L'info people

Magali Berdah : qui est Stéphane Teboul, l'homme qui partage sa vie ?

Magali Berdah est une femme amoureuse. Divorcée de Samuel Berdah avec qui elle a eu ses trois filles, Shauna, Victoria et Shelly, c'est avec un certain Stéphane Teboul que la directrice de l'agence d'influence Shauna Events a refait sa vie. Très discrète sur son couple, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste ne s'est jamais vraiment confiée au sujet de l'homme qui fait battre son coeur. Ainsi on ne sait pas grand chose de son compagnon, si ce n'est qu'il semble travailler avec sa belle chez Shauna Events. Comme en témoignent les photos postées sur son Instagram, Stéphane Téboul n'a visiblement pas eu de mal à embrasser le train de sa vie de sa chérie, puisqu'il est lui aussi très proche de nombreux candidats de télé-réalité, à l'instar de Carla Moreau et Kevin Guedj, mais aussi Nikola Lozina et Laura Lempicka.Très amoureux de Magali Berdah, il lui a adressé une belle déclaration en novembre dernier à l'occasion du 38e anniversaire de la femme d'affaires : "Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens pour toi. Mais, mes câlins vont t'aider à comprendre combien je t'aime Tu es la meilleure chose qui me soit jamais arrivé. Je te souhaite le meilleur anniversaire possible. Tu mérites que tous tes rêves deviennent réalités et je vais m'assurer de cela !" a-t-il écrit en légende d'un cliché où il enlace sa bien-aimée.Magali Berdah a trouvé son "équilibre"Sur les réseaux sociaux, Magali Berdah affiche elle aussi fièrement son homme à qui elle n'hésite pas à déclarer sa flamme très régulièrement. "Tu es mon plus beau cadeau, le cadeau de ma vie ! Je t'aime à l'infini !! Merci pour tout l'amour que tu me porte. Je t'aime mon ange à moi" écrivait-elle en novembre dernier, tandis qu'elle décrivait son compagnon comme étant "son équilibre" quelques mois plus tôt. L'animatrice a semble-t-il trouvé l'homme de sa vie. Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah et Stéphane Teboul © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram 13 avril 2021

JoeyStarr "embarrassé" : ses rares confidences sur ses enfants

À 53 ans, JoeyStarr est l'heureux papa de trois garçons, Matisse, Khalil et Marcello. Comme un bon nombre de Français, JoeyStarr a dû faire face à la fermeture des établissements scolaires. A-t-il profité de cette période pour faire l'école à la maison à ses enfants ? Invité sur le plateau de C à vous, la star de la série Le remplaçant a plaisanté : "Pourquoi vous me poser ce genre de question, pourquoi vous cherchez à me mettre dans l'embarras ? Non, je ne leur ai pas fait l'école mais je fais le sergent-major quoi ! C'est-à-dire que je veille à ce que de telle heure à telle heure, ils aient l'air concentrés." Alors que ses fils sont bons à l'école, JoeyStarr a ajouté face à Anne-Elizabeth Lemoine et ses chroniqueurs : "Ils sont bien ! Les trois en plus, donc c'est une prouesse et c'est très rassurant. Quant à les aider, non, ça va pas être possible. J'ai peut-être pas la patience aussi !"En novembre dernier, c'est dans le portrait de la semaine de Sept à Huit que JoeyStarr avait fait des révélations sur ses enfants. "Je crois que tous les gens que j'ai aimés ont su réveiller mon côté féminin, ma délicatesse. Moi, j'ai appris la tendresse avec mes enfants...", avait-il révélé, avant d'ajouter : "Je suis vigilant avec mes enfants et ils me le rendent bien, ça bosse à l'école. On a fait trois gentils, trois vrais gentils ! (...) On en a un qui a 15 ans, il sait déjà ce qu'il veut faire dans la vie. Il est déjà inscrit dedans. L'autre, il a 13 ans, il est en dilettante, je comprends pas... Le mec a 17 de moyenne alors qu'il est d'une nonchalance hors norme. Je pense qu'il bosse à la fulgurance. Et puis après, il y en a un qui a 5 ans. Normalement, à cet âge-là, tu dois être à 400/500 questions par jour. Lui, il est à 3000, avec la voix de Mickey !"JoeyStarr est un papa cool !Alors qu'il est séparé des mères de ses enfants, c'est en juillet 2019 que le chanteur et comédien avait révélé dans les colonnes des Inrockuptibles avait confié : "Ce qui m'effraie, comme je ne suis pas à l'abri de faire des conneries, c'est de louper des choses avec mes enfants, d'autant que je ne vis pas avec eux (...) Quand j'ai peur, je me dis : 'T'es un connard !', et c'est reparti pour un tour. Je pense que mes peurs sont réservées à ceux qui m'entourent plus qu'à moi-même." Alors que sa mère l'engueule parfois quant à son rôle de père, il avait révélé : "La dernière fois, j'étais à l'Olympia assis par terre avec une bouteille de rhum et je sautais sur les fesses comme au carnaval. Je fais arrêter la musique pour m'adresser à mes fils qui sont au balcon : 'Hey, si on vous demande ce que fait papa, vous dites ça !' En sortant, elle me dit : 'Bon, Didier, ça suffit les conneries. En plus, tes fils te regardent.' De toute façon, ils en ont vu, les gosses !" JoeyStarr et son fils, Marcello © Instagram JoeyStarr et ses fils Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et son fils, Marcello © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse, Khalil et Marcello © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et son fils © Instagram JoeyStarr et son fils © Instagram JoeyStarr © BORDE-JACOVIDES JoeyStarr © RACHID BELLAK JoeyStarr © VEEREN À 53 ans, JoeyStarr est l'heureux papa de trois garçons, Matisse, Khalil et Marcello. Comme un bon nombre de Français, JoeyStarr a dû faire face à la fermeture des établissements scolaires. A-t-il profité de cette période pour faire l'école à la maison à ses enfants ? Invité sur le plateau de C à vous, la star de la série Le remplaçant a plaisanté : "Pourquoi vous me poser ce genre de question, pourquoi vous cherchez à me mettre dans l'embarras ? Non, je ne leur ai pas fait l'école mais je fais le sergent-major quoi ! C'est-à-dire que je veille à ce que de telle heure à telle heure, ils aient l'air concentrés." Alors que ses fils sont bons à l'école, JoeyStarr a ajouté face à Anne-Elizabeth Lemoine et ses chroniqueurs : "Ils sont bien ! Les trois en plus, donc c'est une prouesse et c'est très rassurant. Quant à les aider, non, ça va pas être possible. J'ai peut-être pas la patience aussi !"En novembre dernier, c'est dans le portrait de la semaine de Sept à Huit que JoeyStarr avait fait des révélations sur ses enfants. "Je crois que tous les gens que j'ai aimés ont su réveiller mon côté féminin, ma délicatesse. Moi, j'ai appris la tendresse avec mes enfants...", avait-il révélé, avant d'ajouter : "Je suis vigilant avec mes enfants et ils me le rendent bien, ça bosse à l'école. On a fait trois gentils, trois vrais gentils ! (...) On en a un qui a 15 ans, il sait déjà ce qu'il veut faire dans la vie. Il est déjà inscrit dedans. L'autre, il a 13 ans, il est en dilettante, je comprends pas... Le mec a 17 de moyenne alors qu'il est d'une nonchalance hors norme. Je pense qu'il bosse à la fulgurance. Et puis après, il y en a un qui a 5 ans. Normalement, à cet âge-là, tu dois être à 400/500 questions par jour. Lui, il est à 3000, avec la voix de Mickey !"JoeyStarr est un papa cool !Alors qu'il est séparé des mères de ses enfants, c'est en juillet 2019 que le chanteur et comédien avait révélé dans les colonnes des Inrockuptibles avait confié : "Ce qui m'effraie, comme je ne suis pas à l'abri de faire des conneries, c'est de louper des choses avec mes enfants, d'autant que je ne vis pas avec eux (...) Quand j'ai peur, je me dis : 'T'es un connard !', et c'est reparti pour un tour. Je pense que mes peurs sont réservées à ceux qui m'entourent plus qu'à moi-même." Alors que sa mère l'engueule parfois quant à son rôle de père, il avait révélé : "La dernière fois, j'étais à l'Olympia assis par terre avec une bouteille de rhum et je sautais sur les fesses comme au carnaval. Je fais arrêter la musique pour m'adresser à mes fils qui sont au balcon : 'Hey, si on vous demande ce que fait papa, vous dites ça !' En sortant, elle me dit : 'Bon, Didier, ça suffit les conneries. En plus, tes fils te regardent.' De toute façon, ils en ont vu, les gosses !" JoeyStarr et son fils, Marcello © Instagram JoeyStarr et ses fils Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et son fils, Marcello © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse, Khalil et Marcello © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et ses fils, Matisse et Khalil © Instagram JoeyStarr et son fils © Instagram JoeyStarr et son fils © Instagram JoeyStarr © BORDE-JACOVIDES JoeyStarr © RACHID BELLAK JoeyStarr © VEEREN
13 avril 2021

