L'info people

Carole Bouquet : cette phrase assassine de Claude Berri sur l'actrice

Une petite remarque qui ne l'a pas découragée. Dans les années 1970, le cinéma français découvre le visage de Carole Bouquet, qui deviendra par la suite une comédienne phare, célèbre aussi bien pour son talent que sa voix, reconnaissable entre mille. Un peu haut perchée, portée dans les aigus, celle-ci a été admirée, mais aussi critiquée par certains, comme un certain Claude Berri. Alors qu'elle n'avait que 20 ans, le réalisateur lui a en effet lancé sans détour : "Avec une voix pareille vous ne travaillerez jamais", se souvient-elle sur le plateau de 20h30 le dimanche, dont elle était l'invitée le 17 janvier.Une phrase assassine pour Carole Bouquet qui était à l'époque encore une jeune actrice, qui avait tourné tout de même avec Luis Buñuel. "C'est assez désagréable pour une jeune actrice", souligne-t-elle, avant préciser qu'elle a quelque peu tenu sa revanche sur le réalisateur, lorsque celui-ci lui a proposé en 1997 le rôle de Lucie Aubrac dans le biopic sur la célèbre résistante française. "Bien évidemment je lui ai dit, 'mais tu es sûre qu'avec ma voix tu veux tourner avec moi ?'", plaisante-t-elle.Une histoire d'amour avec Philippe Sereys de Rotchield depuis 2014Lorsque Claude Berri lui a lancé cette petite pique, Carole Bouquet connaissait déjà bien le réalisateur, puisque celui-ci était marié à la soeur de Jean-Pierre Rassam, dont elle partageait alors la vie, et ce jusqu'en 1985, avec qui elle a eu un fils, Dimitri. Mais depuis 2014, c'est dans les bras de Philippe Sereys de Rothschild que la comédienne file le parfait amour, avec qui elle a officialisé son histoire lors du Festival de Cannes. "J'admire la générosité de Philippe, sa gentillesse, son attitude avec les enfants, le savoir qu'il a et que je n'ai pas", confiait-elle avec admiration en 2018 à propos de son compagnon, avec qui elle a une passion commune : le vin. Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © France 2 Carole Bouquet © COADIC GUIREC Carole Bouquet © COADIC GUIREC Carole Bouquet © COADIC GUIREC Carole Bouquet © OLIVIER BORDE 18 janvier 2021

Jade Hallyday nostalgique : elle partage des photos inédites de ses vacances au Maroc

Des vacances qui ont laissé un beau souvenir. En décembre dernier, juste après Noël, Jade Hallyday s'envolait avec plusieurs amis pour Marrakech où elle a passé le Nouvel An. Un séjour de rêve pour l'adolescente, très partagé sur les réseaux sociaux et dont elle ne semble pas se lasser encore aujourd'hui. Et pour cause, c'est quelque peu nostalgique que la fille de Laeticia Hallyday a partagé des clichés inédits de son séjour, dimanche 17 janvier. "Petits souvenirs du Maroc", a-t-elle ainsi écrit en légende plusieurs clichés où on la voit prendre la pose, notamment avec son meilleur Tristan.Des clichés de virées dans le désert, avec des chèvres, que Jade Hallyday a partagé pour le plus grand bonheur de ses fans, elle qui avait déjà montré qu'elle vivait des vacances incroyables avant un retour à Paris qui laissait présager ensuite un retour à Los Angeles, où elle vit avec sa mère et sa soeur Joy. Des relations avec Laeticia Hallyday qui ne seraient par ailleurs pas au beau fixe ces derniers temps, comme le rapportait Bernard Montiel il y a quelques jours. En effet, le chroniqueur de TPMP a affirmé que Jade Hallyday serait actuellement "en pleine crise d'adolescence" et a même déclaré "la guerre" à sa mère. Jade Hallyday "fait comme sa mère" LaeticiaLa raison principale de cette brouille ? Jade Hallyday n'aimerait pas le comportement de Laetitia Hallyday "qui passe sa journée à se prendre en photo, sur la plage, à Saint-Barth, et à communiquer". A force "d'exposer sa vie", et ce "depuis toujours" précise Bernard Montiel, elle se serait attiré donc les foudres de son aînée. Et cela expliquerait pourquoi l'adolescente se dévoile autant. "Elle fait comme sa mère : des photos en maillot de bain, en robe moulante... elle y va !", lâchait le chroniqueur. Mais il se trouve également que la rupture entre Laeticia Hallyday et Pascal Balland n'a rien arrangé, puisque l'adolescente "s'entendait très bien avec lui". Jade Hallyday et son meilleur ami Tristan © Instagram Jade Hallyday © Instagram Les amis de Jade Hallyday © Instagram Jade Hallyday et ses amis © Instagram Jade Hallyday et son BFF Tristan © Instagram Jade Hallyday © Instagram les amis de Jade Hallyday © Instagram Jade Hallyday et son BFF Tristan © Instagram Jade Hallyday et son BFF tristan © Instgaram Jade Hallyday © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Des vacances qui ont laissé un beau souvenir. En décembre dernier, juste après Noël, Jade Hallyday s'envolait avec plusieurs amis pour Marrakech où elle a passé le Nouvel An. Un séjour de rêve pour l'adolescente, très partagé sur les réseaux sociaux et dont elle ne semble pas se lasser encore aujourd'hui. Et pour cause, c'est quelque peu nostalgique que la fille de Laeticia Hallyday a partagé des clichés inédits de son séjour, dimanche 17 janvier. "Petits souvenirs du Maroc", a-t-elle ainsi écrit en légende plusieurs clichés où on la voit prendre la pose, notamment avec son meilleur Tristan.Des clichés de virées dans le désert, avec des chèvres, que Jade Hallyday a partagé pour le plus grand bonheur de ses fans, elle qui avait déjà montré qu'elle vivait des vacances incroyables avant un retour à Paris qui laissait présager ensuite un retour à Los Angeles, où elle vit avec sa mère et sa soeur Joy. Des relations avec Laeticia Hallyday qui ne seraient par ailleurs pas au beau fixe ces derniers temps, comme le rapportait Bernard Montiel il y a quelques jours. En effet, le chroniqueur de TPMP a affirmé que Jade Hallyday serait actuellement "en pleine crise d'adolescence" et a même déclaré "la guerre" à sa mère. Jade Hallyday "fait comme sa mère" LaeticiaLa raison principale de cette brouille ? Jade Hallyday n'aimerait pas le comportement de Laetitia Hallyday "qui passe sa journée à se prendre en photo, sur la plage, à Saint-Barth, et à communiquer". A force "d'exposer sa vie", et ce "depuis toujours" précise Bernard Montiel, elle se serait attiré donc les foudres de son aînée. Et cela expliquerait pourquoi l'adolescente se dévoile autant. "Elle fait comme sa mère : des photos en maillot de bain, en robe moulante... elle y va !", lâchait le chroniqueur. Mais il se trouve également que la rupture entre Laeticia Hallyday et Pascal Balland n'a rien arrangé, puisque l'adolescente "s'entendait très bien avec lui". Jade Hallyday et son meilleur ami Tristan © Instagram Jade Hallyday © Instagram Les amis de Jade Hallyday © Instagram Jade Hallyday et ses amis © Instagram Jade Hallyday et son BFF Tristan © Instagram Jade Hallyday © Instagram les amis de Jade Hallyday © Instagram Jade Hallyday et son BFF Tristan © Instagram Jade Hallyday et son BFF tristan © Instgaram Jade Hallyday © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram Jade Hallyday en vacances au Maroc © Instagram
18 janvier 2021

Brigitte Macron testée positive au Covid-19 : elle revient, pour la première fois, sur ses symptômes "anxiogènes"

Le 17 décembre dernier, on apprenait qu'Emmanuel Macron avait été diagnostiqué positif au Covid-19. Une semaine pile après le président, c'est Brigitte Macron qui était à son tour testée positive. Invitée du journal de 20 heures sur TF1, la première dame en a profité pour revenir sur cette période. "Ça s'est bien passé. J'ai été soignée, j'ai eu une forme médiane", explique-t-elle d'abord. Elle indique ensuite que sa contamination était "différente de celle du président". Concernant ses symptômes, elle précise avoir eu une "perte de goût, d'odorat, fatigue et migraines". Elle affirme également que ça lui a permis de "comprendre à quel point ça peut être anxiogène, notamment aux alentours du 6ème jour. On respire moins bien et on se demande ce qui va se passer". Elle n'hésite pas à déclarer qu'elle "conçoit que ce soit dur pour ceux qui sont seuls" et indique avoir pu compter sur son mari, qui se trouvait dans la même situation. La femme du président a conclu en conseillant aux personnes seules "d'avoir des contacts avec des gens tous les jours" mais aussi de "faire très attention à leur respiration. Si ils sentent qu'ils ont du mal à respirer, n'hésitez pas à aller voir un médecin ou vous rendre aux urgences", rappelle-t-elle.Brigitte Macron va-t-elle se faire vacciner ? "Oui bien-sur, je vais me faire vacciner", affirme-t-elle avec conviction en précisant qu'elle "attende que ce soit mon tour". Agée de 67 ans, la première dame fait partie de la seconde vague de personnes prioritaires pour la vaccination. Cependant, elle explique qu'ayant été testée positive au Covid-19, elle doit "attendre au moins 3 mois" avant de pouvoir se faire vacciner mais il faut aussi "avoir très peu voire plus du tout d'anticorps". Elle confirme cependant que son médecin "surveille tout ça" de très près et que dès qu'il lui donnera le feu vert, elle s'y "rendra tout de suite". Elle conclut ses propos en disant : "Moi je me soigne et je me vaccine. J'ai confiance en la médecine, j'ai confiance".La 32ème édition des Pièces JaunesSi Brigitte Macron était l'invitée de ce journal ce dimanche 17 janvier, c'est avant tout pour lancer la 32ème édition des Pièces Jaunes. Elle a donc répondu aux questions d'Anne-Claire Coudray sur cette opération en précisant que pour cette édition, ils ont dû s'adapter. "Crise sanitaire oblige, on ne pouvait pas faire circuler les tirelires donc ce sera par SMS ou sur le site ou par QR Code", indique-t-elle. Après la diffusion d'un reportage qui montre le quotidien des enfants handicapés, la première dame a souhaité affirmer à nouveau : "L'ADN de la fondation, c'est la Maison des Familles. Ces familles dont on a besoin à l'hôpital près des enfants, des adolescents, des patients. C'est la 1ère chose dont on a besoin quand tout va mal". Elle participera à l'émission le Grand concours des animateurs diffusée vendredi sur TF1 pour cette opération qui lui tient à coeur. Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Le 17 décembre dernier, on apprenait qu'Emmanuel Macron avait été diagnostiqué positif au Covid-19. Une semaine pile après le président, c'est Brigitte Macron qui était à son tour testée positive. Invitée du journal de 20 heures sur TF1, la première dame en a profité pour revenir sur cette période. "Ça s'est bien passé. J'ai été soignée, j'ai eu une forme médiane", explique-t-elle d'abord. Elle indique ensuite que sa contamination était "différente de celle du président". Concernant ses symptômes, elle précise avoir eu une "perte de goût, d'odorat, fatigue et migraines". Elle affirme également que ça lui a permis de "comprendre à quel point ça peut être anxiogène, notamment aux alentours du 6ème jour. On respire moins bien et on se demande ce qui va se passer". Elle n'hésite pas à déclarer qu'elle "conçoit que ce soit dur pour ceux qui sont seuls" et indique avoir pu compter sur son mari, qui se trouvait dans la même situation. La femme du président a conclu en conseillant aux personnes seules "d'avoir des contacts avec des gens tous les jours" mais aussi de "faire très attention à leur respiration. Si ils sentent qu'ils ont du mal à respirer, n'hésitez pas à aller voir un médecin ou vous rendre aux urgences", rappelle-t-elle.Brigitte Macron va-t-elle se faire vacciner ? "Oui bien-sur, je vais me faire vacciner", affirme-t-elle avec conviction en précisant qu'elle "attende que ce soit mon tour". Agée de 67 ans, la première dame fait partie de la seconde vague de personnes prioritaires pour la vaccination. Cependant, elle explique qu'ayant été testée positive au Covid-19, elle doit "attendre au moins 3 mois" avant de pouvoir se faire vacciner mais il faut aussi "avoir très peu voire plus du tout d'anticorps". Elle confirme cependant que son médecin "surveille tout ça" de très près et que dès qu'il lui donnera le feu vert, elle s'y "rendra tout de suite". Elle conclut ses propos en disant : "Moi je me soigne et je me vaccine. J'ai confiance en la médecine, j'ai confiance".La 32ème édition des Pièces JaunesSi Brigitte Macron était l'invitée de ce journal ce dimanche 17 janvier, c'est avant tout pour lancer la 32ème édition des Pièces Jaunes. Elle a donc répondu aux questions d'Anne-Claire Coudray sur cette opération en précisant que pour cette édition, ils ont dû s'adapter. "Crise sanitaire oblige, on ne pouvait pas faire circuler les tirelires donc ce sera par SMS ou sur le site ou par QR Code", indique-t-elle. Après la diffusion d'un reportage qui montre le quotidien des enfants handicapés, la première dame a souhaité affirmer à nouveau : "L'ADN de la fondation, c'est la Maison des Familles. Ces familles dont on a besoin à l'hôpital près des enfants, des adolescents, des patients. C'est la 1ère chose dont on a besoin quand tout va mal". Elle participera à l'émission le Grand concours des animateurs diffusée vendredi sur TF1 pour cette opération qui lui tient à coeur. Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1 Brigitte Macron © TF1
17 janvier 2021

Dans la chambre des stars. Nicole Kidman : ces expériences sexuelles fétichistes explorées en dehors du mariage

Avant de vivre l'histoire d'amour romantique et passionnée qu'elle entretient aujourd'hui avec le chanteur Keith Urban, Nicole Kidman a été mariée pendant dix ans avec Tom Cruise. Une période de sa vie que l'actrice australienne n'aime pas aborder : "Je veux rendre honneur à ce mariage pour ce qu'il était et je n'irai pas plus loin sur ce sujet", avait-elle expliqué en 2009 dans le magazine GQ britannique. Cependant, lors de la même interview, l'actrice de 53 ans, s'était finalement laissée prendre au jeu et avait accepté de révéler quelques secrets de son premier mariage avec l'acteur de Top Gun : "J'ai exploré l'aspect mondain du mariage et la monogamie. J'ai exploré la perte et l'amour dans le chagrin". La maman de Connor et Isabella avait aussi dévoilé les différents types de sexualité qu'elle avait pu explorer avant son union avec Tom Cruise : "J'ai exploré le fétichisme dans la sexualité. J'ai exploré l'obsession".Nicole Kidman : ses conseils pour entretenir un mariage réussiLoin de son expérience passée avec Tom Cruise, Nicole Kidman mène aujourd'hui une vie heureuse et épanouie avec son mari Keith Urban et ses deux filles : Sunday Rose et Faith Margaret. Elle a même livré en 2009 toujours dans le magazine GQ britannique, quelques conseils pour entretenir un mariage réussi : "Vous devez y travailler, c'est comme un endroit extraordinaire, plein d'aventures : incroyablement brut, incroyablement dangereux. C'est comme être en pleine mer, on est exposés, on pourrait couler. Quand vous vous engagez comme cela avec quelqu'un, vous vivez et vous mourrez ensemble parce que c'est ce que vous avez décidé ".Quelques années plus tard, Nicole Kidman est revenue avec de nouvelles suggestions : "Nous ne nous envoyons jamais de textos. Nous nous appelons très souvent et utilisons Facetime, mais ne nous nous envoyons jamais de messages, ils peuvent être à tout moment mal interprétés", a- t-elle précisé en 2018, lors d'une interview dans le magazine Parade. On comprend pourquoi son mariage dure depuis 14 ans ! Nicole Kidman © Zuma Press Nicole Kidman et son mari Keith Urban © Backgrid USA / Bestimage Nicole Kidman et son ex-mari Tom Cruise © STARMAX Nicole Kidman © Agence Nicole Kidman © Backgrid UK Nicole Kidman © Agence / Bestimage Nicole Kidman © Agence Nicole Kidman © Zuma Press Nicole Kidman © OLIVIER BORDE Avant de vivre l'histoire d'amour romantique et passionnée qu'elle entretient aujourd'hui avec le chanteur Keith Urban, Nicole Kidman a été mariée pendant dix ans avec Tom Cruise. Une période de sa vie que l'actrice australienne n'aime pas aborder : "Je veux rendre honneur à ce mariage pour ce qu'il était et je n'irai pas plus loin sur ce sujet", avait-elle expliqué en 2009 dans le magazine GQ britannique. Cependant, lors de la même interview, l'actrice de 53 ans, s'était finalement laissée prendre au jeu et avait accepté de révéler quelques secrets de son premier mariage avec l'acteur de Top Gun : "J'ai exploré l'aspect mondain du mariage et la monogamie. J'ai exploré la perte et l'amour dans le chagrin". La maman de Connor et Isabella avait aussi dévoilé les différents types de sexualité qu'elle avait pu explorer avant son union avec Tom Cruise : "J'ai exploré le fétichisme dans la sexualité. J'ai exploré l'obsession".Nicole Kidman : ses conseils pour entretenir un mariage réussiLoin de son expérience passée avec Tom Cruise, Nicole Kidman mène aujourd'hui une vie heureuse et épanouie avec son mari Keith Urban et ses deux filles : Sunday Rose et Faith Margaret. Elle a même livré en 2009 toujours dans le magazine GQ britannique, quelques conseils pour entretenir un mariage réussi : "Vous devez y travailler, c'est comme un endroit extraordinaire, plein d'aventures : incroyablement brut, incroyablement dangereux. C'est comme être en pleine mer, on est exposés, on pourrait couler. Quand vous vous engagez comme cela avec quelqu'un, vous vivez et vous mourrez ensemble parce que c'est ce que vous avez décidé ".Quelques années plus tard, Nicole Kidman est revenue avec de nouvelles suggestions : "Nous ne nous envoyons jamais de textos. Nous nous appelons très souvent et utilisons Facetime, mais ne nous nous envoyons jamais de messages, ils peuvent être à tout moment mal interprétés", a- t-elle précisé en 2018, lors d'une interview dans le magazine Parade. On comprend pourquoi son mariage dure depuis 14 ans ! Nicole Kidman © Zuma Press Nicole Kidman et son mari Keith Urban © Backgrid USA / Bestimage Nicole Kidman et son ex-mari Tom Cruise © STARMAX Nicole Kidman © Agence Nicole Kidman © Backgrid UK Nicole Kidman © Agence / Bestimage Nicole Kidman © Agence Nicole Kidman © Zuma Press Nicole Kidman © OLIVIER BORDE
17 janvier 2021

