L'info people

Chantal Goya : le jour où son père a failli être décapité sous ses yeux

Le 10 juin 1942 est née Chantal Goya. Issue d'une fratrie de cinq enfants, elle est la fille de Bertrand, mort en 1974 à l'âge de 62 ans, et de Colette, morte l'année dernière à l'âge de 97 ans. Cousine éloignée du comédien Claude Rich et du chanteur Philippe Lavil, Chantal Goya a vécu en Indochine française jusqu'en 1946, en pleine guerre d'indépendance. Par la suite, la chanteuse a rejoint les Vosges, puis a fait une partie de ses études à Paris, avant de rejoindre le lycée français de Londres, où elle a passé son baccalauréat. Mais à l'âge de trois ans, alors installée en Indochine française, la famille de Chantal Goya a été confrontée aux Viêt-Minh.Comme elle l'a révélé à Télé Star dans une interview en kiosque dès ce lundi 18 novembre, le père de Chantal Goya a frôlé la mort. Jeune enfant à l'époque, la chanteuse a failli assister à l'assassinat de son père, qui a réussi à échapper aux Viêt-Minh qui étaient venus le tuer : "Ils ont dit : 'Dis au revoir à ton père on va lui couper la tête'. J'ai hurlé que non, que ça n'arriverait pas. Ils sont partis, on a pu fuir dans le dernier bateau pour la France" se rappelle-t-elle.L'épouse de Jean-Jacques Debout, son frère et ses trois sœurs ont alors rejoint les Vosges, où ils y ont passé leur enfance. De cette triste histoire qui aurait pu être bien plus dramatique, Chantal Goya en tire une leçon de vie tout en philosophie : "Ça m'a prouvé qu'il ne fallait jamais se laisser faire". Aujourd'hui, la chanteuse continue de se produire sur scène, accepte régulièrement les invitations de Cyril Hanouna à la télévision, et a récemment rejoint la bande des Grosses Têtes de Laurent Ruquier. Exclusif - Chantal Goya - Emission "Le Show de Luxe" sur la Radio Voltage à Paris le 6 décembre 2018 © BALDINI / BESTIMAGE Exclusif - Chantal Goya sur la scène du Palais des Congrès dans son spectacle "Le soulier qui vole" © BALDINI / BESTIMAGE Exclusif - Chantal Goya sur la scène du Palais des Congrès dans son spectacle "Le soulier qui vole" © BALDINI / BESTIMAGE Chantal Goya et son mari Jean-Jacques Debout - Avant-première du film "Qu'est-ce qu'on a encore fait © COADIC GUIREC / BESTIMAGE Portrait de Chantal Goya © CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE 17 novembre 2019

Les dernière confidences ultra provoc de Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen tient à montrer qu'il est encore en forme ! À 91 ans, l'ex-président du Front National a accordé une nouvelle interview à Libération, dans laquelle il se confie sur ses nouveaux projets. L'homme politique, loin d'avoir dit son dernier mot en matière politique, n'a pas hésité à accepter l'appel téléphonique de son ami Bruno Gollnisch pendant l'entretien qu'il accordait à nos confrères. Avec le haut-parleur, les journalistes ont pu entendre l'intégralité de l'échange que les deux amis ont eu pendant plusieurs minutes, durant lesquelles ils ont évoqué leurs tracas de santé.Âgé de 69 ans, Bruno Gollnisch, ex-député européen qui fut également directeur de la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 2002, a récemment été hospitalisé. Les souvenirs qu'il garde cette hospitalisation peuvent paraître surprenants : "Le personnel était absolument charmant. C'est évidemment assez cosmopolite : l'anesthésiste est arabe, les filles de salle sont congolaises" balance cash l'homme politique, sans savoir que les journalistes de Libération sont en compagnie de Jean-Marie Le Pen, et entendent tout de la conversation.Soucis de santé et tracas judiciairesReconnaissant "que le personnel (de l'hôpital, ndlr) est assez coloré", Jean-Marie Le Pen a toutefois réussi à leur trouver des qualités : "Ils sont gentils, d'habitude. Les journalistes me disent : 'Mais comment se fait-il que ces gens-là, alors qu'on vous prétend raciste, vous fassent des grâces ?' Je réponds : 'C'est parce qu'ils ne lisent pas vos articles !'" explique l'éternel rival de Jacques Chirac. Dans ce même échange, Bruno Gollnisch et Jean-Marie Le Pen échangent également sur leurs déboires judiciaires. Les anciens députés européens sont tous deux suspectés d'avoir salarié à titre fictif des assistants parlementaires comme collaborateurs : "C'est un coup à 500 000 euros ça, quand même !" peste Bruno Gollnisch. Jean-Marie Le Pen dédicace son livre "Mémoires" à la librairie française à Paris le 10 mars 2018, pr © BAHI / BESTIMAGE Jean-Marie Le Pen est allé déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue de Jeanne d'Arc place de © Jean-René Santini/Bestimage Jean-Marie Le Pen est allé déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue de Jeanne d'Arc place de © Jean-René Santini/Bestimage Bruno Gollnisch - Marine Le Pen, présidente du Front National et candidate à l'élection présidentiel © Pierre Perusseau / Bestimage Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch arrivent au siège du Front National à Nanterre le 20 août 2015. © Agence / Bestimage Jean-Marie Le Pen tient à montrer qu'il est encore en forme ! À 91 ans, l'ex-président du Front National a accordé une nouvelle interview à Libération, dans laquelle il se confie sur ses nouveaux projets. L'homme politique, loin d'avoir dit son dernier mot en matière politique, n'a pas hésité à accepter l'appel téléphonique de son ami Bruno Gollnisch pendant l'entretien qu'il accordait à nos confrères. Avec le haut-parleur, les journalistes ont pu entendre l'intégralité de l'échange que les deux amis ont eu pendant plusieurs minutes, durant lesquelles ils ont évoqué leurs tracas de santé.Âgé de 69 ans, Bruno Gollnisch, ex-député européen qui fut également directeur de la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 2002, a récemment été hospitalisé. Les souvenirs qu'il garde cette hospitalisation peuvent paraître surprenants : "Le personnel était absolument charmant. C'est évidemment assez cosmopolite : l'anesthésiste est arabe, les filles de salle sont congolaises" balance cash l'homme politique, sans savoir que les journalistes de Libération sont en compagnie de Jean-Marie Le Pen, et entendent tout de la conversation.Soucis de santé et tracas judiciairesReconnaissant "que le personnel (de l'hôpital, ndlr) est assez coloré", Jean-Marie Le Pen a toutefois réussi à leur trouver des qualités : "Ils sont gentils, d'habitude. Les journalistes me disent : 'Mais comment se fait-il que ces gens-là, alors qu'on vous prétend raciste, vous fassent des grâces ?' Je réponds : 'C'est parce qu'ils ne lisent pas vos articles !'" explique l'éternel rival de Jacques Chirac. Dans ce même échange, Bruno Gollnisch et Jean-Marie Le Pen échangent également sur leurs déboires judiciaires. Les anciens députés européens sont tous deux suspectés d'avoir salarié à titre fictif des assistants parlementaires comme collaborateurs : "C'est un coup à 500 000 euros ça, quand même !" peste Bruno Gollnisch. Jean-Marie Le Pen dédicace son livre "Mémoires" à la librairie française à Paris le 10 mars 2018, pr © BAHI / BESTIMAGE Jean-Marie Le Pen est allé déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue de Jeanne d'Arc place de © Jean-René Santini/Bestimage Jean-Marie Le Pen est allé déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue de Jeanne d'Arc place de © Jean-René Santini/Bestimage Bruno Gollnisch - Marine Le Pen, présidente du Front National et candidate à l'élection présidentiel © Pierre Perusseau / Bestimage Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch arrivent au siège du Front National à Nanterre le 20 août 2015. © Agence / Bestimage
17 novembre 2019

Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession

Moment de vérité à la télévision britannique. Samedi 16 novembre dans la soirée, la BBC a diffusé le premier interview du prince Andrew depuis son implication dans le scandale Epstein. Tout au long de l'entretien, le fils de la reine d'Angleterre a tenté d'expliquer les liens qui l'unissaient avec Jeffrey Epstein, retrouvé mort dans sa cellule en août 2019. Déjà condamné en 2008 pour avoir conduit des jeunes filles à se prostituer en Floride, Jeffrey Epstein était accusé d'agressions sexuelles sur mineures.A-t-il bien fait de continuer à fréquenter cet homme après sa libération en 2010 ? "Je m'en veux tous les jours", a affirmé le petit frère du prince Charles. "Ce n'est pas quelque chose qu'on attend d'un membre de la famille royale. On se doit être exemplaires et je ne l'ai pas été, c'est aussi simple que cela", a-t-il reconnu. Mais sa défense est loin d'avoir convaincu les Britanniques. En parlant de Jeffrey Epstein, l'ex mari de Sarah Ferguson a affirmé : "il s'est évidemment comporté d'une manière inconvenante".Le Prince Andrew moqué par les BritanniquesUne explication qui a fait sursauter la journaliste qui l'interviewait. Emily Maitlis l'a recadré d'un ton ferme : "Inconvenante ? C'est un délinquant sexuel !", lui a-t-elle rétorqué. Le Prince Andrew a été obligé de reconnaître qu'elle avait raison. A l'instar de cette maladresse, le prince Andrew n'a pas du tout convaincu les Britanniques. Les médias anglais se sont particulièrement moqués de l'alibi utilisé par le prince pour se défendre des accusations d'agressions sexuelles dont il est l'objet. Le membre de la famille royale, huitième dans l'ordre d'accession au trône, a en effet affirmé qu'il était dans un restaurant de la chaîne Pizza Express d'une ville au sud de Londres au moment des faits décrits à Londres par son accusatrice Virginia Roberts. Un lieu très surprenant pour un membre de la famille royale.Prince Andrew: “He has quite obviously conducted himself in a manner that was unbecoming...”Maitlis: “Unbecoming? He was a sex offender”The moment. pic.twitter.com/oYcZcZ5j1y#PrinceAndrew— Richard Chambers (@newschambers) November 16, 2019 Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Moment de vérité à la télévision britannique. Samedi 16 novembre dans la soirée, la BBC a diffusé le premier interview du prince Andrew depuis son implication dans le scandale Epstein. Tout au long de l'entretien, le fils de la reine d'Angleterre a tenté d'expliquer les liens qui l'unissaient avec Jeffrey Epstein, retrouvé mort dans sa cellule en août 2019. Déjà condamné en 2008 pour avoir conduit des jeunes filles à se prostituer en Floride, Jeffrey Epstein était accusé d'agressions sexuelles sur mineures.A-t-il bien fait de continuer à fréquenter cet homme après sa libération en 2010 ? "Je m'en veux tous les jours", a affirmé le petit frère du prince Charles. "Ce n'est pas quelque chose qu'on attend d'un membre de la famille royale. On se doit être exemplaires et je ne l'ai pas été, c'est aussi simple que cela", a-t-il reconnu. Mais sa défense est loin d'avoir convaincu les Britanniques. En parlant de Jeffrey Epstein, l'ex mari de Sarah Ferguson a affirmé : "il s'est évidemment comporté d'une manière inconvenante".Le Prince Andrew moqué par les BritanniquesUne explication qui a fait sursauter la journaliste qui l'interviewait. Emily Maitlis l'a recadré d'un ton ferme : "Inconvenante ? C'est un délinquant sexuel !", lui a-t-elle rétorqué. Le Prince Andrew a été obligé de reconnaître qu'elle avait raison. A l'instar de cette maladresse, le prince Andrew n'a pas du tout convaincu les Britanniques. Les médias anglais se sont particulièrement moqués de l'alibi utilisé par le prince pour se défendre des accusations d'agressions sexuelles dont il est l'objet. Le membre de la famille royale, huitième dans l'ordre d'accession au trône, a en effet affirmé qu'il était dans un restaurant de la chaîne Pizza Express d'une ville au sud de Londres au moment des faits décrits à Londres par son accusatrice Virginia Roberts. Un lieu très surprenant pour un membre de la famille royale.Prince Andrew: “He has quite obviously conducted himself in a manner that was unbecoming...”Maitlis: “Unbecoming? He was a sex offender”The moment. pic.twitter.com/oYcZcZ5j1y#PrinceAndrew— Richard Chambers (@newschambers) November 16, 2019 Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC Le prince Andrew recadré par la journaliste pendant son interview confession à la BBC © Doc BBC
17 novembre 2019

VIDEO. Le témoignage bouleversant de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur

Elle a affronté l'insurmontable : la mort de son mari, 31 ans, qui a mis fin à ses jours en raison des dettes astronomiques qui s'accumulaient. Sa veuve, âgée de seulement 24 ans, était l'invitée de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché ce samedi 16 novembre. Venue faire la promotion du livre* dans lequel elle relate l'enfer que son mari et elle ont vécu pendant des années à l'exploitation agricole, Camille Beaurain a livré un témoignage bouleversant, qui a ému le million de fidèles d'On n'est pas couché ainsi que les chroniqueurs Valérie Trierweiler et Philippe Geluck.Camille Beaurain révèle que son mari et elle ont longtemps vécu avec seulement trois cents euros par mois, à deux, alors même que "le salaire minimum d'un agriculteur est de 350 euros par mois". Une situation qu'elle compare à une "non assistance à personne en danger", et à laquelle "le système" a tenté de mettre fin en offrant au couple des "tickets alimentaire" : "C'est quand même un comble (...) On nous laisse nourrir toute la France alors que nous n'arrivons même pas à nous nourrir" déplore la veuve."Ce système c'est de la non-assistance à personne en danger. (...)On nous laisse nourrir toute la France alors que nous nous n’arrivons mêmes pas à nous nourrir" Camille Beaurain #ONPC pic.twitter.com/ZZRvoCEmi0— On n'est pas couché (@ONPCofficiel) November 16, 2019 Un suicide sur l'exploitation est "un accident de travail"L'invitée a également rappelé qu'un suicide d'agriculteur effectué sur son lieu de travail n'est pas considéré comme tel mais comme un accident de travail. Pour qu'un suicide d'agriculteur soit comptabilisé en ces termes, il faut que l'acte soit réalisé à son domicile. Une situation ubuesque, que Camille Beaurain, approuvée par Laurent Ruquier et ses deux complices du soir, souhaite voir changer dans les années à venir. Statistiques à l'appui, la jeune femme a tenu à rappeler que les suicides d'agriculteurs ont bondi ces dernières années, en passant d'un tous les deux jours à un par jour.En conclusion, Camille Beaurain a expliqué que "les agriculteurs, les forces de l'ordre, le corps médical et les enseignants" incarnaient les classes professionnelles "les plus touchées par le suicide" : "Comment leur en vouloir alors qu'ils ne cherchent que la solution pour ne plus souffrir ? (...) On est laissé à l'abandon. Les Français je ne pense pas qu'ils réagissent spécialement à ce qu'on subit au quotidien (...) Aujourd'hui oui l'agriculteur ne se sent pas aimé alors qu'on en a besoin. Alors montrez-vous que vous nous aimez" a-t-elle déclaré.* Tu m'as laissée en vie, aux éditions du Cherche-Midi VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 Elle a affronté l'insurmontable : la mort de son mari, 31 ans, qui a mis fin à ses jours en raison des dettes astronomiques qui s'accumulaient. Sa veuve, âgée de seulement 24 ans, était l'invitée de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché ce samedi 16 novembre. Venue faire la promotion du livre* dans lequel elle relate l'enfer que son mari et elle ont vécu pendant des années à l'exploitation agricole, Camille Beaurain a livré un témoignage bouleversant, qui a ému le million de fidèles d'On n'est pas couché ainsi que les chroniqueurs Valérie Trierweiler et Philippe Geluck.Camille Beaurain révèle que son mari et elle ont longtemps vécu avec seulement trois cents euros par mois, à deux, alors même que "le salaire minimum d'un agriculteur est de 350 euros par mois". Une situation qu'elle compare à une "non assistance à personne en danger", et à laquelle "le système" a tenté de mettre fin en offrant au couple des "tickets alimentaire" : "C'est quand même un comble (...) On nous laisse nourrir toute la France alors que nous n'arrivons même pas à nous nourrir" déplore la veuve."Ce système c'est de la non-assistance à personne en danger. (...)On nous laisse nourrir toute la France alors que nous nous n’arrivons mêmes pas à nous nourrir" Camille Beaurain #ONPC pic.twitter.com/ZZRvoCEmi0— On n'est pas couché (@ONPCofficiel) November 16, 2019 Un suicide sur l'exploitation est "un accident de travail"L'invitée a également rappelé qu'un suicide d'agriculteur effectué sur son lieu de travail n'est pas considéré comme tel mais comme un accident de travail. Pour qu'un suicide d'agriculteur soit comptabilisé en ces termes, il faut que l'acte soit réalisé à son domicile. Une situation ubuesque, que Camille Beaurain, approuvée par Laurent Ruquier et ses deux complices du soir, souhaite voir changer dans les années à venir. Statistiques à l'appui, la jeune femme a tenu à rappeler que les suicides d'agriculteurs ont bondi ces dernières années, en passant d'un tous les deux jours à un par jour.En conclusion, Camille Beaurain a expliqué que "les agriculteurs, les forces de l'ordre, le corps médical et les enseignants" incarnaient les classes professionnelles "les plus touchées par le suicide" : "Comment leur en vouloir alors qu'ils ne cherchent que la solution pour ne plus souffrir ? (...) On est laissé à l'abandon. Les Français je ne pense pas qu'ils réagissent spécialement à ce qu'on subit au quotidien (...) Aujourd'hui oui l'agriculteur ne se sent pas aimé alors qu'on en a besoin. Alors montrez-vous que vous nous aimez" a-t-elle déclaré.* Tu m'as laissée en vie, aux éditions du Cherche-Midi VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2 VIDEO. On n'est pas couché : le témoignage bouleversante de Camille Beaurain, veuve à 24 ans après le suicide de son mari agriculteur © DOC FRANCE 2
17 novembre 2019

"Il n'a pas vraiment réussi le parcours" : Valérie Trierweiler balance une nouvelle pique à son ex François Hollande