Meghan et Harry : la police appelée à intervenir neuf fois en neuf mois dans leur manoir californien  

Ils voulaient fuir la médiatisation. En janvier 2020, le prince Harry et son épouse Meghan Markle annonçait leur décision de se "retirer en tant que membres" de la famille royale britannique. Une nouvelle qui avait fait l'effet d'une bombe. Rapidement, le couple était parti s'installer aux Etats-Unis dans une villa de Montecito, un quartier huppé ultra-sécurisé. Cependant, selon les informations publiées par The Sun le 8 avril dernier, le couple a été contraint d'appeler la police à neuf reprises en seulement neuf mois. Le tabloïd a révélé l'ensemble des interventions, la plupart pour des tentatives d'introduction. Les quatre premières fois se sont déroulées en juillet 2020 juste après leur arrivée. La suivante est en août, puis une autre en novembre. La police serait également intervenue le 24 décembre pour un homme de 37 ans, originaire de l'Ohio. Celui-ci avait tenté de s'introduire dans la propriété et avait récidivé deux jours plus tard. Le dernier appel est cette fois-ci plus récent puisqu'il date du 16 février dernier à la suite du déclenchement d'une alarme en pleine nuit.Ce manque de protection suite à leur départ de la famille royale, Meghan Markle et le prince Harry l'avaient évoqué lors de leur interview vérité face à Oprah Winfrey. Ils avaient indiqué être "inquiets de ne plus bénéficier du service de protection officiel". En effet, le papa d'Archie avait expliqué : "L'explication de la monarchie est le changement de statut, auquel j'ai répondu, 'Et y a-t-il un changement en ce qui concerne la menace ou le risque ?", avait-il d'abord indiqué avant d'ajouter : "Après de nombreuses semaines d'attente, finalement, j'ai eu confirmation que non, le risque et la menace n'ont pas changé, mais que c'est à cause de notre changement de statut, puisque nous ne serons plus des membres actifs de la famille royale". Une révélation qui a été "un choc pour moi", confie le prince Harry. "Je suis né dans cette position. J'ai hérité du risque. J'avais juste besoin d'assez d'argent pour assurer la sécurité de ma famille". Bien décidé à être honnête, il avait affirmé vivre grâce à "l'argent que ma mère m'a laissé. Sans cela, nous n'aurions pas pu partir", conclut-il.Le prince Harry, inquiet de laisser Meghan MarkleLe 17 avril prochain, le prince Harry sera aux côtés de sa grand-mère, la reine Elizabeth II pour assister aux funérailles du prince Philip. De son côté, Meghan Markle, enceinte, n'a pas pu suivre son mari et elle est donc restée en Californie, sur recommandation de son médecin. Une source proche du couple s'est confiée à Us Weekly ce lundi 12 avril. "Meghan et Archie lui manquent déjà beaucoup. Il les appelle en FaceTime tous les jours pour prendre des nouvelles. En fait, il parle à Meghan plusieurs fois par jour parce qu'il s'inquiète de la quitter alors qu'elle est si avancée dans sa grossesse", a indiqué ce proche qui a précisé que le prince Harry ne devrait rester en Angleterre que pendant une semaine. Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Le prince Harry et Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Dana Press Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Ils voulaient fuir la médiatisation. En janvier 2020, le prince Harry et son épouse Meghan Markle annonçait leur décision de se "retirer en tant que membres" de la famille royale britannique. Une nouvelle qui avait fait l'effet d'une bombe. Rapidement, le couple était parti s'installer aux Etats-Unis dans une villa de Montecito, un quartier huppé ultra-sécurisé. Cependant, selon les informations publiées par The Sun le 8 avril dernier, le couple a été contraint d'appeler la police à neuf reprises en seulement neuf mois. Le tabloïd a révélé l'ensemble des interventions, la plupart pour des tentatives d'introduction. Les quatre premières fois se sont déroulées en juillet 2020 juste après leur arrivée. La suivante est en août, puis une autre en novembre. La police serait également intervenue le 24 décembre pour un homme de 37 ans, originaire de l'Ohio. Celui-ci avait tenté de s'introduire dans la propriété et avait récidivé deux jours plus tard. Le dernier appel est cette fois-ci plus récent puisqu'il date du 16 février dernier à la suite du déclenchement d'une alarme en pleine nuit.Ce manque de protection suite à leur départ de la famille royale, Meghan Markle et le prince Harry l'avaient évoqué lors de leur interview vérité face à Oprah Winfrey. Ils avaient indiqué être "inquiets de ne plus bénéficier du service de protection officiel". En effet, le papa d'Archie avait expliqué : "L'explication de la monarchie est le changement de statut, auquel j'ai répondu, 'Et y a-t-il un changement en ce qui concerne la menace ou le risque ?", avait-il d'abord indiqué avant d'ajouter : "Après de nombreuses semaines d'attente, finalement, j'ai eu confirmation que non, le risque et la menace n'ont pas changé, mais que c'est à cause de notre changement de statut, puisque nous ne serons plus des membres actifs de la famille royale". Une révélation qui a été "un choc pour moi", confie le prince Harry. "Je suis né dans cette position. J'ai hérité du risque. J'avais juste besoin d'assez d'argent pour assurer la sécurité de ma famille". Bien décidé à être honnête, il avait affirmé vivre grâce à "l'argent que ma mère m'a laissé. Sans cela, nous n'aurions pas pu partir", conclut-il.Le prince Harry, inquiet de laisser Meghan MarkleLe 17 avril prochain, le prince Harry sera aux côtés de sa grand-mère, la reine Elizabeth II pour assister aux funérailles du prince Philip. De son côté, Meghan Markle, enceinte, n'a pas pu suivre son mari et elle est donc restée en Californie, sur recommandation de son médecin. Une source proche du couple s'est confiée à Us Weekly ce lundi 12 avril. "Meghan et Archie lui manquent déjà beaucoup. Il les appelle en FaceTime tous les jours pour prendre des nouvelles. En fait, il parle à Meghan plusieurs fois par jour parce qu'il s'inquiète de la quitter alors qu'elle est si avancée dans sa grossesse", a indiqué ce proche qui a précisé que le prince Harry ne devrait rester en Angleterre que pendant une semaine. Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Capture TV CBS via Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Le prince Harry et Meghan Markle © EXPRESS SYNDICATION Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Dana Press Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Agence
13 avril 2021