Phil Spector : le célèbre producteur américain est mort en prison

Le célèbre producteur américain Phil Spector est décédé ce samedi 16 janvier de "mort naturelle" à l'âge de 81 ans. C'est le département pénitentiaire de Californie qui l'a annoncé dans un communiqué publié ce dimanche 17 janvier. Il avait rapidement su se faire une place auprès du public, notamment grâce à ses méthodes innovantes. New-Yorkais d'origine, il était très célèbre dans les années 1960/1970 avec Be My Baby, You've Lost That Lovin' Feelin' ou encore Da Doo Ron Ron. Il était le créateur de la technique appelée "Mur de son", qui consistait à superposer plusieurs sons pour en densifier la production. Il était également un pionnier des groupes vocaux féminins avec plus de 25 succès du Top 40 américain dans la période 1960-1965.Durant sa vie, Phil Spector a eu la chance de collaborer avec les Beatles sur le disque Let it Be et les premiers albums solos de John Lennon et George Harrisson mais aussi avec Leonard Cohen et les Ramones pendant la décennie suivante. Il était considéré comme un des "plus grand producteur de disques de tous les temps" par John Lennon. A l'automne 1958, il a connu son premier numéro 1 avec les Teddys Bears : To Know Him Is to Love Him. En 1989, il avait intégré le Rock and Roll Hall of Fame and tant qu'un des "plus grands producteurs de l'histoire du rock". Son succès avait commencé à diminuer dans les années 1970. De plus, il a rapidement été rattrapé par des troubles physiologiques chroniques, qu'il nommait "sesdémons". Discret, il avait fait cependant parler de lui en 2003, après la découverte du corps d'une actrice dans son appartement.Le meurtre de Lana Clarkson Depuis 2009, il était incarcéré dans une prison en Californie pour le meurtre de Lana Clarkson, une actrice de série B. Dans la nuit du 2 au 3 février 2003, la jeune femme fut découverte sans vie dans la demeure de producteur à Alhambra en Californie. Il a d'abord affirmé que la quadragénaire s'était tiré elle-même une balle dans la bouche. Il a finalement été inculpé pour homicide involontaire en mars 2009 et reconnu coupable du meurtre en avril. Il a été placé en détention provisoire et condamné en mai de la même année à 15 années de prison pour meurtre au second degré sans préméditation, plus 4 années pour possession d'arme et n'aura pas droit à une libération anticipée. Il a tout de même tenté de faire appel de cette décision mais celui-ci a été rejeté par la plus haute autorité judiciaire de Californie. Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © Backgrid USA Phil Spector © Backgrid USA Phil Spector © Backgrid USA Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Le célèbre producteur américain Phil Spector est décédé ce samedi 16 janvier de "mort naturelle" à l'âge de 81 ans. C'est le département pénitentiaire de Californie qui l'a annoncé dans un communiqué publié ce dimanche 17 janvier. Il avait rapidement su se faire une place auprès du public, notamment grâce à ses méthodes innovantes. New-Yorkais d'origine, il était très célèbre dans les années 1960/1970 avec Be My Baby, You've Lost That Lovin' Feelin' ou encore Da Doo Ron Ron. Il était le créateur de la technique appelée "Mur de son", qui consistait à superposer plusieurs sons pour en densifier la production. Il était également un pionnier des groupes vocaux féminins avec plus de 25 succès du Top 40 américain dans la période 1960-1965.Durant sa vie, Phil Spector a eu la chance de collaborer avec les Beatles sur le disque Let it Be et les premiers albums solos de John Lennon et George Harrisson mais aussi avec Leonard Cohen et les Ramones pendant la décennie suivante. Il était considéré comme un des "plus grand producteur de disques de tous les temps" par John Lennon. A l'automne 1958, il a connu son premier numéro 1 avec les Teddys Bears : To Know Him Is to Love Him. En 1989, il avait intégré le Rock and Roll Hall of Fame and tant qu'un des "plus grands producteurs de l'histoire du rock". Son succès avait commencé à diminuer dans les années 1970. De plus, il a rapidement été rattrapé par des troubles physiologiques chroniques, qu'il nommait "sesdémons". Discret, il avait fait cependant parler de lui en 2003, après la découverte du corps d'une actrice dans son appartement.Le meurtre de Lana Clarkson Depuis 2009, il était incarcéré dans une prison en Californie pour le meurtre de Lana Clarkson, une actrice de série B. Dans la nuit du 2 au 3 février 2003, la jeune femme fut découverte sans vie dans la demeure de producteur à Alhambra en Californie. Il a d'abord affirmé que la quadragénaire s'était tiré elle-même une balle dans la bouche. Il a finalement été inculpé pour homicide involontaire en mars 2009 et reconnu coupable du meurtre en avril. Il a été placé en détention provisoire et condamné en mai de la même année à 15 années de prison pour meurtre au second degré sans préméditation, plus 4 années pour possession d'arme et n'aura pas droit à une libération anticipée. Il a tout de même tenté de faire appel de cette décision mais celui-ci a été rejeté par la plus haute autorité judiciaire de Californie. Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © Backgrid USA Phil Spector © Backgrid USA Phil Spector © Backgrid USA Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage Phil Spector © California Department of Corrections and Rehabilitation via Bestimage
17 janvier 2021

Affaire Olivier Duhamel : Michel Cymes s'adresse à Camille Kouchner



"Merci Camille Kouchner" sont les mots employés par Michel Cymes ce samedi 16 janvier. Invité de l'émission Rendez-vous sur BFMTV, il est revenu sur la crise sanitaire mais également sur l'affaire Olivier Duhamel. Lors de la partie de l'émission consacrée au "visage de la semaine", pas question pour le médecin d'évoquer autre chose que Camille Kouchner, qui a récemment accusé son beau-père Olivier Duhamel d'inceste sur son frère jumeau. "Merci Camille Kouchner ! Merci à elle, parce qu'on ne peut pas aujourd'hui imaginer que si vous êtes au courant de faits aussi graves autour de vous, y compris avec des proches ou avec des amis, vous vous taisiez", explique-t-il d'abord. Il déclare ensuite que, selon lui, "Camille Kouchner a permis de dénoncer, si les faits sont avérés, un prédateur, aussi célèbre soit-il". Michel Cymes a donc pris cette opportunité pour rappeler que : "c'est une bonne façon pour dire à tous ceux qui le font, qui pensent qu'ils s'ont protégés parce qu'ils sont célèbres ou parce qu'ils ont des réseaux, que ça peut leur retomber dessus à tout moment".Outré par cette affaire, l'animateur a souhaité rappeler que : "les chiffres de violences sexuelles sur les enfants, et encore plus d'inceste au sein de la famille, sont complètement dingues. Je suis père de famille, je ne comprends pas comment c'est possible. C'est un truc qui me dépasse !". Il affirme ensuite que cette prise de parole doit "servir d'exemple" mais aussi "faire peur aux prédateurs" et avoue ne pas "comprendre comment un être humain peut faire ce genre de choses". Il n'a ensuite pas hésité à encenser Camille Kouchner, qui a eu le courage de raconter son histoire dans un livre intitulé "La Familia Grande" et publié le 7 janvier dernier. Dans celui-ci, elle a souhaité lever le voile sur une sombre période de son adolescence en dénonçant l'inceste subit par son frère jumeau, qu'elle prénomme "Victor", alors âgé de 14 ans. Selon ses propos, cela aurait duré "pendant deux ou trois ans" alors que la famille vivait une situation difficile. La vérité n'a éclaté qu'en 2008 et leur mère Evelyne Pisier n'a pas voulu y croire et n'a cessé de défendre son époux. Les révélations de Camille Kouchner ont permis à une "enquête des chefs de viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans" d'être ouverte par le parquet de Paris le 5 janvier dernier.Un hashtag sur TwitterEn racontant son histoire, Camille Kouchner n'avait pas imaginé l'ampleur que cela prendrait. En effet, depuis quelques jours, un hashtag #MeTooInceste a vu le jour sur Twitter. Les internautes racontent comment ils ont été violés à cinq, dix ou quinze ans par quelqu'un qui leur était familier. Ils ont pu compter sur le soutien de beaucoup d'utilisateurs victimes ou non du même traumatisme. Pour beaucoup, la publication de ce livre leur a permis de se libérer d'un poids et d'avouer un secret enfoui depuis bien longtemps. Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 

"Merci Camille Kouchner" sont les mots employés par Michel Cymes ce samedi 16 janvier. Invité de l'émission Rendez-vous sur BFMTV, il est revenu sur la crise sanitaire mais également sur l'affaire Olivier Duhamel. Lors de la partie de l'émission consacrée au "visage de la semaine", pas question pour le médecin d'évoquer autre chose que Camille Kouchner, qui a récemment accusé son beau-père Olivier Duhamel d'inceste sur son frère jumeau. "Merci Camille Kouchner ! Merci à elle, parce qu'on ne peut pas aujourd'hui imaginer que si vous êtes au courant de faits aussi graves autour de vous, y compris avec des proches ou avec des amis, vous vous taisiez", explique-t-il d'abord. Il déclare ensuite que, selon lui, "Camille Kouchner a permis de dénoncer, si les faits sont avérés, un prédateur, aussi célèbre soit-il". Michel Cymes a donc pris cette opportunité pour rappeler que : "c'est une bonne façon pour dire à tous ceux qui le font, qui pensent qu'ils s'ont protégés parce qu'ils sont célèbres ou parce qu'ils ont des réseaux, que ça peut leur retomber dessus à tout moment".Outré par cette affaire, l'animateur a souhaité rappeler que : "les chiffres de violences sexuelles sur les enfants, et encore plus d'inceste au sein de la famille, sont complètement dingues. Je suis père de famille, je ne comprends pas comment c'est possible. C'est un truc qui me dépasse !". Il affirme ensuite que cette prise de parole doit "servir d'exemple" mais aussi "faire peur aux prédateurs" et avoue ne pas "comprendre comment un être humain peut faire ce genre de choses". Il n'a ensuite pas hésité à encenser Camille Kouchner, qui a eu le courage de raconter son histoire dans un livre intitulé "La Familia Grande" et publié le 7 janvier dernier. Dans celui-ci, elle a souhaité lever le voile sur une sombre période de son adolescence en dénonçant l'inceste subit par son frère jumeau, qu'elle prénomme "Victor", alors âgé de 14 ans. Selon ses propos, cela aurait duré "pendant deux ou trois ans" alors que la famille vivait une situation difficile. La vérité n'a éclaté qu'en 2008 et leur mère Evelyne Pisier n'a pas voulu y croire et n'a cessé de défendre son époux. Les révélations de Camille Kouchner ont permis à une "enquête des chefs de viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans" d'être ouverte par le parquet de Paris le 5 janvier dernier.Un hashtag sur TwitterEn racontant son histoire, Camille Kouchner n'avait pas imaginé l'ampleur que cela prendrait. En effet, depuis quelques jours, un hashtag #MeTooInceste a vu le jour sur Twitter. Les internautes racontent comment ils ont été violés à cinq, dix ou quinze ans par quelqu'un qui leur était familier. Ils ont pu compter sur le soutien de beaucoup d'utilisateurs victimes ou non du même traumatisme. Pour beaucoup, la publication de ce livre leur a permis de se libérer d'un poids et d'avouer un secret enfoui depuis bien longtemps. Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Michel Cymes © BFMTV Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner © France 5
17 janvier 2021

Carole Bouquet : qui est son compagnon, Philippe Sereys de Rothschild ?

Après avoir partagé la vie du comédien Gérard Depardieu, du producteur Jean-Pierre Rassam, du chercheur Jacques Leibowitch, ou encore du réalisateur et photographe Francis Giacobetti, Carole Bouquet file aujourd"hui le parfait amour avec Philippe Sereys de Rothschild. Une relation que l'actrice a officialisée en 2014 lors du festival de Cannes. Ils étaient apparus main dans la main sur les marches du palais lors de la montée du film The Search.Le compagnon de Carole Bouquet est le fils de la Baronne Philippine de Rothschild et de l'acteur Jacques Sereys. L'homme, diplômé de l'École supérieure de commerce de Bordeaux, est le "co-fondateur, actionnaire et membre du Conseil de Surveillance d'Alma Learning, un groupe spécialisé dans l'éducation privée", comme on l'apprend sur une des pages du site Château Mouton Rothschild. Il est possible que ce soit leur amour commun pour le vin qui ait rapproché le couple. En effet, Philippe Sereys de Rothschild est le président du Conseil de Surveillance de Baron Philippe de Rothschild, exportateur de vins de Bordeaux A.O.C. Il est également propriétaire avec sa famille de trois grands crus classés à Pauillac (Médoc) : Château Mouton Rothschild, Château d'Armailhac et Château Clerc Milon. Pour rappel Carole Bouquet produit, elle aussi, du vin italien dans sa propriété de Pantelleria. Âgé de 57 ans, il est père de trois enfants nés d'une précédente union : Léonore, Mathilde et Nathan. "J'admire la générosité de Philippe, sa gentillesse, son attitude avec les enfants, le savoir qu'il a et que je n'ai pas", avait confié la comédienne dans Paris Match en août 2018. Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © BORDE-MOREAU Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © DOMINIQUE JACOVIDES Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © DOMINIQUE JACOVIDES Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © BORDE-MOREAU Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © LIONEL URMAN Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © OLIVIER BORDE Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Carole Bouquet © Pierre Perusseau Carole Bouquet © COADIC GUIREC Carole Bouquet © COADIC GUIREC Carole Bouquet © COADIC GUIREC Après avoir partagé la vie du comédien Gérard Depardieu, du producteur Jean-Pierre Rassam, du chercheur Jacques Leibowitch, ou encore du réalisateur et photographe Francis Giacobetti, Carole Bouquet file aujourd"hui le parfait amour avec Philippe Sereys de Rothschild. Une relation que l'actrice a officialisée en 2014 lors du festival de Cannes. Ils étaient apparus main dans la main sur les marches du palais lors de la montée du film The Search.Le compagnon de Carole Bouquet est le fils de la Baronne Philippine de Rothschild et de l'acteur Jacques Sereys. L'homme, diplômé de l'École supérieure de commerce de Bordeaux, est le "co-fondateur, actionnaire et membre du Conseil de Surveillance d'Alma Learning, un groupe spécialisé dans l'éducation privée", comme on l'apprend sur une des pages du site Château Mouton Rothschild. Il est possible que ce soit leur amour commun pour le vin qui ait rapproché le couple. En effet, Philippe Sereys de Rothschild est le président du Conseil de Surveillance de Baron Philippe de Rothschild, exportateur de vins de Bordeaux A.O.C. Il est également propriétaire avec sa famille de trois grands crus classés à Pauillac (Médoc) : Château Mouton Rothschild, Château d'Armailhac et Château Clerc Milon. Pour rappel Carole Bouquet produit, elle aussi, du vin italien dans sa propriété de Pantelleria. Âgé de 57 ans, il est père de trois enfants nés d'une précédente union : Léonore, Mathilde et Nathan. "J'admire la générosité de Philippe, sa gentillesse, son attitude avec les enfants, le savoir qu'il a et que je n'ai pas", avait confié la comédienne dans Paris Match en août 2018. Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © BORDE-MOREAU Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © DOMINIQUE JACOVIDES Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © DOMINIQUE JACOVIDES Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © BORDE-MOREAU Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © LIONEL URMAN Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © OLIVIER BORDE Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Carole Bouquet et son compagnon Philippe Sereys de Rothschild © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Carole Bouquet © Pierre Perusseau Carole Bouquet © COADIC GUIREC Carole Bouquet © COADIC GUIREC Carole Bouquet © COADIC GUIREC
17 janvier 2021

Catherine Ringer : la chanteuse des Rita Mitsouko évoque, comme rarement, la mort de Fred Chichin

La vie de Catherine Ringer a été marquée par le décès de son compagnon Fred Chichin avec qui elle partageait la scène sous le nom de Rita Mitsouko, un duo de rock mythique. Le couple a eu trois enfants : Ginger Romàn, actrice, Simone Ringer, graphiste et chanteuse et Raoul Chichin, guitariste, qui accompagne sa mère lors de sa tournée 2019 pour les 40 ans de Rita Mitsouko. Le 28 novembre 2007, Fred Chichin décède des suites d'un cancer du foie foudroyant. Catherine Ringer décide donc de poursuivre sa carrière en solo et reprend la tournée interrompue, sans remplacer son acolyte. Interviewé par Bernard Montiel sur RFM ce samedi 16 janvier, elle a accepté de revenir sur la mort de son partenaire. Elle a d'abord révélé qu'après un "deuil pareil, il y a toujours de la douleur, heureusement pas autant qu'au début, et tant mieux ça veut dire que ça compte". Elle explique ensuite avoir "accepté quand même, la douleur est plus forte si on se rebelle et qu'on dit "pourquoi la personne est morte, c'est injuste'. C'est pas une question de juste ou pas juste, c'est une sale maladie". La voyant visiblement très émue, Bernard Montiel a préféré changer de sujet en affirmant : "Je vous sens très émue, on va passer à autre chose. Je ne veux pas vous faire pleurer".Lors de cette interview, Catherine Ringer en a profité pour mettre les choses au point. Le duo, qui s'est formé en 1979 jusqu'à la mort de Fred Chichin en 2007, est présent dans le coeur des fans et leur musique vit toujours notamment grâce à la chanteuse et son spectacle "Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko". Alors que Bernard Montiel évoquait les "40 ans du duo mythique", la chanteuse a souhaité expliquer que ce duo a "eu 29 ans. Après Fred est mort donc je ne vois pas pourquoi on continue à compter". Elle déclare ensuite : "Les Rita Mitsouko sont morts. La musique est toujours là, on peut l'écouter en disque, moi je peux continuer à le jouer, mais les Rita Mitsouko sont morts !". Remontée, elle a précisé aussi : "Ça fait pas 40 ans de Rita Mitsouko, ça fait 40 ans qu'on s'est rencontrés en 1979 Fred et moi, mais on faisait pas les Rita Mitsouko à cette époque là". Elle a ensuite conclu ses propos en affirmant : "Si on veut être précis et honnête, non, ça fait pas 40 ans de Rita Mitsouko, on a travaillé 29 ans ensemble". Une petite mise au point qui a permis d'évoquer un duo jamais oublié."On n'a pas remplacé Fred" Ce n'est pas la première fois que Catherine Ringer évoque la mort de Fred Chichin. Lors d'une interview accordée à Paris Match en décembre 2020, elle était revenue sur cette tragédie. Elle a révélé que, lors d'un concert donné à la Philharmonie de Paris, elle avait interprété les chansons du duo mythique, tout en rendant hommage à son compagnon de scène. "On n'a pas remplacé Fred. Nous sommes passés de deux guitaristes à un seul. On avait laissé son espace libre sur scène", a-t-elle expliqué. 13 ans après la disparition de Fred Chichin, elle a également affirmé que "la douleur est là, mais elle est supportable". Catherine Ringer © JLPPA Catherine Ringer © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer © CYRIL MOREAU Catherine Ringer © Guillaume Gaffiot Catherine Ringer et Fred Chichin © BERTRAND RINDOFF PETROFF Catherine Ringer et Fred Chichin © CHARRIAU Catherine Ringer © Guillaume Gaffiot Catherine Ringer et Fred Chichin © BERTRAND RINDOFF PETROFF Catherine Ringer © Guillaume Gaffiot Catherine Ringer © JLPPA Catherine Ringer et Fred Chichin © COADIC GUIREC La vie de Catherine Ringer a été marquée par le décès de son compagnon Fred Chichin avec qui elle partageait la scène sous le nom de Rita Mitsouko, un duo de rock mythique. Le couple a eu trois enfants : Ginger Romàn, actrice, Simone Ringer, graphiste et chanteuse et Raoul Chichin, guitariste, qui accompagne sa mère lors de sa tournée 2019 pour les 40 ans de Rita Mitsouko. Le 28 novembre 2007, Fred Chichin décède des suites d'un cancer du foie foudroyant. Catherine Ringer décide donc de poursuivre sa carrière en solo et reprend la tournée interrompue, sans remplacer son acolyte. Interviewé par Bernard Montiel sur RFM ce samedi 16 janvier, elle a accepté de revenir sur la mort de son partenaire. Elle a d'abord révélé qu'après un "deuil pareil, il y a toujours de la douleur, heureusement pas autant qu'au début, et tant mieux ça veut dire que ça compte". Elle explique ensuite avoir "accepté quand même, la douleur est plus forte si on se rebelle et qu'on dit "pourquoi la personne est morte, c'est injuste'. C'est pas une question de juste ou pas juste, c'est une sale maladie". La voyant visiblement très émue, Bernard Montiel a préféré changer de sujet en affirmant : "Je vous sens très émue, on va passer à autre chose. Je ne veux pas vous faire pleurer".Lors de cette interview, Catherine Ringer en a profité pour mettre les choses au point. Le duo, qui s'est formé en 1979 jusqu'à la mort de Fred Chichin en 2007, est présent dans le coeur des fans et leur musique vit toujours notamment grâce à la chanteuse et son spectacle "Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko". Alors que Bernard Montiel évoquait les "40 ans du duo mythique", la chanteuse a souhaité expliquer que ce duo a "eu 29 ans. Après Fred est mort donc je ne vois pas pourquoi on continue à compter". Elle déclare ensuite : "Les Rita Mitsouko sont morts. La musique est toujours là, on peut l'écouter en disque, moi je peux continuer à le jouer, mais les Rita Mitsouko sont morts !". Remontée, elle a précisé aussi : "Ça fait pas 40 ans de Rita Mitsouko, ça fait 40 ans qu'on s'est rencontrés en 1979 Fred et moi, mais on faisait pas les Rita Mitsouko à cette époque là". Elle a ensuite conclu ses propos en affirmant : "Si on veut être précis et honnête, non, ça fait pas 40 ans de Rita Mitsouko, on a travaillé 29 ans ensemble". Une petite mise au point qui a permis d'évoquer un duo jamais oublié."On n'a pas remplacé Fred" Ce n'est pas la première fois que Catherine Ringer évoque la mort de Fred Chichin. Lors d'une interview accordée à Paris Match en décembre 2020, elle était revenue sur cette tragédie. Elle a révélé que, lors d'un concert donné à la Philharmonie de Paris, elle avait interprété les chansons du duo mythique, tout en rendant hommage à son compagnon de scène. "On n'a pas remplacé Fred. Nous sommes passés de deux guitaristes à un seul. On avait laissé son espace libre sur scène", a-t-elle expliqué. 13 ans après la disparition de Fred Chichin, elle a également affirmé que "la douleur est là, mais elle est supportable". Catherine Ringer © JLPPA Catherine Ringer © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer et Fred Chichin © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Catherine Ringer © CYRIL MOREAU Catherine Ringer © Guillaume Gaffiot Catherine Ringer et Fred Chichin © BERTRAND RINDOFF PETROFF Catherine Ringer et Fred Chichin © CHARRIAU Catherine Ringer © Guillaume Gaffiot Catherine Ringer et Fred Chichin © BERTRAND RINDOFF PETROFF Catherine Ringer © Guillaume Gaffiot Catherine Ringer © JLPPA Catherine Ringer et Fred Chichin © COADIC GUIREC
17 janvier 2021