Valérie Trierweiler ne ménage toujours pas l'ancien président de la République, qui est également son ex-compagnon. Dans son nouveau, On se donne des nouvelles, l'ancienne Première dame évoque le possible retour en politique de François Hollande. Elle ne semble pas être convaincue par cette idée. "Je pense que ces hommes (François Hollande et Bernard Cazeneuve, NDLR) devraient se poser la question de ce qu'ils ont vraiment réussi avant de vouloir se réengager", a-t-elle lâché dans les colonnes de Nice Matin.Elle en remet ensuite une couche en assurant qu'il n'a "pas vraiment réussi son parcours". "Il a tout de même été président de la République et ce n'est pas donné à tout le monde. Après c'est vrai qu'il n'a pas franchement réussi son parcours. La preuve : il n'a même pas été en capacité de se représenter". Une sortie qui devrait une fois encore ne pas faire très plaisir au principal intéressé, même si Valérie Trierweiler assure dire cela sans aucune mépris, ni aucune amertume. On laisse à François Hollande le soin d'en juger par lui-même.Neuf ans de relationDepuis 2014 et sa rupture avec François Hollande, Valérie Trierweiler a collectionné les sorties non-élogieuses à son égard. Son livre, Merci pour ce moment, dans lequel elle revient sur les neuf années de sa relation avec François Hollande, et notamment les dix-huit mois qu'elle a passés à l'Élysée, a été le point de non-retour dans la relation entre les deux ex amoureux. Valerie Trierweiler et Francois Hollande - Allocution du President de la Republique Francaise, Fran © DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE Francois Hollande, accompagne de Valerie Trierweiler, au parlement japonais a Tokyo le 07/06 © SAM RYAN / BESTIMAGE Valerie Trierweiler, Francois Hollande - Obseques de Pierre Mauroy aux Invalides a Paris le 11 juin © CYRIL MOREAU / BESTIMAGE Info - Valérie Trierweiler aura 50 ans le 16 février - Francois Hollande et Valerie Trierweiler - Di © GENGIS BORDENAVE / BESTIMAGE François Hollande et Valerie Trierweiler ont accueilli au palais de l'Elysée leurs concitoyens pour © GENGIS / BESTIMAGE Valerie Trierweiler et Francois Hollande - Sortie des obseques de Patrice Chereau en l'eglise Saint- © JACOVIDES-BORDENAVE / BESTIMAGE Valérie Trierweiler ne ménage toujours pas l'ancien président de la République, qui est également son ex-compagnon. Dans son nouveau, On se donne des nouvelles, l'ancienne Première dame évoque le possible retour en politique de François Hollande. Elle ne semble pas être convaincue par cette idée. "Je pense que ces hommes (François Hollande et Bernard Cazeneuve, NDLR) devraient se poser la question de ce qu'ils ont vraiment réussi avant de vouloir se réengager", a-t-elle lâché dans les colonnes de Nice Matin.Elle en remet ensuite une couche en assurant qu'il n'a "pas vraiment réussi son parcours". "Il a tout de même été président de la République et ce n'est pas donné à tout le monde. Après c'est vrai qu'il n'a pas franchement réussi son parcours. La preuve : il n'a même pas été en capacité de se représenter". Une sortie qui devrait une fois encore ne pas faire très plaisir au principal intéressé, même si Valérie Trierweiler assure dire cela sans aucune mépris, ni aucune amertume. On laisse à François Hollande le soin d'en juger par lui-même.Neuf ans de relationDepuis 2014 et sa rupture avec François Hollande, Valérie Trierweiler a collectionné les sorties non-élogieuses à son égard. Son livre, Merci pour ce moment, dans lequel elle revient sur les neuf années de sa relation avec François Hollande, et notamment les dix-huit mois qu'elle a passés à l'Élysée, a été le point de non-retour dans la relation entre les deux ex amoureux. Valerie Trierweiler et Francois Hollande - Allocution du President de la Republique Francaise, Fran © DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE Francois Hollande, accompagne de Valerie Trierweiler, au parlement japonais a Tokyo le 07/06 © SAM RYAN / BESTIMAGE Valerie Trierweiler, Francois Hollande - Obseques de Pierre Mauroy aux Invalides a Paris le 11 juin © CYRIL MOREAU / BESTIMAGE Info - Valérie Trierweiler aura 50 ans le 16 février - Francois Hollande et Valerie Trierweiler - Di © GENGIS BORDENAVE / BESTIMAGE François Hollande et Valerie Trierweiler ont accueilli au palais de l'Elysée leurs concitoyens pour © GENGIS / BESTIMAGE Valerie Trierweiler et Francois Hollande - Sortie des obseques de Patrice Chereau en l'eglise Saint- © JACOVIDES-BORDENAVE / BESTIMAGE
17 novembre 2019

Natasha St-Pier est devenue professeure de yoga et chante dans les églises

Natasha St-Pier en a eu assez. Après presque vingt ans passés dans le milieu du showbiz, la chanteuse québécoise a choisi de mettre un terme à sa carrière internationale. Après avoir vendu près de deux millions d'albums à travers le monde, la chanteuse de 38 ans a choisi de changer de vie, et est devenue professeure de yoga dans les Landes. Elle a quitté Paris à la naissance de son fils Bixente en 2015, et ne tient plus à redevenir la star qu'elle a été. Comme elle l'a confié à Laurent Delahousse ce samedi 16 novembre sur France 2, la jeune femme ne souhaite plus sortir d'album, et préfère vivre de sa passion en chantant dans les églises.Croyante assumée, Natasha St-Pier chante depuis cinq ans le répertoire poétique de Sainte Thérèse de Lisieux. En 2013, elle avait sorti un album composé par Grégoire, dans lequel elle chantait les poèmes de cette religieuse, morte en 1897 des suites d'une tuberculose à l'âge de 24 ans. Cet album a connu un joli succès, en franchissant le cap des 100 000 exemplaires vendus. Depuis, Natasha St-Pier a publié trois nouveaux opus, dans l'indifférence générale : Mon Acadie (2015) s'est écoulé à 14 000 exemplaires, tandis que les chiffres des deux suivants, L'alphabet des animaux (2017) et Aimer c'est tout donner (2019) n'ont pas été communiqués."Je n'ai pas vécu ma carrière"Auprès de France 2, Natasha St-Pier explique les raisons qui l'ont poussée à fuir les strass et les paillettes : "J'ai connu des énormes succès et je frôlais ce moment où on peut prendre les choses pour acquises, je frôlais ce moment où l'on trouvait normales des choses qui ne sont pas normales. On m'imposait des vêtements, on m'imposait une couleur de cheveux, on m'imposait une coupe de cheveux, que j'aimais pas (...) Quand t'as dix-neuf ans, que t'as juste envie de grandir, d'être toi, de te découvrir, c'est tellement énorme. On me demande des fois 'Qu'est-ce que t'es le plus fière dans ta carrière ?' En fait, je ne sais pas, parce que je l'ai pas vécue. J'étais dedans sans être dedans. Je la traversais sans la vivre" a-t-elle expliqué.Le déclic ? L'opération à cœur ouvert de son filsAprès avoir un temps pensé à devenir nutritionniste, ou infirmière, Natasha St-Pier a finalement choisi de donner des cours de yoga dans les Landes, tout en chantant dans les églises le répertoire de celle qu'elle adule tant : "Je ne veux pas chanter pour vendre des disques. Je veux bien rechanter, mais je veux chanter des choses qui ont du sens. Je me sens plus utile qu'avant. Avant, j'avais l'impression de faire un métier assez futile. Je ne donnais pas assez pour que ça me nourrisse moi. C'est très égoïste quelque part, mais c'est ça" a-t-elle expliqué. Le déclic, Natasha St-Pier révèle l'avoir eu à la naissance de son fils Bixente, qui a dû être opéré en urgence à l'âge de trois mois en raison d'une malformation cardiaque. Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier en a eu assez. Après presque vingt ans passés dans le milieu du showbiz, la chanteuse québécoise a choisi de mettre un terme à sa carrière internationale. Après avoir vendu près de deux millions d'albums à travers le monde, la chanteuse de 38 ans a choisi de changer de vie, et est devenue professeure de yoga dans les Landes. Elle a quitté Paris à la naissance de son fils Bixente en 2015, et ne tient plus à redevenir la star qu'elle a été. Comme elle l'a confié à Laurent Delahousse ce samedi 16 novembre sur France 2, la jeune femme ne souhaite plus sortir d'album, et préfère vivre de sa passion en chantant dans les églises.Croyante assumée, Natasha St-Pier chante depuis cinq ans le répertoire poétique de Sainte Thérèse de Lisieux. En 2013, elle avait sorti un album composé par Grégoire, dans lequel elle chantait les poèmes de cette religieuse, morte en 1897 des suites d'une tuberculose à l'âge de 24 ans. Cet album a connu un joli succès, en franchissant le cap des 100 000 exemplaires vendus. Depuis, Natasha St-Pier a publié trois nouveaux opus, dans l'indifférence générale : Mon Acadie (2015) s'est écoulé à 14 000 exemplaires, tandis que les chiffres des deux suivants, L'alphabet des animaux (2017) et Aimer c'est tout donner (2019) n'ont pas été communiqués."Je n'ai pas vécu ma carrière"Auprès de France 2, Natasha St-Pier explique les raisons qui l'ont poussée à fuir les strass et les paillettes : "J'ai connu des énormes succès et je frôlais ce moment où on peut prendre les choses pour acquises, je frôlais ce moment où l'on trouvait normales des choses qui ne sont pas normales. On m'imposait des vêtements, on m'imposait une couleur de cheveux, on m'imposait une coupe de cheveux, que j'aimais pas (...) Quand t'as dix-neuf ans, que t'as juste envie de grandir, d'être toi, de te découvrir, c'est tellement énorme. On me demande des fois 'Qu'est-ce que t'es le plus fière dans ta carrière ?' En fait, je ne sais pas, parce que je l'ai pas vécue. J'étais dedans sans être dedans. Je la traversais sans la vivre" a-t-elle expliqué.Le déclic ? L'opération à cœur ouvert de son filsAprès avoir un temps pensé à devenir nutritionniste, ou infirmière, Natasha St-Pier a finalement choisi de donner des cours de yoga dans les Landes, tout en chantant dans les églises le répertoire de celle qu'elle adule tant : "Je ne veux pas chanter pour vendre des disques. Je veux bien rechanter, mais je veux chanter des choses qui ont du sens. Je me sens plus utile qu'avant. Avant, j'avais l'impression de faire un métier assez futile. Je ne donnais pas assez pour que ça me nourrisse moi. C'est très égoïste quelque part, mais c'est ça" a-t-elle expliqué. Le déclic, Natasha St-Pier révèle l'avoir eu à la naissance de son fils Bixente, qui a dû être opéré en urgence à l'âge de trois mois en raison d'une malformation cardiaque. Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2 Natasha St-Pier est devenue prof de yoga et chante dans les églises © DOC FRANCE 2
17 novembre 2019

Nordahl Lelandais : le jour où le procureur a cru qu'il s'était évadé de prison

C'est la hantise de tous les juges et tous les procureurs : l'évasion d'un prisonnier. Particulièrement redouté, cet événement est encore plus craint quand il s'agit d'un détenu médiatique, accusé d'avoir enlevé puis tué une petite fille. Dans son livre, Soit je gagne, soit j'apprends, Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais révèle que le procureur en charge de l'affaire a cru que le meurtrier présumé de Maëlys s'était évadé.La scène se passe un vendredi soir, peu après 22h. Ce jour-là, la radio informe qu'un transfert de Nordahl Lelandais a été organisé. "Personne n'avait été informé", ni la famille du prisonnier, ni son avocat, raconte Alain Jakubowicz. "Surpris et inquiet que l'on ne sache pas où il avait été conduit", ce dernier a alors décidé d'appeler le procureur sur son téléphone portable. "Il ne savait pas non plus où se trouvait mon client, et lâcha, excédé, qu'il était même possible qu'il se soit évadé", révèle l'avocat dans son livre paru le 14 novembre."Ma réaction fut d'éclater de rire"Une possibilité que n'a pas cru une seconde Alain Jakubowicz. "Ma réaction, je l'avoue, fut d'éclater de rire, bien que la situation ne s'y prêtât guère. Je m'efforçai de masquer mon étonnement et m'employai alors à le rassurer. Un comble", écrit-il. Quelques minutes plus tard, le procureur le rappela pour lui indiquer où était son client. Aucune évasion n'avait eu lieu. En réalité le service médical de la maison d'arrêt avait simplement demandé son transfert vers un hôpital psychiatrique. Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Portrait de Alain Jakubowicz à Paris le 19 mars 2015 © CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE Nordahl Lelandais © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV C'est la hantise de tous les juges et tous les procureurs : l'évasion d'un prisonnier. Particulièrement redouté, cet événement est encore plus craint quand il s'agit d'un détenu médiatique, accusé d'avoir enlevé puis tué une petite fille. Dans son livre, Soit je gagne, soit j'apprends, Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais révèle que le procureur en charge de l'affaire a cru que le meurtrier présumé de Maëlys s'était évadé.La scène se passe un vendredi soir, peu après 22h. Ce jour-là, la radio informe qu'un transfert de Nordahl Lelandais a été organisé. "Personne n'avait été informé", ni la famille du prisonnier, ni son avocat, raconte Alain Jakubowicz. "Surpris et inquiet que l'on ne sache pas où il avait été conduit", ce dernier a alors décidé d'appeler le procureur sur son téléphone portable. "Il ne savait pas non plus où se trouvait mon client, et lâcha, excédé, qu'il était même possible qu'il se soit évadé", révèle l'avocat dans son livre paru le 14 novembre."Ma réaction fut d'éclater de rire"Une possibilité que n'a pas cru une seconde Alain Jakubowicz. "Ma réaction, je l'avoue, fut d'éclater de rire, bien que la situation ne s'y prêtât guère. Je m'efforçai de masquer mon étonnement et m'employai alors à le rassurer. Un comble", écrit-il. Quelques minutes plus tard, le procureur le rappela pour lui indiquer où était son client. Aucune évasion n'avait eu lieu. En réalité le service médical de la maison d'arrêt avait simplement demandé son transfert vers un hôpital psychiatrique. Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Portrait de Alain Jakubowicz à Paris le 19 mars 2015 © CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE Nordahl Lelandais © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV
17 novembre 2019

Laeticia Hallyday sur scène, émue, fait pour la première fois un discours pour une soirée hommage à Johnny

C'était l'amour de sa vie. Près de deux ans après le décès de Johnny Hallyday, sa femme, Laeticia, est toujours très émue lorsqu'elle parle de lui. Samedi 16 novembre 2019, à l'occasion d'un concert hommage au chanteur à Bervely Hills, elle a pourtant eu le courage de prendre la parole pour remercier les artistes et le public présents. "Cet hommage a une place importante dans mon coeur parce que Johnny aimait tellement Los Angeles qu'il aurait été si fier qu'on lui rende hommage dans cette ville. Elle a fait partie de sa vie et a été sa source d'inspiration quotidienne pendant des années", a expliqué la voix tremblante Laeticia Hallyday sur scène juste avant le début du concert.Jade et Joy étaient également présentes pour cette soirée. "Elles sont très émues puisque c'est le premier hommage à leur papa auquel on assiste", a révélé la mère de famille. Dans son discours, qu'elle a partagé en story de son compte Instagram, Laeticia Hallyday a également pris le temps de remercier les personnes qui ont monté ce concert ainsi que celles qui ont fait le déplacement pour écouter les chansons de son homme.Laeticia, Jade et Joy émues aux larmes"Il y a beaucoup d'amis parmi nous ce soir. Ils ont traversé la vie de Johnny. Je vous remercie de vous êtes déplacés pour écouter cette musique qui restera à jamais dans notre coeur", a-t-elle encore déclaré. Assise aux côtés de ses filles, elle a ensuite admiré le concert. Entre Diego, libre dans sa tête, ou Toute la musique que j'aime, elle a écouté, les larmes aux yeux, la chanteuse reprendre les titres de son mari. Jade et Joy semblaient, elles aussi, très émues d'assister à ce premier hommage. Laeticia Hallyday émue lors d'un homme à son défunt mari. © Capture Instagram Laeticia Hallyday émue lors d'un homme à son défunt mari. © Capture Instagram Laeticia Hallyday émue lors d'un homme à son défunt mari. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram C'était l'amour de sa vie. Près de deux ans après le décès de Johnny Hallyday, sa femme, Laeticia, est toujours très émue lorsqu'elle parle de lui. Samedi 16 novembre 2019, à l'occasion d'un concert hommage au chanteur à Bervely Hills, elle a pourtant eu le courage de prendre la parole pour remercier les artistes et le public présents. "Cet hommage a une place importante dans mon coeur parce que Johnny aimait tellement Los Angeles qu'il aurait été si fier qu'on lui rende hommage dans cette ville. Elle a fait partie de sa vie et a été sa source d'inspiration quotidienne pendant des années", a expliqué la voix tremblante Laeticia Hallyday sur scène juste avant le début du concert.Jade et Joy étaient également présentes pour cette soirée. "Elles sont très émues puisque c'est le premier hommage à leur papa auquel on assiste", a révélé la mère de famille. Dans son discours, qu'elle a partagé en story de son compte Instagram, Laeticia Hallyday a également pris le temps de remercier les personnes qui ont monté ce concert ainsi que celles qui ont fait le déplacement pour écouter les chansons de son homme.Laeticia, Jade et Joy émues aux larmes"Il y a beaucoup d'amis parmi nous ce soir. Ils ont traversé la vie de Johnny. Je vous remercie de vous êtes déplacés pour écouter cette musique qui restera à jamais dans notre coeur", a-t-elle encore déclaré. Assise aux côtés de ses filles, elle a ensuite admiré le concert. Entre Diego, libre dans sa tête, ou Toute la musique que j'aime, elle a écouté, les larmes aux yeux, la chanteuse reprendre les titres de son mari. Jade et Joy semblaient, elles aussi, très émues d'assister à ce premier hommage. Laeticia Hallyday émue lors d'un homme à son défunt mari. © Capture Instagram Laeticia Hallyday émue lors d'un homme à son défunt mari. © Capture Instagram Laeticia Hallyday émue lors d'un homme à son défunt mari. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram Laeticia Hallyday et son homme, Johnny Hallyday. © Capture Instagram
17 novembre 2019

Pascal Légitimus rétropédale une seconde fois après ses propos sur Roman Polanski