"Vous ne pouvez pas dire ça Luc Ferry" : Anne-Elisabeth Lemoine recadre l'ex-ministre sur les vaccins

Le vaccin AstraZeneca continue de diviser. Loin de faire l'unanimité en raison de ses potentiels effets indésirables mais aussi d'une efficacité remise en question, notamment sur les variants, le sérum se retrouve même boudé par de nombreux patients qui préfèrent se tourner vers Pfizer ou encore Moderna. Invité dans C à Vous ce lundi 12 avril, Luc Ferry n'a pas manqué de donner son avis sur les vaccins et lui aussi ne semble pas être un partisan d'AstraZeneca. Au détour d'une conversation sur la vaccination avec Gilbert Deray, chef du service néphrologique de l'Hôpital de la Pitié Salpétrière, également présent sur le plateau, l'ex-ministre de la Jeunesse a interpellé son voisin pour lui demander : "Vous êtes vacciné vous ? Quoi Pfizer évidemment ? Vous avez choisi le bon." avant d'ajouter : "Moi je n'ai pas encore choisi, mais on préfère quand même avoir Pfizer qu'AstraZeneca". Une remarque qui n'a pas franchement plu à Anne-Elizabeth Lemoine qui s'est permise de doucement recadrer Luc Ferry : "Mais pourquoi ? Non vous ne pouvez pas dire ça Luc Ferry" lui-a-t-elle lancé. L'essayiste a alors cherché à se rattraper, en dénonçant la suspension du vaccin, qui l'a selon lui desservi plus qu'autre chose : "Il ne fallait pas l'interdire ce truc (AstraZeneca,ndlr), il ne fallait pas suivre l'Allemagne, mais une fois que c'était fait, maintenant à chaque fois que vous avez des vaccinodromes où il y a 500 doses, il y en a 300 qui restent orphelines vous le savez bien c'est une catastrophe ce qu'on a fait " a-t-il regretté.Luc Ferry dénonce le comportement des jeunes pendant la crise sanitaireToujours dans C à Vous, Luc Ferry a également pointé du doigt, le comportement des jeunes pendant la crise sanitaire. Selon l'ancien homme politique, ce sont eux qui font circuler le virus en ne respectant pas les restrictions mises en place par l'exécutif. Pour se faire entendre, il a notamment cité l'exemple de ses ses filles qui ont du mal à respecter le couvre-feu : "J'ai trois filles ravissantes donc il y a beaucoup de garçons autour, le couvre-feu, ils n'en ont rien à cirer, je peux vous dire. J'ai beau leur dire : 'mais attendez, ce n'est pas gentil', on ne peut pas les enfermer, ce n'est pas possible", a-t-il déploré. Et de poursuivre : "J'entends mille fois toute la journée ce discours, 'ah les jeunes sont pénalisés' mais encore une fois c'est les jeunes qui font surtout circuler le virus et les vieux qui crèvent. Le fleuriste qui perd son entreprise ou le restaurateur qui met la clé sous la porte après trente ans de labeur il est encore plus mal que le gamin qui est en distanciel". Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Le vaccin AstraZeneca continue de diviser. Loin de faire l'unanimité en raison de ses potentiels effets indésirables mais aussi d'une efficacité remise en question, notamment sur les variants, le sérum se retrouve même boudé par de nombreux patients qui préfèrent se tourner vers Pfizer ou encore Moderna. Invité dans C à Vous ce lundi 12 avril, Luc Ferry n'a pas manqué de donner son avis sur les vaccins et lui aussi ne semble pas être un partisan d'AstraZeneca. Au détour d'une conversation sur la vaccination avec Gilbert Deray, chef du service néphrologique de l'Hôpital de la Pitié Salpétrière, également présent sur le plateau, l'ex-ministre de la Jeunesse a interpellé son voisin pour lui demander : "Vous êtes vacciné vous ? Quoi Pfizer évidemment ? Vous avez choisi le bon." avant d'ajouter : "Moi je n'ai pas encore choisi, mais on préfère quand même avoir Pfizer qu'AstraZeneca". Une remarque qui n'a pas franchement plu à Anne-Elizabeth Lemoine qui s'est permise de doucement recadrer Luc Ferry : "Mais pourquoi ? Non vous ne pouvez pas dire ça Luc Ferry" lui-a-t-elle lancé. L'essayiste a alors cherché à se rattraper, en dénonçant la suspension du vaccin, qui l'a selon lui desservi plus qu'autre chose : "Il ne fallait pas l'interdire ce truc (AstraZeneca,ndlr), il ne fallait pas suivre l'Allemagne, mais une fois que c'était fait, maintenant à chaque fois que vous avez des vaccinodromes où il y a 500 doses, il y en a 300 qui restent orphelines vous le savez bien c'est une catastrophe ce qu'on a fait " a-t-il regretté.Luc Ferry dénonce le comportement des jeunes pendant la crise sanitaireToujours dans C à Vous, Luc Ferry a également pointé du doigt, le comportement des jeunes pendant la crise sanitaire. Selon l'ancien homme politique, ce sont eux qui font circuler le virus en ne respectant pas les restrictions mises en place par l'exécutif. Pour se faire entendre, il a notamment cité l'exemple de ses ses filles qui ont du mal à respecter le couvre-feu : "J'ai trois filles ravissantes donc il y a beaucoup de garçons autour, le couvre-feu, ils n'en ont rien à cirer, je peux vous dire. J'ai beau leur dire : 'mais attendez, ce n'est pas gentil', on ne peut pas les enfermer, ce n'est pas possible", a-t-il déploré. Et de poursuivre : "J'entends mille fois toute la journée ce discours, 'ah les jeunes sont pénalisés' mais encore une fois c'est les jeunes qui font surtout circuler le virus et les vieux qui crèvent. Le fleuriste qui perd son entreprise ou le restaurateur qui met la clé sous la porte après trente ans de labeur il est encore plus mal que le gamin qui est en distanciel". Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5
13 avril 2021

Luc Ferry père fataliste : "Mes trois filles n'en ont rien à foutre du couvre-feu"