Meghan Markle : ce nouveau coup bas de son père qu'elle va devoir affronter

Les relations familiales au sein de la famille Markle ne semblent pas s'apaiser... loin de là. Le père de la duchesse de Sussex vient, en effet, d'accepter de réaliser un documentaire sur sa fille. Dans ce documentaire inédit, réalisé à partir d'images d'archives du père de Meghan Markle, ce dernier promet de dévoiler des "vérités cachées" au sujet de sa fille.Le père de Meghan Markle sort un documentaire sur la vie de sa filleIl devrait notamment revenir sur l'enfance de l'épouse du prince Harry ainsi que sur sa carrière d'actrice. Dans le Sun, Thomas Markle a déclaré : "Cela commence par ma vie, ma famille, mon amour du théâtre et de la télévision et comment j'y suis arrivé. Puis ma vie avec Meghan, grandir, ses jours d'école jusqu'à ce qu'elle aille à l'université, et quand sa carrière a commencé." Le père de la duchesse compte également mettre en avant ce qu'il voit comme un changement de comportement de Meghan Markle : "Nous avons eu une belle vie ensemble, grâce à son premier mariage et à son déménagement au Canada. Puis une nouvelle histoire commence. C'est un peu se demander 'Qu'est-il arrivé à ma petite fille ? Qu'est ce qui n'a pas fonctionné ?"Un documentaire qui se prépare alors que Meghan Markle va devoir affronter, prochainement, la sortie du livre de sa demi-soeur, Samantha Markle. Un ouvrage de 328 pages intitulé The Diary of Princess Pushy's Sister Part 1 (Le journal de la sœur de la princesse arrogante, partie 1). Ce livre, publié par la maison d'édition Barnes and Noble, est résumé ainsi : "Au milieu d'une tempête de fausses nouvelles et de chaos médiatique, Samantha Markle partage la vérité sur sa vie et sa famille contre toute attente et ultimatums, alors qu'un conte de fées royal tombe des tabloïds". Meghan Markle © Agence Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Meghan Markle © Agence Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Agence Meghan Markle © AGENCE Thomas Markle, le père de Meghan © Agence Thomas Markle, le père de Meghan, et sa fille © Agence Thomas Markle © Agence Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Agence Meghan Markle © AGENCE Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE Meghan Markle © Backgrid UK Meghan Markle, duchesse de Sussex,et son fils Archie © JLPPA Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © ABC Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid UK Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid UK Thomas Markle © Backgrid USA Les relations familiales au sein de la famille Markle ne semblent pas s'apaiser... loin de là. Le père de la duchesse de Sussex vient, en effet, d'accepter de réaliser un documentaire sur sa fille. Dans ce documentaire inédit, réalisé à partir d'images d'archives du père de Meghan Markle, ce dernier promet de dévoiler des "vérités cachées" au sujet de sa fille.Le père de Meghan Markle sort un documentaire sur la vie de sa filleIl devrait notamment revenir sur l'enfance de l'épouse du prince Harry ainsi que sur sa carrière d'actrice. Dans le Sun, Thomas Markle a déclaré : "Cela commence par ma vie, ma famille, mon amour du théâtre et de la télévision et comment j'y suis arrivé. Puis ma vie avec Meghan, grandir, ses jours d'école jusqu'à ce qu'elle aille à l'université, et quand sa carrière a commencé." Le père de la duchesse compte également mettre en avant ce qu'il voit comme un changement de comportement de Meghan Markle : "Nous avons eu une belle vie ensemble, grâce à son premier mariage et à son déménagement au Canada. Puis une nouvelle histoire commence. C'est un peu se demander 'Qu'est-il arrivé à ma petite fille ? Qu'est ce qui n'a pas fonctionné ?"Un documentaire qui se prépare alors que Meghan Markle va devoir affronter, prochainement, la sortie du livre de sa demi-soeur, Samantha Markle. Un ouvrage de 328 pages intitulé The Diary of Princess Pushy's Sister Part 1 (Le journal de la sœur de la princesse arrogante, partie 1). Ce livre, publié par la maison d'édition Barnes and Noble, est résumé ainsi : "Au milieu d'une tempête de fausses nouvelles et de chaos médiatique, Samantha Markle partage la vérité sur sa vie et sa famille contre toute attente et ultimatums, alors qu'un conte de fées royal tombe des tabloïds". Meghan Markle © Agence Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Meghan Markle © Agence Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Agence Meghan Markle © AGENCE Thomas Markle, le père de Meghan © Agence Thomas Markle, le père de Meghan, et sa fille © Agence Thomas Markle © Agence Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Agence Meghan Markle © AGENCE Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © AGENCE Meghan Markle © Backgrid UK Meghan Markle, duchesse de Sussex,et son fils Archie © JLPPA Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © ABC Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid UK Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex © Backgrid UK Thomas Markle © Backgrid USA
17 janvier 2021

Meghan Markle : sa demi-sœur Samantha, se dit "triste" de ne plus avoir de rapports avec elle

Le 1er février prochain, Samantha Markle publiera The Diary Of Princess Pushy's Sister, autrement dit Le journal de la sœur de la princesse arrogante, en français. Dans son ouvrage de 328 pages, elle renouvelle de lourdes accusations envers Meghan Markle et promet de raconter "les vérités cachées sur [leur] famille". Quelques jours avant la sortie très attendue de son ouvrage, la demi-sœur de Meghan Markle, qui ne rate jamais une occasion de la critiquer, a accepté d'accorder un entretien à l'émission française 50' inside, diffusé ce samedi 16 janvier sur TF1.La journaliste a voulu savoir quelle est la relation entre Samantha et Meghan Markle, les deux demi-sœurs qui ont Thomas Markle comme père. "Nous n'en avons pas. Elle n'a pas gardé de lien avec moi, pas plus qu'avec mon père. C'est vraiment triste", a lancé l'autrice du livre âgée de 56 ans. C'est à partir du mariage de l'ancienne actrice et du prince Harry, le 19 mai 2018, que Samantha Markle et Meghan Markle ont arrêté de se parler. Par ailleurs, la duchesse de Sussex n'avait invité ni son père ni sa demi-sœur, mais uniquement sa mère Doria Ragland, dont elle est très proche. "Je peux juste vous dire que ce mariage n'est pas ce qu'il paraît être, je pose ça là", a lancé Samantha Markle à la journaliste.Meghan Markle pas très sereine...17 ans d'écart séparent les deux femmes. Et pourtant, Samantha Markle explique avoir beaucoup de souvenirs d'enfance avec sa jeune demi-sœur. "On passait du temps ensemble dans la semaine. Je la déposais à l'école, on faisait des activités le week-end... C'était une relation normale entre sœurs", a-t-elle expliqué dans l'émission de TF1. Si Samantha Markle et l'épouse du prince Harry étaient proches à l'époque, désormais ce n'est plus du tout le cas. En attendant la publication du fameux livre, Meghan Markle se rongerait les sangs. Selon ses proches, la duchesse a "l'estomac retourné" par cette nouvelle attaque... cependant la mère de famille de 39 ans "ne se montrera ni contrariée ni ennuyée par cela en public", comme l'a assuré l'un de ses proches. Et son époux la soutient à 100%. Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE Thomas Markle © Backgrid USA Thomas Markle et sa fille Samantha © Backgrid USA / Bestimage Samantha Markle © TF1 Samantha Markle © TF1 Samantha Markle © TF1 La demi-sœur de Meghan Markle © © Planet Photos / KCS PRESSE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA / Bestimage Le couple Sussex © AGENCE Le couple Sussex © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Meghan Markle © JLPPA / Bestimage La journaliste et Samantha Markle © TF1 Samantha Markle © TF1 Les parents d'Archie © © Newspix International / KCS PRESSE Le couple royal © © Mega / KCS PRESSE La duchesse de Sussex © © Mega / KCS PRESSE Meghan Markle et le prince Harry © © Mega / KCS PRESSE Le 1er février prochain, Samantha Markle publiera The Diary Of Princess Pushy's Sister, autrement dit Le journal de la sœur de la princesse arrogante, en français. Dans son ouvrage de 328 pages, elle renouvelle de lourdes accusations envers Meghan Markle et promet de raconter "les vérités cachées sur [leur] famille". Quelques jours avant la sortie très attendue de son ouvrage, la demi-sœur de Meghan Markle, qui ne rate jamais une occasion de la critiquer, a accepté d'accorder un entretien à l'émission française 50' inside, diffusé ce samedi 16 janvier sur TF1.La journaliste a voulu savoir quelle est la relation entre Samantha et Meghan Markle, les deux demi-sœurs qui ont Thomas Markle comme père. "Nous n'en avons pas. Elle n'a pas gardé de lien avec moi, pas plus qu'avec mon père. C'est vraiment triste", a lancé l'autrice du livre âgée de 56 ans. C'est à partir du mariage de l'ancienne actrice et du prince Harry, le 19 mai 2018, que Samantha Markle et Meghan Markle ont arrêté de se parler. Par ailleurs, la duchesse de Sussex n'avait invité ni son père ni sa demi-sœur, mais uniquement sa mère Doria Ragland, dont elle est très proche. "Je peux juste vous dire que ce mariage n'est pas ce qu'il paraît être, je pose ça là", a lancé Samantha Markle à la journaliste.Meghan Markle pas très sereine...17 ans d'écart séparent les deux femmes. Et pourtant, Samantha Markle explique avoir beaucoup de souvenirs d'enfance avec sa jeune demi-sœur. "On passait du temps ensemble dans la semaine. Je la déposais à l'école, on faisait des activités le week-end... C'était une relation normale entre sœurs", a-t-elle expliqué dans l'émission de TF1. Si Samantha Markle et l'épouse du prince Harry étaient proches à l'époque, désormais ce n'est plus du tout le cas. En attendant la publication du fameux livre, Meghan Markle se rongerait les sangs. Selon ses proches, la duchesse a "l'estomac retourné" par cette nouvelle attaque... cependant la mère de famille de 39 ans "ne se montrera ni contrariée ni ennuyée par cela en public", comme l'a assuré l'un de ses proches. Et son époux la soutient à 100%. Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE Thomas Markle © Backgrid USA Thomas Markle et sa fille Samantha © Backgrid USA / Bestimage Samantha Markle © TF1 Samantha Markle © TF1 Samantha Markle © TF1 La demi-sœur de Meghan Markle © © Planet Photos / KCS PRESSE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA / Bestimage Le couple Sussex © AGENCE Le couple Sussex © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Meghan Markle © JLPPA / Bestimage La journaliste et Samantha Markle © TF1 Samantha Markle © TF1 Les parents d'Archie © © Newspix International / KCS PRESSE Le couple royal © © Mega / KCS PRESSE La duchesse de Sussex © © Mega / KCS PRESSE Meghan Markle et le prince Harry © © Mega / KCS PRESSE
17 janvier 2021

Olivier Duhamel accusé d'inceste : la réaction hallucinante d'Evelyne Pisier lorsqu'elle a appris

Bien que l'inceste est considéré comme le "dernier tabou français", Camille Kouchner elle a décidé d'en parler. Dans son livre La Familia grande, paru en libraire le 7 janvier dernier, la juriste accuse son beau-père Olivier Duhamel d'avoir abusé sexuellement de son frère jumeau "Victor" lorsqu'elle et lui étaient adolescents. Ce mercredi 13 janvier, Camille Kouchner était invitée dans l'émission La Grande Librairie sur France 5, et s'est longuement exprimée sur son enfance non sans émotion.Camille Kouchner a expliqué qu'elle a écrit son livre juste après la mort de sa mère, Évelyne Pisier, survenue en 2017. C'est neuf ans plus tôt, en 2008, que son frère jumeau "Victor" avait confié à leur mère les abus dont il a été victime, à la fin des années 1980. "Elle réagit en allant voir sa sœur, ma tante, Marie-France [Pisier, ndlr]. Son réflexe naturel a été d'aller voir sa sœur et d'une certaine manière de se réfugier chez elle", explique Camille Kouchner.Évelyne Pisier "ne l'a pas entendu"En apprenant les abus d'Olivier Duhamel sur son beau-fils, Marie-France Pisier, donc la tante de "Victor", réagit catégoriquement. "Ça c'est non. [...] C'est impossible que tu me dises que tu te sentes mal, ce sont tes enfants qui sont mal", lance Camille Kouchner en parlant pour sa tante à sa mère. "Elle remet les choses à l'endroit, elle a immédiatement cette puissance là. Elle entend ce que lui dit sa sœur aînée, qu'elle aime beaucoup. [...] Elle va essayer d'accompagner ma mère dans les bonnes décisions et lui dire 'écoutes tu ne peux pas rester avec quelqu'un qui a abusé de ton fils ce n'est pas possible'", poursuit la juriste et mère de famille. "Mais bon, ma mère ne l'a pas entendu", ajoute Camille Kouchner.Comme l'avocate le raconte, sa mère, écrivaine et politologue, a essayé de "convaincre" ses deux enfants comme quoi il s'agissait "d'une histoire d'amour" et comme quoi "Victor" est celui qui a trahi. "Elle nous a dit, je m'en souviens encore 'je savais bien que vous alliez essayer de me voler mon mec' alors ça c'est...", s'indigne Camille Kouchner. "Alors moi elle me disait 'mais enfin il n'a pas été forcé, mais enfin il n'y a pas eu de contrainte etc.'", ajoute la juriste en expliquant qu'elle a beaucoup réfléchi aux paroles de sa mère, qui selon elle "confondait le désir et le consentement d'une certaine manière". "C'est pour ça que le livre n'arrive pas tout de suite", justifie-t-elle. Camille Kouchner © France 2 Christine Ockrent et Évelyne Pisier © JACOVIDES-BORDENAVE Évelyne Pisier © JACOVIDES-BORDENAVE Camille Kouchner © France 2 François Busnel © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Olivier Duhamel © COADIC GUIREC Olivier Duhamel © COADIC GUIREC Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Olivier Duhamel © JACOVIDES-MOREAU Bien que l'inceste est considéré comme le "dernier tabou français", Camille Kouchner elle a décidé d'en parler. Dans son livre La Familia grande, paru en libraire le 7 janvier dernier, la juriste accuse son beau-père Olivier Duhamel d'avoir abusé sexuellement de son frère jumeau "Victor" lorsqu'elle et lui étaient adolescents. Ce mercredi 13 janvier, Camille Kouchner était invitée dans l'émission La Grande Librairie sur France 5, et s'est longuement exprimée sur son enfance non sans émotion.Camille Kouchner a expliqué qu'elle a écrit son livre juste après la mort de sa mère, Évelyne Pisier, survenue en 2017. C'est neuf ans plus tôt, en 2008, que son frère jumeau "Victor" avait confié à leur mère les abus dont il a été victime, à la fin des années 1980. "Elle réagit en allant voir sa sœur, ma tante, Marie-France [Pisier, ndlr]. Son réflexe naturel a été d'aller voir sa sœur et d'une certaine manière de se réfugier chez elle", explique Camille Kouchner.Évelyne Pisier "ne l'a pas entendu"En apprenant les abus d'Olivier Duhamel sur son beau-fils, Marie-France Pisier, donc la tante de "Victor", réagit catégoriquement. "Ça c'est non. [...] C'est impossible que tu me dises que tu te sentes mal, ce sont tes enfants qui sont mal", lance Camille Kouchner en parlant pour sa tante à sa mère. "Elle remet les choses à l'endroit, elle a immédiatement cette puissance là. Elle entend ce que lui dit sa sœur aînée, qu'elle aime beaucoup. [...] Elle va essayer d'accompagner ma mère dans les bonnes décisions et lui dire 'écoutes tu ne peux pas rester avec quelqu'un qui a abusé de ton fils ce n'est pas possible'", poursuit la juriste et mère de famille. "Mais bon, ma mère ne l'a pas entendu", ajoute Camille Kouchner.Comme l'avocate le raconte, sa mère, écrivaine et politologue, a essayé de "convaincre" ses deux enfants comme quoi il s'agissait "d'une histoire d'amour" et comme quoi "Victor" est celui qui a trahi. "Elle nous a dit, je m'en souviens encore 'je savais bien que vous alliez essayer de me voler mon mec' alors ça c'est...", s'indigne Camille Kouchner. "Alors moi elle me disait 'mais enfin il n'a pas été forcé, mais enfin il n'y a pas eu de contrainte etc.'", ajoute la juriste en expliquant qu'elle a beaucoup réfléchi aux paroles de sa mère, qui selon elle "confondait le désir et le consentement d'une certaine manière". "C'est pour ça que le livre n'arrive pas tout de suite", justifie-t-elle. Camille Kouchner © France 2 Christine Ockrent et Évelyne Pisier © JACOVIDES-BORDENAVE Évelyne Pisier © JACOVIDES-BORDENAVE Camille Kouchner © France 2 François Busnel © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Camille Kouchner © France 2 Olivier Duhamel © COADIC GUIREC Olivier Duhamel © COADIC GUIREC Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Olivier Duhamel © JACOVIDES-MOREAU
17 janvier 2021

Carla Bruni : l'ancienne première dame fait son grand retour aux Enfoirés après 14 ans d'absence

C'est un spectacle un peu particulier que les Enfoirés sont en train de préparer. Un show en faveur de l'association des Restos du cœur qui, pour la première fois de son histoire, se tourne sans public. La faute, une nouvelle fois, à la crise sanitaire qui touche le monde entier. Une décision prise par les organisateurs en décembre dernier et annoncée via un message Twitter : "Compte tenu des dernières annonces gouvernementales et d'un contexte sanitaire incertain, les Restos du Coeur sont au regret de vous annoncer que les concerts des Enfoirés 2021 se joueront sans public."Cette édition 2021 est actuellement en tournage à la Halle Tony-Garnier, à Lyon.Une quarantaine de personnalités , dont Carla Bruni, rassemblées pour les EnfoirésUne quarantaine de chanteurs, comédiens ou encore sportifs participent à ce show qui comptera 24 tableaux musicaux. Deux nouveaux ont fait leur apparition, il s'agit du chanteur Vianney et de l'humoriste Kev Adams. Les téléspectateurs, qui pourront découvrir le concert sur TF1 d'ici le mois de mars, retrouveront également Carla Bruni. L'ex-première dame fait, en effet, son grand retour après 14 ans d'absence. La femme de Nicolas Sarkozy avait déjà participé à l'aventure en 1995, puis 1997, et la dernière fois en 2007. Cette dernière était annoncée en 2018, mais n'avait finalement pas pu participer à l'événement pour des soucis de santé. Elle sera présente dans plusieurs tableaux et chantera notamment plusieurs fois avec Nolwenn Leroy. En revanche, c'est Liane Foly, qui manque à l'appel cette année, l'interprète d'On a tous le droit était en tournage. Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Dominique Jacovides Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © OLIVIER BORDE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © SGP Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Agence Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © CYRIL MOREAU Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © CYRIL MOREAU Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © CYRIL MOREAU Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Christophe Clovis C'est un spectacle un peu particulier que les Enfoirés sont en train de préparer. Un show en faveur de l'association des Restos du cœur qui, pour la première fois de son histoire, se tourne sans public. La faute, une nouvelle fois, à la crise sanitaire qui touche le monde entier. Une décision prise par les organisateurs en décembre dernier et annoncée via un message Twitter : "Compte tenu des dernières annonces gouvernementales et d'un contexte sanitaire incertain, les Restos du Coeur sont au regret de vous annoncer que les concerts des Enfoirés 2021 se joueront sans public."Cette édition 2021 est actuellement en tournage à la Halle Tony-Garnier, à Lyon.Une quarantaine de personnalités , dont Carla Bruni, rassemblées pour les EnfoirésUne quarantaine de chanteurs, comédiens ou encore sportifs participent à ce show qui comptera 24 tableaux musicaux. Deux nouveaux ont fait leur apparition, il s'agit du chanteur Vianney et de l'humoriste Kev Adams. Les téléspectateurs, qui pourront découvrir le concert sur TF1 d'ici le mois de mars, retrouveront également Carla Bruni. L'ex-première dame fait, en effet, son grand retour après 14 ans d'absence. La femme de Nicolas Sarkozy avait déjà participé à l'aventure en 1995, puis 1997, et la dernière fois en 2007. Cette dernière était annoncée en 2018, mais n'avait finalement pas pu participer à l'événement pour des soucis de santé. Elle sera présente dans plusieurs tableaux et chantera notamment plusieurs fois avec Nolwenn Leroy. En revanche, c'est Liane Foly, qui manque à l'appel cette année, l'interprète d'On a tous le droit était en tournage. Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Dominique Jacovides Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © OLIVIER BORDE Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © SGP Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Agence Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © CYRIL MOREAU Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © CYRIL MOREAU Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © CYRIL MOREAU Carla Bruni de retour dans les Enfoirés © Christophe Clovis
17 janvier 2021