Une défense maladroite ? Ce vendredi 15 novembre, invité des Grandes Gueules de RMC, Pascal Légitimus avait pris la défense de Roman Polanski, en affirmant qu'il fallait "dissocier l'homme de l'artiste". Ses propos, qui avaient rapidement fait réagir les internautes, ont poussé l'Inconnu à les justifier ce samedi sur ses réseaux sociaux. Problème : les explications de l'humoriste de 60 ans ont provoqué une plus grosse polémique, ce dernier n'hésitant pas à faire un parallèle douteux entre le racisme, la pédophilie... et l'homosexualité."C'est pas parce que Polanski m'a invité il y a vingt ans, et que j'aime ces films, que je suis pour la pédophilie et que je la défends. On va arrêter de dire des crétineries et réfléchissez un peu. Comment voulez-vous que je sois devenu inhumain et contre la philosophie bienveillante des Inconnus du jour au lendemain ? Voltaire était raciste, Sade pervers, Céline vous savez, Jean Genêt, Cocteau et Trenet homosexuels, et pourtant vous appréciez leurs œuvres. Donc vous avez tous et toutes dissocier l'œuvre et son auteur" a déclaré Pascal Légitimus.Des propos qui ont rapidement provoqué l'indignation, et qui ont poussé le sexagénaire à les supprimer au bout de quelques heures. Dans la soirée, Pascal Légitimus a fait un rétropédalage en expliquant s'être "mal exprimé" : "Sous le coup de l'émotion, car ayant apprécié ses œuvres auparavant, avant de connaître les détails de toute cette affaire. Je m'excuse auprès de vous et de la communauté LGBTQ+ pour mes propos flous". Une comparaison malencontreuse qui a notamment fait réagir l'animateur Christophe Beaugrand, qui a tweeté : "Oh merde".Je me suis mal exprimé. Sous le coup de l’émotion, car ayant apprécié ses œuvres auparavant, avant de connaître les détails de toute cette affaire. Je m’excuse auprès de vous et de la communauté LGBTQ+ pour mes propos flous.— Pascal Legitimus (@Pascallegitimus) November 16, 2019 "Il y a d'autres problèmes plus importants à régler"Au micro d'Olivier Truchot sur RMC, Pascal Légitimus avait défendu le cinéaste et réalisateur de J'accuse, en expliquant que ce dernier l'avait invité à dîner il y a une vingtaine d'années : "Je ne le connais pas. Il m'a invité à dîner il y a très longtemps, un homme charmant, avec sa femme Emmanuelle. Un homme vraiment charmant au premier abord. Je n'ai rien à dire de particulier, si ce n'est, hélas (...) Je pense qu'il y a d'autres problèmes plus importants à régler et on en parle trop. Il y a beaucoup de pédophilie autour de nous, et on en parle pas plus que ça, donc voilà" a-t-il soufflé.#GrandOral : "Roman #Polanski m'a invité à dîner il y a plusieurs années ! Il faut dissocier l'homme de l'artiste !" @Pascallegitimus #Lalphabetisier #GGRMC pic.twitter.com/O9qdZxVypi— Les Grandes Gueules (@GG_RMC) November 15, 2019 Semi-Exclusif - Pascal Légitimus - Générale du 5ème woman show "N°5 de Chollet" de Christelle Cholle © COADIC GUIREC / BESTIMAGE Pascal Legitimus - 8ème dîner de gala "Les nuits en Or 2018" organisé par l'Académie des César, à l' © Denis Guignebourg / Bestimage Pascal Legitimus au village lors des internationaux de tennis de Roland Garros, jour , à Paris le 2 © JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE Pascal Légitimus - People au concert du 13ème Gala 2018 de l'Association pour la Recherche sur Alzhe © Coadic Guirec-Pierre Perusseau/Bestimage Pascal Legitimus à la générale de la comédie musicale "Emilie Jolie" au théâtre Comédia à Paris le 2 © Patrick Carpentier / Bestimage Une défense maladroite ? Ce vendredi 15 novembre, invité des Grandes Gueules de RMC, Pascal Légitimus avait pris la défense de Roman Polanski, en affirmant qu'il fallait "dissocier l'homme de l'artiste". Ses propos, qui avaient rapidement fait réagir les internautes, ont poussé l'Inconnu à les justifier ce samedi sur ses réseaux sociaux. Problème : les explications de l'humoriste de 60 ans ont provoqué une plus grosse polémique, ce dernier n'hésitant pas à faire un parallèle douteux entre le racisme, la pédophilie... et l'homosexualité."C'est pas parce que Polanski m'a invité il y a vingt ans, et que j'aime ces films, que je suis pour la pédophilie et que je la défends. On va arrêter de dire des crétineries et réfléchissez un peu. Comment voulez-vous que je sois devenu inhumain et contre la philosophie bienveillante des Inconnus du jour au lendemain ? Voltaire était raciste, Sade pervers, Céline vous savez, Jean Genêt, Cocteau et Trenet homosexuels, et pourtant vous appréciez leurs œuvres. Donc vous avez tous et toutes dissocier l'œuvre et son auteur" a déclaré Pascal Légitimus.Des propos qui ont rapidement provoqué l'indignation, et qui ont poussé le sexagénaire à les supprimer au bout de quelques heures. Dans la soirée, Pascal Légitimus a fait un rétropédalage en expliquant s'être "mal exprimé" : "Sous le coup de l'émotion, car ayant apprécié ses œuvres auparavant, avant de connaître les détails de toute cette affaire. Je m'excuse auprès de vous et de la communauté LGBTQ+ pour mes propos flous". Une comparaison malencontreuse qui a notamment fait réagir l'animateur Christophe Beaugrand, qui a tweeté : "Oh merde".Je me suis mal exprimé. Sous le coup de l’émotion, car ayant apprécié ses œuvres auparavant, avant de connaître les détails de toute cette affaire. Je m’excuse auprès de vous et de la communauté LGBTQ+ pour mes propos flous.— Pascal Legitimus (@Pascallegitimus) November 16, 2019 "Il y a d'autres problèmes plus importants à régler"Au micro d'Olivier Truchot sur RMC, Pascal Légitimus avait défendu le cinéaste et réalisateur de J'accuse, en expliquant que ce dernier l'avait invité à dîner il y a une vingtaine d'années : "Je ne le connais pas. Il m'a invité à dîner il y a très longtemps, un homme charmant, avec sa femme Emmanuelle. Un homme vraiment charmant au premier abord. Je n'ai rien à dire de particulier, si ce n'est, hélas (...) Je pense qu'il y a d'autres problèmes plus importants à régler et on en parle trop. Il y a beaucoup de pédophilie autour de nous, et on en parle pas plus que ça, donc voilà" a-t-il soufflé.#GrandOral : "Roman #Polanski m'a invité à dîner il y a plusieurs années ! Il faut dissocier l'homme de l'artiste !" @Pascallegitimus #Lalphabetisier #GGRMC pic.twitter.com/O9qdZxVypi— Les Grandes Gueules (@GG_RMC) November 15, 2019 Semi-Exclusif - Pascal Légitimus - Générale du 5ème woman show "N°5 de Chollet" de Christelle Cholle © COADIC GUIREC / BESTIMAGE Pascal Legitimus - 8ème dîner de gala "Les nuits en Or 2018" organisé par l'Académie des César, à l' © Denis Guignebourg / Bestimage Pascal Legitimus au village lors des internationaux de tennis de Roland Garros, jour , à Paris le 2 © JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE Pascal Légitimus - People au concert du 13ème Gala 2018 de l'Association pour la Recherche sur Alzhe © Coadic Guirec-Pierre Perusseau/Bestimage Pascal Legitimus à la générale de la comédie musicale "Emilie Jolie" au théâtre Comédia à Paris le 2 © Patrick Carpentier / Bestimage
17 novembre 2019

Qui est Pauline, la bouleversante inconnue qui a accompagné Sami El Gueddari et Fauve Hautot dans DALS ?

Sur le plateau de Danse avec les stars, samedi 16 novembre 2019, l'histoire de Pauline Déroulède a ému tout le monde aux larmes. Même Camille Combal, qui connaît la jeune femme personnellement, n'a pu cacher son émotion à la fin de sa prestation avec Sami El Gueddari et Fauve Hautot. "Je sais tout ce que tu as traversé. Te voir là, c'est magnifique, franchement. Bravo pour ton courage, bravo à tous les trois", a-t-il déclaré la voix tremblante. Pour cause, Pauline Déroulède est une force de la nature. Il y a un an, jour pour jour, sa vie a basculé lorsqu'elle a été percutée par un conducteur, de 92 ans, alors qu'elle patientait sur son scooter. Conséquence de cet accident dramatique : elle perd sa jambe gauche.Aujourd'hui, la colère dépassée, elle se bat pour que des contrôles sur les conducteurs âgés soient mis en place. Elle a, à plusieurs reprises, interpellé les membres du gouvernement à ce sujet. Un combat long, mais elle assure qu'elle ne lâchera rien. "Quand ces mesures seront prises, on pourra dire que mon accident et ceux des autres auront servi à quelque chose", avait-t-elle déclaré au JT de TF1 il y a quelques semaines. En attendant, de connaître la date de son procès, elle se concentre sur elle et tente de se reconstruire.Son prochain défi : les Jeux Paralympiques 2024"Je ne suis pas du tout réparée et je ne sais pas si je le serais un jour"", explique-t-elle encore. Cette ancienne professeure de tennis compte pourtant se battre. Elle continue de s'entraîner quatre fois par semaine dans l'espoir d'être sélectionnée pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024. Un nouveau défi qu'on lui souhaite de réussir. Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Sur le plateau de Danse avec les stars, samedi 16 novembre 2019, l'histoire de Pauline Déroulède a ému tout le monde aux larmes. Même Camille Combal, qui connaît la jeune femme personnellement, n'a pu cacher son émotion à la fin de sa prestation avec Sami El Gueddari et Fauve Hautot. "Je sais tout ce que tu as traversé. Te voir là, c'est magnifique, franchement. Bravo pour ton courage, bravo à tous les trois", a-t-il déclaré la voix tremblante. Pour cause, Pauline Déroulède est une force de la nature. Il y a un an, jour pour jour, sa vie a basculé lorsqu'elle a été percutée par un conducteur, de 92 ans, alors qu'elle patientait sur son scooter. Conséquence de cet accident dramatique : elle perd sa jambe gauche.Aujourd'hui, la colère dépassée, elle se bat pour que des contrôles sur les conducteurs âgés soient mis en place. Elle a, à plusieurs reprises, interpellé les membres du gouvernement à ce sujet. Un combat long, mais elle assure qu'elle ne lâchera rien. "Quand ces mesures seront prises, on pourra dire que mon accident et ceux des autres auront servi à quelque chose", avait-t-elle déclaré au JT de TF1 il y a quelques semaines. En attendant, de connaître la date de son procès, elle se concentre sur elle et tente de se reconstruire.Son prochain défi : les Jeux Paralympiques 2024"Je ne suis pas du tout réparée et je ne sais pas si je le serais un jour"", explique-t-elle encore. Cette ancienne professeure de tennis compte pourtant se battre. Elle continue de s'entraîner quatre fois par semaine dans l'espoir d'être sélectionnée pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024. Un nouveau défi qu'on lui souhaite de réussir. Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1 Pauline a ému le public dans Danse avec les stars. © Capture TF1
17 novembre 2019

The Crown : à quoi ressemblait la reine Elizabeth à l'époque où se déroule la saison 3 ?

A compter du dimanche 17 novembre 2019, les fans de la série The Crown vont pouvoir découvrir la saison 3 diffusée sur Netflix. Dans cette nouvelle saison, on découvre les coulisses du règne de la Reine d'Angleterre, des années 60 jusqu'à son jubilé d'argent en 1977. La comédienne Olivia Colman reprend à la perfection le rôle d'une reine plus âgée. Des looks soignés, une coiffure parfaite et une élégance naturelle, comme la reine, elle ne laisse rien au hasard. L'occasion pour la rédaction de Closer de revenir sur les looks portés par la "vraie" reine à l'époque de la saison 3 de The Crown. Comme à son habitude, elle aimait déjà porter des robes mi-longues avec des manteaux assortis.Sur les photos de l'époque qui ne sont pas en noir et blanc, nous pouvons constater que la reine aimait déjà porter de la couleur. Bleu, jaune, violet, elle s'habillait en fonction de ses envies et de ses humeurs. Ses accessoires aussi étaient toujours bien choisis. Elle ne laisse pas de place à l'improvisation dans le choix de ses tenues. C'est pourquoi ses sacs étaient élégants et complétaient toujours parfaitement sa tenue.L'histoire d'amour entre Charles et CamillaDans cette nouvelle saison de la série à succès de Netflix, en plus de découvrir les coulisses de son pouvoir, on continue de vivre au travers des histoires romantiques de la famille royale. Par exemple, on pourra suivre la rencontre et l'histoire d'amour entre Charles et Camilla. Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et le prince Philip en Australie dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II et Susan Barrantes dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II et le prince Philip sur le Britannia dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II et sa fille la princesse Anne dans les années 1960. © BESTIMAGE La reine Elisabeth II au Portland Training College à Mansfield, dans les années 1960. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et sa fille la princesse Anne dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et son fils le prince Charles dans les années 1960. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et le prince Philip dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et sa fille la princesse Anne dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et le prince Philip en Australie dans les années 1970. © BESTIMAGE A compter du dimanche 17 novembre 2019, les fans de la série The Crown vont pouvoir découvrir la saison 3 diffusée sur Netflix. Dans cette nouvelle saison, on découvre les coulisses du règne de la Reine d'Angleterre, des années 60 jusqu'à son jubilé d'argent en 1977. La comédienne Olivia Colman reprend à la perfection le rôle d'une reine plus âgée. Des looks soignés, une coiffure parfaite et une élégance naturelle, comme la reine, elle ne laisse rien au hasard. L'occasion pour la rédaction de Closer de revenir sur les looks portés par la "vraie" reine à l'époque de la saison 3 de The Crown. Comme à son habitude, elle aimait déjà porter des robes mi-longues avec des manteaux assortis.Sur les photos de l'époque qui ne sont pas en noir et blanc, nous pouvons constater que la reine aimait déjà porter de la couleur. Bleu, jaune, violet, elle s'habillait en fonction de ses envies et de ses humeurs. Ses accessoires aussi étaient toujours bien choisis. Elle ne laisse pas de place à l'improvisation dans le choix de ses tenues. C'est pourquoi ses sacs étaient élégants et complétaient toujours parfaitement sa tenue.L'histoire d'amour entre Charles et CamillaDans cette nouvelle saison de la série à succès de Netflix, en plus de découvrir les coulisses de son pouvoir, on continue de vivre au travers des histoires romantiques de la famille royale. Par exemple, on pourra suivre la rencontre et l'histoire d'amour entre Charles et Camilla. Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et le prince Philip en Australie dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II et Susan Barrantes dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II et le prince Philip sur le Britannia dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II dans les années 1970. © BESTIMAGE Olivia Colman dans "The Crown" saison 3. © NETFLIX La reine Elizabeth II et sa fille la princesse Anne dans les années 1960. © BESTIMAGE La reine Elisabeth II au Portland Training College à Mansfield, dans les années 1960. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et sa fille la princesse Anne dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et son fils le prince Charles dans les années 1960. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et le prince Philip dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et sa fille la princesse Anne dans les années 1970. © BESTIMAGE La reine Elizabeth II et le prince Philip en Australie dans les années 1970. © BESTIMAGE
17 novembre 2019

PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui

Iris Mittenaere est une femme heureuse. Après avoir essuyé deux ruptures avec Kev Adams puis avec Anthony Colette, l'ex-Miss Univers a retrouvé l'amour ces dernières semaines. Son quotidien, l'animatrice de TF1 le passe à présent en compagnie de Diego el Glaoui, frère de l'influenceuse Kenza Sadoun el Glaoui. Ce samedi 16 novembre, les deux tourtereaux ont profité d'une soirée en amoureux et ont posté plusieurs clichés tout en romantisme sur leurs stories Instagram.Après être allés dîner au restaurant Lapérouse situé dans le 6e arrondissement de Paris, Iris Mittenaere et Diego el Glaoui ont opté pour une soirée canapé. Les deux amoureux se sont postés devant la télévision, pour le plus grand bonheur de l'ancienne finaliste de Danse avec les stars : "Ceux qui ont un problème d'addiction à l'odeur du teeshirt se reconnaîtront" a-t-elle commenté en publiant un cliché sur lequel elle apparaît avec le pull de son amoureux sur le visage.Qui est Diego el Glaoui ?Âgé de 31 ans, Diego el Glaoui est chef d'entreprise. Après avoir obtenu son bac L au lycée Saint-Sulpice de Paris, le jeune homme a poursuivi ses études à Londres, au sein de la prestigieuse école universitaire Queen Mary, grâce à laquelle il a obtenu une licence cursus business et management. Dès 2010, Diego el Glaoui a travaillé pour le constructeur naval Damen Schelde, aux Pays-Bas, mais quitte la société au bout d'un an pour lancer sa propre société. En 2012, il crée SMG Conseil, une entreprise de conseils et services spécialisées dans les secteurs de la défense et de l'énergie. Depuis quelques années, il préside également une agence de communication dédiée aux influenceurs premium, et manage sa sœur. PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM Iris Mittenaere est une femme heureuse. Après avoir essuyé deux ruptures avec Kev Adams puis avec Anthony Colette, l'ex-Miss Univers a retrouvé l'amour ces dernières semaines. Son quotidien, l'animatrice de TF1 le passe à présent en compagnie de Diego el Glaoui, frère de l'influenceuse Kenza Sadoun el Glaoui. Ce samedi 16 novembre, les deux tourtereaux ont profité d'une soirée en amoureux et ont posté plusieurs clichés tout en romantisme sur leurs stories Instagram.Après être allés dîner au restaurant Lapérouse situé dans le 6e arrondissement de Paris, Iris Mittenaere et Diego el Glaoui ont opté pour une soirée canapé. Les deux amoureux se sont postés devant la télévision, pour le plus grand bonheur de l'ancienne finaliste de Danse avec les stars : "Ceux qui ont un problème d'addiction à l'odeur du teeshirt se reconnaîtront" a-t-elle commenté en publiant un cliché sur lequel elle apparaît avec le pull de son amoureux sur le visage.Qui est Diego el Glaoui ?Âgé de 31 ans, Diego el Glaoui est chef d'entreprise. Après avoir obtenu son bac L au lycée Saint-Sulpice de Paris, le jeune homme a poursuivi ses études à Londres, au sein de la prestigieuse école universitaire Queen Mary, grâce à laquelle il a obtenu une licence cursus business et management. Dès 2010, Diego el Glaoui a travaillé pour le constructeur naval Damen Schelde, aux Pays-Bas, mais quitte la société au bout d'un an pour lancer sa propre société. En 2012, il crée SMG Conseil, une entreprise de conseils et services spécialisées dans les secteurs de la défense et de l'énergie. Depuis quelques années, il préside également une agence de communication dédiée aux influenceurs premium, et manage sa sœur. PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM PHOTOS. Iris Mittenaere : sa soirée romantique avec son chéri Diego el Glaoui © INSTAGRAM
17 novembre 2019

TEMOIGNAGE. "Ma fille de 16 ans, a succombé à une surdose de codéine prise pour calmer ses angoisses"