Il n'a pas mâché ses mots. Luc Ferry était l'invité de l'émission C à Vous ce lundi 12 avril. Pour l'occasion, l'ancien ministre de l'éducation est revenu sur la pandémie de Covid-19 qui paralyse le pays depuis plus d'un an. Décidé à faire connaître son avis, il n'a pas hésité à être très franc. "Mes trois filles ont eu la Covid parce que, comme tous les jeunes, elles sortent. Elles sont restées huit/dix jours enfermées parce que je suis une personne à risque et elles ne voulaient pas non plus me tuer, mais ce n'est pas une catastrophe", dit-il d'abord avant de préciser : "En plus, comme elles sont ravissantes, il y a plein de garçons autour d'elle". Une révélation qui a rapidement interpellé Anne-Elisabeth Lemoine. "Elles sortent ?", a-t-elle demandé, surprise. "Évidemment, les jeunes n'en ont rien à faire du couvre-feu. On a beau râler, qu'est-ce que vous voulez que ça leur fasse. J'ai beau leur dire : 'mais attendez, ce n'est pas gentil', on ne peut pas les enfermer, ce n'est pas possible", a-t-il ajouté avant de déclarer : "En juillet dernier, ce sont les jeunes qui sont sortis donc le virus a d'autant plus circulé", conclut Luc Ferry. Pour Luc Ferry, le constat est clair et les jeunes sont responsables de la diffusion du virus dans le pays. "Encore une fois, on dit qu'une personne risque de mourir car elle a été contaminée, mais par qui ? Vraie question", dit-il avant d'ajouter : "Quand je disais qu'il faut vacciner les jeunes aussi, notamment les étudiants, je pense que c'est eux qui font circuler le plus le virus. J'entends mille fois toute la journée ce discours, 'ah les jeunes sont pénalisés' mais encore une fois ce sont les jeunes qui font surtout circuler le virus et les vieux qui crèvent". Pour l'ancien ministre de l'éducation, cette crise sanitaire est beaucoup plus difficile pour les personnes qui travaillent : "Le fleuriste qui perd son entreprise ou le restaurateur qui met la clé sous la porte après trente ans de labeur il est encore plus mal que le gamin qui est en distanciel", conclut-il.Luc Ferry, recadré par Anne-Elisabeth Lemoine Luc Ferry n'a pas mâché ses mots. Sur le plateau de C à Vous, il était en compagnie de Gilbert Deray, un médecin à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, et tous deux ont mentionné la vaccination. Alors que Gilbert Deray affirmait être vacciné, Luc Ferry lui a alors demandé : "Pfizer évidemment ? Vous avez choisi le bon ?" avant d'affirmer : "On préfère quand même avoir Pfizer plutôt qu'Astrazeneca". Une réplique à laquelle Anne-Elisabeth Lemoine a répondu : "Vous ne pouvez pas dire ça". Il semblerait donc que l'ancien ministre de l'éducation n'a pas hésité à donner son avis très ouvertement, n'en déplaise aux personnes autour de lui. Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Il n'a pas mâché ses mots. Luc Ferry était l'invité de l'émission C à Vous ce lundi 12 avril. Pour l'occasion, l'ancien ministre de l'éducation est revenu sur la pandémie de Covid-19 qui paralyse le pays depuis plus d'un an. Décidé à faire connaître son avis, il n'a pas hésité à être très franc. "Mes trois filles ont eu la Covid parce que, comme tous les jeunes, elles sortent. Elles sont restées huit/dix jours enfermées parce que je suis une personne à risque et elles ne voulaient pas non plus me tuer, mais ce n'est pas une catastrophe", dit-il d'abord avant de préciser : "En plus, comme elles sont ravissantes, il y a plein de garçons autour d'elle". Une révélation qui a rapidement interpellé Anne-Elisabeth Lemoine. "Elles sortent ?", a-t-elle demandé, surprise. "Évidemment, les jeunes n'en ont rien à faire du couvre-feu. On a beau râler, qu'est-ce que vous voulez que ça leur fasse. J'ai beau leur dire : 'mais attendez, ce n'est pas gentil', on ne peut pas les enfermer, ce n'est pas possible", a-t-il ajouté avant de déclarer : "En juillet dernier, ce sont les jeunes qui sont sortis donc le virus a d'autant plus circulé", conclut Luc Ferry. Pour Luc Ferry, le constat est clair et les jeunes sont responsables de la diffusion du virus dans le pays. "Encore une fois, on dit qu'une personne risque de mourir car elle a été contaminée, mais par qui ? Vraie question", dit-il avant d'ajouter : "Quand je disais qu'il faut vacciner les jeunes aussi, notamment les étudiants, je pense que c'est eux qui font circuler le plus le virus. J'entends mille fois toute la journée ce discours, 'ah les jeunes sont pénalisés' mais encore une fois ce sont les jeunes qui font surtout circuler le virus et les vieux qui crèvent". Pour l'ancien ministre de l'éducation, cette crise sanitaire est beaucoup plus difficile pour les personnes qui travaillent : "Le fleuriste qui perd son entreprise ou le restaurateur qui met la clé sous la porte après trente ans de labeur il est encore plus mal que le gamin qui est en distanciel", conclut-il.Luc Ferry, recadré par Anne-Elisabeth Lemoine Luc Ferry n'a pas mâché ses mots. Sur le plateau de C à Vous, il était en compagnie de Gilbert Deray, un médecin à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, et tous deux ont mentionné la vaccination. Alors que Gilbert Deray affirmait être vacciné, Luc Ferry lui a alors demandé : "Pfizer évidemment ? Vous avez choisi le bon ?" avant d'affirmer : "On préfère quand même avoir Pfizer plutôt qu'Astrazeneca". Une réplique à laquelle Anne-Elisabeth Lemoine a répondu : "Vous ne pouvez pas dire ça". Il semblerait donc que l'ancien ministre de l'éducation n'a pas hésité à donner son avis très ouvertement, n'en déplaise aux personnes autour de lui. Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5 Luc Ferry © France 5
13 avril 2021

Macauley Culkin papa : sa femme Brenda Strong a accouché d'un petit garçon

Carnet rose pour Macaulay Culkin ! L'ancien enfant star des années 1990 dans les deux volets cultissimes de Maman, j'ai raté l'avion vient de devenir papa pour la première fois, à l'âge de 40 ans. Celui-ci est en couple depuis 2017 avec la comédienne, ex-star de la chaîne Disney Channel, Brenda Song qui a donc donné la vie à leur bébé, un petit garçon. Le nourrisson qui pesait un peu plus de trois kilos à la naissance porte un prénom particulièrement symbolique pour l'acteur.En effet, le bébé de Macaulay Culkin et Brenda Song s'appelle Dakota, en hommage au prénom de la sœur du papa, décédée en 2008. Seulement âgée de 29 ans au moment du drame, la sœur de la star avait été renversée par une voiture et était morte des suites de ses blessures à l'hôpital. C'est dans un communiqué publié par le porte-parole de Macaulay Culkin que le couple a annoncé que leur enfant est né le 5 avril 2021... alors que lui et sa partenaire n'avaient même pas révélé que celle-ci était enceinte ! Les tourtereaux avaient préféré garder cette grossesse secrète.L'ex-enfant star d'Hollywood Macaulay Culkin est devenu papa pour la première fois à 40 ansLa surprise a donc été de taille pour les fans de celui qui partageait autrefois la vie de Mila Kunis. Dans leur message pour révéler la venue au monde de leur fils, les amoureux se sont dits "fous de joie". Et on les comprend ! 2021 promet en tout cas d'être une année marquée par le bonheur pour Macaulay Culkin qui sera également à l'affiche de la prochaine saison de la série horrifique American Horror Story. Longtemps en proie à de multiples démons, il semblerait que la roue ait bel et bien tournée pour lui. Félicitations à la famille ! Macauley Culkin © TWENTIETH CENTURY FOX Macauley Culkin était la star de Maman, j'ai raté l'avion © TWENTIETH CENTURY FOX Macauley Culkin était un enfant star d'Hollywood © TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPO Macauley Culkin a connu des déboires en grandissant © TWENTIETH CENTURY FOX Macauley Culkin en 2018 © Agence Macaulay Culkin est en couple © Backgrid USA Macaulay Culkin partage sa vie avec Brenda Song © Backgrid USA Macaulay Culkin et Brenda Song sont ensemble depuis 2017 © Backgrid USA Macaulay Culkin et Brenda Song viennent de devenir parents © Backgrid USA Macauley Culkin et Brenda Song ont eu un petit garçon © Instagram Le fils de Macauley Culkin s'appelle Dakota © Instagram Macauley Culkin et Brenda Song ont gardé cette grossesse secrète © Instagram Carnet rose pour Macaulay Culkin ! L'ancien enfant star des années 1990 dans les deux volets cultissimes de Maman, j'ai raté l'avion vient de devenir papa pour la première fois, à l'âge de 40 ans. Celui-ci est en couple depuis 2017 avec la comédienne, ex-star de la chaîne Disney Channel, Brenda Song qui a donc donné la vie à leur bébé, un petit garçon. Le nourrisson qui pesait un peu plus de trois kilos à la naissance porte un prénom particulièrement symbolique pour l'acteur.En effet, le bébé de Macaulay Culkin et Brenda Song s'appelle Dakota, en hommage au prénom de la sœur du papa, décédée en 2008. Seulement âgée de 29 ans au moment du drame, la sœur de la star avait été renversée par une voiture et était morte des suites de ses blessures à l'hôpital. C'est dans un communiqué publié par le porte-parole de Macaulay Culkin que le couple a annoncé que leur enfant est né le 5 avril 2021... alors que lui et sa partenaire n'avaient même pas révélé que celle-ci était enceinte ! Les tourtereaux avaient préféré garder cette grossesse secrète.L'ex-enfant star d'Hollywood Macaulay Culkin est devenu papa pour la première fois à 40 ansLa surprise a donc été de taille pour les fans de celui qui partageait autrefois la vie de Mila Kunis. Dans leur message pour révéler la venue au monde de leur fils, les amoureux se sont dits "fous de joie". Et on les comprend ! 2021 promet en tout cas d'être une année marquée par le bonheur pour Macaulay Culkin qui sera également à l'affiche de la prochaine saison de la série horrifique American Horror Story. Longtemps en proie à de multiples démons, il semblerait que la roue ait bel et bien tournée pour lui. Félicitations à la famille ! Macauley Culkin © TWENTIETH CENTURY FOX Macauley Culkin était la star de Maman, j'ai raté l'avion © TWENTIETH CENTURY FOX Macauley Culkin était un enfant star d'Hollywood © TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPO Macauley Culkin a connu des déboires en grandissant © TWENTIETH CENTURY FOX Macauley Culkin en 2018 © Agence Macaulay Culkin est en couple © Backgrid USA Macaulay Culkin partage sa vie avec Brenda Song © Backgrid USA Macaulay Culkin et Brenda Song sont ensemble depuis 2017 © Backgrid USA Macaulay Culkin et Brenda Song viennent de devenir parents © Backgrid USA Macauley Culkin et Brenda Song ont eu un petit garçon © Instagram Le fils de Macauley Culkin s'appelle Dakota © Instagram Macauley Culkin et Brenda Song ont gardé cette grossesse secrète © Instagram
13 avril 2021