Ashley Graham maman sportive : elle partage un cliché au naturel après sa séance intense 

Ashley Graham est une personnalité publique qui n'hésite pas à utiliser ses réseaux sociaux pour partager son quotidien avec ses abonnés. Dans sa story Instagram du samedi 16 janvier, la jeune maman a souhaité montrer son intensive séance de sport. Vêtue d'un haut blanc et d'un legging rouge, on peut d'abord la voir faisant de la corde à sauter. Masquée à cause de la pandémie de coronavirus, on peut donc imaginer que cet effort physique n'est pas de tout repos. Une supposition confirmée avec la story d'après puisque la mannequin a souhaité s'afficher au naturel. Masque baissé sur son menton et sans maquillage, c'est une femme dont le visage est trempé et les joues rouges, que ses abonnés ont pu découvrir. Concernant sa dernière photo, ce sont ses fesses qu'elle a souhaité mettre en avant. Elle n'a cependant écrit aucune légende sur les trois clichés.Contrairement à beaucoup de célébrités qui n'hésitent pas à poster des photos plus parfaites les unes que les autres, Ashley Graham utilise ses réseaux sociaux pour faire passer des messages importants et n'hésite pas à très souvent s'afficher au naturel. La mannequin prône régulièrement le "body-positive" et publie notamment des vidéos ou photos sur lesquelles elle met en avant ce que la société considère comme des "défauts". La dernière en date ? Une vidéo publiée ce samedi 16 janvier dans laquelle elle apparait entièrement nue, cellulite et vergetures apparentes. Avec celle-ci, elle a souhaité mettre en valeur ses formes sous plusieurs angles et n'a pas hésité à écrire en légende : "Je m'aime. Pas tous les jours, mais la-plupart du temps". Une initiative saluée par ses abonnés qui n'ont pas hésité à lui faire savoir qu'elle est "magnifique", qu'ils aimeraient "avoir son corps" mais aussi "avoir autant confiance en moi que toi". Ce n'est pas la première fois qu'elle publie ce genre de vidéos puisque le 30 décembre dernier, elle avait partagé une photo d'elle en sous-vêtements, tenant son fils dans les bras. L'adorable cliché laissait apparaitre les vergetures de la jeune femme, qui voulait montrer au monde entier que "les vergetures sont jolies".Une "mannequin grande taille" Longtemps considérée comme "mannequin grande taille", Ashley Graham avait révélé à Vogue Italia en décembre 2020 qu'elle souhaitait que l'on arrête de lui assigner cette étiquette. "Il est important que nous ayons la possibilité de nous tenir côte à côte sur le podium, afin de pouvoir montrer notre caractère unique. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons un jour espérer arracher cette étiquette encombrante, et redevenir des femmes, des individus. Et pas seulement une taille", avait-elle expliqué. Elle avait également déclaré que : "Pour l'industrie de la mode, nous sommes toutes des grandes tailles, mais la vérité c'est que nous sommes très différentes les unes des autres, à la fois physiquement et en terme de personnalité". Un message très important qu'elle a souhaité faire passer afin de rappeler qu'il était injuste de juger les femmes en fonction de leur apparence physique. Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham est une personnalité publique qui n'hésite pas à utiliser ses réseaux sociaux pour partager son quotidien avec ses abonnés. Dans sa story Instagram du samedi 16 janvier, la jeune maman a souhaité montrer son intensive séance de sport. Vêtue d'un haut blanc et d'un legging rouge, on peut d'abord la voir faisant de la corde à sauter. Masquée à cause de la pandémie de coronavirus, on peut donc imaginer que cet effort physique n'est pas de tout repos. Une supposition confirmée avec la story d'après puisque la mannequin a souhaité s'afficher au naturel. Masque baissé sur son menton et sans maquillage, c'est une femme dont le visage est trempé et les joues rouges, que ses abonnés ont pu découvrir. Concernant sa dernière photo, ce sont ses fesses qu'elle a souhaité mettre en avant. Elle n'a cependant écrit aucune légende sur les trois clichés.Contrairement à beaucoup de célébrités qui n'hésitent pas à poster des photos plus parfaites les unes que les autres, Ashley Graham utilise ses réseaux sociaux pour faire passer des messages importants et n'hésite pas à très souvent s'afficher au naturel. La mannequin prône régulièrement le "body-positive" et publie notamment des vidéos ou photos sur lesquelles elle met en avant ce que la société considère comme des "défauts". La dernière en date ? Une vidéo publiée ce samedi 16 janvier dans laquelle elle apparait entièrement nue, cellulite et vergetures apparentes. Avec celle-ci, elle a souhaité mettre en valeur ses formes sous plusieurs angles et n'a pas hésité à écrire en légende : "Je m'aime. Pas tous les jours, mais la-plupart du temps". Une initiative saluée par ses abonnés qui n'ont pas hésité à lui faire savoir qu'elle est "magnifique", qu'ils aimeraient "avoir son corps" mais aussi "avoir autant confiance en moi que toi". Ce n'est pas la première fois qu'elle publie ce genre de vidéos puisque le 30 décembre dernier, elle avait partagé une photo d'elle en sous-vêtements, tenant son fils dans les bras. L'adorable cliché laissait apparaitre les vergetures de la jeune femme, qui voulait montrer au monde entier que "les vergetures sont jolies".Une "mannequin grande taille" Longtemps considérée comme "mannequin grande taille", Ashley Graham avait révélé à Vogue Italia en décembre 2020 qu'elle souhaitait que l'on arrête de lui assigner cette étiquette. "Il est important que nous ayons la possibilité de nous tenir côte à côte sur le podium, afin de pouvoir montrer notre caractère unique. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons un jour espérer arracher cette étiquette encombrante, et redevenir des femmes, des individus. Et pas seulement une taille", avait-elle expliqué. Elle avait également déclaré que : "Pour l'industrie de la mode, nous sommes toutes des grandes tailles, mais la vérité c'est que nous sommes très différentes les unes des autres, à la fois physiquement et en terme de personnalité". Un message très important qu'elle a souhaité faire passer afin de rappeler qu'il était injuste de juger les femmes en fonction de leur apparence physique. Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram Ashley Graham © Instagram
17 janvier 2021

Obsèques de Georges Pernoud : les mots tendres de ses filles pour lui dire adieu

Un dernier au revoir... Ce samedi 16 janvier, un ultime hommage à Georges Pernoud a été rendu, dans sa commune de Monestier si chère à son cœur, en Dordogne. Le journaliste a rendu son dernier souffle le 11 janvier dernier à l'âge de 73 ans "des suites d'une longue maladie", comme l'avait dévoilé sa fille Fanny à l'AFP. Un hommage publique a été organisé ainsi qu'une cérémonie, présidée par son ami Jean Bonnefon. L'animateur possédait une maison dans cette commune de 400 habitants qu'il aimait tant, avec son épouse et mère de ses enfants.Dans l'après-midi, une centaine de personnes avaient tout spécialement fait le déplacement dont des habitants du village et des environs, des fidèles du journaliste ainsi que bien évidemment sa famille et ses proches. Avant que Georges Pernoud ne soit inhumé, ses deux filles, Fanny et Julie, ont tenu à lui adresser des derniers mots très touchants lors de la cérémonie, comme le rapportent nos confrères du Parisien. Toutes les deux ont "évoqué les voyages que leur père leur a permis de vivre, les coulisses de ses émissions, son humilité quand on le reconnaissait dans la rue", apprend-on.Georges Pernoud : ses filles lui disent tendrement "bon vent"Les deux filles de l'animateur ont également évoqué son amour pour leur mère Monique avec qui tous les deux ont "formé le plus beau des équipages". Très émues, elles ont ajouté : "Grâce à Thalassa, tu vas rester encore longtemps vivant dans tous les cœurs et les esprits. Et puis, il y a toujours la mer, partout sur la planète, pour penser à toi, cher papa. C'est à notre tour de te dire bon vent", ont conclu les deux filles de l'emblématique animateur. Une fois la cérémonie terminée, Georges Pernoud a été inhumé dans l'intimité familiale dans le cimetière de Monestier, où il repose désormais. Georges Pernoud © JLPPA Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © CEDRIC PERRIN Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © CEDRIC PERRIN Georges Pernoud © PIX4U Georges Pernoud © Giancarlo Gorassini Georges Pernoud et son épouse Monique © JLPPA Georges Pernoud et son épouse Monique © JLPPA Un dernier au revoir... Ce samedi 16 janvier, un ultime hommage à Georges Pernoud a été rendu, dans sa commune de Monestier si chère à son cœur, en Dordogne. Le journaliste a rendu son dernier souffle le 11 janvier dernier à l'âge de 73 ans "des suites d'une longue maladie", comme l'avait dévoilé sa fille Fanny à l'AFP. Un hommage publique a été organisé ainsi qu'une cérémonie, présidée par son ami Jean Bonnefon. L'animateur possédait une maison dans cette commune de 400 habitants qu'il aimait tant, avec son épouse et mère de ses enfants.Dans l'après-midi, une centaine de personnes avaient tout spécialement fait le déplacement dont des habitants du village et des environs, des fidèles du journaliste ainsi que bien évidemment sa famille et ses proches. Avant que Georges Pernoud ne soit inhumé, ses deux filles, Fanny et Julie, ont tenu à lui adresser des derniers mots très touchants lors de la cérémonie, comme le rapportent nos confrères du Parisien. Toutes les deux ont "évoqué les voyages que leur père leur a permis de vivre, les coulisses de ses émissions, son humilité quand on le reconnaissait dans la rue", apprend-on.Georges Pernoud : ses filles lui disent tendrement "bon vent"Les deux filles de l'animateur ont également évoqué son amour pour leur mère Monique avec qui tous les deux ont "formé le plus beau des équipages". Très émues, elles ont ajouté : "Grâce à Thalassa, tu vas rester encore longtemps vivant dans tous les cœurs et les esprits. Et puis, il y a toujours la mer, partout sur la planète, pour penser à toi, cher papa. C'est à notre tour de te dire bon vent", ont conclu les deux filles de l'emblématique animateur. Une fois la cérémonie terminée, Georges Pernoud a été inhumé dans l'intimité familiale dans le cimetière de Monestier, où il repose désormais. Georges Pernoud © JLPPA Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © CEDRIC PERRIN Georges Pernoud © COADIC GUIREC Georges Pernoud © CEDRIC PERRIN Georges Pernoud © PIX4U Georges Pernoud © Giancarlo Gorassini Georges Pernoud et son épouse Monique © JLPPA Georges Pernoud et son épouse Monique © JLPPA
17 janvier 2021

Brigitte Macron : son apparition surprise dans un clip hilarant avec Camille Combal

C'est une vidéo humoristique publiée par Camille Combal sur Twitter dans laquelle la première dame, Brigitte Macron, a accepté d'apparaître, ce samedi 16 janvier. Une vidéo tournée pour la bonne cause puisque Brigitte Macron incite le public à faire des dons digitalisés en faveur de l'opération Pièces Jaunes. En effet, la crise sanitaire bouleverse également cet événement qui, chaque année, a pour but de collecter des fonds destinés à l'amélioration des conditions d'hospitalisation des enfants et adolescents. Cette opération est menée par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, dont Brigitte Macron est présidente.Camille Combal propose à Brigitte Macron de participer à Mask Singer ou Danse avec les starsCette dernière a donc accepté de faire une apparition dans un clip avec l'animateur Camille Combal et le sélectionneur de l'équipe de France de football Didier Deschamps, parrain de l'opération. L'animateur de TF1 débute la vidéo en lançant : "Bon, j'ai eu des idées de dingues. Avec ce que j'ai prévu, on va faire parler de nous. Vous êtes prêts ?" Ce dernier propose alors à l'épouse du président de la République d'intégrer le prochain casting de l'émission Mask Singer. "Vous me dites oui, et en deux coups de fil, c'est réglé", poursuit l'animateur avant de lui proposer de se déguiser dans un costume de tirelire... en forme de cochon. "Comme ça, vous chantez, vous mettez l'ambiance, mais en même temps, on fait passer le message des Pièces Jaunes", ajoute-t-il. La première dame ne semble pas franchement emballée par l'idée. Camille Combal ne lâche pas l'affaire et lui propose alors de faire Danse avec les stars en compagnie de Didier Deschamps. Ce dernier refuse trouvant plus simple de dire que les dons sont possibles sur le site Internet des Pièces jaunes ou par SMS en envoyant DON au 92111. Le message est donc passé ! Brigitte Macron © Twitter Camille Combal © Twitter Brigitte Macron © Twitter Brigitte Macron © Twitter Camille Combal © Twitter Didier Deschamps © Twitter Didier Deschamps et Brigitte Macron © Twitter Camille Combal © Denis Guignebourg Camille Combal © CYRIL MOREAU Brigitte Macron © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron © Stephane Lemouton Brigitte Macron © Jacques Witt Camille Combal © JACOVIDES-MOREAU C'est une vidéo humoristique publiée par Camille Combal sur Twitter dans laquelle la première dame, Brigitte Macron, a accepté d'apparaître, ce samedi 16 janvier. Une vidéo tournée pour la bonne cause puisque Brigitte Macron incite le public à faire des dons digitalisés en faveur de l'opération Pièces Jaunes. En effet, la crise sanitaire bouleverse également cet événement qui, chaque année, a pour but de collecter des fonds destinés à l'amélioration des conditions d'hospitalisation des enfants et adolescents. Cette opération est menée par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, dont Brigitte Macron est présidente.Camille Combal propose à Brigitte Macron de participer à Mask Singer ou Danse avec les starsCette dernière a donc accepté de faire une apparition dans un clip avec l'animateur Camille Combal et le sélectionneur de l'équipe de France de football Didier Deschamps, parrain de l'opération. L'animateur de TF1 débute la vidéo en lançant : "Bon, j'ai eu des idées de dingues. Avec ce que j'ai prévu, on va faire parler de nous. Vous êtes prêts ?" Ce dernier propose alors à l'épouse du président de la République d'intégrer le prochain casting de l'émission Mask Singer. "Vous me dites oui, et en deux coups de fil, c'est réglé", poursuit l'animateur avant de lui proposer de se déguiser dans un costume de tirelire... en forme de cochon. "Comme ça, vous chantez, vous mettez l'ambiance, mais en même temps, on fait passer le message des Pièces Jaunes", ajoute-t-il. La première dame ne semble pas franchement emballée par l'idée. Camille Combal ne lâche pas l'affaire et lui propose alors de faire Danse avec les stars en compagnie de Didier Deschamps. Ce dernier refuse trouvant plus simple de dire que les dons sont possibles sur le site Internet des Pièces jaunes ou par SMS en envoyant DON au 92111. Le message est donc passé ! Brigitte Macron © Twitter Camille Combal © Twitter Brigitte Macron © Twitter Brigitte Macron © Twitter Camille Combal © Twitter Didier Deschamps © Twitter Didier Deschamps et Brigitte Macron © Twitter Camille Combal © Denis Guignebourg Camille Combal © CYRIL MOREAU Brigitte Macron © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron © Stephane Lemouton Brigitte Macron © Jacques Witt Camille Combal © JACOVIDES-MOREAU
17 janvier 2021

Disparition de Delphine Jubillar : les trois théories pour expliquer l'activation de son compte Facebook

Mercredi 13 janvier, le compte Facebook de Delphine Jubillar, disparue depuis le 16 décembre dernier, a posté un message vide sur le groupe "citoyens en colère 81". Ce mystérieux message a été supprimé quelques minutes plus tard. De nombreuses captures d'écran ont toutefois pu être faites par des internautes qui ont immédiatement informé les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse, en charge de cette enquête. Pourtant, personne à part l'infirmière de 33 ans ne possédait le mot de passe de son compte.Plusieurs hypothèses pour expliquer l'activation du compte Facebook de Delphine JubillarUn fait qui suscite de nombreuses interrogations : est-ce un signe de vie de la jeune mère de famille ? Son compte a-t-il été piraté ? Ou encore est-ce un bug du réseau social ? Les enquêteurs envisagent toutes les pistes. "Concrètement les autorités peuvent remonter cet étrange message et demander à Facebook la géolocalisation de la diffusion de ce dernier. Ensuite, on s'interroge sur le matériel utilisé : est-ce que c'était un ordinateur ? Est-ce que c'était un téléphone portable ? Et puis, à partir de ces éléments-là les autorités pourront plus ou moins découvrir qui est l'auteur de ce message : la propriétaire de ce Facebook ou quelqu'un d'autre", explique Damien Bancal, spécialiste en cybercriminalité, à RTL. Ce dernier met également en avant deux autres possibilités pour expliquer la publication de ce message : "Le voleur, une personne qui a trouvé l'appareil et qui a voulu s'en servir. La dernière possibilité qui me paraît plus improbable, c'est un bug de Facebook."Ce rebondissement redonne un peu d'espoir aux proches de Delphine Jubillar : "Ils veulent y croire puisque chaque jour apporte son lot d'incertitudes", a indiqué Me Philippe Pressecq, avocat d'une cousine et de trois amis proches de la jeune femme qui se sont portés partie civile. Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Mercredi 13 janvier, le compte Facebook de Delphine Jubillar, disparue depuis le 16 décembre dernier, a posté un message vide sur le groupe "citoyens en colère 81". Ce mystérieux message a été supprimé quelques minutes plus tard. De nombreuses captures d'écran ont toutefois pu être faites par des internautes qui ont immédiatement informé les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse, en charge de cette enquête. Pourtant, personne à part l'infirmière de 33 ans ne possédait le mot de passe de son compte.Plusieurs hypothèses pour expliquer l'activation du compte Facebook de Delphine JubillarUn fait qui suscite de nombreuses interrogations : est-ce un signe de vie de la jeune mère de famille ? Son compte a-t-il été piraté ? Ou encore est-ce un bug du réseau social ? Les enquêteurs envisagent toutes les pistes. "Concrètement les autorités peuvent remonter cet étrange message et demander à Facebook la géolocalisation de la diffusion de ce dernier. Ensuite, on s'interroge sur le matériel utilisé : est-ce que c'était un ordinateur ? Est-ce que c'était un téléphone portable ? Et puis, à partir de ces éléments-là les autorités pourront plus ou moins découvrir qui est l'auteur de ce message : la propriétaire de ce Facebook ou quelqu'un d'autre", explique Damien Bancal, spécialiste en cybercriminalité, à RTL. Ce dernier met également en avant deux autres possibilités pour expliquer la publication de ce message : "Le voleur, une personne qui a trouvé l'appareil et qui a voulu s'en servir. La dernière possibilité qui me paraît plus improbable, c'est un bug de Facebook."Ce rebondissement redonne un peu d'espoir aux proches de Delphine Jubillar : "Ils veulent y croire puisque chaque jour apporte son lot d'incertitudes", a indiqué Me Philippe Pressecq, avocat d'une cousine et de trois amis proches de la jeune femme qui se sont portés partie civile. Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © France 3 Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Facebook
17 janvier 2021

Mathieu Bulle : le jeune acteur connu pour son rôle dans L'Apprenti est mort à 30 ans