Un soir de printemps. Pauline, 16 ans, revenait de vacances en famille en Vendée. Une pause salutaire à quelques semaines du bac français. Pauline a adoré ces vacances. Elle l'écrit dans son journal intime. Pas celui qu'elle laisse traîner bien en vue. Non, celui qu'elle planque consciencieusement derrière son bureau. Elle y confie aussi son mal-être adolescent. Elle se sent grosse avec ses 56 kg : "Pour le bac, je veux être à 46 kg. J'aurai un IMC de 16. Je serai mince, je serai belle..." Elle y dévoile surtout son secret, celui qu'elle n'ose partager avec personne."Je crois que j'ai un petit problème avec la codéine." Elle y transcrit avec minutie ses cocktails maison à base de comprimés d'antidouleur vendus en pharmacie sans ordonnance. Pauline présente bien, aucun pharmacien ne refuse de lui vendre les plaquettes. Facile, discret, peu onéreux. "Le bonheur à 1,30 € la boîte !", plaisante-t-elle. C'est sur un forum, un an plus tôt, qu'un internaute lui a conseillé la pilule magique. "Prends un peu de codéine, ça va te faire du bien. Tu vas oublier tous tes problèmes." Elle ne parvient plus à écrire : "Je ne me sens pas bien, mon cœur bat fort, j'ai l'impress..." Ces gélules, elle va les ingurgiter pour se sentir plus légère, plus insouciante. Ce 21 avril 2017, le soir tombe, l'angoisse la saisit : "Je ne veux pas retourner au lycée lundi." Alors, cette nuit-là, Pauline reprend des cachets malgré la pause pendant ses vacances. Les effets attendus se faisant attendre, elle augmente la dose et mélange les molécules. "23 h 44 : 600 mg de codé et 210 mg de DXM (dextrométhorphane), écrit-elle. Je commence à être sacrément défoncée, j'ai la tête qui tourne, [...] une chaleur se répand dans tout mon corps... jouissif. Ça m'avait manqué." Cinq minutes plus tard, seule dans sa chambre, elle fait un premier malaise et ne parvient plus à écrire. "Je me sens pas bien, mon cœur bat fort, j'ai l'impress..."A 10 heures du matin, elle trouvera la force d'envoyer un dernier texto à son petit copain avant de sombrer dans le coma. "Je suis vraiment pas bien." Au même instant, ses proches pensent l'entendre ronfler. La grasse matinée à 16 ans, c'est sacré. "J'apprendrai plus tard que ces inspirations très bruyantes que nous avions entendues à travers sa porte étaient des laryngospasmes, confie sa maman. Un dernier sursaut du corps pour grappiller un peu d'oxygène..." Deux heures plus tard, Pauline est découverte inanimée dans sa chambre. Urgence, réanimation. A son chevet, trois plaquettes : du Padé-ryl, du Klipal et du Tramadol, un antidouleur opiacé. "Pauline est partie le 2 mai", explique sa mère, Christelle, maman de trois enfants, chercheuse en biologie. Le cœur lacéré, elle revient dans un livre percutant sur le drame et le combat qui a suivi. "Je n'ai rien vu. Notre curseur, c'était les notes. Pauline travaillait si bien" A travers le journal intime caché de Pauline, elle refait le parcours d'une enfant sans histoire qui tombe dans l'addiction. "Je n'ai rien vu, confesse sa maman. Notre curseur, c'était les notes en classe, Pauline travaillait si bien. Elle a été prise au piège par ces médicaments. Plus vous en prenez et plus vous avez envie d'en prendre. Ce jour-là, Pauline voulait mettre sa vie sur "pause", elle l'a mise sur "stop". On ne peut pas lui en vouloir." Un mois après le drame, le 21 mai 2017, Christelle lance une pétition sur change.org : "Je me suis dit : il faut lever l'omerta sur ces médicaments codéinés et qu'on sache qu'on se drogue avec. Notre système de santé entretient cette drogue légale. Des jeunes les prennent en soirée, car c'est moins cher qu'une bouteille d'alcool !"Christelle alerte, témoigne, refuse que Pauline soit partie pour rien. "J'ai tellement crié fort que c'est venu aux oreilles de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn qui a pris cela très au sérieux. Elle a été touchée en tant que maman et elle avait aussi en tête les vagues d'overdoses aux opioïdes aux Etats-Unis." A la suite de l'alerte lancée par Christelle Cebo, en juillet 2017, l'ensemble des 41 médicaments codéinés sont passés sous prescription médicale. "A l'époque, des parents m'ont envoyé des messages pour me remercier, car ils avaient trouvé des bouteilles de sirop ou des plaquettes de médicaments à base de codéine dans la chambre de leur enfant. Mais ce n'est pas moi qu'il faut remercier, c'est Pauline. Pauline, c'est l'innocence fauchée. Ça a été un électrochoc pour beaucoup." « Pauline voulait mettre sa vie sur “pause”, elle l'a mise sur “stop” », alerte sa maman. © © DR Christelle Cebo, une mère anéantie, qui se bat aujourd'hui pour les autres. © © DR "Pauline, un drame familial" (éd. Albin Michel), un récit poignant pour lever le voile sur les médicaments codéinés. © © DR Un soir de printemps. Pauline, 16 ans, revenait de vacances en famille en Vendée. Une pause salutaire à quelques semaines du bac français. Pauline a adoré ces vacances. Elle l'écrit dans son journal intime. Pas celui qu'elle laisse traîner bien en vue. Non, celui qu'elle planque consciencieusement derrière son bureau. Elle y confie aussi son mal-être adolescent. Elle se sent grosse avec ses 56 kg : "Pour le bac, je veux être à 46 kg. J'aurai un IMC de 16. Je serai mince, je serai belle..." Elle y dévoile surtout son secret, celui qu'elle n'ose partager avec personne."Je crois que j'ai un petit problème avec la codéine." Elle y transcrit avec minutie ses cocktails maison à base de comprimés d'antidouleur vendus en pharmacie sans ordonnance. Pauline présente bien, aucun pharmacien ne refuse de lui vendre les plaquettes. Facile, discret, peu onéreux. "Le bonheur à 1,30 € la boîte !", plaisante-t-elle. C'est sur un forum, un an plus tôt, qu'un internaute lui a conseillé la pilule magique. "Prends un peu de codéine, ça va te faire du bien. Tu vas oublier tous tes problèmes." Elle ne parvient plus à écrire : "Je ne me sens pas bien, mon cœur bat fort, j'ai l'impress..." Ces gélules, elle va les ingurgiter pour se sentir plus légère, plus insouciante. Ce 21 avril 2017, le soir tombe, l'angoisse la saisit : "Je ne veux pas retourner au lycée lundi." Alors, cette nuit-là, Pauline reprend des cachets malgré la pause pendant ses vacances. Les effets attendus se faisant attendre, elle augmente la dose et mélange les molécules. "23 h 44 : 600 mg de codé et 210 mg de DXM (dextrométhorphane), écrit-elle. Je commence à être sacrément défoncée, j'ai la tête qui tourne, [...] une chaleur se répand dans tout mon corps... jouissif. Ça m'avait manqué." Cinq minutes plus tard, seule dans sa chambre, elle fait un premier malaise et ne parvient plus à écrire. "Je me sens pas bien, mon cœur bat fort, j'ai l'impress..."A 10 heures du matin, elle trouvera la force d'envoyer un dernier texto à son petit copain avant de sombrer dans le coma. "Je suis vraiment pas bien." Au même instant, ses proches pensent l'entendre ronfler. La grasse matinée à 16 ans, c'est sacré. "J'apprendrai plus tard que ces inspirations très bruyantes que nous avions entendues à travers sa porte étaient des laryngospasmes, confie sa maman. Un dernier sursaut du corps pour grappiller un peu d'oxygène..." Deux heures plus tard, Pauline est découverte inanimée dans sa chambre. Urgence, réanimation. A son chevet, trois plaquettes : du Padé-ryl, du Klipal et du Tramadol, un antidouleur opiacé. "Pauline est partie le 2 mai", explique sa mère, Christelle, maman de trois enfants, chercheuse en biologie. Le cœur lacéré, elle revient dans un livre percutant sur le drame et le combat qui a suivi. "Je n'ai rien vu. Notre curseur, c'était les notes. Pauline travaillait si bien" A travers le journal intime caché de Pauline, elle refait le parcours d'une enfant sans histoire qui tombe dans l'addiction. "Je n'ai rien vu, confesse sa maman. Notre curseur, c'était les notes en classe, Pauline travaillait si bien. Elle a été prise au piège par ces médicaments. Plus vous en prenez et plus vous avez envie d'en prendre. Ce jour-là, Pauline voulait mettre sa vie sur "pause", elle l'a mise sur "stop". On ne peut pas lui en vouloir." Un mois après le drame, le 21 mai 2017, Christelle lance une pétition sur change.org : "Je me suis dit : il faut lever l'omerta sur ces médicaments codéinés et qu'on sache qu'on se drogue avec. Notre système de santé entretient cette drogue légale. Des jeunes les prennent en soirée, car c'est moins cher qu'une bouteille d'alcool !"Christelle alerte, témoigne, refuse que Pauline soit partie pour rien. "J'ai tellement crié fort que c'est venu aux oreilles de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn qui a pris cela très au sérieux. Elle a été touchée en tant que maman et elle avait aussi en tête les vagues d'overdoses aux opioïdes aux Etats-Unis." A la suite de l'alerte lancée par Christelle Cebo, en juillet 2017, l'ensemble des 41 médicaments codéinés sont passés sous prescription médicale. "A l'époque, des parents m'ont envoyé des messages pour me remercier, car ils avaient trouvé des bouteilles de sirop ou des plaquettes de médicaments à base de codéine dans la chambre de leur enfant. Mais ce n'est pas moi qu'il faut remercier, c'est Pauline. Pauline, c'est l'innocence fauchée. Ça a été un électrochoc pour beaucoup." « Pauline voulait mettre sa vie sur “pause”, elle l'a mise sur “stop” », alerte sa maman. © © DR Christelle Cebo, une mère anéantie, qui se bat aujourd'hui pour les autres. © © DR "Pauline, un drame familial" (éd. Albin Michel), un récit poignant pour lever le voile sur les médicaments codéinés. © © DR
17 novembre 2019

Une pom-pom girl accusée d'avoir enterré son bébé mort-né dans le jardin de ses parents

Avec son allure de reine du bal de promo, Brooke Skylar Richardson, 20 ans, aurait pu jouer le rôle de diva du lycée dans une série pour teenagers. Sourire d'une parfaite blancheur, chevelure blonde impeccable, silhouette tonique, la jolie pom-pom girl du Carlisle High School, dans l'Ohio, a l'habitude de faire tourner les têtes. Mais, à son entrée dans le tribunal du comté de Warren, elle aurait bien préféré que les regards ne se tournent pas vers elle. Avec son bracelet électronique au pied, elle a perdu de sa splendeur. L'heure est grave, elle doit être jugée en ce mois de septembre pour "meurtre aggravé, homicide involontaire et recel" du cadavre de son bébé. En prenant place dans le box des accusés, Brooke sait qu'elle encourt la prison à vie.Le cauchemar commence en avril 2017. A cette époque, tout sourit à la pom-pom girl de 18 ans. Elle s'apprête à quitter le lycée avec les honneurs pour intégrer à la rentrée prochaine l'université de Cincinnati. Seul hic, elle a pris des rondeurs et elle se trouve ballonnée. Comment pourra-t-elle enfiler sa robe pour le bal de fin d'année, prévu dans quelques jours ? Brooke n'avait parlé de sa grossesse à personneSouffrant de troubles alimentaires depuis l'âge de 12 ans, Brooke s'étonne de cet embonpoint. Elle a un doute. Sa première expérience sexuelle date de la fin de l'été dernier. Novices, les deux amants n'ont pas pris de précautions... Le 26 avril, elle se rend à un rendez-vous avec le Dr William Andrew, un gynécologue. "Mademoiselle, vous êtes enceinte de sept mois. C'est une petite fille", annonce le médecin, qui réalise une échographie. "Mais je ne peux pas avoir de bébé. J'entre à l'université en septembre", lui rétorque Brooke, sous le choc.Le docteur se montre rassurant : si elle ne souhaite pas élever son enfant, il est possible de le confier à l'adoption. Mais la lycéenne ne l'entend déjà plus. Elle ne se présentera jamais au second rendez-vous. Elle ne parlera à personne de sa grossesse. Elle ne veut pas décevoir ses parents, ni que la nouvelle s'ébruite au lycée. Brooke est dans le déni. Tout ce qui compte, c'est le bal de promo qui arrive quelques jours plus tard. Ce soir-là, corsetée dans son fourreau à paillettes pour cacher son ventre rond, ses longs cheveux ondulant sur ses épaules, elle est éblouissante.Elle a accouché seule dans sa salle de bains Mais le rêve tourne au cauchemar deux nuits plus tard. Le 7 mai, Brooke se rend dans sa salle de bains, terrassée par des crampes douloureuses. Sans y être préparée, elle accouche d'un bébé mort-né. "Le bébé ne respirait pas, il ne bougeait pas, il ne faisait aucun son", assure la jeune femme devant les juges. Désemparée, seule avec son secret, Brooke panique et commet l'irréparable. Sans réveiller la maisonnée endormie, elle se rend dans le jardin de la propriété familiale et enterre le petit corps. Elle place un pot de fleurs sur le discret monticule. Puis elle va se recoucher, épuisée. Obsédée par les apparences, Brooke envoie un texto le lendemain à sa mère : "Mon ventre plat est de retour. Je suis impatiente de porter quelque chose de joli pour dîner !"En juillet, la police fait irruption dans la villa. Le docteur Andrew, inquiet de ne pas revoir la lycéenne, a donné l'alerte. Brooke passe aux aveux, mettant fin à son lourd secret. Deux ans plus tard, le 12 septembre, le verdict tombe. Les juges ont estimé que Brooke n'avait pas tué son bébé, mort-né. Elle écope de sept jours de prison pour avoir enterré le petit corps dans son jardin. Blanchie, Brooke a fondu en larmes. Elle a demandé pardon à ses parents et à Annabelle, ce bébé qu'elle ne pourra jamais oublier. Dans le déni, elle avait caché sa grossesse à tout son entourage. © Sipa USA/SIPA La jolie blonde, toujours soucieuse de son apparence, attirait les regards. © DOC CBS « Le bébé ne respirait pas, il ne bougeait pas, il ne faisait aucun son », s'est défendue Brooke au tribunal. © © CRÉDIT_PHOTO Avec son allure de reine du bal de promo, Brooke Skylar Richardson, 20 ans, aurait pu jouer le rôle de diva du lycée dans une série pour teenagers. Sourire d'une parfaite blancheur, chevelure blonde impeccable, silhouette tonique, la jolie pom-pom girl du Carlisle High School, dans l'Ohio, a l'habitude de faire tourner les têtes. Mais, à son entrée dans le tribunal du comté de Warren, elle aurait bien préféré que les regards ne se tournent pas vers elle. Avec son bracelet électronique au pied, elle a perdu de sa splendeur. L'heure est grave, elle doit être jugée en ce mois de septembre pour "meurtre aggravé, homicide involontaire et recel" du cadavre de son bébé. En prenant place dans le box des accusés, Brooke sait qu'elle encourt la prison à vie.Le cauchemar commence en avril 2017. A cette époque, tout sourit à la pom-pom girl de 18 ans. Elle s'apprête à quitter le lycée avec les honneurs pour intégrer à la rentrée prochaine l'université de Cincinnati. Seul hic, elle a pris des rondeurs et elle se trouve ballonnée. Comment pourra-t-elle enfiler sa robe pour le bal de fin d'année, prévu dans quelques jours ? Brooke n'avait parlé de sa grossesse à personneSouffrant de troubles alimentaires depuis l'âge de 12 ans, Brooke s'étonne de cet embonpoint. Elle a un doute. Sa première expérience sexuelle date de la fin de l'été dernier. Novices, les deux amants n'ont pas pris de précautions... Le 26 avril, elle se rend à un rendez-vous avec le Dr William Andrew, un gynécologue. "Mademoiselle, vous êtes enceinte de sept mois. C'est une petite fille", annonce le médecin, qui réalise une échographie. "Mais je ne peux pas avoir de bébé. J'entre à l'université en septembre", lui rétorque Brooke, sous le choc.Le docteur se montre rassurant : si elle ne souhaite pas élever son enfant, il est possible de le confier à l'adoption. Mais la lycéenne ne l'entend déjà plus. Elle ne se présentera jamais au second rendez-vous. Elle ne parlera à personne de sa grossesse. Elle ne veut pas décevoir ses parents, ni que la nouvelle s'ébruite au lycée. Brooke est dans le déni. Tout ce qui compte, c'est le bal de promo qui arrive quelques jours plus tard. Ce soir-là, corsetée dans son fourreau à paillettes pour cacher son ventre rond, ses longs cheveux ondulant sur ses épaules, elle est éblouissante.Elle a accouché seule dans sa salle de bains Mais le rêve tourne au cauchemar deux nuits plus tard. Le 7 mai, Brooke se rend dans sa salle de bains, terrassée par des crampes douloureuses. Sans y être préparée, elle accouche d'un bébé mort-né. "Le bébé ne respirait pas, il ne bougeait pas, il ne faisait aucun son", assure la jeune femme devant les juges. Désemparée, seule avec son secret, Brooke panique et commet l'irréparable. Sans réveiller la maisonnée endormie, elle se rend dans le jardin de la propriété familiale et enterre le petit corps. Elle place un pot de fleurs sur le discret monticule. Puis elle va se recoucher, épuisée. Obsédée par les apparences, Brooke envoie un texto le lendemain à sa mère : "Mon ventre plat est de retour. Je suis impatiente de porter quelque chose de joli pour dîner !"En juillet, la police fait irruption dans la villa. Le docteur Andrew, inquiet de ne pas revoir la lycéenne, a donné l'alerte. Brooke passe aux aveux, mettant fin à son lourd secret. Deux ans plus tard, le 12 septembre, le verdict tombe. Les juges ont estimé que Brooke n'avait pas tué son bébé, mort-né. Elle écope de sept jours de prison pour avoir enterré le petit corps dans son jardin. Blanchie, Brooke a fondu en larmes. Elle a demandé pardon à ses parents et à Annabelle, ce bébé qu'elle ne pourra jamais oublier. Dans le déni, elle avait caché sa grossesse à tout son entourage. © Sipa USA/SIPA La jolie blonde, toujours soucieuse de son apparence, attirait les regards. © DOC CBS « Le bébé ne respirait pas, il ne bougeait pas, il ne faisait aucun son », s'est défendue Brooke au tribunal. © © CRÉDIT_PHOTO
17 novembre 2019

Nicolas Sarkozy : cette visite secrète lors de son voyage au Japon

Secret défense. Le 21 octobre dernier, alors qu'il était venu représentait la France à l'investiture du nouvel empereur Naruhito, Nicolas Sarkozy a profité de son voyage au Japon pour rendre visite à Carlos Ghosn, le patron déchu de Renault-Nissan. Selon une information du JDD confirmée en personne par l'ex-président de la République, les deux hommes se sont entretenus pendant une heure et demie au salon de l'ambassade de France, avec l'assentiment préalable d'Emmanuel Macron. "Nous avons eu une longue conversation. J'aurais jugé indigne d'être là et de ne essayer de le voir" a indiqué Nicolas Sarkozy, sans livrer les détails de leurs échanges.Nicolas Sarkozy soutient publiquement Carlos Ghosn depuis son arrestation au Japon en novembre dernier. Il y a quelques mois, il avait critiqué le positionnement de Bruno Le Maire, ministre de l'Économique, en estimant que ce dernier ne défendait pas suffisamment l'homme d'affaires. Au Japon, l'ancien chef de l'État en a d'ailleurs profité pour s'entretenir avec le premier ministre Shinzo Abe, et n'a pas hésité à lui faire savoir qu'il trouvait le système judiciaire japonais trop dur. Cette entrevue, comme celle avec Carlos Ghosn, ont été faites avec l'aval du chef de l'État.Il a l'interdiction de revoir sa femmeEn novembre dernier, Carlos Ghosn a été arrêté au Japon car accusé de divers délits financiers qu'il n'a de cesse de démentir farouchement. L'homme a été placé en détention provisoire pendant cinq mois, et a été libéré sous diverses conditions le 25 avril dernier. Il est depuis dans l'attente de son procès, et a l'interdiction formelle de quitter le territoire. Il est soumis à de nombreuses contraintes, comme celle de ne pas s'entretenir avec son épouse Carole Nahas, qu'il n'a pas revue depuis un an. Les rares visites qu'il reçoit de ses proches sont toutes contrôlées. Nicolas Sarkozy - Les dignitaires du monde entier assistent au banquet donné à l'occasion de la céré © Backgrid USA / Bestimage Nicolas Sarkozy, Gérard Larcher, Edouard Philippe - Cérémonie du 101ème anniversaire de l'Armistice © Jacques Witt/Pool/Bestimage Dans une vidéo enregistrée avant sa nouvelle incarcération et diffusée mardi 9 avril, l'ancien patro © AGENCE / BESTIMAGE Nicolas Sarkozy dans les tribunes lors du match retour de Champion's League "PSG - Bruges (1-0)" au © Anthony Bibard/Panoramic/Bestimage Nicolas Sarkozy dédicace son livre "Passion" à la librairie Filigranes à Bruxelles le 18 octobre 201 © Photonews / Bestimage Nicolas Sarkozy dédicace son livre "Passion" à la librairie Filigranes à Bruxelles le 18 octobre 201 © ALAIN ROLLAND/ IMAGEBUZZ/ BESTIMAGE Nicolas Sarkozy - Les dignitaires du monde entier assistent au banquet donné à l'occasion de la céré © Backgrid USA / Bestimage Secret défense. Le 21 octobre dernier, alors qu'il était venu représentait la France à l'investiture du nouvel empereur Naruhito, Nicolas Sarkozy a profité de son voyage au Japon pour rendre visite à Carlos Ghosn, le patron déchu de Renault-Nissan. Selon une information du JDD confirmée en personne par l'ex-président de la République, les deux hommes se sont entretenus pendant une heure et demie au salon de l'ambassade de France, avec l'assentiment préalable d'Emmanuel Macron. "Nous avons eu une longue conversation. J'aurais jugé indigne d'être là et de ne essayer de le voir" a indiqué Nicolas Sarkozy, sans livrer les détails de leurs échanges.Nicolas Sarkozy soutient publiquement Carlos Ghosn depuis son arrestation au Japon en novembre dernier. Il y a quelques mois, il avait critiqué le positionnement de Bruno Le Maire, ministre de l'Économique, en estimant que ce dernier ne défendait pas suffisamment l'homme d'affaires. Au Japon, l'ancien chef de l'État en a d'ailleurs profité pour s'entretenir avec le premier ministre Shinzo Abe, et n'a pas hésité à lui faire savoir qu'il trouvait le système judiciaire japonais trop dur. Cette entrevue, comme celle avec Carlos Ghosn, ont été faites avec l'aval du chef de l'État.Il a l'interdiction de revoir sa femmeEn novembre dernier, Carlos Ghosn a été arrêté au Japon car accusé de divers délits financiers qu'il n'a de cesse de démentir farouchement. L'homme a été placé en détention provisoire pendant cinq mois, et a été libéré sous diverses conditions le 25 avril dernier. Il est depuis dans l'attente de son procès, et a l'interdiction formelle de quitter le territoire. Il est soumis à de nombreuses contraintes, comme celle de ne pas s'entretenir avec son épouse Carole Nahas, qu'il n'a pas revue depuis un an. Les rares visites qu'il reçoit de ses proches sont toutes contrôlées. Nicolas Sarkozy - Les dignitaires du monde entier assistent au banquet donné à l'occasion de la céré © Backgrid USA / Bestimage Nicolas Sarkozy, Gérard Larcher, Edouard Philippe - Cérémonie du 101ème anniversaire de l'Armistice © Jacques Witt/Pool/Bestimage Dans une vidéo enregistrée avant sa nouvelle incarcération et diffusée mardi 9 avril, l'ancien patro © AGENCE / BESTIMAGE Nicolas Sarkozy dans les tribunes lors du match retour de Champion's League "PSG - Bruges (1-0)" au © Anthony Bibard/Panoramic/Bestimage Nicolas Sarkozy dédicace son livre "Passion" à la librairie Filigranes à Bruxelles le 18 octobre 201 © Photonews / Bestimage Nicolas Sarkozy dédicace son livre "Passion" à la librairie Filigranes à Bruxelles le 18 octobre 201 © ALAIN ROLLAND/ IMAGEBUZZ/ BESTIMAGE Nicolas Sarkozy - Les dignitaires du monde entier assistent au banquet donné à l'occasion de la céré © Backgrid USA / Bestimage
17 novembre 2019