Covid-19 : cette rumeur inquiétante sur les masques qui prend de l'ampleur

C'est la nouvelle rumeur qui s'est répandue comme une traînée de poudre sur la Toile. Certains internautes affirment qu'il y aurait des organismes vivants, des vers ou des parasites, sur la surface intérieure du masque. La cause de toute cette effervescence ? La diffusion d'une vidéo, consultée plus de 500 000 fois depuis le 11 avril, dans laquelle un homme tente de démontrer la présence de corps étrangers dans le masque, à travers une expérience. "Vous mettez de l'eau à bouillir dans un bol et vous attendez que la vapeur monte jusqu'au masque et les morgellons vont sortir", déclare-t-il. Les quoi ? Les morgellons seraient des parasites qui se glissent sous la peau et qui donnent des démangeaisons, selon certains internautes. Bien que cette supposée maladie ne soit pas reconnue par la communauté scientifique, elle est le cheval de bataille de nombreuses théories complotistes. L'expérience de la vidéo se poursuit. L'homme se munit d'un flash et d'une loupe : "On a l'impression que ce sont des petits poils, des sourcils. Ça bouge. Si vous avez une loupe, regardez bien, c'est vivant, ça bouge", lance-t-il en filmant de micro fils qui ondulent sur la surface du masque. Vers ? Microbes ? Morgellons ? Rien de tout ça. Il s'agit simplement de fibres, si minuscules qu'elles sont quasi-invisibles à l'œil nu, qui volent habituellement dans l'air, comme la poussière. Comment expliquer leur mouvement dans la vidéo ? Aussi légère qu'un grain de poussière, la micro fibre réagit au changement de température provoqué par la chaleur de l'eau, qui la fait naturellement bouger.Covid-19 : quand les cotons tige font l'objet d'une rumeur démenteLes masques ne sont pas les seuls accessoires de la crise sanitaire à se retrouver soupçonnés de contamination. Une vidéo postée sur Facebook le 6 janvier est devenue virale après que ses auteurs, des internautes américains, cherchent à démontrer que les écouvillons utilisés pour les tests contre le Covid-19 seraient faits à partir de fibres vivantes. Une intox, encore une fois. Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Masques chirugicaux © Pixabay Masque © Pixabay Masque © Pixabay Masque © Pixabay Masques © Pixabay Distribution de masques chirurgicaux © GTRES Masque © Pixabay Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Masque chirurgical © Pixabay C'est la nouvelle rumeur qui s'est répandue comme une traînée de poudre sur la Toile. Certains internautes affirment qu'il y aurait des organismes vivants, des vers ou des parasites, sur la surface intérieure du masque. La cause de toute cette effervescence ? La diffusion d'une vidéo, consultée plus de 500 000 fois depuis le 11 avril, dans laquelle un homme tente de démontrer la présence de corps étrangers dans le masque, à travers une expérience. "Vous mettez de l'eau à bouillir dans un bol et vous attendez que la vapeur monte jusqu'au masque et les morgellons vont sortir", déclare-t-il. Les quoi ? Les morgellons seraient des parasites qui se glissent sous la peau et qui donnent des démangeaisons, selon certains internautes. Bien que cette supposée maladie ne soit pas reconnue par la communauté scientifique, elle est le cheval de bataille de nombreuses théories complotistes. L'expérience de la vidéo se poursuit. L'homme se munit d'un flash et d'une loupe : "On a l'impression que ce sont des petits poils, des sourcils. Ça bouge. Si vous avez une loupe, regardez bien, c'est vivant, ça bouge", lance-t-il en filmant de micro fils qui ondulent sur la surface du masque. Vers ? Microbes ? Morgellons ? Rien de tout ça. Il s'agit simplement de fibres, si minuscules qu'elles sont quasi-invisibles à l'œil nu, qui volent habituellement dans l'air, comme la poussière. Comment expliquer leur mouvement dans la vidéo ? Aussi légère qu'un grain de poussière, la micro fibre réagit au changement de température provoqué par la chaleur de l'eau, qui la fait naturellement bouger.Covid-19 : quand les cotons tige font l'objet d'une rumeur démenteLes masques ne sont pas les seuls accessoires de la crise sanitaire à se retrouver soupçonnés de contamination. Une vidéo postée sur Facebook le 6 janvier est devenue virale après que ses auteurs, des internautes américains, cherchent à démontrer que les écouvillons utilisés pour les tests contre le Covid-19 seraient faits à partir de fibres vivantes. Une intox, encore une fois. Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Masques chirugicaux © Pixabay Masque © Pixabay Masque © Pixabay Masque © Pixabay Masques © Pixabay Distribution de masques chirurgicaux © GTRES Masque © Pixabay Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Epidémie de Coronavirus © Stephane Lemouton Masque chirurgical © Pixabay
13 avril 2021