Mathieu Bulle, c'était ce jeune acteur qui incarnait le personnage principal du film de Samuel Collardey, sorti en 2008, intitulé l'Apprenti. Ce film raconte l'histoire d'un adolescent écartelé entre plusieurs univers : celui du lycée où il est inscrit en internat, celui de la ferme où il effectue son année de stage, et enfin celui de sa famille éclatée. Un unique passage devant les caméras qui aura pourtant marqué le monde du 7e art puisque le long-métrage avait reçu le prix du meilleur film de la Semaine internationale de la Critique au Festival de Venise ainsi que le prix Louis-Delluc du premier film.Décès de Mathieu Bulle à l'âge de 30 ansSelon nos confrères de l'Est républicain, Mathieu Bulle est décédé ce mardi 12 janvier. Il n'était âgé que de 30 ans. Le jeune homme avait été victime en 2013 d'un accident forestier qui avait fragilisé sa santé, mais qui lui avait laissé "toute sa joie de vivre". Il aurait cependant été emporté par la fragilité due à son accident, indique le quotidien sans donner plus de détails. Le rêve de Mathieu Bulle n'était pas de devenir acteur, mais d'être agriculteur. Il avait ainsi décroché son bac professionnel à la Maison familiale et rurale de Montbozon. Une fois son diplôme en poche, Mathieu Bulle était parti en Haute-Saône où il s'était associé à un Groupement agricole d'exploitation en commun. Mais en 2019, le jeune homme décide de revenir sur sa terre natale, "non loin de sa mère", précise l'Est républicain. Depuis 2020, il travaillait au groupement d'employeurs des septs sapins, "il était travailleur et apprécié", indique le journal local. Il était sur le point d'acquérir une maison. Son avis de décès indique que "selon la volonté du défunt, il sera crématisé dans l'intimité familiale." Matthieu Bulle avait joué dans l'Apprenti © LAZENNEC & ASSOCIES Matthieu Bulle est décédé le 12 janvier dernier © LAZENNEC & ASSOCIES En 2013, Matthieu Bulle avait été victime d'un accident forestier © L'Apprenti Matthieu Bulle serait décédé des conséquences sur sa santé de cet accident de 2013. © L'Apprenti Le rêve de Mathieu Bulle n'était pas de devenir acteur, mais d'être agriculteur © L'Apprenti Il était parti travailler en Haute-Saône © L'Apprenti Mathieu Bulle, c'était ce jeune acteur qui incarnait le personnage principal du film de Samuel Collardey, sorti en 2008, intitulé l'Apprenti. Ce film raconte l'histoire d'un adolescent écartelé entre plusieurs univers : celui du lycée où il est inscrit en internat, celui de la ferme où il effectue son année de stage, et enfin celui de sa famille éclatée. Un unique passage devant les caméras qui aura pourtant marqué le monde du 7e art puisque le long-métrage avait reçu le prix du meilleur film de la Semaine internationale de la Critique au Festival de Venise ainsi que le prix Louis-Delluc du premier film.Décès de Mathieu Bulle à l'âge de 30 ansSelon nos confrères de l'Est républicain, Mathieu Bulle est décédé ce mardi 12 janvier. Il n'était âgé que de 30 ans. Le jeune homme avait été victime en 2013 d'un accident forestier qui avait fragilisé sa santé, mais qui lui avait laissé "toute sa joie de vivre". Il aurait cependant été emporté par la fragilité due à son accident, indique le quotidien sans donner plus de détails. Le rêve de Mathieu Bulle n'était pas de devenir acteur, mais d'être agriculteur. Il avait ainsi décroché son bac professionnel à la Maison familiale et rurale de Montbozon. Une fois son diplôme en poche, Mathieu Bulle était parti en Haute-Saône où il s'était associé à un Groupement agricole d'exploitation en commun. Mais en 2019, le jeune homme décide de revenir sur sa terre natale, "non loin de sa mère", précise l'Est républicain. Depuis 2020, il travaillait au groupement d'employeurs des septs sapins, "il était travailleur et apprécié", indique le journal local. Il était sur le point d'acquérir une maison. Son avis de décès indique que "selon la volonté du défunt, il sera crématisé dans l'intimité familiale." Matthieu Bulle avait joué dans l'Apprenti © LAZENNEC & ASSOCIES Matthieu Bulle est décédé le 12 janvier dernier © LAZENNEC & ASSOCIES En 2013, Matthieu Bulle avait été victime d'un accident forestier © L'Apprenti Matthieu Bulle serait décédé des conséquences sur sa santé de cet accident de 2013. © L'Apprenti Le rêve de Mathieu Bulle n'était pas de devenir acteur, mais d'être agriculteur © L'Apprenti Il était parti travailler en Haute-Saône © L'Apprenti
17 janvier 2021

TEMOIGNAGE. "Ma petite sœur s'est jetée sous un train, victime d'une arnaque aux sentiments"

A l'heure des réseaux sociaux où chacun peut être le roi du buzz, rien n'arrête leurs utilisateurs. Ce 8 mars 2018, Boubacar était sur le quai de la gare d'Evry-Courcouronnes, lorsqu'Océane a choisi d'en finir. Avec son téléphone, il photographie aussitôt la dépouille de la jeune fille et poste l'image sur Snapchat. Quelques minutes plus tard, la photo du corps de la jeune femme se partage à la vitesse de l'éclair. Le coup de grâce d'un destin déjà brisé par une escroquerie amoureuse. Tout débute en novembre 2017 lorsqu'Océane rencontre Ryan K., 20 ans, lors d'une fête d'anniversaire.Celui qui se présente comme un conducteur VTC (voiture de transport avec chauffeur) a du bagou, mais pas assez pour séduire la jeune femme. Concentrée sur ses études, elle a d'autres projets pour l'avenir. "Elle était excellente élève et travaillait beaucoup pour réussir, explique Laurence, sa sœur aînée. Elle aimait la mode et souhaitait s'orienter dans le commerce international. Ma sœur était une jeune fille discrète, gentille et très joyeuse. Elle commençait à devenir une femme, son avenir était prometteur. Une fleur prête à éclore..."Pour sa sœur, Laurence, "cette situation allait entraîner des problèmes financiers pour sa famille et c'était inenvisageable"Au fil des mois, Ryan, qui a vu en la jeune femme inexpérimentée et candide une proie facile, continue à la charmer. Il lui offre même une bague et lui présente sa mère. "Il l'a mise en confiance, puis il a refermé son piège sur elle", déplore Laurence. Quatre mois après leur rencontre, Océane cède à ses charmes et le jeune homme met en action son plan. Il demande à Océane d'encaisser des chèques sur son compte, faute de ne pouvoir le faire lui-même, ayant des problèmes temporaires avec sa banque. Et il lui emprunte sa carte bleue pour pouvoir retirer l'argent qui lui appartient.Un mois plus tard, Océane découvre que son compte présente un découvert de plus de 6 000 € ! Les fameux chèques qu'elle avait encaissés ont été volés et Ryan ne répond plus à ses appels. "Pour ma sœur, qui n'avait jamais été à découvert d'un seul euro et qui dépensait de très petites sommes, c'était terriblement stressant. Cette situation allait entraîner des problèmes financiers pour sa famille et c'était inenvisageable." Le 8 mars 2018, à "6 h 36 précisément", Laurence reçoit un SMS de sa petite sœur : "Je vous aime tous. Une lettre est dans le tiroir de mon bureau." "Sa chambre était parfaitement rangée. Son courrier débutait par cette phrase : "Si vous lisez cette lettre, c'est que je suis déjà partie. ""Océane avait laissé une lettre à sa famille : "J'ai gardé mes problèmes pour moi, pour vous protéger"A cet instant, Océane est allongée sur les rails en gare RER d'Evry dans l'attente d'un train. "Son choix a été très violent pour nous. Elle avait un tel appétit de vivre. La veille, elle n'a rien laissé paraître." Dans sa lettre, elle explique les raisons de son geste : "J'ai gardé mes problèmes pour moi, pour vous protéger. Je ne peux pas rester sous votre toit, au sein de la famille, avec tous les problèmes que je vous emmène. En soi, ce n'est pas ma faute, mais j'en assume les conséquences."Après le choc et la sidération, vient le temps des questions. Et elles sont nombreuses. "Pourquoi la banque n'a-t-elle pas alerté la famille d'une jeune mineure et comment son petit copain a-t-il pu retirer autant d'argent sans que le compte d'Océane ne soit bloqué ?", s'interroge Laurence. Elle obtiendra peu de réponses. Lors de l'audience pour escroquerie au tribunal correctionnel d'Evry, en octobre 2019, Ryan, l'accusé ne s'est pas présenté. "J'ai regretté son absence. J'aurais aimé qu'il voie les conséquences de son acte, le mal qu'il nous a tous infligé." Il est condamné à un an de prison avec sursis et 15 000 € d'indemnités.Après avoir photographié le corps, l'homme "a pris le temps de retravailler le photo pour obtenir un maximum de vues"Peu épargnée, la famille a eu à nouveau rendez-vous avec la justice le 21 septembre dernier. Cette fois-ci pour que soit jugé Boubacar, qui avait partagé la photo du cadavre d'Océane sur Snapchat. "Non seulement, il a fait la photo, mais il a pris le temps de la retravailler et d'ajouter une émoticône pour obtenir un maximum de vues", se désole Laurence.En attendant le verdict, mis en délibéré au 28 octobre, Laurence et sa famille ont entrepris d'interpeller sur les dérives et la banalisation de la violence sur les réseaux sociaux au travers de l'association Prévention Océane, que vous pouvez retrouver sur Facebook. "Les personnes qui prennent ce genre d'images de violence, suicide, harcèlement ou viol et les diffusent, oublient qu'il y a une famille derrière et que les conséquences sont énormes." Océane © COLLECTION PERSONNELLE Océane © COLLECTION PERSONNELLE Océane © COLLECTION PERSONNELLE A l'heure des réseaux sociaux où chacun peut être le roi du buzz, rien n'arrête leurs utilisateurs. Ce 8 mars 2018, Boubacar était sur le quai de la gare d'Evry-Courcouronnes, lorsqu'Océane a choisi d'en finir. Avec son téléphone, il photographie aussitôt la dépouille de la jeune fille et poste l'image sur Snapchat. Quelques minutes plus tard, la photo du corps de la jeune femme se partage à la vitesse de l'éclair. Le coup de grâce d'un destin déjà brisé par une escroquerie amoureuse. Tout débute en novembre 2017 lorsqu'Océane rencontre Ryan K., 20 ans, lors d'une fête d'anniversaire.Celui qui se présente comme un conducteur VTC (voiture de transport avec chauffeur) a du bagou, mais pas assez pour séduire la jeune femme. Concentrée sur ses études, elle a d'autres projets pour l'avenir. "Elle était excellente élève et travaillait beaucoup pour réussir, explique Laurence, sa sœur aînée. Elle aimait la mode et souhaitait s'orienter dans le commerce international. Ma sœur était une jeune fille discrète, gentille et très joyeuse. Elle commençait à devenir une femme, son avenir était prometteur. Une fleur prête à éclore..."Pour sa sœur, Laurence, "cette situation allait entraîner des problèmes financiers pour sa famille et c'était inenvisageable"Au fil des mois, Ryan, qui a vu en la jeune femme inexpérimentée et candide une proie facile, continue à la charmer. Il lui offre même une bague et lui présente sa mère. "Il l'a mise en confiance, puis il a refermé son piège sur elle", déplore Laurence. Quatre mois après leur rencontre, Océane cède à ses charmes et le jeune homme met en action son plan. Il demande à Océane d'encaisser des chèques sur son compte, faute de ne pouvoir le faire lui-même, ayant des problèmes temporaires avec sa banque. Et il lui emprunte sa carte bleue pour pouvoir retirer l'argent qui lui appartient.Un mois plus tard, Océane découvre que son compte présente un découvert de plus de 6 000 € ! Les fameux chèques qu'elle avait encaissés ont été volés et Ryan ne répond plus à ses appels. "Pour ma sœur, qui n'avait jamais été à découvert d'un seul euro et qui dépensait de très petites sommes, c'était terriblement stressant. Cette situation allait entraîner des problèmes financiers pour sa famille et c'était inenvisageable." Le 8 mars 2018, à "6 h 36 précisément", Laurence reçoit un SMS de sa petite sœur : "Je vous aime tous. Une lettre est dans le tiroir de mon bureau." "Sa chambre était parfaitement rangée. Son courrier débutait par cette phrase : "Si vous lisez cette lettre, c'est que je suis déjà partie. ""Océane avait laissé une lettre à sa famille : "J'ai gardé mes problèmes pour moi, pour vous protéger"A cet instant, Océane est allongée sur les rails en gare RER d'Evry dans l'attente d'un train. "Son choix a été très violent pour nous. Elle avait un tel appétit de vivre. La veille, elle n'a rien laissé paraître." Dans sa lettre, elle explique les raisons de son geste : "J'ai gardé mes problèmes pour moi, pour vous protéger. Je ne peux pas rester sous votre toit, au sein de la famille, avec tous les problèmes que je vous emmène. En soi, ce n'est pas ma faute, mais j'en assume les conséquences."Après le choc et la sidération, vient le temps des questions. Et elles sont nombreuses. "Pourquoi la banque n'a-t-elle pas alerté la famille d'une jeune mineure et comment son petit copain a-t-il pu retirer autant d'argent sans que le compte d'Océane ne soit bloqué ?", s'interroge Laurence. Elle obtiendra peu de réponses. Lors de l'audience pour escroquerie au tribunal correctionnel d'Evry, en octobre 2019, Ryan, l'accusé ne s'est pas présenté. "J'ai regretté son absence. J'aurais aimé qu'il voie les conséquences de son acte, le mal qu'il nous a tous infligé." Il est condamné à un an de prison avec sursis et 15 000 € d'indemnités.Après avoir photographié le corps, l'homme "a pris le temps de retravailler le photo pour obtenir un maximum de vues"Peu épargnée, la famille a eu à nouveau rendez-vous avec la justice le 21 septembre dernier. Cette fois-ci pour que soit jugé Boubacar, qui avait partagé la photo du cadavre d'Océane sur Snapchat. "Non seulement, il a fait la photo, mais il a pris le temps de la retravailler et d'ajouter une émoticône pour obtenir un maximum de vues", se désole Laurence.En attendant le verdict, mis en délibéré au 28 octobre, Laurence et sa famille ont entrepris d'interpeller sur les dérives et la banalisation de la violence sur les réseaux sociaux au travers de l'association Prévention Océane, que vous pouvez retrouver sur Facebook. "Les personnes qui prennent ce genre d'images de violence, suicide, harcèlement ou viol et les diffusent, oublient qu'il y a une famille derrière et que les conséquences sont énormes." Océane © COLLECTION PERSONNELLE Océane © COLLECTION PERSONNELLE Océane © COLLECTION PERSONNELLE
17 janvier 2021

Shy'm enceinte de jumeaux ? La chanteuse sème le doute avec un post énigmatique

Un double heureux événement ? Ce samedi 16 janvier, Shy'm s'est emparée de son compte Instagram pour partager une mystérieuse publication. La chanteuse qui est actuellement enceinte a posté une étrange photo où l'on peut voir ce qui ressemblerait à des choux de couleur rose... Dans sa légende, la jeune femme de 35 ans a écrit un texte qui a beaucoup intrigué ses nombreux fans : "'Les garçons naissent dans les choux et les filles naissent dans les roses' Ceci explique cela #chourose", ont pu lire ses abonnés.Les internautes ont été nombreux à s'interroger en commentaires et à se demander si Shy'm ne serait pas enceinte de faux jumeaux, d'un garçon et d'une fille. "Oh des jumeaux ! 1 garçon et 1 fille !! Bon courage", "oh des faux-jumeaux ?", "jumeaux !! Fille et garçon !!!", "les choux roses c'est pour les faux jumeaux peut-être" ou encore "jumeaux ? C'est donc pour cela le single 'ensemble'", est même allé jusqu'à interroger l'un d'eux.Shy'm, une future maman discrèteUne chose est sûre, Shy'm est très discrète sur sa grossesse et l'enfant qu'elle attend. La chanteuse qui rêvait de devenir maman depuis plusieurs années avait annoncé sa grossesse dans son dernier clip, intitulé "Boy", le 23 octobre 2020. Peu après, Shy'm avait partagé une publication où elle expliquait être enceinte de 222 jours... En sachant qu'une grossesse dure 280 jours en moyenne, la chanteuse devrait donc accoucher aux alentours du 31 janvier. En revanche, elle ne souhaite pas révéler l'identité du futur papa et de son compagnon. "Ce n'est pas parce que je dévoile ma grossesse que je vais commencer à parler de mon compagnon", avait-elle expliqué dans les colonnes du Parisien. "J'ai toujours été très pudique là-dessus" avait-elle ajouté. Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Un double heureux événement ? Ce samedi 16 janvier, Shy'm s'est emparée de son compte Instagram pour partager une mystérieuse publication. La chanteuse qui est actuellement enceinte a posté une étrange photo où l'on peut voir ce qui ressemblerait à des choux de couleur rose... Dans sa légende, la jeune femme de 35 ans a écrit un texte qui a beaucoup intrigué ses nombreux fans : "'Les garçons naissent dans les choux et les filles naissent dans les roses' Ceci explique cela #chourose", ont pu lire ses abonnés.Les internautes ont été nombreux à s'interroger en commentaires et à se demander si Shy'm ne serait pas enceinte de faux jumeaux, d'un garçon et d'une fille. "Oh des jumeaux ! 1 garçon et 1 fille !! Bon courage", "oh des faux-jumeaux ?", "jumeaux !! Fille et garçon !!!", "les choux roses c'est pour les faux jumeaux peut-être" ou encore "jumeaux ? C'est donc pour cela le single 'ensemble'", est même allé jusqu'à interroger l'un d'eux.Shy'm, une future maman discrèteUne chose est sûre, Shy'm est très discrète sur sa grossesse et l'enfant qu'elle attend. La chanteuse qui rêvait de devenir maman depuis plusieurs années avait annoncé sa grossesse dans son dernier clip, intitulé "Boy", le 23 octobre 2020. Peu après, Shy'm avait partagé une publication où elle expliquait être enceinte de 222 jours... En sachant qu'une grossesse dure 280 jours en moyenne, la chanteuse devrait donc accoucher aux alentours du 31 janvier. En revanche, elle ne souhaite pas révéler l'identité du futur papa et de son compagnon. "Ce n'est pas parce que je dévoile ma grossesse que je vais commencer à parler de mon compagnon", avait-elle expliqué dans les colonnes du Parisien. "J'ai toujours été très pudique là-dessus" avait-elle ajouté. Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm Shy'm © Instagram / Shy'm
17 janvier 2021