Jenifer : découvrez le prix de la tenue qu'elle portait dans Danse avec les stars

Jenifer a voulu mettre des paillettes dans la vie des téléspectateurs de Danse avec les stars, samedi 16 novembre 2019. En effet, en toute fin d'émission, la chanteuse est venue interpréter son dernier morceau, On oublie le reste, en duo avec Kylie Minogue. A cette occasion, elle avait choisi de porter un splendide smoking à sequins de la marque Oud Paris. Selon les informations du compte Facebook spécialisé dans la mode de Jenifer, le prix de sa tenue portée lors de la demi-finale du programme diffusé sur TF1 atteint tout de même 1.700 euros. En effet, sa veste coûterait 1.050 euros et son pantalon 675 euros. La chanteuse de 37 ans portait également des chaussures, mais aucune information n'a été communiquée sur la marque ou sur son prix.Dans le même temps, Jenifer était également sur France 2, dans la nouvelle émission de Sophie Davant, La lettre. La jolie brune avait là opté pour une robe froncée à manches nervurées issue de la nouvelle collection Off White et une jolie paire d'escarpins à franges signée Balenciaga.Concert exceptionnel pour son anniversaireEn pleine promotion de son nouvel album et alors qu'elle s'apprête à partir en tournée dans toute la France, Jenifer offrira un concert exceptionnel à ses fans dimanche 17 novembre 2019. En effet, alors qu'elle vient de fêter son anniversaire, elle a eu envie de le célébrer avec son public. C'est pourquoi elle va se produire sur la scène de La Seine Musicale à Paris. Pour ce concert spécial, c'est le public qui a choisi les 20 morceaux qu'elle chantera. "Ça retrace un petit peu tous mes albums, toute la carrière", a-t-elle indiqué sur NRJ. Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a voulu mettre des paillettes dans la vie des téléspectateurs de Danse avec les stars, samedi 16 novembre 2019. En effet, en toute fin d'émission, la chanteuse est venue interpréter son dernier morceau, On oublie le reste, en duo avec Kylie Minogue. A cette occasion, elle avait choisi de porter un splendide smoking à sequins de la marque Oud Paris. Selon les informations du compte Facebook spécialisé dans la mode de Jenifer, le prix de sa tenue portée lors de la demi-finale du programme diffusé sur TF1 atteint tout de même 1.700 euros. En effet, sa veste coûterait 1.050 euros et son pantalon 675 euros. La chanteuse de 37 ans portait également des chaussures, mais aucune information n'a été communiquée sur la marque ou sur son prix.Dans le même temps, Jenifer était également sur France 2, dans la nouvelle émission de Sophie Davant, La lettre. La jolie brune avait là opté pour une robe froncée à manches nervurées issue de la nouvelle collection Off White et une jolie paire d'escarpins à franges signée Balenciaga.Concert exceptionnel pour son anniversaireEn pleine promotion de son nouvel album et alors qu'elle s'apprête à partir en tournée dans toute la France, Jenifer offrira un concert exceptionnel à ses fans dimanche 17 novembre 2019. En effet, alors qu'elle vient de fêter son anniversaire, elle a eu envie de le célébrer avec son public. C'est pourquoi elle va se produire sur la scène de La Seine Musicale à Paris. Pour ce concert spécial, c'est le public qui a choisi les 20 morceaux qu'elle chantera. "Ça retrace un petit peu tous mes albums, toute la carrière", a-t-elle indiqué sur NRJ. Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1 Jenifer a chanté en live son titre "On oublie le reste" dans DALS. © Capture TF1
17 novembre 2019

PHOTOS. Joe Jonas : il y a neuf ans, il roucoulait avec Ashley Greene

L'été 2010 se finissait sur une note joyeuse pour Joe Jonas. Alors âgé de 21 ans, le membre des Jonas Brothers tombait amoureux de l'actrice et mannequin américaine Ashley Greene (la fameuse Alice Cullen de Twilight). Sa "première vraie relation", comme il se plaisait à le dire. Ce jour de septembre, les deux amoureux profitaient d'une promenade dans les rues ensoleillées de Hollywood, des étoiles plein les yeux et des projets plein la tête. Ensemble, le couple connaîtra de nombreuses premières fois, avant de se séparer l'année suivante, au mois de mars...Après ce chagrin d'amour, le beau Joe a enchaîné les conquêtes. Renee Bargh, Dulce Maria, Georgina Rosso, Natashia Ho, Blanda Eggenschwiler, Gigi Hadid, Jessica Serfaty, Juliana Herz... Son tableau de chasse est impressionnant. Mais, depuis trois ans, c'est avec l'actrice Sophie Turner (la belle Sansa Stark de Game of Thrones) qu'il vit une grande histoire d'amour. A 30 ans, il est désormais un homme épanoui et marié ! Après un mariage surprise le 1er mai à Las Vegas, le couple avait choisi le sud de la France pour se dire "oui" une deuxième fois le 29 juin avant de s'envoler pour une lune de miel paradisiaque aux Maldives. Plus amoureux que jamais, Joe a même dédié à sa compagne la chanson Hesitate, un titre issu du dernier album des frères Jonas, Happiness Begins. Joe Jonas et Ashley Green © KCS Joe Jonas and Ashley Greene arrive back at Los Angeles Intenational Airport after returning from a r © © 310pix.com / KCS PRESSE Joe Jonas and Ashley Greene returning to their hotel after a Twilight Eclipse DVD signing held at Be © © AKM Images / KCS PRESSE Joe Jonas and girlfriend Twilight star Ashley Greene having a lunch date at Real Food Daily Organic © © JFX Images / KCS PRESSE ASHLEY GREENE ET SON AMI JOE JONAS N'ARRIVENT PLUS A SE QUITTER DU REGARD ALORS QU'ILS VONT, MAIN DA © FAME PICTURES / BESTIMAGE EXCLUSIVE: Ashley Greene and Joe Jonas goes for a romantic Christmas shopping spree in the City visi © © Jackson Lee / Splashnews / KCS PRESSE EXCLUSIVE: Joe Jonas and Ashley Greene spent some time shopping for Ashley at Kitson in Los Angeles, © © VLNY / Splashnews / KCS PRESSE Joe Jonas and Ashley Greene go to Urth Cafe in Los Angeles, California. Ref: SPL252321 240211 © © VLNY / Splashnews / KCS PRESSE ASHLEY GREENE ET SON AMI JOE JONAS N'ARRIVENT PLUS A SE QUITTER DU REGARD ALORS QU'ILS VONT, MAIN DA © FAME PICTURES / BESTIMAGE ASHLEY GREENE ET SON CHERI JOE JONAS ONT DEJEUNE A WEST HOLLYWOOD © FAME PICTURES / BESTIMAGE Joe Jonas et Sophie Turner © INSTAGRAM JOEJONAS L'été 2010 se finissait sur une note joyeuse pour Joe Jonas. Alors âgé de 21 ans, le membre des Jonas Brothers tombait amoureux de l'actrice et mannequin américaine Ashley Greene (la fameuse Alice Cullen de Twilight). Sa "première vraie relation", comme il se plaisait à le dire. Ce jour de septembre, les deux amoureux profitaient d'une promenade dans les rues ensoleillées de Hollywood, des étoiles plein les yeux et des projets plein la tête. Ensemble, le couple connaîtra de nombreuses premières fois, avant de se séparer l'année suivante, au mois de mars...Après ce chagrin d'amour, le beau Joe a enchaîné les conquêtes. Renee Bargh, Dulce Maria, Georgina Rosso, Natashia Ho, Blanda Eggenschwiler, Gigi Hadid, Jessica Serfaty, Juliana Herz... Son tableau de chasse est impressionnant. Mais, depuis trois ans, c'est avec l'actrice Sophie Turner (la belle Sansa Stark de Game of Thrones) qu'il vit une grande histoire d'amour. A 30 ans, il est désormais un homme épanoui et marié ! Après un mariage surprise le 1er mai à Las Vegas, le couple avait choisi le sud de la France pour se dire "oui" une deuxième fois le 29 juin avant de s'envoler pour une lune de miel paradisiaque aux Maldives. Plus amoureux que jamais, Joe a même dédié à sa compagne la chanson Hesitate, un titre issu du dernier album des frères Jonas, Happiness Begins. Joe Jonas et Ashley Green © KCS Joe Jonas and Ashley Greene arrive back at Los Angeles Intenational Airport after returning from a r © © 310pix.com / KCS PRESSE Joe Jonas and Ashley Greene returning to their hotel after a Twilight Eclipse DVD signing held at Be © © AKM Images / KCS PRESSE Joe Jonas and girlfriend Twilight star Ashley Greene having a lunch date at Real Food Daily Organic © © JFX Images / KCS PRESSE ASHLEY GREENE ET SON AMI JOE JONAS N'ARRIVENT PLUS A SE QUITTER DU REGARD ALORS QU'ILS VONT, MAIN DA © FAME PICTURES / BESTIMAGE EXCLUSIVE: Ashley Greene and Joe Jonas goes for a romantic Christmas shopping spree in the City visi © © Jackson Lee / Splashnews / KCS PRESSE EXCLUSIVE: Joe Jonas and Ashley Greene spent some time shopping for Ashley at Kitson in Los Angeles, © © VLNY / Splashnews / KCS PRESSE Joe Jonas and Ashley Greene go to Urth Cafe in Los Angeles, California. Ref: SPL252321 240211 © © VLNY / Splashnews / KCS PRESSE ASHLEY GREENE ET SON AMI JOE JONAS N'ARRIVENT PLUS A SE QUITTER DU REGARD ALORS QU'ILS VONT, MAIN DA © FAME PICTURES / BESTIMAGE ASHLEY GREENE ET SON CHERI JOE JONAS ONT DEJEUNE A WEST HOLLYWOOD © FAME PICTURES / BESTIMAGE Joe Jonas et Sophie Turner © INSTAGRAM JOEJONAS
17 novembre 2019

"J'ai laissé tomber la reine" : les premières confessions du prince Andrew durant son interview historique

Il n'avait jamais pris la parole depuis le scandale. Le prince Andrew, deuxième fils de la reine d'Angleterre est dans la tourmente depuis les révélations de son rôle dans l'affaire Epstein. Il est également accusé d'avoir forcé une femme à avoir des relations sexuelles avec lui, alors qu'elle avait 17 ans. Dans un entretien accordé à la chaîne britannique BBC diffusé samedi 16 novembre à 21 heures (heure anglaise), le prince assure n'avoir jamais eu de rapports sexuels avec "l'esclave sexuelle" d'Epstein, Virginia Roberts et affirme n'avoir "aucun souvenir d'avoir jamais rencontré cette femme". Rappelons cependant qu'une photo d'eux avait été retrouvée et que la principale intéressée assure avoir passé du temps avec le prince durant le mois de mars 2001.L'interview, dont certaines vidéos ont été publiées sur le compte Twitter de la BBC en amont de la diffusion, a été autorisée par la monarchie britannique. La rencontre se déroule d'ailleurs à l'intérieur du palais de Buckingham. La monarchie a été évoquée au cours de l'entretien. "J'ai laissé tomber" la royauté et la reine, affirme le prince Andrew à la journaliste qui l'interroge. Concernant son attitude, il le reconnaît : "Ce n'est pas quelque chose de convenable pour un membre de la famille royale"."Je m'en veux tous les jours"Concernant plus particulièrement ses liens avec Jeffrey Epstein, qui s'était suicidé en prison le 10 août 2019, il dit regretter d'avoir continué à fréquenter cet homme condamné en 2008 pour avoir conduit des jeunes filles à se prostituer en Floride et accusé d'agressions sexuelles sur mineur. "Je m'en veux tous les jours", confie l'ex mari de Sarah Ferguson."It was not something that was becoming of a member of the Royal family... I let the side down."Prince Andrew speaks exclusively to #Newsnight about his decision to stay with convicted sex offender Jeffrey Epstein https://t.co/Jo2mHaTrPiWATCH: Saturday 21:00 @BBCTwo @maitlis pic.twitter.com/jZzpj7RwBe— BBC Newsnight (@BBCNewsnight) November 15, 2019 Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC La reine Elisabeth II dAngleterre, le prince Andrew, duc dYork, - La famille royale au balcon du p © Agence / Bestimage Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC La reine Elisabeth II dAngleterre, le prince Andrew, duc dYork - La famille royale d'Angleterre lo © Backgrid USA / Bestimage Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC Le prince Andrew, duc d'York - La reine Elisabeth II d'Angleterre rend visit aux membres de "the Hon © AGENCE / BESTIMAGE Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC Le prince Andrew, Duc d'York - La reine Elisabeth II d'Angleterre se rend à l'église de Wolferton po © AGENCE / BESTIMAGE Il n'avait jamais pris la parole depuis le scandale. Le prince Andrew, deuxième fils de la reine d'Angleterre est dans la tourmente depuis les révélations de son rôle dans l'affaire Epstein. Il est également accusé d'avoir forcé une femme à avoir des relations sexuelles avec lui, alors qu'elle avait 17 ans. Dans un entretien accordé à la chaîne britannique BBC diffusé samedi 16 novembre à 21 heures (heure anglaise), le prince assure n'avoir jamais eu de rapports sexuels avec "l'esclave sexuelle" d'Epstein, Virginia Roberts et affirme n'avoir "aucun souvenir d'avoir jamais rencontré cette femme". Rappelons cependant qu'une photo d'eux avait été retrouvée et que la principale intéressée assure avoir passé du temps avec le prince durant le mois de mars 2001.L'interview, dont certaines vidéos ont été publiées sur le compte Twitter de la BBC en amont de la diffusion, a été autorisée par la monarchie britannique. La rencontre se déroule d'ailleurs à l'intérieur du palais de Buckingham. La monarchie a été évoquée au cours de l'entretien. "J'ai laissé tomber" la royauté et la reine, affirme le prince Andrew à la journaliste qui l'interroge. Concernant son attitude, il le reconnaît : "Ce n'est pas quelque chose de convenable pour un membre de la famille royale"."Je m'en veux tous les jours"Concernant plus particulièrement ses liens avec Jeffrey Epstein, qui s'était suicidé en prison le 10 août 2019, il dit regretter d'avoir continué à fréquenter cet homme condamné en 2008 pour avoir conduit des jeunes filles à se prostituer en Floride et accusé d'agressions sexuelles sur mineur. "Je m'en veux tous les jours", confie l'ex mari de Sarah Ferguson."It was not something that was becoming of a member of the Royal family... I let the side down."Prince Andrew speaks exclusively to #Newsnight about his decision to stay with convicted sex offender Jeffrey Epstein https://t.co/Jo2mHaTrPiWATCH: Saturday 21:00 @BBCTwo @maitlis pic.twitter.com/jZzpj7RwBe— BBC Newsnight (@BBCNewsnight) November 15, 2019 Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC La reine Elisabeth II dAngleterre, le prince Andrew, duc dYork, - La famille royale au balcon du p © Agence / Bestimage Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC La reine Elisabeth II dAngleterre, le prince Andrew, duc dYork - La famille royale d'Angleterre lo © Backgrid USA / Bestimage Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC Le prince Andrew, duc d'York - La reine Elisabeth II d'Angleterre rend visit aux membres de "the Hon © AGENCE / BESTIMAGE Le Prince Andrew a accordé un entretien à la BBC, son premier interview depuis les accusations d'agression sexuelle © Capture BBC Le prince Andrew, Duc d'York - La reine Elisabeth II d'Angleterre se rend à l'église de Wolferton po © AGENCE / BESTIMAGE
16 novembre 2019

Mort d'Eric Morena : le terrible drame qui a marqué la vie du chanteur

Il venait tout juste de fêter ses 68 ans. Eric Morena s'est éteint ce samedi 16 novembre 2019. Devenu très populaire grâce au tube Oh mon bateau, sa vie aura été marquée par un événement bouleversant. Le 22 septembre 1992, son compagnon Antoine est mort du sida. "Ça m'a détruit", expliquait le chanteur dans un hors-série de Télé Loisirs publié en 2015 sur les destins tragiques des stars.Il était revenu longuement sur cette terrible période de sa vie dans son autobiographie au titre éloquent : Eric et Antoine sont dans un bateau, paru en 2015. Car même plus de vingt ans plus tard, Eric Morena n'a jamais cessé d'y penser. Une chanson était consacrée à son grand amour : Antonio mio. "Je l'interprète à chaque fois. Elle est dédiée à mon compagnon Antoine, bien sûr", expliquait-il en 2014 à France Dimanche."Deux années très pénibles""Je l'ai rencontré alors que j'étais élève en art lyrique et il me suivait partout. Nous avons vécu ensemble pendant treize ans, jusqu'à sa mort", poursuivait-il. "Quand Antoine n'a plus supporté l'hôpital, j'ai dû le faire hospitaliser à domicile. Le téléphone ne sonnait plus depuis longtemps, les mauvaises langues disaient : « Il y a le sida chez Morena. » Terriblement atteint, il est parti dans des conditions atroces, sans jamais se plaindre", racontait-il alors. Jusqu'au moment où Antoine s'en est allé. "Les huit jours suivants, j'ignore ce que j'ai fait. C'est le vide total. Après sa mort, je n'ai pas consulté de psy. Pendant deux années très pénibles, j'ai dû prendre quelques comprimés", poursuivait celui qui avait ensuite refait sa vie bien des années plus tard. (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre D © BALDINI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena - People au spectacle de Eric Morena au théâtre Dejazet à Paris. Le 18 avril 2014 © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena - People au spectacle de Eric Morena au théâtre Dejazet à Paris. Le 18 avril 2014 © JLPPA / Bestimage ARCHIVES - ERIC MORENA CHANTANT A L'ELECTION DE MISS FRANCE 1991 © AGENCE / BESTIMAGE Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre Déjazet pour son album "Sous le ciel étoilé" à Paris, © BALDINI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre Déjazet pour son album "Sous le ciel étoilé" à Paris, © BALDINI / BESTIMAGE Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Portrait de Eric Morena © CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE Il venait tout juste de fêter ses 68 ans. Eric Morena s'est éteint ce samedi 16 novembre 2019. Devenu très populaire grâce au tube Oh mon bateau, sa vie aura été marquée par un événement bouleversant. Le 22 septembre 1992, son compagnon Antoine est mort du sida. "Ça m'a détruit", expliquait le chanteur dans un hors-série de Télé Loisirs publié en 2015 sur les destins tragiques des stars.Il était revenu longuement sur cette terrible période de sa vie dans son autobiographie au titre éloquent : Eric et Antoine sont dans un bateau, paru en 2015. Car même plus de vingt ans plus tard, Eric Morena n'a jamais cessé d'y penser. Une chanson était consacrée à son grand amour : Antonio mio. "Je l'interprète à chaque fois. Elle est dédiée à mon compagnon Antoine, bien sûr", expliquait-il en 2014 à France Dimanche."Deux années très pénibles""Je l'ai rencontré alors que j'étais élève en art lyrique et il me suivait partout. Nous avons vécu ensemble pendant treize ans, jusqu'à sa mort", poursuivait-il. "Quand Antoine n'a plus supporté l'hôpital, j'ai dû le faire hospitaliser à domicile. Le téléphone ne sonnait plus depuis longtemps, les mauvaises langues disaient : « Il y a le sida chez Morena. » Terriblement atteint, il est parti dans des conditions atroces, sans jamais se plaindre", racontait-il alors. Jusqu'au moment où Antoine s'en est allé. "Les huit jours suivants, j'ignore ce que j'ai fait. C'est le vide total. Après sa mort, je n'ai pas consulté de psy. Pendant deux années très pénibles, j'ai dû prendre quelques comprimés", poursuivait celui qui avait ensuite refait sa vie bien des années plus tard. (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre D © BALDINI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena - People au spectacle de Eric Morena au théâtre Dejazet à Paris. Le 18 avril 2014 © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena - People au spectacle de Eric Morena au théâtre Dejazet à Paris. Le 18 avril 2014 © JLPPA / Bestimage ARCHIVES - ERIC MORENA CHANTANT A L'ELECTION DE MISS FRANCE 1991 © AGENCE / BESTIMAGE Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre Déjazet pour son album "Sous le ciel étoilé" à Paris, © BALDINI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre Déjazet pour son album "Sous le ciel étoilé" à Paris, © BALDINI / BESTIMAGE Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Portrait de Eric Morena © CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE
16 novembre 2019