Michael J. Fox : ce gros coup dur qui vient de lui arriver

Une perte difficile... À l'âge de douze ans, le chien bien-aimé de Michael J. Fox, Gus, est décédé. Sur son compte Instagram, c'est en partageant un cliché de ce dernier que le comédien de 59 ans a annoncé la triste nouvelle. "Gus, grand chien et ami fidèle, tu vas nous manquer", a-t-il écrit en légende. Dans la section des commentaires, de nombreuses personnalités ont partagé sa peine. Julianne Moore a écrit : "Oh non, je suis tellement désolée !" De son côté, Andie MacDowell a partagé : "Quel chien magnifique ! Je suis vraiment désolée pour ta perte." En story, la star de Retour vers le futur a rendu hommage à son chien en partageant de nombreux clichés où il pose à ses côtés.Alors que Michael J. Fox lutte contre la maladie de Parkinson, Gus avait été un compagnon dévoué pour ce dernier. Dans son autobiographie, le comédien avait révélé que son chien était "merveilleux" et un soutien de taille tout au long de ses problèmes de santé. "Je n'ai pas sauvé Gus. Vous pouvez dire qu'il m'a sauvé, mais il serait trop modeste pour faire cette affirmation", avait-il écrit. En novembre dernier, c'est dans l'émission The Pet Project que Michael J. Fox avait parlé de l'impact que Gus avait eu sur sa vie. Il avait déclaré alors : "Vous savez que peu importe votre situation, peu importe ce que vous ressentez, cet animal est avec vous et est connecté à vous, et vous le sentez. C'est un multiplicateur de force. Votre instinct, lorsque vous avez une maladie chronique, est parfois de vous isoler et de rendre votre monde aussi petit que possible pour ne pas avoir grand-chose à gérer, mais un chien vous permettra de vous ouvrir." Un soutien de taille face à la maladieSelon le comédien, son chien a joué un rôle particulièrement important dans sa vie lorsqu'il a dû réapprendre à marcher à la suite d'une opération chirurgicale en 2018 afin de retirer une tumeur de sa moelle épinière. En effet, Gus l'attendait à la porte quand il est rentré de l'hôpital en fauteuil roulant. Sur le plateau de CBS News, Michael J. Fox avait révélé : "Il avait en quelque sorte fait le tour du fauteuil roulant en aboyant et il s'est assis devant le fauteuil roulant et m'a regardé, et j'ai dit : 'Tout va bien se passer.'" Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox © FAMEFLYNET Michael J. Fox © STARMAX Michael J. Fox © CPA Michael J. Fox © Agence - Bestimage Tracy Pollan et Michael J. Fox © Backgrid USA Michael J. Fox © The ImageDirect Michael J. Fox © Backgrid USA Michael J. Fox © Backgrid USA Une perte difficile... À l'âge de douze ans, le chien bien-aimé de Michael J. Fox, Gus, est décédé. Sur son compte Instagram, c'est en partageant un cliché de ce dernier que le comédien de 59 ans a annoncé la triste nouvelle. "Gus, grand chien et ami fidèle, tu vas nous manquer", a-t-il écrit en légende. Dans la section des commentaires, de nombreuses personnalités ont partagé sa peine. Julianne Moore a écrit : "Oh non, je suis tellement désolée !" De son côté, Andie MacDowell a partagé : "Quel chien magnifique ! Je suis vraiment désolée pour ta perte." En story, la star de Retour vers le futur a rendu hommage à son chien en partageant de nombreux clichés où il pose à ses côtés.Alors que Michael J. Fox lutte contre la maladie de Parkinson, Gus avait été un compagnon dévoué pour ce dernier. Dans son autobiographie, le comédien avait révélé que son chien était "merveilleux" et un soutien de taille tout au long de ses problèmes de santé. "Je n'ai pas sauvé Gus. Vous pouvez dire qu'il m'a sauvé, mais il serait trop modeste pour faire cette affirmation", avait-il écrit. En novembre dernier, c'est dans l'émission The Pet Project que Michael J. Fox avait parlé de l'impact que Gus avait eu sur sa vie. Il avait déclaré alors : "Vous savez que peu importe votre situation, peu importe ce que vous ressentez, cet animal est avec vous et est connecté à vous, et vous le sentez. C'est un multiplicateur de force. Votre instinct, lorsque vous avez une maladie chronique, est parfois de vous isoler et de rendre votre monde aussi petit que possible pour ne pas avoir grand-chose à gérer, mais un chien vous permettra de vous ouvrir." Un soutien de taille face à la maladieSelon le comédien, son chien a joué un rôle particulièrement important dans sa vie lorsqu'il a dû réapprendre à marcher à la suite d'une opération chirurgicale en 2018 afin de retirer une tumeur de sa moelle épinière. En effet, Gus l'attendait à la porte quand il est rentré de l'hôpital en fauteuil roulant. Sur le plateau de CBS News, Michael J. Fox avait révélé : "Il avait en quelque sorte fait le tour du fauteuil roulant en aboyant et il s'est assis devant le fauteuil roulant et m'a regardé, et j'ai dit : 'Tout va bien se passer.'" Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox et son chien © Instagram Michael J. Fox © FAMEFLYNET Michael J. Fox © STARMAX Michael J. Fox © CPA Michael J. Fox © Agence - Bestimage Tracy Pollan et Michael J. Fox © Backgrid USA Michael J. Fox © The ImageDirect Michael J. Fox © Backgrid USA Michael J. Fox © Backgrid USA
13 avril 2021

Ces personnalités nées sous le signe du Capricorne

Date de naissance du Capricorne : du 22 décembre au 19 janvierPoints forts : EnduranceQualités : Patience, sang froidDéfauts : Rigide, égoïsmePierres : Onyx, JaisPlanète : SaturneElement : TerreCouleurs : Noir, RougeMétaux : PlombLe Capricorne, signe de terre, semble toujours méfiant et sur la défensive : c'est son moyen de protection. C'est pour cela qu'au premier abord, il peut sembler froid, ou hautain... En réalité, il est d'une simplicité rare. Alors certes, il n'accorde pas sa confiance facilement et il doute de tout, préférant observer avant de se livrer. Mais quand il le fait, il se donne entièrement. Gouverné par Saturne, astre de réflexion et de prudence, il encourage la modération et la sagesse. Ce signe du zodiaque aime l'ordre et que tout soit parfaitement planifié : il a la phobie des mauvaises surprises et des déceptions."Se méfier de l'eau qui dort" est son adage... Car s'il parait calme, il est aussi un grand fêtard qui adore s'amuser. Seul bémol ? Son besoin de toujours avoir ou envier ce que les autres possèdent. Car si la comparaison booste l'effort, la jalousie a tendance à le rendre aigri ! Patiente, ambition et ténacité définissent parfaitement la personnalité du Capricorne. Tout comme son symbole (la chèvre) il peut être entêté : ce qui lui permettra d'atteindre les plus hauts sommet !Kate MossJude LawOmar SyAudrey LamyLara FabianPatrick DempseySimone de BeauvoirJared LetoMathilde SeignerBradley CooperDenzel WashingtonValérie DamidotMichelle ObamaCarla BruniVanessa ParadisKate Middleton Jude Law © FLYNET UK Patrick Dempsey © AGENCE Lara Fabian © ALAIN ROLLAND Bradley Cooper © Agence Michelle Obama © DOMINIQUE JACOVIDES Audrey Lamy © JACOVIDES-MOREAU Valérie Damidot © OLIVIER BORDE Mathilde Seigner © COADIC GUIREC Omar Sy © Zuma Press Vanessa Paradis © Tiziano Da Silva - Cyril Moreau Carla Bruni Sarkozy © Cyril Moreau - Coadic Guirec Kate Middleton © Backgrid UK Date de naissance du Capricorne : du 22 décembre au 19 janvierPoints forts : EnduranceQualités : Patience, sang froidDéfauts : Rigide, égoïsmePierres : Onyx, JaisPlanète : SaturneElement : TerreCouleurs : Noir, RougeMétaux : PlombLe Capricorne, signe de terre, semble toujours méfiant et sur la défensive : c'est son moyen de protection. C'est pour cela qu'au premier abord, il peut sembler froid, ou hautain... En réalité, il est d'une simplicité rare. Alors certes, il n'accorde pas sa confiance facilement et il doute de tout, préférant observer avant de se livrer. Mais quand il le fait, il se donne entièrement. Gouverné par Saturne, astre de réflexion et de prudence, il encourage la modération et la sagesse. Ce signe du zodiaque aime l'ordre et que tout soit parfaitement planifié : il a la phobie des mauvaises surprises et des déceptions."Se méfier de l'eau qui dort" est son adage... Car s'il parait calme, il est aussi un grand fêtard qui adore s'amuser. Seul bémol ? Son besoin de toujours avoir ou envier ce que les autres possèdent. Car si la comparaison booste l'effort, la jalousie a tendance à le rendre aigri ! Patiente, ambition et ténacité définissent parfaitement la personnalité du Capricorne. Tout comme son symbole (la chèvre) il peut être entêté : ce qui lui permettra d'atteindre les plus hauts sommet !Kate MossJude LawOmar SyAudrey LamyLara FabianPatrick DempseySimone de BeauvoirJared LetoMathilde SeignerBradley CooperDenzel WashingtonValérie DamidotMichelle ObamaCarla BruniVanessa ParadisKate Middleton Jude Law © FLYNET UK Patrick Dempsey © AGENCE Lara Fabian © ALAIN ROLLAND Bradley Cooper © Agence Michelle Obama © DOMINIQUE JACOVIDES Audrey Lamy © JACOVIDES-MOREAU Valérie Damidot © OLIVIER BORDE Mathilde Seigner © COADIC GUIREC Omar Sy © Zuma Press Vanessa Paradis © Tiziano Da Silva - Cyril Moreau Carla Bruni Sarkozy © Cyril Moreau - Coadic Guirec Kate Middleton © Backgrid UK
13 avril 2021