Meghan et Harry : cette personnalité "adorée" de la reine qui va leur succéder

Pour Elizabeth II, c'était presque une évidence. Depuis la mise en place du Megxit et le départ du prince Harry et de Meghan Markle aux Etats-Unis, Sa Majesté a fait en sorte de tout gérer d'une main de maître. Plusieurs mois après l'installation des Sussex à Los Angeles, la monarque britannique leur a enfin trouvé une remplaçante officielle. Et l'annonce de son nom ne surprendra personne puisqu'il s'agit de Sophie de Wessex, une femme qu'Elizabeth II apprécie depuis de très longues années. Mais ces derniers mois n'ont pas été simples pour le prince Edward et son épouse, qui commençaient à avoir l'habitude d'être mis en avant par la Couronne. Selon l'experte Angela Levin, le couple s'est même "senti laissé de côté" alors que les deux sont "très désireux" de jouer un rôle plus important au sein de la famille royale. Selon l'autrice royale, le fils d'Elizabeth II et la comtesse ont déjà commencé à se mobiliser pour prendre la suite du prince Harry et de Meghan Markle. Une aubaine pour Sa Majesté qui "adore" Sophie de Wessex, une femme "travailleuse et acharnée"."Je suis sûre que le comte et la comtesse de Wessex intensifieront leurs efforts, a-t-elle affirmé dans les colonnes de The Express. Ils l'ont fait récemment depuis que Harry et Meghan sont partis. Ils sont très désireux de faire des choses, je pense qu'ils ont le sentiment d'avoir été un peu laissés de côté et c'est maintenant une chance." Ces derniers mois d'ailleurs, la relation entre les deux femmes a pris une nouvelle ampleur. "Ils vivent très près de la reine à Windsor et ils sont souvent allés à l'église le dimanche avant le confinement, a raconté l'expert de la Couronne. Et elle a appris à monter à cheval pour pouvoir se balader avec Sa Majesté." Sophie de Wessex et le prince Edward faisaient partie des huit membres de la famille royale qui se sont réunis à l'extérieur du château de Windsor il y a quelques semaines, surnommés "la nouvelle entreprise" : le couple, Kate Middleton, le prince William, le prince Charles, Camilla Parker Bowles et la princesse Anne.Sophie de Wessex, la "favorite de la reine"Un choix loin d'être anodin lorsque l'on sait que Sophie de Wessex a toujours été dans les petits papiers de la reine. Au fil des ans, la comtesse a en effet noué des liens très étroits avec sa belle-mère. qui l'a accueillie les bras ouverts en 1999, lorsqu'elle a épousé le prince Edward. Très proches, les deux femmes entretiennent une relation presque familiale. D'ailleurs, lors de l'un de ses discours, Sophie de Wessex s'est adressée à la reine en l'appellant "maman". Souvent décrite comme "la favorite de la reine", elle est peu à peu passée de membre secondaire de la famille royale à celui de membre de premier plan. Ce n'est donc pas une surprise qu'Elizabeth II l'ait choisi pour remplacer sur le devant de la scène les Sussex, très heureux de l'autre côté de l'Atlantique. Une situation qui convient donc à tous les protagonistes. Elizabeth II © Agence La famille royale © Agence Harry et Meghan © Agence Elizabeth II, Harry et Meghan © Agence Elizabeth II, Harry et Meghan © Agence Harry et Meghan © Backgrid USA Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Backgrid UK Elizabeth II © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © Agence Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Elizabeth II © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Agence Pour Elizabeth II, c'était presque une évidence. Depuis la mise en place du Megxit et le départ du prince Harry et de Meghan Markle aux Etats-Unis, Sa Majesté a fait en sorte de tout gérer d'une main de maître. Plusieurs mois après l'installation des Sussex à Los Angeles, la monarque britannique leur a enfin trouvé une remplaçante officielle. Et l'annonce de son nom ne surprendra personne puisqu'il s'agit de Sophie de Wessex, une femme qu'Elizabeth II apprécie depuis de très longues années. Mais ces derniers mois n'ont pas été simples pour le prince Edward et son épouse, qui commençaient à avoir l'habitude d'être mis en avant par la Couronne. Selon l'experte Angela Levin, le couple s'est même "senti laissé de côté" alors que les deux sont "très désireux" de jouer un rôle plus important au sein de la famille royale. Selon l'autrice royale, le fils d'Elizabeth II et la comtesse ont déjà commencé à se mobiliser pour prendre la suite du prince Harry et de Meghan Markle. Une aubaine pour Sa Majesté qui "adore" Sophie de Wessex, une femme "travailleuse et acharnée"."Je suis sûre que le comte et la comtesse de Wessex intensifieront leurs efforts, a-t-elle affirmé dans les colonnes de The Express. Ils l'ont fait récemment depuis que Harry et Meghan sont partis. Ils sont très désireux de faire des choses, je pense qu'ils ont le sentiment d'avoir été un peu laissés de côté et c'est maintenant une chance." Ces derniers mois d'ailleurs, la relation entre les deux femmes a pris une nouvelle ampleur. "Ils vivent très près de la reine à Windsor et ils sont souvent allés à l'église le dimanche avant le confinement, a raconté l'expert de la Couronne. Et elle a appris à monter à cheval pour pouvoir se balader avec Sa Majesté." Sophie de Wessex et le prince Edward faisaient partie des huit membres de la famille royale qui se sont réunis à l'extérieur du château de Windsor il y a quelques semaines, surnommés "la nouvelle entreprise" : le couple, Kate Middleton, le prince William, le prince Charles, Camilla Parker Bowles et la princesse Anne.Sophie de Wessex, la "favorite de la reine"Un choix loin d'être anodin lorsque l'on sait que Sophie de Wessex a toujours été dans les petits papiers de la reine. Au fil des ans, la comtesse a en effet noué des liens très étroits avec sa belle-mère. qui l'a accueillie les bras ouverts en 1999, lorsqu'elle a épousé le prince Edward. Très proches, les deux femmes entretiennent une relation presque familiale. D'ailleurs, lors de l'un de ses discours, Sophie de Wessex s'est adressée à la reine en l'appellant "maman". Souvent décrite comme "la favorite de la reine", elle est peu à peu passée de membre secondaire de la famille royale à celui de membre de premier plan. Ce n'est donc pas une surprise qu'Elizabeth II l'ait choisi pour remplacer sur le devant de la scène les Sussex, très heureux de l'autre côté de l'Atlantique. Une situation qui convient donc à tous les protagonistes. Elizabeth II © Agence La famille royale © Agence Harry et Meghan © Agence Elizabeth II, Harry et Meghan © Agence Elizabeth II, Harry et Meghan © Agence Harry et Meghan © Backgrid USA Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Backgrid UK Elizabeth II © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © Agence Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Elizabeth II © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Sophie de Wessex © AGENCE Elizabeth II © Agence Elizabeth II © Agence
16 janvier 2021

Dans la chambre des stars. Chrissy Teigen : cette pratique incongrue qu'elle adore faire avec John Legend

Entre Chrissy Teigen et John Legend, c'est l'amour passionnel ! Les deux tourtereaux ne peuvent pas se résister, n'importe où et n'importe quand, ce qui compte, c'est la passion. Le couple a déjà avoué avoir fait plusieurs galipettes dans des lieux insolites comme durant la tournée du chanteur, dans leur cuisine ou encore dans l'avion qui les menait chez les parents du mannequin : "Nous étions en route pour la Thaïlande pour voir mes parents, voler en première classe commerciale. Nous étions sous une couverture. Je pense que nous devrions obtenir un trophée pour cela", a-t-elle confié en 2014 au magazine Cosmopolitan. Effectivement, ils le méritent !Cette alchimie a été présente dès leur rencontre, il y a 11 ans sur le tournage d'un clip. "Nous avons fait le clip, nous étions ensemble pendant 12 heures. Et puis nous avons passé toute cette journée ensemble. Je suis allé lui dire au revoir à son hôtel, et je n'ai jamais dit au revoir cette nuit-là", a déclaré Chrissy Teigen en 2014, lors d'une interview sur The Wendy Williams Show.Chrissy Teigen, John Legend : ils se sont aussi lâchés à la Maison Blanche !En 2015, lors d'une interview accordée au magazine Extra, Chrissy Teigen a révélé sans le vouloir un de leur secret, bien gardé. En effet, lorsque innocemment, une journaliste a demandé au couple : "Un lieu public dans lequel vous l'avez fait ?" Le mannequin a immédiatement répondu "Ok la meilleure fois. Probablement le truc d'Obama". Très gêné, John Legend a rapidement répliqué : "Je ne sais pas. Nous n'allons pas parler de ça". Consciente de sa gaffe, Chrissy Teigen a vite essayé de corrigé sa boulette : "Pas la Maison-Blanche. 100 % pas la Maison-Blanche". En quittant l'interview, Chrissy Teigen a terminé en disant : "Désolé, j'ai des ennuis maintenant." Très drôle ! Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © STARMAX Chrissy Teigen et son mari John Legend © Backgrid USA Chrissy Teigen © GOFF INF / BESTIMAGE Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Entre Chrissy Teigen et John Legend, c'est l'amour passionnel ! Les deux tourtereaux ne peuvent pas se résister, n'importe où et n'importe quand, ce qui compte, c'est la passion. Le couple a déjà avoué avoir fait plusieurs galipettes dans des lieux insolites comme durant la tournée du chanteur, dans leur cuisine ou encore dans l'avion qui les menait chez les parents du mannequin : "Nous étions en route pour la Thaïlande pour voir mes parents, voler en première classe commerciale. Nous étions sous une couverture. Je pense que nous devrions obtenir un trophée pour cela", a-t-elle confié en 2014 au magazine Cosmopolitan. Effectivement, ils le méritent !Cette alchimie a été présente dès leur rencontre, il y a 11 ans sur le tournage d'un clip. "Nous avons fait le clip, nous étions ensemble pendant 12 heures. Et puis nous avons passé toute cette journée ensemble. Je suis allé lui dire au revoir à son hôtel, et je n'ai jamais dit au revoir cette nuit-là", a déclaré Chrissy Teigen en 2014, lors d'une interview sur The Wendy Williams Show.Chrissy Teigen, John Legend : ils se sont aussi lâchés à la Maison Blanche !En 2015, lors d'une interview accordée au magazine Extra, Chrissy Teigen a révélé sans le vouloir un de leur secret, bien gardé. En effet, lorsque innocemment, une journaliste a demandé au couple : "Un lieu public dans lequel vous l'avez fait ?" Le mannequin a immédiatement répondu "Ok la meilleure fois. Probablement le truc d'Obama". Très gêné, John Legend a rapidement répliqué : "Je ne sais pas. Nous n'allons pas parler de ça". Consciente de sa gaffe, Chrissy Teigen a vite essayé de corrigé sa boulette : "Pas la Maison-Blanche. 100 % pas la Maison-Blanche". En quittant l'interview, Chrissy Teigen a terminé en disant : "Désolé, j'ai des ennuis maintenant." Très drôle ! Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © STARMAX Chrissy Teigen et son mari John Legend © Backgrid USA Chrissy Teigen © GOFF INF / BESTIMAGE Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA
16 janvier 2021

Aya Nakamura : la raison pour laquelle la chanteuse a montré sa fille sur les réseaux sociaux

Chanteuse très populaire, femme accomplie et maman comblée. A 25 ans, Aya Nakamura n'a plus rien à prouver à personne. Et si pendant longtemps la jeune femme avait choisi d'être discrète sur sa vie privée, elle a pris une grande décision pendant le confinement. A cette époque-là, elle a en effet publié plusieurs photos et vidéos avec sa petite fille de quatre ans, Aïcha. Un choix qui avait surpris ses abonnés mais qui ravit la chanteuse de Comportement. Invitée sur le plateau de 50 Minutes inside ce samedi 16 janvier, elle a en effet expliqué ce qui l'avait poussé à dévoiler sa fillette sur les réseaux sociaux. "Je voulais avoir un côté plus intimiste, a confié Aya Nakamura, qui s'est réconciliée avec Nikos Aliagas. Parce que c'est comme ça que je suis dans la vie de tous les jours. En plus, on était en plein Covid donc je n'avais pas envie de faire comme d'habitude et montrer les strass et les paillettes. J'avais plus envie de montrer mon quotidien, sans mentir."Sur TF1, l'artiste a également expliqué ce que la maternité lui avait appris. "On en apprend tous les jours", a d'abord plaisanté la compagne de Vladimir Boudnikoff avant d'ajouter : "Je me dis : 'Waouh, qu'est ce qu'elle grandit vite. Qu'est-ce qu'un enfant ça retient tout'. Au final moi, quand j'ai eu ma fille, je me suis dit : 'Bon, maintenant j'ai une fille, il va falloir que je m'occupe d'elle. Il va falloir que je pense à elle avant moi'." De tendres confidences de la part de la chanteuse, d'ordinaire si discrète. Elle a également évoqué la difficulté de poursuivre sa carrière tout en étant maman. "Des fois, il faut prendre sur ça parce que ça demande beaucoup de sacrifices et de temps d'être chanteuse et, en même temps, maman, a continué Aya Nakamura. Il y a plusieurs mamans qui sont dans ce cas-là, quand elles travaillent aussi." L'occasion pour la jeune femme d'expliquer que la notoriété n'était pas toujours facile à gérer.Aya Nakamura veut garder les pieds sur TerreNotamment quand Aïcha la voit à la télévision. "Je lui explique que maman était au travail, a confié la chanteuse. Il faut qu'elle comprenne que ce n'est pas juste 'maman la star' et qu'elle se repose sur ses lauriers." Dans une interview accordée à BFMTV, elle avait déjà évoqué ce sujet. "Je la protège beaucoup de tout ça. Elle ne me voit pas forcément à la télé, on ne lui fait pas forcément comprendre que maman est chanteuse. Elle vit comme toutes les petites filles", lançait Aya Nakamura à nos confrères. Maman poule et protectrice, elle veut le meilleur pour sa petite fille. "Elle doit me regarder là tout de suite, mais elle se demande ce que je fais à la télé. J'essaie de la préserver parce que c'est une petite fille, ajoutait-elle sur le plateau de C à vous. (...) Je pense que c'est important pour elle d'être une petite fille et pas la fille d'Aya Nakamura." Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Chanteuse très populaire, femme accomplie et maman comblée. A 25 ans, Aya Nakamura n'a plus rien à prouver à personne. Et si pendant longtemps la jeune femme avait choisi d'être discrète sur sa vie privée, elle a pris une grande décision pendant le confinement. A cette époque-là, elle a en effet publié plusieurs photos et vidéos avec sa petite fille de quatre ans, Aïcha. Un choix qui avait surpris ses abonnés mais qui ravit la chanteuse de Comportement. Invitée sur le plateau de 50 Minutes inside ce samedi 16 janvier, elle a en effet expliqué ce qui l'avait poussé à dévoiler sa fillette sur les réseaux sociaux. "Je voulais avoir un côté plus intimiste, a confié Aya Nakamura, qui s'est réconciliée avec Nikos Aliagas. Parce que c'est comme ça que je suis dans la vie de tous les jours. En plus, on était en plein Covid donc je n'avais pas envie de faire comme d'habitude et montrer les strass et les paillettes. J'avais plus envie de montrer mon quotidien, sans mentir."Sur TF1, l'artiste a également expliqué ce que la maternité lui avait appris. "On en apprend tous les jours", a d'abord plaisanté la compagne de Vladimir Boudnikoff avant d'ajouter : "Je me dis : 'Waouh, qu'est ce qu'elle grandit vite. Qu'est-ce qu'un enfant ça retient tout'. Au final moi, quand j'ai eu ma fille, je me suis dit : 'Bon, maintenant j'ai une fille, il va falloir que je m'occupe d'elle. Il va falloir que je pense à elle avant moi'." De tendres confidences de la part de la chanteuse, d'ordinaire si discrète. Elle a également évoqué la difficulté de poursuivre sa carrière tout en étant maman. "Des fois, il faut prendre sur ça parce que ça demande beaucoup de sacrifices et de temps d'être chanteuse et, en même temps, maman, a continué Aya Nakamura. Il y a plusieurs mamans qui sont dans ce cas-là, quand elles travaillent aussi." L'occasion pour la jeune femme d'expliquer que la notoriété n'était pas toujours facile à gérer.Aya Nakamura veut garder les pieds sur TerreNotamment quand Aïcha la voit à la télévision. "Je lui explique que maman était au travail, a confié la chanteuse. Il faut qu'elle comprenne que ce n'est pas juste 'maman la star' et qu'elle se repose sur ses lauriers." Dans une interview accordée à BFMTV, elle avait déjà évoqué ce sujet. "Je la protège beaucoup de tout ça. Elle ne me voit pas forcément à la télé, on ne lui fait pas forcément comprendre que maman est chanteuse. Elle vit comme toutes les petites filles", lançait Aya Nakamura à nos confrères. Maman poule et protectrice, elle veut le meilleur pour sa petite fille. "Elle doit me regarder là tout de suite, mais elle se demande ce que je fais à la télé. J'essaie de la préserver parce que c'est une petite fille, ajoutait-elle sur le plateau de C à vous. (...) Je pense que c'est important pour elle d'être une petite fille et pas la fille d'Aya Nakamura." Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1 Aya Nakamura © Capture TF1
16 janvier 2021

Meghan Markle : la lourde accusation de sa demi-soeur sur son mariage avec Harry

Un livre explosif ou un coup financier ? Dans quelques jours, la demi-soeur de Meghan Markle publiera The Diary Of Princess Pushy's Sister, dans lequel elle promet de raconter "la vérité sur sa vie" qui est "vraiment plus étrange que la fiction". Et si Samantha Markle attend impatiemment la sortie de son ouvrage, elle ne se risque pour l'instant pas à en dévoiler le contenu. Depuis que la duchesse de Sussex a épousé le prince Harry, elle doit composer avec une famille encombrante et embarrassante. Et notamment une demi-soeur très médiatique, qui ne rate jamais une occasion de la critiquer. Mais à la croire, les admirateurs de la maman du petit Archie ne seront pas froissés par son livre, où elle ne racontera rien de croustillant. Ou rien du tout ? Car de l'autre côté de la Manche, comme aux Etats-Unis, les journalistes sont très sceptiques sur le contenu de cet ouvrage. Certains se demandent même si Samantha Markle ne réalise pas là un incroyable coup de com' qui lui permettra de gagner beaucoup d'argent.Et si Samantha Markle semblait avoir calmé son ire contre Meghan Markle, il n'en est rien... Dans une interview accordée à 50 Minutes inside ce samedi 16 janvier, la demi-soeur de la duchesse a habillement contourné les questions de la journaliste, évitant de verser dans le sensationnalisme qu'elle assure détester. Elle a seulement teasé son ouvrage en lançant une lourde accusation contre le couple princier : "Je peux juste vous dire que ce mariage n'est pas ce qu'il paraît être". Une étonnante phrase, qu'elle n'a pas voulu développer. Mais en attendant la publication de ce livre, Meghan Markle se ronge les sangs. Selon ses proches en effet, la duchesse a "l'estomac retourné" par cette nouvelle attaque. Mais elle "ne se montera ni contrariée ni ennuyé par cela en public", comme l'assure l'un de ses proches dans les colonnes d'In Touch. Malgré les craintes de la duchesse de Sussex, son mari "soutient totalement Meghan et ne croit pas un mot qui sort de la bouche de Samantha".Samantha Markle : "Ce n'est pas un livre sur sa vie secrète"Et si Samantha Markle a promis que le livre ne serait pas une "histoire qui raconte tout", Meghan Markle a de quoi s'inquiéter. "Je ne sais pas si elle sera à l'aise avec ça. C'est juste et équilibré. Naturellement, il y aura certaines choses qu'elle aimera et d'autres qu'elle n'aimera pas, assurait la demi-soeur de la duchesse. La vérité est plus étrange que la fiction et je me suis fondée sur la vérité." Dans une interview accordée à Us Weekly, l'autrice précisait que ses mémoires "n'ont jamais été conçus pour attaquer [s]a sœur" : "Il y a beaucoup à apprendre - le bon, le mauvais et le laid. J'ai été très claire sur le fait que je n'écrivais pas un livre qui allait ressembler à un tabloïd. Je l'ai dit il y a deux ans, mais personne ne voulait y croire". Au sujet de la réaction de sa demi-soeur, elle a ajouté dans 50 Minutes inside qu'elle ne voulait pas qu'elle s'inquiète. "Ce serait fou car j'écris la vérité, donc j'estime qu'on ne doit pas avoir peur de la vérité, a-t-elle conclu. Ce n'est pas un livre sur sa vie secrète en boîte de nuit. C'est la vraie vie." Meghan et Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle et le prince Harry © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle et son père © Capture TF1 Meghan Markle et son père © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle et le prince Harry © Capture TF1 Un livre explosif ou un coup financier ? Dans quelques jours, la demi-soeur de Meghan Markle publiera The Diary Of Princess Pushy's Sister, dans lequel elle promet de raconter "la vérité sur sa vie" qui est "vraiment plus étrange que la fiction". Et si Samantha Markle attend impatiemment la sortie de son ouvrage, elle ne se risque pour l'instant pas à en dévoiler le contenu. Depuis que la duchesse de Sussex a épousé le prince Harry, elle doit composer avec une famille encombrante et embarrassante. Et notamment une demi-soeur très médiatique, qui ne rate jamais une occasion de la critiquer. Mais à la croire, les admirateurs de la maman du petit Archie ne seront pas froissés par son livre, où elle ne racontera rien de croustillant. Ou rien du tout ? Car de l'autre côté de la Manche, comme aux Etats-Unis, les journalistes sont très sceptiques sur le contenu de cet ouvrage. Certains se demandent même si Samantha Markle ne réalise pas là un incroyable coup de com' qui lui permettra de gagner beaucoup d'argent.Et si Samantha Markle semblait avoir calmé son ire contre Meghan Markle, il n'en est rien... Dans une interview accordée à 50 Minutes inside ce samedi 16 janvier, la demi-soeur de la duchesse a habillement contourné les questions de la journaliste, évitant de verser dans le sensationnalisme qu'elle assure détester. Elle a seulement teasé son ouvrage en lançant une lourde accusation contre le couple princier : "Je peux juste vous dire que ce mariage n'est pas ce qu'il paraît être". Une étonnante phrase, qu'elle n'a pas voulu développer. Mais en attendant la publication de ce livre, Meghan Markle se ronge les sangs. Selon ses proches en effet, la duchesse a "l'estomac retourné" par cette nouvelle attaque. Mais elle "ne se montera ni contrariée ni ennuyé par cela en public", comme l'assure l'un de ses proches dans les colonnes d'In Touch. Malgré les craintes de la duchesse de Sussex, son mari "soutient totalement Meghan et ne croit pas un mot qui sort de la bouche de Samantha".Samantha Markle : "Ce n'est pas un livre sur sa vie secrète"Et si Samantha Markle a promis que le livre ne serait pas une "histoire qui raconte tout", Meghan Markle a de quoi s'inquiéter. "Je ne sais pas si elle sera à l'aise avec ça. C'est juste et équilibré. Naturellement, il y aura certaines choses qu'elle aimera et d'autres qu'elle n'aimera pas, assurait la demi-soeur de la duchesse. La vérité est plus étrange que la fiction et je me suis fondée sur la vérité." Dans une interview accordée à Us Weekly, l'autrice précisait que ses mémoires "n'ont jamais été conçus pour attaquer [s]a sœur" : "Il y a beaucoup à apprendre - le bon, le mauvais et le laid. J'ai été très claire sur le fait que je n'écrivais pas un livre qui allait ressembler à un tabloïd. Je l'ai dit il y a deux ans, mais personne ne voulait y croire". Au sujet de la réaction de sa demi-soeur, elle a ajouté dans 50 Minutes inside qu'elle ne voulait pas qu'elle s'inquiète. "Ce serait fou car j'écris la vérité, donc j'estime qu'on ne doit pas avoir peur de la vérité, a-t-elle conclu. Ce n'est pas un livre sur sa vie secrète en boîte de nuit. C'est la vraie vie." Meghan et Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle et le prince Harry © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle et son père © Capture TF1 Meghan Markle et son père © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle © Capture TF1 Samantha Markle © Capture TF1 Meghan Markle et le prince Harry © Capture TF1
16 janvier 2021