Éric Morena, le chanteur du tube Oh Mon Bateau est mort à l'âge de 68 ans

Eric Morena s'est éteint ce samedi 16 novembre à Arcachon. Depuis 1987, le chanteur de variété amoureux de l'opéra enchantait les Français avec son tube Oh mon bateau. "Sa maman, son frère Bertrand Devinck, son mari ainsi que son manager Lionel Roban ont la douleur et la grande tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Eric Morena survenu à l'âge 68 ans", peut-on lire dans le communiqué diffusé sur Twitter par les proches de l'artiste.L'homme a été victime d'un cancer. Depuis plusieurs mois, Eric Morena avait été contraint de se retirer de la scène pour tenter de soigner sa maladie. Une série de concerts prévue pour fin 2019 et début 2020 avait ainsi été annulée. Tout au long de sa vie, il avait continué à chanter sur scène son tube Oh mon bateau. Invité à plusieurs reprises sur le plateau de Patrick Sébastien, il avait sorti au cours de sa carrière plusieurs albums. Côté vie personnelle, son parcours a été marqué par le décès de son ex-compagnon en 1992. Un événement tragique qui avait plongé Eric Morena en dépression.Des obsèques prévues dans sa ville natale"La famille remercie par avance toutes les personnes qui prendront part à sa peine, ainsi que le tout le personnel médical pour leur accompagnement et leur gentillesse. Si vous souhaitez les soutenir dans cette épreuve vous pouvez leur écrire un mail : ericturandot@gmail.com", précise le communiqué. Les obsèques du chanteur auront lieu vendredi 22 novembre à Saint Omer. C'est dans dans cette ville du Pas-de-Calais qu'il était né le 27 octobre 1951.A tous les amis d’Éric et fan d'Eric je suis attristé de devoir vous annoncer le décès aujourd'hui de notre ami ERIC MORENA (...) pic.twitter.com/Cp3n2r8t2B— ERIC MORENA (@EricMorena) November 16, 2019 ERIC MORENA - ENREGISTREMENT DE L' EMISSION SPECIALE DE PATRICK SEBASTIEN "SHIRLEY ET DINO FONT LEUR © BAHI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archive - Portrait - Eric Morena © JLPPA / Bestimage Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena lors de l' enregistrement de l' emission LES ANNEES BONHEUR qui sera diffusee le 8 Juin © PEDRO CABREIRA / BESTIMAGE Portrait de Eric Morena 2013 © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena, Nicoletta - Babette de Rosieres recoit dans son restaurant à Maule 2013. © JLPPA / Bestimage Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Eric Morena - People au spectacle de Eric Morena © JLPPA / Bestimage Eric Morena - Portrait en mai 2016. © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre D © BALDINI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage ARCHIVES - ERIC MORENA CHANTANT A L'ELECTION DE MISS FRANCE 1991 © AGENCE / BESTIMAGE Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre Déjazet pour son album "Sous le ciel étoilé" à Paris, © BALDINI / BESTIMAGE Eric Morena s'est éteint ce samedi 16 novembre à Arcachon. Depuis 1987, le chanteur de variété amoureux de l'opéra enchantait les Français avec son tube Oh mon bateau. "Sa maman, son frère Bertrand Devinck, son mari ainsi que son manager Lionel Roban ont la douleur et la grande tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Eric Morena survenu à l'âge 68 ans", peut-on lire dans le communiqué diffusé sur Twitter par les proches de l'artiste.L'homme a été victime d'un cancer. Depuis plusieurs mois, Eric Morena avait été contraint de se retirer de la scène pour tenter de soigner sa maladie. Une série de concerts prévue pour fin 2019 et début 2020 avait ainsi été annulée. Tout au long de sa vie, il avait continué à chanter sur scène son tube Oh mon bateau. Invité à plusieurs reprises sur le plateau de Patrick Sébastien, il avait sorti au cours de sa carrière plusieurs albums. Côté vie personnelle, son parcours a été marqué par le décès de son ex-compagnon en 1992. Un événement tragique qui avait plongé Eric Morena en dépression.Des obsèques prévues dans sa ville natale"La famille remercie par avance toutes les personnes qui prendront part à sa peine, ainsi que le tout le personnel médical pour leur accompagnement et leur gentillesse. Si vous souhaitez les soutenir dans cette épreuve vous pouvez leur écrire un mail : ericturandot@gmail.com", précise le communiqué. Les obsèques du chanteur auront lieu vendredi 22 novembre à Saint Omer. C'est dans dans cette ville du Pas-de-Calais qu'il était né le 27 octobre 1951.A tous les amis d’Éric et fan d'Eric je suis attristé de devoir vous annoncer le décès aujourd'hui de notre ami ERIC MORENA (...) pic.twitter.com/Cp3n2r8t2B— ERIC MORENA (@EricMorena) November 16, 2019 ERIC MORENA - ENREGISTREMENT DE L' EMISSION SPECIALE DE PATRICK SEBASTIEN "SHIRLEY ET DINO FONT LEUR © BAHI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archive - Portrait - Eric Morena © JLPPA / Bestimage Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena lors de l' enregistrement de l' emission LES ANNEES BONHEUR qui sera diffusee le 8 Juin © PEDRO CABREIRA / BESTIMAGE Portrait de Eric Morena 2013 © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage Eric Morena, Nicoletta - Babette de Rosieres recoit dans son restaurant à Maule 2013. © JLPPA / Bestimage Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Eric Morena - People au spectacle de Eric Morena © JLPPA / Bestimage Eric Morena - Portrait en mai 2016. © JLPPA / Bestimage (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre D © BALDINI / BESTIMAGE (Info : Eric Morena est mort à Arcachon à 68 ans) - Archives - Eric Morena Portrait © JLPPA / Bestimage ARCHIVES - ERIC MORENA CHANTANT A L'ELECTION DE MISS FRANCE 1991 © AGENCE / BESTIMAGE Eric Morena - Concert d'Eric Morena au Théâtre Déjazet pour son album "Sous le ciel étoilé" à Paris, © BALDINI / BESTIMAGE
16 novembre 2019

Céline Dion échappe à une agression, un homme en garde à vue

C'était moins une pour Céline Dion ! Le 15 novembre 2019, la chanteuse a échappé de peu à une agression dans les rues de New York. Aperçue par des paparazzis sur le perron de l'hôtel Park Hyatt, la Canadienne a pris la pose pendant un court instant. Elle portait alors un blazer, un pantalon en cuir noir effet croco, deux sacs en cuir matelassés, des escarpins noirs et sans oublier : une bague Cartier d'une valeur de 25 000 euros... Rien que ça ! Un look chic, qui aurait pourtant pu lui causer beaucoup de problèmes ! En effet, à quelques mètres d'elle, un militant vegan a été appréhendé par la police de New York, comme le rapporte le Daily Mail. L'homme en question n'est pas passé inaperçu avec son tatouage vegan sur le visage. En effet, c'est ce qui a éveillé les soupçons des agents du New York City Police Department. Placé en garde à vue, l'homme ne risque plus de causer du tort à Céline Dion !Ce n'est pas la première fois que Céline Dion provoque la colère des militants vegan. La chanteuse s'affiche souvent avec des vêtements qui font polémiques. À Paris, la star internationale a été prise en photo avec un manteau en python et un sac en cuir de crocodile ! Espérons donc que son côté "fashion addict" ne la mette plus en danger à l'avenir. D'autant plus que la chanteuse est en tournée mondiale jusqu'au 19 février 2020. Celine Dion en total look turquoise avec cuissardes et sac banane assorti dans les rues de New York. © Agence / Bestimage Celine Dion est en promotion à New York pour son nouvel album "Courage" le 15 novembre 2019. © Backgrid USA / Bestimage Celine Dion est en promotion à New York pour son nouvel album "Courage" le 15 novembre 2019. © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Céline Dion a été aperçue dans les rues de New York, le 12 novembre 2019. © Backgrid USA / Bestimage Celine Dion fait un passage dans une boutique Repetto à Paris pendant la fashion week Haute-Couture © Agence /Bestimage C'était moins une pour Céline Dion ! Le 15 novembre 2019, la chanteuse a échappé de peu à une agression dans les rues de New York. Aperçue par des paparazzis sur le perron de l'hôtel Park Hyatt, la Canadienne a pris la pose pendant un court instant. Elle portait alors un blazer, un pantalon en cuir noir effet croco, deux sacs en cuir matelassés, des escarpins noirs et sans oublier : une bague Cartier d'une valeur de 25 000 euros... Rien que ça ! Un look chic, qui aurait pourtant pu lui causer beaucoup de problèmes ! En effet, à quelques mètres d'elle, un militant vegan a été appréhendé par la police de New York, comme le rapporte le Daily Mail. L'homme en question n'est pas passé inaperçu avec son tatouage vegan sur le visage. En effet, c'est ce qui a éveillé les soupçons des agents du New York City Police Department. Placé en garde à vue, l'homme ne risque plus de causer du tort à Céline Dion !Ce n'est pas la première fois que Céline Dion provoque la colère des militants vegan. La chanteuse s'affiche souvent avec des vêtements qui font polémiques. À Paris, la star internationale a été prise en photo avec un manteau en python et un sac en cuir de crocodile ! Espérons donc que son côté "fashion addict" ne la mette plus en danger à l'avenir. D'autant plus que la chanteuse est en tournée mondiale jusqu'au 19 février 2020. Celine Dion en total look turquoise avec cuissardes et sac banane assorti dans les rues de New York. © Agence / Bestimage Celine Dion est en promotion à New York pour son nouvel album "Courage" le 15 novembre 2019. © Backgrid USA / Bestimage Celine Dion est en promotion à New York pour son nouvel album "Courage" le 15 novembre 2019. © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Céline Dion a été aperçue dans les rues de New York, le 12 novembre 2019. © Backgrid USA / Bestimage Celine Dion fait un passage dans une boutique Repetto à Paris pendant la fashion week Haute-Couture © Agence /Bestimage
16 novembre 2019

Victoria Beckham : ce clin d'œil très symbolique dans son dernier look

Et si Victoria Beckham était nostalgique du jour de son mariage avec David Beckham ? En tout cas, vendredi 15 novembre 2019, en mettant ses chaussures, elle a sans doute dû s'en rappeler. Pour cause, la couleur de ses escarpins, qu'elle a décidé de porter pour arpenter les rues parisiennes sous la pluie, était de la même nuance de violet vif que sa robe de marié. Robe qu'elle portait donc le jour où elle a dit "oui" à l'homme de sa vie en juillet 1994. Le reste de sa tenue n'était évidemment pas un remake de sa tenue de mariage.L'ancienne Spice Girls avait opté pour un costume avec une jambe mi-longue fendue dans les tons gris anthracite et un chemisier fluide blanc. Pour terminer sa tenue, elle a ajouté un sac Hermes violet ainsi qu'un noeud marron autour du cou. C'est d'ailleurs dans cette même tenue qu'elle s'est présentée sur le plateau de Quotidien, sur TMC, vendredi soir. Interrogée par Yann Barthès, la styliste a une nouvelle fois vanté les mérites de la capitale française et des bons vins que l'on y trouve. "Sans aucun doute, le vin français est le meilleur vin au monde", a-t-elle déclaré avec des étoiles dans les yeux. Paris, ville de l'inspiration pour Victoria BeckhamElle adore venir à Paris. Pour une créatrice comme elle, cette ville est parfaite puisqu'elle est une vraie source d'inspiration. Elle a souvent répété qu'à peine arriver à Paris, elle sentait en elle monter l'envie de créer et d'imaginer de nouvelles pièces pour des futures collections. Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Agence / Bestimage Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Agence / Bestimage Victoria Beckham est de retour à Londres après un saut de puce à Paris le 15 novembre 2019. © Agence / Bestimage Victoria Beckham est de retour à Londres après un saut de puce à Paris le 15 novembre 2019. © Agence / Bestimage Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Agence / Bestimage Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage Et si Victoria Beckham était nostalgique du jour de son mariage avec David Beckham ? En tout cas, vendredi 15 novembre 2019, en mettant ses chaussures, elle a sans doute dû s'en rappeler. Pour cause, la couleur de ses escarpins, qu'elle a décidé de porter pour arpenter les rues parisiennes sous la pluie, était de la même nuance de violet vif que sa robe de marié. Robe qu'elle portait donc le jour où elle a dit "oui" à l'homme de sa vie en juillet 1994. Le reste de sa tenue n'était évidemment pas un remake de sa tenue de mariage.L'ancienne Spice Girls avait opté pour un costume avec une jambe mi-longue fendue dans les tons gris anthracite et un chemisier fluide blanc. Pour terminer sa tenue, elle a ajouté un sac Hermes violet ainsi qu'un noeud marron autour du cou. C'est d'ailleurs dans cette même tenue qu'elle s'est présentée sur le plateau de Quotidien, sur TMC, vendredi soir. Interrogée par Yann Barthès, la styliste a une nouvelle fois vanté les mérites de la capitale française et des bons vins que l'on y trouve. "Sans aucun doute, le vin français est le meilleur vin au monde", a-t-elle déclaré avec des étoiles dans les yeux. Paris, ville de l'inspiration pour Victoria BeckhamElle adore venir à Paris. Pour une créatrice comme elle, cette ville est parfaite puisqu'elle est une vraie source d'inspiration. Elle a souvent répété qu'à peine arriver à Paris, elle sentait en elle monter l'envie de créer et d'imaginer de nouvelles pièces pour des futures collections. Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Agence / Bestimage Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Agence / Bestimage Victoria Beckham est de retour à Londres après un saut de puce à Paris le 15 novembre 2019. © Agence / Bestimage Victoria Beckham est de retour à Londres après un saut de puce à Paris le 15 novembre 2019. © Agence / Bestimage Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Agence / Bestimage Victoria Beckham arrive à Gare du Nord pour sa master class au Vogue Festival, à Paris le 15 novemb © Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage
16 novembre 2019

PHOTO. Christina Milian enceinte : elle partage un cliché adorable de son baby bump enlacée par M Pokora

Depuis le 28 juillet 2019 où M Pokora et Christina Milian ont annoncé qu'ils attendaient leur premier enfant, le couple ne cesse de s'afficher ensemble et de partager leur quotidien avec leurs fans. La star de 37 ans, déjà maman d'une petite Violet, a posté une nouvelle photographie de sa grossesse sur son compte Instagram samedi 16 novembre. Elle y apparaît rayonnante, dans les bras de son compagnon. Et c'est en chanson que le couple célèbre l'événement. Christina Milian a écrit en description de son post sur le réseau social les paroles du titre Can't Take my eyes off you.Deux autres photographies ont été publiées par la jeune maman. Elle y affiche son baby bump. A travers les nombreuses images postées sur le réseau social en plusieurs mois, le ventre de Christina Milian apparaît de plus en plus arrondi. Souvent radieuse, la star enchante ses fans qui sont nombreux à lui témoigner de leur admiration à chaque post."Deux trois idées" pour le prénom de l'enfantLa naissance de leur "prince", pour reprendre le surnom que donne le couple à leur enfant est prévue pour 2020. Pour l'instant, on connaît déjà le sexe du bébé : c'est un garçon ! Une nouvelle qui fait le bonheur des deux futurs parents. "La relève est en route !", s'était ainsi réjoui M Pokora. On ignore encore le prénom de l'enfant. "On a deux trois idées", révélait M Pokora sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste. Un indice ? "Je veux que ça sonne aussi bien en anglais qu'en français. Je veux que la prononciation soit super proche" a expliqué le chanteur. Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian le 4 novembre 2019 © INSTAGRAM/MILIAN Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian le 27 août 2019 © INSTAGRAM/CHRISTINAMILIAN Christina Milian enceinte en maillot de bain le 15 septembre 2019 © INSTAGRAM Christina Milian enceinte dans les coulisses du concert de Matt Pokora le 5 octobre 2019 © STORY INSTAGRAM Christina Milian enceinte le 16 octobre 2019 © STORY INSTAGRAM Christina Milian le 24 octobre 2019 © INSTAGRAM/MILIAN Christina Milian le 29 octobre 2019 © INSTAGRAM/MILIAN Depuis le 28 juillet 2019 où M Pokora et Christina Milian ont annoncé qu'ils attendaient leur premier enfant, le couple ne cesse de s'afficher ensemble et de partager leur quotidien avec leurs fans. La star de 37 ans, déjà maman d'une petite Violet, a posté une nouvelle photographie de sa grossesse sur son compte Instagram samedi 16 novembre. Elle y apparaît rayonnante, dans les bras de son compagnon. Et c'est en chanson que le couple célèbre l'événement. Christina Milian a écrit en description de son post sur le réseau social les paroles du titre Can't Take my eyes off you.Deux autres photographies ont été publiées par la jeune maman. Elle y affiche son baby bump. A travers les nombreuses images postées sur le réseau social en plusieurs mois, le ventre de Christina Milian apparaît de plus en plus arrondi. Souvent radieuse, la star enchante ses fans qui sont nombreux à lui témoigner de leur admiration à chaque post."Deux trois idées" pour le prénom de l'enfantLa naissance de leur "prince", pour reprendre le surnom que donne le couple à leur enfant est prévue pour 2020. Pour l'instant, on connaît déjà le sexe du bébé : c'est un garçon ! Une nouvelle qui fait le bonheur des deux futurs parents. "La relève est en route !", s'était ainsi réjoui M Pokora. On ignore encore le prénom de l'enfant. "On a deux trois idées", révélait M Pokora sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste. Un indice ? "Je veux que ça sonne aussi bien en anglais qu'en français. Je veux que la prononciation soit super proche" a expliqué le chanteur. Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian le 4 novembre 2019 © INSTAGRAM/MILIAN Christina Milian affiche son baby bump sur Instagram © Instagram @christinamilian Christina Milian le 27 août 2019 © INSTAGRAM/CHRISTINAMILIAN Christina Milian enceinte en maillot de bain le 15 septembre 2019 © INSTAGRAM Christina Milian enceinte dans les coulisses du concert de Matt Pokora le 5 octobre 2019 © STORY INSTAGRAM Christina Milian enceinte le 16 octobre 2019 © STORY INSTAGRAM Christina Milian le 24 octobre 2019 © INSTAGRAM/MILIAN Christina Milian le 29 octobre 2019 © INSTAGRAM/MILIAN
16 novembre 2019

