 9h de cannois vaccinés : Catherine 55 ans, Véronique 53 ans, Xavier 59 ans et Serge 74 ans.

Au total, 25 000 cannois ont été vaccinés depuis le mois de janvier.

En France, la vaccination est ouverte aux plus de 55 ans sans conditions dès aujourd’hui avec les sérums AstraZeneca et  Johnson&Johnson.

Le 4ème vaccin à dose unique arrive en France avec la livraison de 200 000 doses.

Notez qu’à partir de mercredi, le délai entre les deux injections de vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna  passera de 4 à 6 semaines pour permettre de vacciner plus vite sans voir se réduire la protection.

 

Le vaccin du groupe américain Johnson & Johnson ne nécessite qu'une seule injection pour protéger contre le virus et fonctionne avec une technologie similaire au vaccin AstraZeneca. 

Cette quatrième arme assure une efficacité de 85% sur les formes graves du Covid-19.

De plus, ce nouveau vaccin peut être conservé durant trois mois à des températures de réfrigérateur standard, ce qui facilite sa distribution chez les médecins ou les pharmaciens. Ce vaccin devrait également rebattre les cartes dans les pays en développement.

 Sur le front de l’épidémie, les services de réanimation restent sous pression avec plus de 5 800 patients admis en France, soit 69 de plus que la veille.

35 000 nouveaux cas de contamination ont également été recensés au cours des 24 dernières heures. 300 nouveaux décès liés à la maladie ont été confirmés par les autorités sanitaires. Le bilan s’élève désormais à plus de 98 000 morts. Un chiffre qui rapproche notre pays des 100 000 morts, un bilan déjà dépassé en Italie ou au Royaume-Uni. 

 

Dans les Alpes-Maritimes, 104 patients sont en soins intensifs. Les taux d’incidence et de positivité sont en légère baisse. Sachez que la souche originelle du coronavirus ne représente plus que 2% des cas. Le variant anglais est ultra majoritaire.

 

Les autotests arrivent progressivement à partir d’aujourd’hui dans les pharmacies. Ce nouveau mode de dépistage du Covid par prélèvement nasal moins invasif que les tests PCR sera déployé cette semaine et sera disponible au retour des vacances dans les établissements scolaires.  Son prix sera de 6€ maximum. Sujet sur lequel nous reviendrons cette semaine sur Cannes Radio. L’autotest permet de savoir si on positif  ou pas. Mais il ne remplace pas le test PCR ou antigénique.