Marianne Faithfull : touchée par le Covid-19, la chanteuse fait une terrible révélation

Le coronavirus peut parfois laisser de longues séquelles. Au mois d'avril dernier, la chanteuse Marianne Faithfull a contracté une forme très grave du Covid-19. Après avoir été testée positive, elle avait été hospitalisée plusieurs jours à Londres. "Elle a surmonté et survécu à tellement de choses dans sa vie - y compris être Marianne Faithfull - qu'être emportée par un virus serait une telle tragédie", écrivait alors l'icône des Sixties sur ses réseaux sociaux. Des mois après avoir pu regagner son domicile, la chanteuse garde toujours des séquelles importantes du coronavirus. Dans une interview émouvante accordée au Guardian, elle s'est souvenue de son passage de trois semaines dans une unité réservée aux patients atteints du Covid-19. "Tout ce que je sais, c'est que j'étais dans un endroit très sombre - c'était vraisemblablement, la mort", a-t-elle raconté dans cet entretien, enregistré en grande partie avant d'attraper le virus. Aujourd'hui, Marianne Faithfull confie que ses "poumons ne vont toujours pas bien".Pour pallier l'activité réduite de ses poumons, la chanteuse doit ainsi prendre régulièrement de l'oxygène. "Une médecin est venue me voir et m'a dit qu'elle ne pensait pas que mes poumons se remettraient un jour", a ajouté l'artiste, très angoissée de ne plus pouvoir rechanter : "Je ne pourrai peut-être plus jamais chanter, peut-être que c'est fini. Je serais incroyablement bouleversée si c'était le cas". Fidèle à elle-même, Marianne Faithfull ne veut pourtant pas perdre espoir. Face aux séquelles dont elle souffre, elle espère toujours un "miracle", comme elle l'explique dans les colonnes du Guardian. Car en plus de problèmes respiratoires, la chanteuse souffre d'intense fatigue mais aussi "d'incroyables" pertes de mémoire. "Je me souviens très bien du passé lointain. Ce sont les choses récentes dont je ne me souviens pas, décrit-elle au média britannique. Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est terrible."Marianne Faitfull est restée 22 jours à l'hôpitalAprès avoir vécu une existence débridée, mais aussi avoir souffert d'un cancer du sein, Marianne Faithfull a contracté le coronavirus en avril dernier. Transférée rapidement à l'hôpital, l'artiste avait été prise en charge avant de pouvoir retrouver son domicile. Sur les réseaux sociaux, son équipe donnait alors régulièrement des nouvelles de l'icône de la musique rock. "Nous sommes vraiment heureux d'annoncer que Marianne est sortie de l'hôpital aujourd'hui, 22 jours après avoir été admise avec des symptômes de Covid-19, indiquait le compte Twitter de l'icône rock des années 1960. Elle va poursuivre sa convalescence à Londres." Les admirateurs de Marianne Faithfull pouvaient alors lire : "Marianne vous remercie tous pour vos messages touchants d'attention. Elle est également très reconnaissante à tout le personnel du NHS (service de santé britannique NDLR) qui s'est occupé d'elle à l'hôpital et lui a sans aucun doute sauvé la vie". Marianne Faithfull © LIONEL URMAN Marianne Faithfull © Guillaume Gaffiot Marianne Faithfull © COADIC GUIREC Marianne Faithfull © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Marianne Faithfull © Pierre Perusseau Marianne Faithfull © LIONEL URMAN Marianne Faithfull © OLIVIER BORDE Marianne Faithfull © Guignebourg - Veeren Marianne Faithfull © OLIVIER BORDE Marianne Faithfull © AGENCE Marianne Faithfull © AGENCE Marianne Faithfull © RINDOFF-BORDE Le coronavirus peut parfois laisser de longues séquelles. Au mois d'avril dernier, la chanteuse Marianne Faithfull a contracté une forme très grave du Covid-19. Après avoir été testée positive, elle avait été hospitalisée plusieurs jours à Londres. "Elle a surmonté et survécu à tellement de choses dans sa vie - y compris être Marianne Faithfull - qu'être emportée par un virus serait une telle tragédie", écrivait alors l'icône des Sixties sur ses réseaux sociaux. Des mois après avoir pu regagner son domicile, la chanteuse garde toujours des séquelles importantes du coronavirus. Dans une interview émouvante accordée au Guardian, elle s'est souvenue de son passage de trois semaines dans une unité réservée aux patients atteints du Covid-19. "Tout ce que je sais, c'est que j'étais dans un endroit très sombre - c'était vraisemblablement, la mort", a-t-elle raconté dans cet entretien, enregistré en grande partie avant d'attraper le virus. Aujourd'hui, Marianne Faithfull confie que ses "poumons ne vont toujours pas bien".Pour pallier l'activité réduite de ses poumons, la chanteuse doit ainsi prendre régulièrement de l'oxygène. "Une médecin est venue me voir et m'a dit qu'elle ne pensait pas que mes poumons se remettraient un jour", a ajouté l'artiste, très angoissée de ne plus pouvoir rechanter : "Je ne pourrai peut-être plus jamais chanter, peut-être que c'est fini. Je serais incroyablement bouleversée si c'était le cas". Fidèle à elle-même, Marianne Faithfull ne veut pourtant pas perdre espoir. Face aux séquelles dont elle souffre, elle espère toujours un "miracle", comme elle l'explique dans les colonnes du Guardian. Car en plus de problèmes respiratoires, la chanteuse souffre d'intense fatigue mais aussi "d'incroyables" pertes de mémoire. "Je me souviens très bien du passé lointain. Ce sont les choses récentes dont je ne me souviens pas, décrit-elle au média britannique. Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est terrible."Marianne Faitfull est restée 22 jours à l'hôpitalAprès avoir vécu une existence débridée, mais aussi avoir souffert d'un cancer du sein, Marianne Faithfull a contracté le coronavirus en avril dernier. Transférée rapidement à l'hôpital, l'artiste avait été prise en charge avant de pouvoir retrouver son domicile. Sur les réseaux sociaux, son équipe donnait alors régulièrement des nouvelles de l'icône de la musique rock. "Nous sommes vraiment heureux d'annoncer que Marianne est sortie de l'hôpital aujourd'hui, 22 jours après avoir été admise avec des symptômes de Covid-19, indiquait le compte Twitter de l'icône rock des années 1960. Elle va poursuivre sa convalescence à Londres." Les admirateurs de Marianne Faithfull pouvaient alors lire : "Marianne vous remercie tous pour vos messages touchants d'attention. Elle est également très reconnaissante à tout le personnel du NHS (service de santé britannique NDLR) qui s'est occupé d'elle à l'hôpital et lui a sans aucun doute sauvé la vie". Marianne Faithfull © LIONEL URMAN Marianne Faithfull © Guillaume Gaffiot Marianne Faithfull © COADIC GUIREC Marianne Faithfull © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Marianne Faithfull © Pierre Perusseau Marianne Faithfull © LIONEL URMAN Marianne Faithfull © OLIVIER BORDE Marianne Faithfull © Guignebourg - Veeren Marianne Faithfull © OLIVIER BORDE Marianne Faithfull © AGENCE Marianne Faithfull © AGENCE Marianne Faithfull © RINDOFF-BORDE
16 janvier 2021

Louane : la chanteuse ose un changement de look très insolite

Louane bouscule les codes ! La chanteuse a dévoilé samedi 16 janvier son tout nouveau look sur Instagram. A 24 ans, la jeune femme a décidé de changer radicalement de style pour le fun et elle l'assume ! En effet, l'interprète de Donne-moi ton coeur est apparue avec des cheveux teints en rose sur Instagram, et deux buns noués au sommet de sa tête. "Trop jolie", "Tu es trop belle Louane comme toujours", "Ça te va trop bien la queen", "La vie en rose", ont commenté les internautes sur Instagram. En réalité, il s'agissait d'un filtre Instagram, comme l'a révélé la star dans sa story.La maternité réussit à Louane. La chanteuse rayonne depuis qu'elle a accueilli sa petite Esmée. Relativement discrète sur son nouveau rôle de mère, la jeune femme l'a évoqué dans son dernier album, Joie de vivre. Sur celui-ci, elle a tenu à rendre hommage à sa mère et à sa fille avec un titre qui parle de la transmission. Un message très important pour celle qui a été révélée dans The Voice. "C'est une chanson qui parle de la difficulté de la parentalité, a confié Louane sur le plateau de 50 minutes Inside le 28 novembre. Je crois, en tout cas j'ai la conviction, que quand on devient parents, on a toujours des doutes, des peurs et des craintes." L'amour avec un grand ADans cette nouvelle aventure qu'est la maternité, Louane peut aussi être soulagée d'avoir le soutien de son compagnon Florian Rossi, avec qui elle file le parfait amour depuis plus de deux ans. Une idylle qu'elle protège des feux des projecteurs. "Avant qu'il puisse se douter de mes sentiments, il y a eu des mois et des mois de silence de ma part. Parce que cette histoire d'amour n'était pas ouverte, il y avait trop de choses qui faisaient que ça n'existerait jamais", racontait l'interprète de Je Vole dans les colonnes du magazine Paris Match. Aujourd'hui, il n'y a plus aucun doute ! Louane Emera © OLIVIER BORDE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Louane Emera © JACQUES BOURGUET - TELE STAR / MONDADORI FRANCE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © PASCAL BARIL / TELE STAR Louane Emera © Giancarlo Gorassini/Bestimage Louane Emera et Florian Rossi © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera, Florian Rossi et Esmée © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane bouscule les codes ! La chanteuse a dévoilé samedi 16 janvier son tout nouveau look sur Instagram. A 24 ans, la jeune femme a décidé de changer radicalement de style pour le fun et elle l'assume ! En effet, l'interprète de Donne-moi ton coeur est apparue avec des cheveux teints en rose sur Instagram, et deux buns noués au sommet de sa tête. "Trop jolie", "Tu es trop belle Louane comme toujours", "Ça te va trop bien la queen", "La vie en rose", ont commenté les internautes sur Instagram. En réalité, il s'agissait d'un filtre Instagram, comme l'a révélé la star dans sa story.La maternité réussit à Louane. La chanteuse rayonne depuis qu'elle a accueilli sa petite Esmée. Relativement discrète sur son nouveau rôle de mère, la jeune femme l'a évoqué dans son dernier album, Joie de vivre. Sur celui-ci, elle a tenu à rendre hommage à sa mère et à sa fille avec un titre qui parle de la transmission. Un message très important pour celle qui a été révélée dans The Voice. "C'est une chanson qui parle de la difficulté de la parentalité, a confié Louane sur le plateau de 50 minutes Inside le 28 novembre. Je crois, en tout cas j'ai la conviction, que quand on devient parents, on a toujours des doutes, des peurs et des craintes." L'amour avec un grand ADans cette nouvelle aventure qu'est la maternité, Louane peut aussi être soulagée d'avoir le soutien de son compagnon Florian Rossi, avec qui elle file le parfait amour depuis plus de deux ans. Une idylle qu'elle protège des feux des projecteurs. "Avant qu'il puisse se douter de mes sentiments, il y a eu des mois et des mois de silence de ma part. Parce que cette histoire d'amour n'était pas ouverte, il y avait trop de choses qui faisaient que ça n'existerait jamais", racontait l'interprète de Je Vole dans les colonnes du magazine Paris Match. Aujourd'hui, il n'y a plus aucun doute ! Louane Emera © OLIVIER BORDE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Louane Emera © JACQUES BOURGUET - TELE STAR / MONDADORI FRANCE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © PASCAL BARIL / TELE STAR Louane Emera © Giancarlo Gorassini/Bestimage Louane Emera et Florian Rossi © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera, Florian Rossi et Esmée © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE Louane Emera © INSTAGRAM LOUANE
16 janvier 2021

Archie Lyndhurst : les causes de la mort de l'acteur à seulement 19 ans révélées

C'est une disparition qui avait ému toute une génération. Le 22 septembre dernier, le jeune Archie Lyndhurst est mort à l'âge de 19 ans. Comme le révélait le Daily Mail à l'époque de l'annonce de son décès tragique, les secours ont été appelés au domicile de sa famille à Fulham, en Angleterre pour un "souci de santé". Sur place, les ambulanciers n'ont rien pu faire. Archie Lyndhurst a été déclaré mort sur les lieux. D'après le médecin légiste, le jeune homme a succombé à une mort "inexpliquée mais non suspecte". Plusieurs semaines après cette disparition tragique, les causes de son décès ont été révélées. Dans une publication émouvante publiée sur Instagram, sa mère Lucy a déclaré que son fils était mort dans son sommeil après avoir souffert d'une hémorragie cérébrale. "Le 22 septembre, notre monde a explosé, les dommages qui lui ont été causés étaient totalement irréparables", écrivait-elle."Archie était et restera toujours notre tout. Ceux d'entre vous qui nous connaissent savent l'effet catastrophique que sa mort a eu. Archie était l'être humain magique le plus extraordinaire que nous ayons jamais rencontré, continuait la maman d'Archie Lyndhurst. En tant que parents, nous ne pourrions pas être plus fiers de lui pour tout ce qu'il a accompli dans le peu de temps qui lui a été imparti, et en particulier pour le bel être humain qu'il était." Lucy a expliqué que la famille avait reçu les résultats de la deuxième autopsie de son fils peu de temps avant Noël. "Il est mort d'une hémorragie intracérébrale causée par un lymphome/leucémie lymphoblastique aiguë. Ce n'est pas la leucémie telle que nous la connaissons, le mot aigu en termes médicaux signifie rapide", a ajouté la maman d'Archie Lyndhurst, ajoutant que le médecin leur a dit "que rien n'aurait pu sauver Archie, car il ne montrait aucun signe de maladie".Un brillant acteur en devenir"Archie a eu de nombreux saignements dans le cerveau et le docteur s'est donné beaucoup de mal pour nous rassurer qu'il n'a pas souffert puisque cela s'est produit dans son sommeil, a poursuivi la maman du jeune acteur. Les résultats nous ont complètement bouleversés. C'est très rare et environ 800 personnes seulement en meurent chaque année. (...) La vie est fragile, précieuse et parfois incroyablement cruelle." Archie Lyndhurst était le fils unique de Nicholas, acteur, et de Lucy. Très tôt, il avait suivi les traces de son père en se mettant au théâtre. Il s'est fait connaître en jouant le rôle d'Ollie Coulton dans la série Beebies So Awkward, qui a débuté en 2015. Le jeune homme était également apparu dans Casualty et a joué une jeune version du personnage de Jack Whitehall Alfie dans Bad Education. "Nous sommes vraiment désolés de devoir vous dire qu'Archie Lyndhurst, qui a si brillamment joué à Ollie dans So Awkward sur CBBC, est très tristement décédé des suites d'une courte maladie", écrivait la chaîne dans un hommage. Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram C'est une disparition qui avait ému toute une génération. Le 22 septembre dernier, le jeune Archie Lyndhurst est mort à l'âge de 19 ans. Comme le révélait le Daily Mail à l'époque de l'annonce de son décès tragique, les secours ont été appelés au domicile de sa famille à Fulham, en Angleterre pour un "souci de santé". Sur place, les ambulanciers n'ont rien pu faire. Archie Lyndhurst a été déclaré mort sur les lieux. D'après le médecin légiste, le jeune homme a succombé à une mort "inexpliquée mais non suspecte". Plusieurs semaines après cette disparition tragique, les causes de son décès ont été révélées. Dans une publication émouvante publiée sur Instagram, sa mère Lucy a déclaré que son fils était mort dans son sommeil après avoir souffert d'une hémorragie cérébrale. "Le 22 septembre, notre monde a explosé, les dommages qui lui ont été causés étaient totalement irréparables", écrivait-elle."Archie était et restera toujours notre tout. Ceux d'entre vous qui nous connaissent savent l'effet catastrophique que sa mort a eu. Archie était l'être humain magique le plus extraordinaire que nous ayons jamais rencontré, continuait la maman d'Archie Lyndhurst. En tant que parents, nous ne pourrions pas être plus fiers de lui pour tout ce qu'il a accompli dans le peu de temps qui lui a été imparti, et en particulier pour le bel être humain qu'il était." Lucy a expliqué que la famille avait reçu les résultats de la deuxième autopsie de son fils peu de temps avant Noël. "Il est mort d'une hémorragie intracérébrale causée par un lymphome/leucémie lymphoblastique aiguë. Ce n'est pas la leucémie telle que nous la connaissons, le mot aigu en termes médicaux signifie rapide", a ajouté la maman d'Archie Lyndhurst, ajoutant que le médecin leur a dit "que rien n'aurait pu sauver Archie, car il ne montrait aucun signe de maladie".Un brillant acteur en devenir"Archie a eu de nombreux saignements dans le cerveau et le docteur s'est donné beaucoup de mal pour nous rassurer qu'il n'a pas souffert puisque cela s'est produit dans son sommeil, a poursuivi la maman du jeune acteur. Les résultats nous ont complètement bouleversés. C'est très rare et environ 800 personnes seulement en meurent chaque année. (...) La vie est fragile, précieuse et parfois incroyablement cruelle." Archie Lyndhurst était le fils unique de Nicholas, acteur, et de Lucy. Très tôt, il avait suivi les traces de son père en se mettant au théâtre. Il s'est fait connaître en jouant le rôle d'Ollie Coulton dans la série Beebies So Awkward, qui a débuté en 2015. Le jeune homme était également apparu dans Casualty et a joué une jeune version du personnage de Jack Whitehall Alfie dans Bad Education. "Nous sommes vraiment désolés de devoir vous dire qu'Archie Lyndhurst, qui a si brillamment joué à Ollie dans So Awkward sur CBBC, est très tristement décédé des suites d'une courte maladie", écrivait la chaîne dans un hommage. Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram Archie Lyndhurst © Instagram
16 janvier 2021