PHOTOS. Gilets jaunes : Brigitte Bardot, Béatrice Dalle, Pamela Anderson… ces personnalités qui ont soutenu le mouvement

Depuis désormais un an, le mouvement des Gilets Jaunes divise, entre critiques et soutiens. De nombreuses personnalités publiques se sont exprimées sur le sujet. Parmi les partisans de la mobilisation, le chanteur Francis Lalanne a très vite fait part de son soutien, n'hésitant pas à se rendre sur les ronds-points comme sur les plateaux télé et à se porter tête de liste aux élections européennes. Brigitte Bardot a elle aussi enfilé un gilet jaune tout en demandant aux manifestants de ne rien lâcher.Le cinéaste Robert Guédiguian, Emmanuelle Béart et Juliette Binoche, Muriel Robin, Gérard Darmon, Jean-Marie Bigard, Béatrice Dalle, Lætitia Casta, Jérémy Ferrari, Pamela Anderson, Michel Polnareff, Pierre Perret... De nombreuses autres personnalités se sont dites favorables au mouvement. Même Johnny Hallyday aurait soutenu les manifestants, selon son fils David Hallyday.Mais parmi les stars, certaines, plus rares, ont fait part de leur agacement. C'est par exemple le cas de Michel Boujenah. Tout en reconnaissant sur RTL qu'il y a de nombreux Français qui souffrent, il avait affirmé : "On vit dans une démocratie extraordinaire. Allons faire un petit voyage en Corée du Nord, on va voir la différence". François Berléand avait tenu des propos similaires estimant que "c'est du grand n'importe quoi !". "Moi, depuis le début, ils me font chier", s'était énervé l'acteur.Franck Dubosc soutient les gilets jaunes... avant de changer d'avisEt puis, il y a ceux qui ont changé d'avis. L'humoriste Franck Dubosc avait commencé par défendre les gilets jaunes. Il avait ensuite changé d'avis, en les qualifiants de "haineux et hargneux" à la sortie d'un spectacle. Des propos qui avaient suscité une grande polémique et pour lesquels il s'était excusé. "Que le premier qui n'a jamais changé d'avis me jette la pierre", s'était-il défendu sur le plateau des Terriens du samedi en mars 2019, assurant que depuis, "tout s'est arrangé" avec les gilets jaunes. Francis Lalanne prend part à la manifestation des Gilets Jaunes acte 20 à Bordeaux, le 30 mars 2019. © PATRICK BERNARD / BESTIMAGE Ces personnalités qui se sont exprimées sur les gilets jaunes © Dominique Leriche / Nice Matin / Bestimage Pamela Anderson - Lactrice américaine Pamela Anderson a tenu une conférence de presse aux côtés de la députée Laurence Abeille, le fondateur de l'ONG © Stephane Lemouton / Bestimage Info - Michel Polnareff perd son procès en diffamation contre son producteur Gilbert Coullier - Michel Polnareff - Inauguration du centre culturel Mic © JLPPA / Bestimage Béatrice Dalle - Arrivées du défilé PAP "Saint Laurent" à la fontaine du Trocadéro à Paris le 24 septembre 2019. © Christophe Clovis-Veeren Ramsamy / © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Gérard Darmon - Soirée "Fête à Chabat" et projection du film "Astérix et Obelix : Mission Cléopâtre" à la Halle Tony Garnier lors du Festival Lumière © Romain Doucelin / Bestimage François Berléand durant la troisième soirée de la 1ere éditon du Festival Ciné Roman à Nice le 25 octobre 2019. © Bruno Bebert / Bestimage Michel Boujenah - Projection du film "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" lors de la 1ère édition du Festival Ciné Roman à Nice. Le 25 o © Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage Franck Dubosc - Arrivées des people à l'enregistrement de l'émission ' Vivement Dimanche ' au studio Gabriel à Paris le 13 novembre 2019. © 00459494 Semi-Exclusif - Jean-Marie Bigard - Lancement de "La Magie de Noël aux Tuileries" à Paris, le 15 novembre 2019. © Coadic Guirec - Rachid Bellak/Bestimage Depuis désormais un an, le mouvement des Gilets Jaunes divise, entre critiques et soutiens. De nombreuses personnalités publiques se sont exprimées sur le sujet. Parmi les partisans de la mobilisation, le chanteur Francis Lalanne a très vite fait part de son soutien, n'hésitant pas à se rendre sur les ronds-points comme sur les plateaux télé et à se porter tête de liste aux élections européennes. Brigitte Bardot a elle aussi enfilé un gilet jaune tout en demandant aux manifestants de ne rien lâcher.Le cinéaste Robert Guédiguian, Emmanuelle Béart et Juliette Binoche, Muriel Robin, Gérard Darmon, Jean-Marie Bigard, Béatrice Dalle, Lætitia Casta, Jérémy Ferrari, Pamela Anderson, Michel Polnareff, Pierre Perret... De nombreuses autres personnalités se sont dites favorables au mouvement. Même Johnny Hallyday aurait soutenu les manifestants, selon son fils David Hallyday.Mais parmi les stars, certaines, plus rares, ont fait part de leur agacement. C'est par exemple le cas de Michel Boujenah. Tout en reconnaissant sur RTL qu'il y a de nombreux Français qui souffrent, il avait affirmé : "On vit dans une démocratie extraordinaire. Allons faire un petit voyage en Corée du Nord, on va voir la différence". François Berléand avait tenu des propos similaires estimant que "c'est du grand n'importe quoi !". "Moi, depuis le début, ils me font chier", s'était énervé l'acteur.Franck Dubosc soutient les gilets jaunes... avant de changer d'avisEt puis, il y a ceux qui ont changé d'avis. L'humoriste Franck Dubosc avait commencé par défendre les gilets jaunes. Il avait ensuite changé d'avis, en les qualifiants de "haineux et hargneux" à la sortie d'un spectacle. Des propos qui avaient suscité une grande polémique et pour lesquels il s'était excusé. "Que le premier qui n'a jamais changé d'avis me jette la pierre", s'était-il défendu sur le plateau des Terriens du samedi en mars 2019, assurant que depuis, "tout s'est arrangé" avec les gilets jaunes. Francis Lalanne prend part à la manifestation des Gilets Jaunes acte 20 à Bordeaux, le 30 mars 2019. © PATRICK BERNARD / BESTIMAGE Ces personnalités qui se sont exprimées sur les gilets jaunes © Dominique Leriche / Nice Matin / Bestimage Pamela Anderson - Lactrice américaine Pamela Anderson a tenu une conférence de presse aux côtés de la députée Laurence Abeille, le fondateur de l'ONG © Stephane Lemouton / Bestimage Info - Michel Polnareff perd son procès en diffamation contre son producteur Gilbert Coullier - Michel Polnareff - Inauguration du centre culturel Mic © JLPPA / Bestimage Béatrice Dalle - Arrivées du défilé PAP "Saint Laurent" à la fontaine du Trocadéro à Paris le 24 septembre 2019. © Christophe Clovis-Veeren Ramsamy / © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Gérard Darmon - Soirée "Fête à Chabat" et projection du film "Astérix et Obelix : Mission Cléopâtre" à la Halle Tony Garnier lors du Festival Lumière © Romain Doucelin / Bestimage François Berléand durant la troisième soirée de la 1ere éditon du Festival Ciné Roman à Nice le 25 octobre 2019. © Bruno Bebert / Bestimage Michel Boujenah - Projection du film "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" lors de la 1ère édition du Festival Ciné Roman à Nice. Le 25 o © Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage Franck Dubosc - Arrivées des people à l'enregistrement de l'émission ' Vivement Dimanche ' au studio Gabriel à Paris le 13 novembre 2019. © 00459494 Semi-Exclusif - Jean-Marie Bigard - Lancement de "La Magie de Noël aux Tuileries" à Paris, le 15 novembre 2019. © Coadic Guirec - Rachid Bellak/Bestimage
16 novembre 2019

Ashley Graham dévoile son numéro de téléphone dans une vidéo Instagram

Ashley Graham considère ses fans comme des amis ! C'est du moins ce que laisse entendre son dernier poste sur son compte Instagram. Il s'agit d'une vidéo où le top model donne son numéro de portable. Des images qui ont été visionnées plus de 600 000 fois sur le réseau social... Ça fait beaucoup de contacts !Sur la vidéo, Ashley Graham explique la raison qui l'a poussé à faire ce geste : "Bonjour tout le monde. Je suis vraiment très occupée en ce moment. J'essaye de vous tenir au courant de tout ce qui se passe dans ma vie récemment (...). Mais je viens de réaliser que ma vie allait être chamboulée et je vais avoir un tout autre emploie du temps, une nouvelle vie ! Et je veux rester connectée avec vous tous. Donc j'ai pensé à vous donner mon nouveau numéro de portable. Comme ça, on pourra discuter de tout ce que vous voulez, quand vous voulez ! Voici mon nouveau numéro, vous pouvez faire une capture d'écran. On va parler toute la journée, toute la nuit... J'ai hâte de vous parler les amis." Conclut une Ashley Graham euphorique. Ashley Graham enceinte : elle partage ses difficultés à gérer sa prise de poidsLorsque la femme de 32 ans évoque "une nouvelle vie", elle fait référence à sa grossesse actuelle. En effet, en août 2019, le mannequin grande taille annonçait sur Instagram attendre son premier enfant. Quelques mois plus tard, Ashley Graham se confiait sur sa prise de poids. "Je suis de plus en plus grosse et j'essaye d'accepter mon nouveau corps tous les jours. C'est une expérience et je suis très reconnaissante d'avoir une communauté qui me soutient autant." Toutefois, dans son émission Fearless with Ashley Graham (Sans peur avec Ashley Graham, NDLR) l'animatrice semblait moins bien vivre cette expérience. Elle avait alors confié en sanglots : "Quand j'ai annoncé ma grossesse, j'ai cru que ça me ferait me sentir divinement bien et en fait, pas du tout. Je me sentais terriblement mal. Je me suis dit reprends-toi Ashley, il y a d'autres femmes, là dehors, comme toi, qui traversent la même chose, pourquoi tu n'échangerais pas avec elles." Ashley Graham enceinte - People au 2ème défilé annuel "Savage x Fenty" au Barclay's Center à Brookly © Backgrid USA / Bestimage Ashley Graham dévoile son numéro de téléphone dans une vidéo Instagram © instagram Ashley Graham dévoile son numéro de téléphone dans une vidéo Instagram © instagram Ashley Graham dévoile son numéro de téléphone dans une vidéo Instagram © instagram Ashley Graham, enceinte, quitte les studios de l'émission "The Today Show" à New York, le 30 octobre © Backgrid USA / Bestimage Ashley Graham (enceinte) et son mari Justin Ervin arrivent au défilé Prêt à porter Serena Williams © Backgrid USA / Bestimage Ashley Graham enceinte - Les célébrités arrivent à la soirée CFDA Awards à New York, le 4 novembre 2 © Backgrid USA / Bestimage Ashley Graham considère ses fans comme des amis ! C'est du moins ce que laisse entendre son dernier poste sur son compte Instagram. Il s'agit d'une vidéo où le top model donne son numéro de portable. Des images qui ont été visionnées plus de 600 000 fois sur le réseau social... Ça fait beaucoup de contacts !Sur la vidéo, Ashley Graham explique la raison qui l'a poussé à faire ce geste : "Bonjour tout le monde. Je suis vraiment très occupée en ce moment. J'essaye de vous tenir au courant de tout ce qui se passe dans ma vie récemment (...). Mais je viens de réaliser que ma vie allait être chamboulée et je vais avoir un tout autre emploie du temps, une nouvelle vie ! Et je veux rester connectée avec vous tous. Donc j'ai pensé à vous donner mon nouveau numéro de portable. Comme ça, on pourra discuter de tout ce que vous voulez, quand vous voulez ! Voici mon nouveau numéro, vous pouvez faire une capture d'écran. On va parler toute la journée, toute la nuit... J'ai hâte de vous parler les amis." Conclut une Ashley Graham euphorique. Ashley Graham enceinte : elle partage ses difficultés à gérer sa prise de poidsLorsque la femme de 32 ans évoque "une nouvelle vie", elle fait référence à sa grossesse actuelle. En effet, en août 2019, le mannequin grande taille annonçait sur Instagram attendre son premier enfant. Quelques mois plus tard, Ashley Graham se confiait sur sa prise de poids. "Je suis de plus en plus grosse et j'essaye d'accepter mon nouveau corps tous les jours. C'est une expérience et je suis très reconnaissante d'avoir une communauté qui me soutient autant." Toutefois, dans son émission Fearless with Ashley Graham (Sans peur avec Ashley Graham, NDLR) l'animatrice semblait moins bien vivre cette expérience. Elle avait alors confié en sanglots : "Quand j'ai annoncé ma grossesse, j'ai cru que ça me ferait me sentir divinement bien et en fait, pas du tout. Je me sentais terriblement mal. Je me suis dit reprends-toi Ashley, il y a d'autres femmes, là dehors, comme toi, qui traversent la même chose, pourquoi tu n'échangerais pas avec elles." Ashley Graham enceinte - People au 2ème défilé annuel "Savage x Fenty" au Barclay's Center à Brookly © Backgrid USA / Bestimage Ashley Graham dévoile son numéro de téléphone dans une vidéo Instagram © instagram Ashley Graham dévoile son numéro de téléphone dans une vidéo Instagram © instagram Ashley Graham dévoile son numéro de téléphone dans une vidéo Instagram © instagram Ashley Graham, enceinte, quitte les studios de l'émission "The Today Show" à New York, le 30 octobre © Backgrid USA / Bestimage Ashley Graham (enceinte) et son mari Justin Ervin arrivent au défilé Prêt à porter Serena Williams © Backgrid USA / Bestimage Ashley Graham enceinte - Les célébrités arrivent à la soirée CFDA Awards à New York, le 4 novembre 2 © Backgrid USA / Bestimage
16 novembre 2019

Nordahl Lelandais : ce moment décisif de l'enquête sur Maëlys qui a fait pleurer son avocat

Il y a des moments qui marquent durablement une carrière d'avocat. Dans son livre, Alain Jakubowicz raconte ce jour où il a bien failli fondre en larmes. Nous étions alors en février 2018, en pleine affaire Nordahl Lelandais et son client était accusé d'avoir enlevé puis tué la petite Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017. "Ma collaboratrice entra dans mon bureau, livide, tenant à la main des pièces du dossier qu'on venait de recevoir", se rappelle-t-il dans son livre Soit je gagne, soit j'apprends, sorti le 14 novembre aux éditions Plon."Toujours sans prononcer un mot, elle me tendit un rapport d'expertise scientifique qui venait d'être versé au dossier. Une minuscule trace de sang avait été trouvée dans le coffre de la voiture de Nordahl Lelandais". Du sang qui appartenait à Maëlys. L'avocat le comprend immédiatement : c'est cette preuve irréfutable qui va faire basculer l'enquête. "Ma collaboratrice m'observait. Nous nous regardâmes. Silencieux", raconte-t-il. Et puis, "des larmes me montèrent aux yeux. La tristesse l'emportait sur la fureur""J'avais une seule envie, tout envoyer balader""Je me sentais subitement seul, terriblement seul, face à un obstacle que je me sentais incapable de surmonter... J'étais entré dans ce dossier avec la volonté de faire triompher la vérité, seul contre tous, mais celle-ci allait triompher de moi et je me retrouvais seul contre tous", écrit-il. Face à cette situation, Alain Jakubowicz a même envisagé d'arrêter de défendre Nordahl Lelandais, avant de se raviser. "J'avais une seule envie, tout envoyer balader", pense-t-il alors. Un jour après la découverte de cette goutte de sang, Nordahl Lelandais passait aux aveux. Portrait de Alain Jakubowicz à Paris le 19 mars 2015 © CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Nordahl Lelandais © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV La famille de Thomas Rauschkolb, retrouvé mort en 2015, a porté plainte contre X. Elle soupçonne Nordahl Lelandais © BFMTV Il y a des moments qui marquent durablement une carrière d'avocat. Dans son livre, Alain Jakubowicz raconte ce jour où il a bien failli fondre en larmes. Nous étions alors en février 2018, en pleine affaire Nordahl Lelandais et son client était accusé d'avoir enlevé puis tué la petite Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017. "Ma collaboratrice entra dans mon bureau, livide, tenant à la main des pièces du dossier qu'on venait de recevoir", se rappelle-t-il dans son livre Soit je gagne, soit j'apprends, sorti le 14 novembre aux éditions Plon."Toujours sans prononcer un mot, elle me tendit un rapport d'expertise scientifique qui venait d'être versé au dossier. Une minuscule trace de sang avait été trouvée dans le coffre de la voiture de Nordahl Lelandais". Du sang qui appartenait à Maëlys. L'avocat le comprend immédiatement : c'est cette preuve irréfutable qui va faire basculer l'enquête. "Ma collaboratrice m'observait. Nous nous regardâmes. Silencieux", raconte-t-il. Et puis, "des larmes me montèrent aux yeux. La tristesse l'emportait sur la fureur""J'avais une seule envie, tout envoyer balader""Je me sentais subitement seul, terriblement seul, face à un obstacle que je me sentais incapable de surmonter... J'étais entré dans ce dossier avec la volonté de faire triompher la vérité, seul contre tous, mais celle-ci allait triompher de moi et je me retrouvais seul contre tous", écrit-il. Face à cette situation, Alain Jakubowicz a même envisagé d'arrêter de défendre Nordahl Lelandais, avant de se raviser. "J'avais une seule envie, tout envoyer balader", pense-t-il alors. Un jour après la découverte de cette goutte de sang, Nordahl Lelandais passait aux aveux. Portrait de Alain Jakubowicz à Paris le 19 mars 2015 © CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Nordahl Lelandais © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV Le père de Maëlys estime que Nordahl Lelandais doit être renvoyé devant la cour d'assises pour "assassinat" © BFM TV La famille de Thomas Rauschkolb, retrouvé mort en 2015, a porté plainte contre X. Elle soupçonne Nordahl Lelandais © BFMTV
16 novembre 2019