L'histoire derrière le look. Julia Roberts : pourquoi cette robe Valentino est appelée "la robe moufette" ?

De nombreuses pièces mode sont rentrées dans l'histoire. C'est le cas de l'iconique robe noire et blanche de Julia Roberts portée lors de la 73e cérémonie des Oscars en 2001 à Los Angeles. La star est apparue aux côtés de son petit-ami de l'époque, Benjamin Bratt, vêtue d'une robe droite signée Valentino. La longue robe dévoilait délicatement les épaules de la jeune femme et une seule bande blanche formant un Y au niveau du buste pour créer une paire de bretelles. Son plus bel atout : une longue traîne de tulle noire avec plusieurs rayures blanches supplémentaires dans son dos.La robe avait été conçue par le célèbre créateur Valentino Garavani pour "évoquer le style de Hollywood classique". En voyant Julia Roberts à la télévision le jour de la cérémonie, le créateur avait été ébloui par la prestance de l'actrice : "J'ai habillé tellement de gens, mais je dois être sincère. La personne qui m'a fait me sentir le plus heureux était Julia Roberts. Quand elle a obtenu l'Oscar d'Erin Brockovich, je l'ai regardée à la télévision et j'étais vraiment excité qu'elle apparaisse dans ma robe".Julia Roberts : Emma Roberts l'a aidée à choisir sa robe pour les OscarsCette soirée-là, Julia Roberts est devenue une véritable diva notamment avec la robe qu'elle avait choisie grâce à sa nièce, Emma Roberts. Âgée seulement de 10 ans à l'époque, la future actrice a aidé Julia Roberts à choisir la fameuse robe noire et blanche qu'elle avait tendrement surnommée "la robe moufette" : "Je me souviens de ma tante en train d'essayer des robes pour l'année où elle a été nominée et où elle a remporté l'Oscar, et de la robe qu'elle portait, je lui avais dit, tendrement : 'Tu devrais porter la robe moufette ! C'est la robe noire et blanche, la plus belle robe'".Aujourd'hui, la célèbre robe de Julia Roberts est bien au chaud dans une boîte sous son lit. La jeune femme envisage de la donner à sa fille, Hazel, pour son premier bal de promo. Il n'y a pas de doute, cette robe sera pour toujours dans le panthéon de la mode. Julia Roberts © AGENCE Julia Roberts © ALAIN ROLLAND Julia Roberts © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Benjamin Bratt © ALPHA AGENCY Julia Roberts © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Russell Crowe © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Russell Crowe © ALPHA AGENCY Emma Roberts © STARMAX Julia Roberts et Russell Crowe © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Benjamin Bratt © AGENCE Julia Roberts et Benjamin Bratt © AGENCE Julia Roberts © AGENCE Julia Roberts et Russell Crowe © AGENCE De nombreuses pièces mode sont rentrées dans l'histoire. C'est le cas de l'iconique robe noire et blanche de Julia Roberts portée lors de la 73e cérémonie des Oscars en 2001 à Los Angeles. La star est apparue aux côtés de son petit-ami de l'époque, Benjamin Bratt, vêtue d'une robe droite signée Valentino. La longue robe dévoilait délicatement les épaules de la jeune femme et une seule bande blanche formant un Y au niveau du buste pour créer une paire de bretelles. Son plus bel atout : une longue traîne de tulle noire avec plusieurs rayures blanches supplémentaires dans son dos.La robe avait été conçue par le célèbre créateur Valentino Garavani pour "évoquer le style de Hollywood classique". En voyant Julia Roberts à la télévision le jour de la cérémonie, le créateur avait été ébloui par la prestance de l'actrice : "J'ai habillé tellement de gens, mais je dois être sincère. La personne qui m'a fait me sentir le plus heureux était Julia Roberts. Quand elle a obtenu l'Oscar d'Erin Brockovich, je l'ai regardée à la télévision et j'étais vraiment excité qu'elle apparaisse dans ma robe".Julia Roberts : Emma Roberts l'a aidée à choisir sa robe pour les OscarsCette soirée-là, Julia Roberts est devenue une véritable diva notamment avec la robe qu'elle avait choisie grâce à sa nièce, Emma Roberts. Âgée seulement de 10 ans à l'époque, la future actrice a aidé Julia Roberts à choisir la fameuse robe noire et blanche qu'elle avait tendrement surnommée "la robe moufette" : "Je me souviens de ma tante en train d'essayer des robes pour l'année où elle a été nominée et où elle a remporté l'Oscar, et de la robe qu'elle portait, je lui avais dit, tendrement : 'Tu devrais porter la robe moufette ! C'est la robe noire et blanche, la plus belle robe'".Aujourd'hui, la célèbre robe de Julia Roberts est bien au chaud dans une boîte sous son lit. La jeune femme envisage de la donner à sa fille, Hazel, pour son premier bal de promo. Il n'y a pas de doute, cette robe sera pour toujours dans le panthéon de la mode. Julia Roberts © AGENCE Julia Roberts © ALAIN ROLLAND Julia Roberts © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Benjamin Bratt © ALPHA AGENCY Julia Roberts © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Russell Crowe © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Russell Crowe © ALPHA AGENCY Emma Roberts © STARMAX Julia Roberts et Russell Crowe © ALPHA AGENCY Julia Roberts et Benjamin Bratt © AGENCE Julia Roberts et Benjamin Bratt © AGENCE Julia Roberts © AGENCE Julia Roberts et Russell Crowe © AGENCE
13 avril 2021