Bretagne : trois patients s'échappent d'un hôpital psychiatrique

Les habitants et la gendarmerie de Bohars ont eu une sacrée peur ce jeudi 14 janvier 2021. Trois patients d'un hôpital psychiatrique, âgés de 35 à 40 ans, se sont échappés d'un hôpital psychiatrique à Bohars près de Brest, dans le Finistère. Pendant quatre heures dans l'après-midi, une vingtaine de gendarmes ont été déployés et ont recherché les trois individus. L'établissement spécialisé en psychiatrie en question est l'un des plus grands de la région.Comme le rapportent nos confrères de Ouest France, les trois personnes étaient prises en charge dans des services différents et ne se sont pas concertées avant leurs coups. Tous les trois se sont enfuis en début d'après-midi et ont disparu pendant plusieurs heures. "Les trois fugues sont survenues durant le même laps de temps, sans être liées, chacune des trois personnes étant partie seule et sans concertation préalable", ajoute actu.fr.Trois patients retrouvés "en bonne santé"Afin de retrouver les patients, un impressionnant dispositif de recherche composé d'une vingtaine de gendarmes a été mis en place. "Les recherches, menées en coordination avec le personnel soignant et la direction du centre hospitalier, ont été couronnées de succès puisque les militaires sont parvenus à retrouver les trois personnes", explique actu.fr. Les forces de l'ordre ont mis la main sur les trois patients qui étaient "en bonne santé" et qui ont pu regagner l'hôpital, précise le journal régional. Une voiture de police © Pixabay Bohars © Google Maps Une voiture de police © Pixabay Les habitants et la gendarmerie de Bohars ont eu une sacrée peur ce jeudi 14 janvier 2021. Trois patients d'un hôpital psychiatrique, âgés de 35 à 40 ans, se sont échappés d'un hôpital psychiatrique à Bohars près de Brest, dans le Finistère. Pendant quatre heures dans l'après-midi, une vingtaine de gendarmes ont été déployés et ont recherché les trois individus. L'établissement spécialisé en psychiatrie en question est l'un des plus grands de la région.Comme le rapportent nos confrères de Ouest France, les trois personnes étaient prises en charge dans des services différents et ne se sont pas concertées avant leurs coups. Tous les trois se sont enfuis en début d'après-midi et ont disparu pendant plusieurs heures. "Les trois fugues sont survenues durant le même laps de temps, sans être liées, chacune des trois personnes étant partie seule et sans concertation préalable", ajoute actu.fr.Trois patients retrouvés "en bonne santé"Afin de retrouver les patients, un impressionnant dispositif de recherche composé d'une vingtaine de gendarmes a été mis en place. "Les recherches, menées en coordination avec le personnel soignant et la direction du centre hospitalier, ont été couronnées de succès puisque les militaires sont parvenus à retrouver les trois personnes", explique actu.fr. Les forces de l'ordre ont mis la main sur les trois patients qui étaient "en bonne santé" et qui ont pu regagner l'hôpital, précise le journal régional. Une voiture de police © Pixabay Bohars © Google Maps Une voiture de police © Pixabay
16 janvier 2021

Le prince William traumatisé : cette expérience qui l'a profondément marqué dans l'armée

Il a quitté l'armée pour sa famille. En 2013, quelques mois après la naissance de son fils, George, le prince William a annoncé abandonner ses fonctions militaires. "Son altesse royale le duc de Cambridge va quitter le service opérationnel des Forces Armées, annonçait alors Kensington Palace dans un communiqué. Il finit sa mission avec la Royal Air Force Search and Rescue à la RAF Valley d'Anglesey après plus de sept ans et demi à temps complet." S'il a quitté les rangs de l'armée il y a de longues années, l'époux de Kate Middleton reste très attaché aux militaires britanniques. Et son expérience dans l'armée de l'air restera inoubliable. Alors que la crise sanitaire s'intensifie au Royaume-Uni, le prince William a évoqué avec franchise son passé de soldat lors d'une conversation avec des travailleurs de première ligne face à la pandémie de coronavirus. Et notamment, les retombées que son travail a pu avoir sur sa vie privée et familiale.Le prince William, qui a travaillé avec des ambulanciers paramédicaux pour fournir des soins médicaux d'urgence à l'East Anglian Air Ambulance, a admis que son travail avait affecté régulièrement sa "vie de famille". Il a également expliqué qu'il "s'inquiétait vraiment" du poids psychologique de la pandémie sur le personnel de santé. "J'en ai remarqué une partie lors de mon précédent voyage avec l'ambulance aérienne, a confié le duc, au côté de Kate Middleton, lors d'un appel vidéo. Quand vous voyez tant de morts et tant de deuil, cela a un impact sur votre vision du monde. C'est très intéressant ce que vous avez dit sur le fait de pouvoir voir les choses sous un jour différent. Je pense que vous avez dit que vous pensiez que tout le monde autour de vous allait mourir, c'est ce qui m'inquiète vraiment pour le personnel de première ligne en ce moment." Il a continué : "Ce choc et cette pression créent de la tristesse, du traumatisme et cela a un impact sur votre propre vie".Le prince William rend hommage aux soignantsLe prince William, qui explique que "le grand public" ne peut pas comprendre cette sensation, a expliqué que le fait d'être "entouré de ce niveau de traumatisme intense, de tristesse et de deuil" ne pouvait jamais les "quitter" : "Ca reste avec toi, à la maison ça reste avec toi pendant des semaines et tu vois le monde d'une manière beaucoup plus déprimée, plus sombre, plus noire". Le prince William et Kate Middleton ont tous deux souligné qu'il était vital que le personnel en première ligne cherche du soutien à ce moment critique. "Nous sommes tous confrontés à une période sans précédent. Je pense que cela doit vraiment être dur à la maison en ce moment, c'est que cela ne ressemble à rien à ce qu'on a pu connaître, en particulier cette troisième vague que nous traversons actuellement, a continué le duc de Cambridge, très engagé depuis le début de la pandémie. Les gens doivent comprendre comme vous êtes des êtres humains normaux faisant un travail brillant dans une période très, très difficile et j'espère que tout le monde demandera de l'aide." Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © EXPRESS SYNDICATION Le prince William © Agence Le prince William © Agence Le prince William © Agence Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © Backgrid UK Le prince William et Kate Middleton © AGENCE Le prince William et Kate Middleton © Agence Le prince William © Agence Le prince William © Backgrid UK Le prince William et Kate Middleton © Backgrid UK Il a quitté l'armée pour sa famille. En 2013, quelques mois après la naissance de son fils, George, le prince William a annoncé abandonner ses fonctions militaires. "Son altesse royale le duc de Cambridge va quitter le service opérationnel des Forces Armées, annonçait alors Kensington Palace dans un communiqué. Il finit sa mission avec la Royal Air Force Search and Rescue à la RAF Valley d'Anglesey après plus de sept ans et demi à temps complet." S'il a quitté les rangs de l'armée il y a de longues années, l'époux de Kate Middleton reste très attaché aux militaires britanniques. Et son expérience dans l'armée de l'air restera inoubliable. Alors que la crise sanitaire s'intensifie au Royaume-Uni, le prince William a évoqué avec franchise son passé de soldat lors d'une conversation avec des travailleurs de première ligne face à la pandémie de coronavirus. Et notamment, les retombées que son travail a pu avoir sur sa vie privée et familiale.Le prince William, qui a travaillé avec des ambulanciers paramédicaux pour fournir des soins médicaux d'urgence à l'East Anglian Air Ambulance, a admis que son travail avait affecté régulièrement sa "vie de famille". Il a également expliqué qu'il "s'inquiétait vraiment" du poids psychologique de la pandémie sur le personnel de santé. "J'en ai remarqué une partie lors de mon précédent voyage avec l'ambulance aérienne, a confié le duc, au côté de Kate Middleton, lors d'un appel vidéo. Quand vous voyez tant de morts et tant de deuil, cela a un impact sur votre vision du monde. C'est très intéressant ce que vous avez dit sur le fait de pouvoir voir les choses sous un jour différent. Je pense que vous avez dit que vous pensiez que tout le monde autour de vous allait mourir, c'est ce qui m'inquiète vraiment pour le personnel de première ligne en ce moment." Il a continué : "Ce choc et cette pression créent de la tristesse, du traumatisme et cela a un impact sur votre propre vie".Le prince William rend hommage aux soignantsLe prince William, qui explique que "le grand public" ne peut pas comprendre cette sensation, a expliqué que le fait d'être "entouré de ce niveau de traumatisme intense, de tristesse et de deuil" ne pouvait jamais les "quitter" : "Ca reste avec toi, à la maison ça reste avec toi pendant des semaines et tu vois le monde d'une manière beaucoup plus déprimée, plus sombre, plus noire". Le prince William et Kate Middleton ont tous deux souligné qu'il était vital que le personnel en première ligne cherche du soutien à ce moment critique. "Nous sommes tous confrontés à une période sans précédent. Je pense que cela doit vraiment être dur à la maison en ce moment, c'est que cela ne ressemble à rien à ce qu'on a pu connaître, en particulier cette troisième vague que nous traversons actuellement, a continué le duc de Cambridge, très engagé depuis le début de la pandémie. Les gens doivent comprendre comme vous êtes des êtres humains normaux faisant un travail brillant dans une période très, très difficile et j'espère que tout le monde demandera de l'aide." Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © GOFF INF Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © EXPRESS SYNDICATION Le prince William © Agence Le prince William © Agence Le prince William © Agence Le prince William © AGENCE Le prince William © AGENCE Le prince William © Backgrid UK Le prince William et Kate Middleton © AGENCE Le prince William et Kate Middleton © Agence Le prince William © Agence Le prince William © Backgrid UK Le prince William et Kate Middleton © Backgrid UK
16 janvier 2021

Rayane Bensetti partage un vibrant hommage à son père, mort de la maladie de Charcot

En septembre dernier, Rayane Bensetti a eu une surprise qu'il n'est pas prêt d'oublier. Le jeune homme de 27 ans a accepté de participer à La Chanson Secrète, pour une émission inédite qui a été diffusée ce vendredi 15 janvier sur TF1. Le comédien a eu la très belle surprise de voir sur scène ses amis et chanteurs Kendji Girac et Vitaa, deux amis d'enfance, un cousin, son adorable chien Mambo et son oncle Djaffar, le frère de son père disparu. Aussitôt que ce dernier est apparu sur scène en jouant de la trompette, Rayane Bensetti lui est tombé dans les bras, en larmes.Après ce bel événement, Rayane Bensetti a tenu à partager un vibrant hommage à son père, sur les réseaux sociaux. Le comédien a perdu son papa en février 2018, des suites de la maladie de Charcot, à l'âge de 54 ans. Sur son compte Instagram, Rayane Bensetti a posté une photo de lui en train d'enlacer son oncle, sur la scène de La Chanson Secrète. En légende, il a écrit un texte très émouvant : "Mon père rêvait de nous voir réunis tous les deux sur scène, et je pense qu'il aurait été le plus heureux de voir cette émission... Je reconnaissais mon père de dos au milieu d'une foule, d'avoir vu mon oncle de dos parmi les danseurs était comme irréel pour moi je ne l'avais pas vu depuis le décès de mon père... vêtu de gris tout comme mon père lors de mon deuxième prime de Danse avec les Stars, avec une très grosse ressemblance physique, était juste bouleversant."Rayane Bensetti plus ému que jamaisSur sa lancée, Rayane Bensetti a ajouté qu'il n'y avait "rien de plus fort pour [le] toucher que la musique du Roi Lion avec les sublimes voix de [s]on frérot Kendji Girac et [s]a sœur Vitaa, entouré des gens qu'[il] aime. Pour conclure son touchant texte, le comédien a reconnu l'intensité de ce moment qu'il n'oubliera jamais : "Waou... C'est bel et bien la première fois du haut de ma jeune carrière que je ne peux cacher ma peine ou jouer un rôle devant une caméra... Vous m'avez vu pour la première fois moi à 100 % et c'est très rare." Un moment qui a indubitablement dû toucher ses fans autant que lui. Rayane Bensetti © DOMINIQUE JACOVIDES Rayane Bensetti © Instagram Rayane Bensetti et son chien © Instagram Rayane Bensetti et sa mère © Instagram Rayane Bensetti et son chien © Instagram Rayane Bensetti et Denitsa Ikonomova © Instagram Rayane Bensetti et son oncle © TF1 Rayane Bensetti et son oncle © TF1 Rayane Bensetti © TF1 Rayane Bensetti et son oncle © TF1 Rayane Bensetti © TF1 Rayane Bensetti © TF1 En septembre dernier, Rayane Bensetti a eu une surprise qu'il n'est pas prêt d'oublier. Le jeune homme de 27 ans a accepté de participer à La Chanson Secrète, pour une émission inédite qui a été diffusée ce vendredi 15 janvier sur TF1. Le comédien a eu la très belle surprise de voir sur scène ses amis et chanteurs Kendji Girac et Vitaa, deux amis d'enfance, un cousin, son adorable chien Mambo et son oncle Djaffar, le frère de son père disparu. Aussitôt que ce dernier est apparu sur scène en jouant de la trompette, Rayane Bensetti lui est tombé dans les bras, en larmes.Après ce bel événement, Rayane Bensetti a tenu à partager un vibrant hommage à son père, sur les réseaux sociaux. Le comédien a perdu son papa en février 2018, des suites de la maladie de Charcot, à l'âge de 54 ans. Sur son compte Instagram, Rayane Bensetti a posté une photo de lui en train d'enlacer son oncle, sur la scène de La Chanson Secrète. En légende, il a écrit un texte très émouvant : "Mon père rêvait de nous voir réunis tous les deux sur scène, et je pense qu'il aurait été le plus heureux de voir cette émission... Je reconnaissais mon père de dos au milieu d'une foule, d'avoir vu mon oncle de dos parmi les danseurs était comme irréel pour moi je ne l'avais pas vu depuis le décès de mon père... vêtu de gris tout comme mon père lors de mon deuxième prime de Danse avec les Stars, avec une très grosse ressemblance physique, était juste bouleversant."Rayane Bensetti plus ému que jamaisSur sa lancée, Rayane Bensetti a ajouté qu'il n'y avait "rien de plus fort pour [le] toucher que la musique du Roi Lion avec les sublimes voix de [s]on frérot Kendji Girac et [s]a sœur Vitaa, entouré des gens qu'[il] aime. Pour conclure son touchant texte, le comédien a reconnu l'intensité de ce moment qu'il n'oubliera jamais : "Waou... C'est bel et bien la première fois du haut de ma jeune carrière que je ne peux cacher ma peine ou jouer un rôle devant une caméra... Vous m'avez vu pour la première fois moi à 100 % et c'est très rare." Un moment qui a indubitablement dû toucher ses fans autant que lui. Rayane Bensetti © DOMINIQUE JACOVIDES Rayane Bensetti © Instagram Rayane Bensetti et son chien © Instagram Rayane Bensetti et sa mère © Instagram Rayane Bensetti et son chien © Instagram Rayane Bensetti et Denitsa Ikonomova © Instagram Rayane Bensetti et son oncle © TF1 Rayane Bensetti et son oncle © TF1 Rayane Bensetti © TF1 Rayane Bensetti et son oncle © TF1 Rayane Bensetti © TF1 Rayane Bensetti © TF1
16 janvier 2021

Joe Biden : pourquoi il ne pourra pas amener son vélo d'appartement à la Maison Blanche

Joe Biden est sur le point de finir ses cartons. D'ici quelques jours, le président élu des Etats-Unis sera officiellement investi à la Maison-Blanche lors d'une cérémonie forcément particulière à cause de la crise sanitaire et à laquelle Donald Trump ne participera pas. Mais avant de s'installer à Washington, au 1600 Pennsylvania Avenue, Joe Biden va devoir se séparer d'un objet assez étonnant : son vélo d'appartement. La raison ? Ses services de sécurité sont inquiets de la technologie qui se trouve dans un tel appareil. Comme le rappelle Popular Mechanics, "la plupart des vélos d'appartement ont une caméra connectée à Internet". Résultat pour Joe Biden : "Il y a donc une chance que le Peloton du président élu soit soumis à un examen de sécurité majeur". "Parce que vous êtes connecté à Internet, même s'il existe des pare-feu et des logiciels de détection d'intrusion... ces choses peuvent être contournées si vous êtes vraiment bon et compétent", explique un professeur à l'Université du Texas à San Antonio.Selon Max Kilger, les services secrets de la Maison-Blanche devront prendre des mesures pour protéger le vélo d'appartement de Joe Biden des menaces extérieures. "Si vous voulez vraiment qu'il soit sécurisé, il faut retirer la caméra, retirer le microphone et retirer l'équipement réseau..., détaille-t-il. Mais dans ces cas-là, le vélo devient ennuyeux. Vous perdez l'objet connecté et l'attractivité." Et Joe Biden ne sera pas le premier locataire de la Maison-Blanche à se plier à de telles mesures. Dans The Verge en 2017, une journaliste écrivait qu'une "personne proche de l'entreprise" lui avait affirmé que Michelle Obama se servait d'un vélo d'appartement modifié, sans caméra ni microphone, pour son sport quotidien. Et si cette sécurité peut prêter à sourire, elle est pourtant fondamentale pour les utilisateurs. D'autant plus pour le président des Etats-Unis.Les recommandations de Joe BidenSur une page de sécurité, la marque Peloton écrit d'ailleurs que "quels que soient les efforts [qu'ils] consacr[ent] à la sécurité du système, des vulnérabilités peuvent toujours être présentes". Elle demande ensuite aux chercheurs en sécurité d'aider à divulguer les nouvelles menaces afin de rendre ses appareils moins vulnérables. "Quelqu'un pourrait attaquer ce vélo Peloton, installer des logiciels malveillants, et atteindre d'autres endroits de la Maison Blanche", s'inquiète le spécialiste de la sécurité dans les colonnes de Popular Mechanics. Si Joe Biden va donc sûrement devoir se séparer de cet appareil, les services secrets peuvent prendre des précautions pour aider le président élu à transpirer en toute sécurité. Notamment "installer le vélo dans une salle de sport spéciale et interdire la tenue de discussions classifiées dans cette pièce" ou demander à la famille d'utiliser "une connexion câblée pour le Peloton qui est séparée du reste du réseau de la Maison Blanche". Au moment de son élection, Donald Trump a emménagé avec un simulateur de golf à 50.000 dollars équipé de capteurs, de caméras et... d'une connexion internet. Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © WALTER Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © Imago Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden est sur le point de finir ses cartons. D'ici quelques jours, le président élu des Etats-Unis sera officiellement investi à la Maison-Blanche lors d'une cérémonie forcément particulière à cause de la crise sanitaire et à laquelle Donald Trump ne participera pas. Mais avant de s'installer à Washington, au 1600 Pennsylvania Avenue, Joe Biden va devoir se séparer d'un objet assez étonnant : son vélo d'appartement. La raison ? Ses services de sécurité sont inquiets de la technologie qui se trouve dans un tel appareil. Comme le rappelle Popular Mechanics, "la plupart des vélos d'appartement ont une caméra connectée à Internet". Résultat pour Joe Biden : "Il y a donc une chance que le Peloton du président élu soit soumis à un examen de sécurité majeur". "Parce que vous êtes connecté à Internet, même s'il existe des pare-feu et des logiciels de détection d'intrusion... ces choses peuvent être contournées si vous êtes vraiment bon et compétent", explique un professeur à l'Université du Texas à San Antonio.Selon Max Kilger, les services secrets de la Maison-Blanche devront prendre des mesures pour protéger le vélo d'appartement de Joe Biden des menaces extérieures. "Si vous voulez vraiment qu'il soit sécurisé, il faut retirer la caméra, retirer le microphone et retirer l'équipement réseau..., détaille-t-il. Mais dans ces cas-là, le vélo devient ennuyeux. Vous perdez l'objet connecté et l'attractivité." Et Joe Biden ne sera pas le premier locataire de la Maison-Blanche à se plier à de telles mesures. Dans The Verge en 2017, une journaliste écrivait qu'une "personne proche de l'entreprise" lui avait affirmé que Michelle Obama se servait d'un vélo d'appartement modifié, sans caméra ni microphone, pour son sport quotidien. Et si cette sécurité peut prêter à sourire, elle est pourtant fondamentale pour les utilisateurs. D'autant plus pour le président des Etats-Unis.Les recommandations de Joe BidenSur une page de sécurité, la marque Peloton écrit d'ailleurs que "quels que soient les efforts [qu'ils] consacr[ent] à la sécurité du système, des vulnérabilités peuvent toujours être présentes". Elle demande ensuite aux chercheurs en sécurité d'aider à divulguer les nouvelles menaces afin de rendre ses appareils moins vulnérables. "Quelqu'un pourrait attaquer ce vélo Peloton, installer des logiciels malveillants, et atteindre d'autres endroits de la Maison Blanche", s'inquiète le spécialiste de la sécurité dans les colonnes de Popular Mechanics. Si Joe Biden va donc sûrement devoir se séparer de cet appareil, les services secrets peuvent prendre des précautions pour aider le président élu à transpirer en toute sécurité. Notamment "installer le vélo dans une salle de sport spéciale et interdire la tenue de discussions classifiées dans cette pièce" ou demander à la famille d'utiliser "une connexion câblée pour le Peloton qui est séparée du reste du réseau de la Maison Blanche". Au moment de son élection, Donald Trump a emménagé avec un simulateur de golf à 50.000 dollars équipé de capteurs, de caméras et... d'une connexion internet. Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © WALTER Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © Imago Joe Biden © Zuma Press Joe Biden © Backgrid USA Joe Biden © Backgrid USA
16 janvier 2021