PHOTO. Anne Hathaway enceinte poste un cliché au naturel et sans make up

Pour remercier ses fans qui lui ont souhaité son anniversaire le 12 novembre 2019, Anne Hathaway a posté un selfie d'elle sur Instagram, tout en simplicité. Sur le cliché, l'actrice prend la pose en prenant son ventre arrondi dans les mains. Elle esquisse un petit sourire et semble comblée de bonheur ! Elle légende d'ailleurs : "Je me sens tellement aimer en cette semaine d'anniversaire ! Je tiens à remercier tout le monde pour les fleurs, les livres, les chocolats, les cartes, les bijoux et les autres incroyables cadeaux, mais surtout je remercie Dieu de m'avoir offert accordé de beaux cheveux cette journée. C'était tellement, tellement appréciable !"Le 24 juillet 2019, Anne Hathaway annonçait être enceinte de son deuxième enfant... Mais pas seulement ! L'actrice a révélé sur Instagram son parcours pénible pour tomber enceinte. "A toutes les personnes qui traversent l'enfer avec des problèmes d'infertilité et de conception, sachez que ce n'était facile pour aucune de mes grossesses. Je vous envoie un peu plus d'amour. Des propos qu'elle a expliqué au Daily Mail quelques mois plus tard : "En écrivant ce message, je pensais à celles qui me suivaient et que je pouvais toucher, toutes celles qui vivent un enfer à ce sujet et qui ne comprennent pas pourquoi ça ne leur arrive pas à elles. Elles verront mon annonce et, je sais qu'elles seront heureuses pour moi. Mais je sais aussi que c'est quelque chose qui fera qu'elles se sentiront encore plus mal. Je voulais juste dire : "Regardez, ce n'était pas aussi facile que ça en a l'air pour moi !"" Conclut avec bienveillance l'actrice de 37 ans. Anne Hathaway (enceinte) lors de la première de la pièce 'Sea Wall / A Life' au théâtre Hudson à New © Zuma Press / Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway (enceinte) lors de la première de la pièce 'Sea Wall / A Life' au théâtre Hudson à New © Zuma Press / Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Info - Anne Hathaway est enceinte de son deuxième enfant - Anne Hathaway et son mari Adam Shulman - © Agence / Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Info - Anne Hathaway est enceinte de son deuxième enfant - Anne Hathaway et son mari Adam Shulman - © Backgrid UK/ Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway lors de la cérémonie de l'étoile sur le Hollywood Walk of Fame pour A.Hathaway à Los A © Agence / Bestimage Pour remercier ses fans qui lui ont souhaité son anniversaire le 12 novembre 2019, Anne Hathaway a posté un selfie d'elle sur Instagram, tout en simplicité. Sur le cliché, l'actrice prend la pose en prenant son ventre arrondi dans les mains. Elle esquisse un petit sourire et semble comblée de bonheur ! Elle légende d'ailleurs : "Je me sens tellement aimer en cette semaine d'anniversaire ! Je tiens à remercier tout le monde pour les fleurs, les livres, les chocolats, les cartes, les bijoux et les autres incroyables cadeaux, mais surtout je remercie Dieu de m'avoir offert accordé de beaux cheveux cette journée. C'était tellement, tellement appréciable !"Le 24 juillet 2019, Anne Hathaway annonçait être enceinte de son deuxième enfant... Mais pas seulement ! L'actrice a révélé sur Instagram son parcours pénible pour tomber enceinte. "A toutes les personnes qui traversent l'enfer avec des problèmes d'infertilité et de conception, sachez que ce n'était facile pour aucune de mes grossesses. Je vous envoie un peu plus d'amour. Des propos qu'elle a expliqué au Daily Mail quelques mois plus tard : "En écrivant ce message, je pensais à celles qui me suivaient et que je pouvais toucher, toutes celles qui vivent un enfer à ce sujet et qui ne comprennent pas pourquoi ça ne leur arrive pas à elles. Elles verront mon annonce et, je sais qu'elles seront heureuses pour moi. Mais je sais aussi que c'est quelque chose qui fera qu'elles se sentiront encore plus mal. Je voulais juste dire : "Regardez, ce n'était pas aussi facile que ça en a l'air pour moi !"" Conclut avec bienveillance l'actrice de 37 ans. Anne Hathaway (enceinte) lors de la première de la pièce 'Sea Wall / A Life' au théâtre Hudson à New © Zuma Press / Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway (enceinte) lors de la première de la pièce 'Sea Wall / A Life' au théâtre Hudson à New © Zuma Press / Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Info - Anne Hathaway est enceinte de son deuxième enfant - Anne Hathaway et son mari Adam Shulman - © Agence / Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Info - Anne Hathaway est enceinte de son deuxième enfant - Anne Hathaway et son mari Adam Shulman - © Backgrid UK/ Bestimage Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway s'affiche au naturel et sans maquillage sur les réseaux sociaux © instagram Anne Hathaway lors de la cérémonie de l'étoile sur le Hollywood Walk of Fame pour A.Hathaway à Los A © Agence / Bestimage
16 novembre 2019

TEMOIGNAGE. "J'ai subi une double mastectomie pour rien. Mon diagnostic de cancer était faux"

En France, 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie et 12 000 femmes en sont mortes en 2017. Cette maladie reste la première cause de mortalité féminine par cancer, mais si elle est détectée à un stade précoce, elle est guérie dans 9 cas sur 10. C'est donc pour rappeler l'importance du dépistage qu'a été lancée la campagne Octobre rose qui, depuis vingt-six ans, alerte les femmes : "Ne prenez aucun risque, faites-vous dépister !" Réalisé tous les deux ans, en France, chez les femmes de plus de 50 ans, le dépistage est essentiel.Même s'il peut donner lieu, dans des cas rarissimes, à des erreurs de diagnostic... C'est ce qui est arrivé il y a trois ans à Sarah Boyle. Parce que son premier enfant refuse d'être allaité, cette Anglaise de 28 ans vivant à Stoke-on-Trent, décide de consulter. Après avoir réalisé un scanner et une biopsie, les médecins du Royal Stoke University Hospital lui apprennent une terrible nouvelle : elle souffre d'un cancer du sein à un stade très avancé. La jeune femme doit alors subir une double mastectomie, une pose d'implants mammaires et une chimiothérapie éprouvante."J'ai peur de développer un vrai cancer à cause de la pose des implants mammaires"Très fatiguée, la jeune femme perd l'ensemble de ses cheveux. Mais elle se bat sans rien lâcher. Jusqu'à ce que, sept mois plus tard, Sarah apprenne l'impensable. Comme le lui annonce le directeur du Royal Stoke University Hospital, elle n'a jamais eu de cancer du sein et a été victime d'une erreur d'interprétation de sa biopsie ! "Ces dernières années ont été extrêmement difficiles pour ma famille comme pour moi, confie Sarah Boyle. Apprendre que j'avais un cancer a été horrible, mais subir des traitements et une opération avant de comprendre que je n'avais rien a été encore plus traumatisant. Pour ne rien arranger, j'ai désormais peur de développer un vrai cancer à cause de la pose des implants mammaires. Je crains aussi les complications liées à ma chimiothérapie."Soutenue par la NHS Trust, le service national de santé britannique, la jeune femme a donc décidé de porter plainte contre le Royal Stoke University Hospital. "On ne peut revenir en arrière et effacer les épreuves traversées, mais j'ai besoin de réponses précises concernant cette erreur d'interprétation afin que cette mésaventure n'arrive pas à d'autres personnes", ajoute Sarah. Après lui avoir présenté ses excuses, l'établissement s'est engagé à demander l'avis d'un deuxième spécialiste concernant chaque cas de détection d'un cancer invasif. Sarah a décidé de porter plainte contre le Royal Stoke University Hospital. © MCKAY/ITV.REX/SIPA La jeune femme n'a pas pu allaiter n'a pas pu allaiter son second enfant. © TWITTER IRWIN MITCHELL Apprendre qu'elle avait subi traitements et opération pour rien a été le plus traumatisant. © TWITTER IRWIN MITCHELL En France, 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie et 12 000 femmes en sont mortes en 2017. Cette maladie reste la première cause de mortalité féminine par cancer, mais si elle est détectée à un stade précoce, elle est guérie dans 9 cas sur 10. C'est donc pour rappeler l'importance du dépistage qu'a été lancée la campagne Octobre rose qui, depuis vingt-six ans, alerte les femmes : "Ne prenez aucun risque, faites-vous dépister !" Réalisé tous les deux ans, en France, chez les femmes de plus de 50 ans, le dépistage est essentiel.Même s'il peut donner lieu, dans des cas rarissimes, à des erreurs de diagnostic... C'est ce qui est arrivé il y a trois ans à Sarah Boyle. Parce que son premier enfant refuse d'être allaité, cette Anglaise de 28 ans vivant à Stoke-on-Trent, décide de consulter. Après avoir réalisé un scanner et une biopsie, les médecins du Royal Stoke University Hospital lui apprennent une terrible nouvelle : elle souffre d'un cancer du sein à un stade très avancé. La jeune femme doit alors subir une double mastectomie, une pose d'implants mammaires et une chimiothérapie éprouvante."J'ai peur de développer un vrai cancer à cause de la pose des implants mammaires"Très fatiguée, la jeune femme perd l'ensemble de ses cheveux. Mais elle se bat sans rien lâcher. Jusqu'à ce que, sept mois plus tard, Sarah apprenne l'impensable. Comme le lui annonce le directeur du Royal Stoke University Hospital, elle n'a jamais eu de cancer du sein et a été victime d'une erreur d'interprétation de sa biopsie ! "Ces dernières années ont été extrêmement difficiles pour ma famille comme pour moi, confie Sarah Boyle. Apprendre que j'avais un cancer a été horrible, mais subir des traitements et une opération avant de comprendre que je n'avais rien a été encore plus traumatisant. Pour ne rien arranger, j'ai désormais peur de développer un vrai cancer à cause de la pose des implants mammaires. Je crains aussi les complications liées à ma chimiothérapie."Soutenue par la NHS Trust, le service national de santé britannique, la jeune femme a donc décidé de porter plainte contre le Royal Stoke University Hospital. "On ne peut revenir en arrière et effacer les épreuves traversées, mais j'ai besoin de réponses précises concernant cette erreur d'interprétation afin que cette mésaventure n'arrive pas à d'autres personnes", ajoute Sarah. Après lui avoir présenté ses excuses, l'établissement s'est engagé à demander l'avis d'un deuxième spécialiste concernant chaque cas de détection d'un cancer invasif. Sarah a décidé de porter plainte contre le Royal Stoke University Hospital. © MCKAY/ITV.REX/SIPA La jeune femme n'a pas pu allaiter n'a pas pu allaiter son second enfant. © TWITTER IRWIN MITCHELL Apprendre qu'elle avait subi traitements et opération pour rien a été le plus traumatisant. © TWITTER IRWIN MITCHELL
16 novembre 2019

Anniversaire du prince Charles : voici le cadeau pas donné que Camilla lui a offert

Camilla Parker-Bowles ne fait pas les choses à moitié ! Pour les 71 ans de son mari, le Prince Charles, elle a tout donné ! Alors que l'héritier passait son dixième jour de voyage seul en Inde, sa femme l'a invité à se joindre à elle dans le cadre d'une journée de repos. Ainsi, la duchesse de Cornouailles attendait son époux dans un lieu de retraite très luxueux à Bangalore. Séances de yoga, traitements ayurvédiques, homéopathiques et naturopathiques étaient au programme pour une somme de 850 euros. "La duchesse était déterminée à forcer le prince à prendre un peu de repos le jour de son anniversaire et a insisté pour qu'il la rejoigne à sa retraite", a confié une source proche de la couronne à Hello Magazine.Avant de rejoindre Camilla Parker-Bowles, le jeudi 14 novembre, le prince Charles était en visite dans une école à Mumbai. Les élèves ont donc tenu a souhaité l'anniversaire du futur roi. Comme le rapporte The Telegraph, "Les enfants ne savaient pas quoi lui donner, mais ils ont eu l'idée d'un cadeau mettant en vedette l'histoire de la divinité hindoue Krishna, narrée avec de minuscules personnages dans trois jardins de bonsaïs." Les enfants lui ont ensuite chanté "Happy Birthday", tandis que le prince découpait le gâteau. Le prince Charles, prince de Galles et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles célèbrent le © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles, et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles - La famille © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles, et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles, visitent le © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Le prince Charles, prince de Galles et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles célèbrent le © Agence / Bestimage The Prince of Wales and Duchess of Cornwall is given a birthday cake by Dottie King to celebrate her © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles, et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles - La famille © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles commémore le 550ème anniversaire du poète Guru Nanak à l'occasio © Imago / Panoramic / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles commémore le 550ème anniversaire du poète Guru Nanak à l'occasio © Imago / Panoramic / Bestimage Camilla Parker-Bowles ne fait pas les choses à moitié ! Pour les 71 ans de son mari, le Prince Charles, elle a tout donné ! Alors que l'héritier passait son dixième jour de voyage seul en Inde, sa femme l'a invité à se joindre à elle dans le cadre d'une journée de repos. Ainsi, la duchesse de Cornouailles attendait son époux dans un lieu de retraite très luxueux à Bangalore. Séances de yoga, traitements ayurvédiques, homéopathiques et naturopathiques étaient au programme pour une somme de 850 euros. "La duchesse était déterminée à forcer le prince à prendre un peu de repos le jour de son anniversaire et a insisté pour qu'il la rejoigne à sa retraite", a confié une source proche de la couronne à Hello Magazine.Avant de rejoindre Camilla Parker-Bowles, le jeudi 14 novembre, le prince Charles était en visite dans une école à Mumbai. Les élèves ont donc tenu a souhaité l'anniversaire du futur roi. Comme le rapporte The Telegraph, "Les enfants ne savaient pas quoi lui donner, mais ils ont eu l'idée d'un cadeau mettant en vedette l'histoire de la divinité hindoue Krishna, narrée avec de minuscules personnages dans trois jardins de bonsaïs." Les enfants lui ont ensuite chanté "Happy Birthday", tandis que le prince découpait le gâteau. Le prince Charles, prince de Galles et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles célèbrent le © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles, et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles - La famille © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles, et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles, visitent le © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Le prince Charles, prince de Galles et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles célèbrent le © Agence / Bestimage The Prince of Wales and Duchess of Cornwall is given a birthday cake by Dottie King to celebrate her © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles, et Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles - La famille © Agence / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles commémore le 550ème anniversaire du poète Guru Nanak à l'occasio © Imago / Panoramic / Bestimage Le prince Charles, prince de Galles commémore le 550ème anniversaire du poète Guru Nanak à l'occasio © Imago / Panoramic / Bestimage
16 novembre 2019

Frédéric Lopez : cet événement très douloureux qui a marqué sa carrière

Frédéric Lopez n'est pas un journaliste comme les autres. D'ailleurs, ce jour de juillet de 1996, alors qu'il est dépêché par la rédaction de LCI à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle pour couvrir l'explosion du vol TWA A800, il n'a pas eu une réaction journalistique. "La rédaction m'avait réveillé en pleine nuit pour me dire qu'un avion s'est écrasé au large de New-York. Et moi je suis journaliste et je ne comprends pas très bien ce que je dois faire. Mais on me dit d'aller à l'aéroport alors que je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé", s'est souvenu l'ancien présentateur de Rendez-vous en Terre inconnue, dans C à vous, vendredi 15 novembre 2019.A son arrivée à l'aéroport, il doit prendre l'antenne, sans avoir beaucoup plus d'information. Il se rend juste compte que sur le panneau d'affichage, il y a seulement indiqué que le vol est "annulé". "Pendant que j'étais en train de parler au micro, il y avait des familles qui arrivaient pour récupérer leurs proches. Elles voyaient "vol annulé" et se rendaient donc au comptoir pour avoir des informations. C'est à ce moment-là qu'elles ont appris le drame qui s'était déroulé. Elles étaient effondrées", raconte encore Frédéric Lopez. Déjà à l'époque, les journalistes suivaient les familles désemparées, mais il se souvient que certains se sentaient mal de faire ce qu'ils étaient en train de faire. "J'étais heureux de cette prise de conscience. Mais au bout de 30 minutes, j'étais en train de parler au caméraman qui était en train de filmer qui apprenait à son tour la disparition de ses proches".Pour #FrédéricLopez, les chaînes d’info en continu pratiquent la distorsion de réalité. Il explique en s’appuyant sur son expérience à #LCI, qui lui avait valu un surnom étonnant #CàVous pic.twitter.com/ff44aCicws— C à vous (@cavousf5) November 15, 2019 Une grosse remise en questionEn rentrant à la rédaction le soir-même, il était toujours dans un état second, mais n'a vraiment pas apprécié la remarque de son rédacteur en chef qui lui a sorti : "Tu as fait du bon boulot". Lui, se remettait beaucoup en question. "C'était très compliqué pour de me dire 'qu'est-ce que je transmets, qu'est-ce que je raconte au monde ?'". Ce drame restera à jamais graver dans sa mémoire. CONFERENCE DE PRESSE DE RENTREE 2013 DE FRANCE TELEVISIONS © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Exclusif - Frédéric Lopez - Soirée de la 9ème édition des "Positive Planet Awards" à la Fondation Lo © RACHID BELLAK / BESTIMAGE 21EME FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE COMEDIE DE L'ALPE D'HUEZ 2018 / 1ER JOUR © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE 12EME FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE COMEDIE DE L'ALPE D'HUEZ 2009 / 3EME JOUR © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE CONFERENCE DE PRESSE DE RENTREE FRANCE TELEVISIONS 2009 © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Frédéric Lopez - Vernissage de l'exposition "Quand le masque tombe" de Stéphane de Bourgies sur le t © COADIC GUIREC / BESTIMAGE Frédéric Lopez n'est pas un journaliste comme les autres. D'ailleurs, ce jour de juillet de 1996, alors qu'il est dépêché par la rédaction de LCI à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle pour couvrir l'explosion du vol TWA A800, il n'a pas eu une réaction journalistique. "La rédaction m'avait réveillé en pleine nuit pour me dire qu'un avion s'est écrasé au large de New-York. Et moi je suis journaliste et je ne comprends pas très bien ce que je dois faire. Mais on me dit d'aller à l'aéroport alors que je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé", s'est souvenu l'ancien présentateur de Rendez-vous en Terre inconnue, dans C à vous, vendredi 15 novembre 2019.A son arrivée à l'aéroport, il doit prendre l'antenne, sans avoir beaucoup plus d'information. Il se rend juste compte que sur le panneau d'affichage, il y a seulement indiqué que le vol est "annulé". "Pendant que j'étais en train de parler au micro, il y avait des familles qui arrivaient pour récupérer leurs proches. Elles voyaient "vol annulé" et se rendaient donc au comptoir pour avoir des informations. C'est à ce moment-là qu'elles ont appris le drame qui s'était déroulé. Elles étaient effondrées", raconte encore Frédéric Lopez. Déjà à l'époque, les journalistes suivaient les familles désemparées, mais il se souvient que certains se sentaient mal de faire ce qu'ils étaient en train de faire. "J'étais heureux de cette prise de conscience. Mais au bout de 30 minutes, j'étais en train de parler au caméraman qui était en train de filmer qui apprenait à son tour la disparition de ses proches".Pour #FrédéricLopez, les chaînes d’info en continu pratiquent la distorsion de réalité. Il explique en s’appuyant sur son expérience à #LCI, qui lui avait valu un surnom étonnant #CàVous pic.twitter.com/ff44aCicws— C à vous (@cavousf5) November 15, 2019 Une grosse remise en questionEn rentrant à la rédaction le soir-même, il était toujours dans un état second, mais n'a vraiment pas apprécié la remarque de son rédacteur en chef qui lui a sorti : "Tu as fait du bon boulot". Lui, se remettait beaucoup en question. "C'était très compliqué pour de me dire 'qu'est-ce que je transmets, qu'est-ce que je raconte au monde ?'". Ce drame restera à jamais graver dans sa mémoire. CONFERENCE DE PRESSE DE RENTREE 2013 DE FRANCE TELEVISIONS © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Exclusif - Frédéric Lopez - Soirée de la 9ème édition des "Positive Planet Awards" à la Fondation Lo © RACHID BELLAK / BESTIMAGE 21EME FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE COMEDIE DE L'ALPE D'HUEZ 2018 / 1ER JOUR © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE 12EME FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE COMEDIE DE L'ALPE D'HUEZ 2009 / 3EME JOUR © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE CONFERENCE DE PRESSE DE RENTREE FRANCE TELEVISIONS 2009 © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Frédéric Lopez - Vernissage de l'exposition "Quand le masque tombe" de Stéphane de Bourgies sur le t © COADIC GUIREC / BESTIMAGE
16 novembre 2019