Mort du prince Philip : ce record embarrassant que la BBC n'avait pas vu venir

La BBC est dans la tourmente. Depuis l'annonce du décès du prince Philip, duc d'Édimbourg, le 9 avril dernier, la chaîne de télévision britannique a focalisé la majorité de ses programmes sur la triste nouvelle. Reportages de terrain, enquêtes à base d'archives, émissions hommages, interviews d'experts royaux, la BBC a épuré tous les angles possibles et imaginables pour offrir aux auditeurs britanniques une couverture à la hauteur de l'évènement. Seulement pour les Britanniques, trop, c'est trop. Ces derniers jours, des milliers de téléspectateurs ont accusé la BBC de surmédiatisation de la mort du prince consort, au point d'en oublier le reste de l'actualité et le divertissement.Selon les chiffres révélés par The Guardian en date du 12 avril, 110 994 plaintes auraient été enregistrées au total par la British Broadcasting Corporation. Un record historique pour la télévision britannique, qui n'avait jamais enregistré tant de critiques suite à la couverture médiatique d'un seul et même évènement. De nombreux auditeurs se seraient notamment plaint de l'annulation des émissions de divertissement MasterChef et EastEnders, remplacées par moult nouvelles autour du prince Philip, de ses obsèques à venir et des réactions de la famille royale. 400 Britanniques auraient notamment déploré la diffusion de l'hommage du prince Andrew rendu à son père, lui qui est, depuis 2019, mêlé au scandale de l'affaire Epstein.La BBC en chute libreSelon le quotidien Kings Place, spécialisé dans l'actualité londonienne, le ras-le-bol des Britanniques s'exprimerait par la chute manifeste des audiences réalisées par les canaux de la British Broadcasting Corporation. Vendredi 9 avril, jour du décès du prince Philip, les chaînes BBC One et BBC Two avaient modifié leurs programmes pour consacrer l'intégralité de leurs informations au décès du duc d'Édimbourg. Elles ont alors fait face à une grande baisse d'audiences, leurs auditeurs habituels ayant préféré changer de chaîne où se tourner vers des plateformes de streaming. La reine Elizabeth II et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Andrew, duc d'York © AGENCE Le château de Windsor © Backgrid USA Homme au prince Philip © Agence Homme au prince Philip © Agence Homme au prince Philip © Agence Homme au prince Philip © Agence Décès du prince Philip © Backgrid UK Décès du prince Philip © Backgrid UK Décès du prince Philip © Backgrid UK Décès du prince Philip © Backgrid USA Décès du prince Philip © Zuma Press Décès du prince Philip © Zuma Press Décès du prince Philip © Zuma Press La BBC est dans la tourmente. Depuis l'annonce du décès du prince Philip, duc d'Édimbourg, le 9 avril dernier, la chaîne de télévision britannique a focalisé la majorité de ses programmes sur la triste nouvelle. Reportages de terrain, enquêtes à base d'archives, émissions hommages, interviews d'experts royaux, la BBC a épuré tous les angles possibles et imaginables pour offrir aux auditeurs britanniques une couverture à la hauteur de l'évènement. Seulement pour les Britanniques, trop, c'est trop. Ces derniers jours, des milliers de téléspectateurs ont accusé la BBC de surmédiatisation de la mort du prince consort, au point d'en oublier le reste de l'actualité et le divertissement.Selon les chiffres révélés par The Guardian en date du 12 avril, 110 994 plaintes auraient été enregistrées au total par la British Broadcasting Corporation. Un record historique pour la télévision britannique, qui n'avait jamais enregistré tant de critiques suite à la couverture médiatique d'un seul et même évènement. De nombreux auditeurs se seraient notamment plaint de l'annulation des émissions de divertissement MasterChef et EastEnders, remplacées par moult nouvelles autour du prince Philip, de ses obsèques à venir et des réactions de la famille royale. 400 Britanniques auraient notamment déploré la diffusion de l'hommage du prince Andrew rendu à son père, lui qui est, depuis 2019, mêlé au scandale de l'affaire Epstein.La BBC en chute libreSelon le quotidien Kings Place, spécialisé dans l'actualité londonienne, le ras-le-bol des Britanniques s'exprimerait par la chute manifeste des audiences réalisées par les canaux de la British Broadcasting Corporation. Vendredi 9 avril, jour du décès du prince Philip, les chaînes BBC One et BBC Two avaient modifié leurs programmes pour consacrer l'intégralité de leurs informations au décès du duc d'Édimbourg. Elles ont alors fait face à une grande baisse d'audiences, leurs auditeurs habituels ayant préféré changer de chaîne où se tourner vers des plateformes de streaming. La reine Elizabeth II et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Andrew, duc d'York © AGENCE Le château de Windsor © Backgrid USA Homme au prince Philip © Agence Homme au prince Philip © Agence Homme au prince Philip © Agence Homme au prince Philip © Agence Décès du prince Philip © Backgrid UK Décès du prince Philip © Backgrid UK Décès du prince Philip © Backgrid UK Décès du prince Philip © Backgrid USA Décès du prince Philip © Zuma Press Décès du prince Philip © Zuma Press Décès du prince Philip © Zuma Press
13 avril 2021

Jean-Michel Blanquer cas contact : le ministre a-t-il des symptômes ?

Un nouveau cas de Covid au gouvernement ? Dans un tweet posté ce mercredi 13 avril, Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'il allait devoir observer quelques jours d'isolement après avoir été en contact avec un membre de son équipe rapprochée, ayant contracté le Covid. Pour l'heure, le ministre de l'Education nationale ne présente, de son côté, aucun symptômes. Juste après avoir été alerté, il a aussitôt été testé et les résultats se sont avérés négatifs. Toutefois, par précaution, comme l'exigent les règles sanitaires, c'est à distance que l'ancien recteur va devoir travailler ces prochains jours. Dans un communiqué publié dans la foulée, le ministère de l'Éducation nationale précise néanmoins que Jean-Michel Blanquer "tiendra tous ses engagements en visioconférence, dans l'attente des résultats d'un nouveau test, tel que le prévoit le protocole".J'apprends qu'un membre de mon équipe rapprochée a été diagnostiqué positif au coronavirus.J'ai moi-même été testé négatif hier soir et je n'ai aucun symptôme.En application des règles sanitaires, je m'isole dès maintenant. Je poursuivrai mon travail à distance.#TenirEnsemble— Jean-Michel Blanquer (@jmblanquer) April 13, 2021 Les membres du gouvernement pas épargnés par le CovidLes membres du gouvernement n'ont pas été épargnés par le Covid, depuis le début de l'épidémie. Si Emmanuel Macron et sa femme Brigitte ont été touchés de plein fouet en fin d'année, les dernières semaines ont été marquées par les hospitalisations d'Elizabeth Borne, la ministre du Travail et de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, qui ont toutes les deux contracté des formes graves du virus. De nouveau sur pied, les deux femmes ont depuis, pu regagner le travail après une longue convalescence. En effet, près de dix jours après sa sortie de l'hôpital, Roselyne Bachelot a repris le chemin du ministère de la Culture, ce lundi 12 avril 2021. Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Michael Baucher Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Panoramic Jean-Michel Blanquer © Panoramic Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Daniel Derajinski Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © JB Autissier / Panoramic / Bestimage Un nouveau cas de Covid au gouvernement ? Dans un tweet posté ce mercredi 13 avril, Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'il allait devoir observer quelques jours d'isolement après avoir été en contact avec un membre de son équipe rapprochée, ayant contracté le Covid. Pour l'heure, le ministre de l'Education nationale ne présente, de son côté, aucun symptômes. Juste après avoir été alerté, il a aussitôt été testé et les résultats se sont avérés négatifs. Toutefois, par précaution, comme l'exigent les règles sanitaires, c'est à distance que l'ancien recteur va devoir travailler ces prochains jours. Dans un communiqué publié dans la foulée, le ministère de l'Éducation nationale précise néanmoins que Jean-Michel Blanquer "tiendra tous ses engagements en visioconférence, dans l'attente des résultats d'un nouveau test, tel que le prévoit le protocole".J'apprends qu'un membre de mon équipe rapprochée a été diagnostiqué positif au coronavirus.J'ai moi-même été testé négatif hier soir et je n'ai aucun symptôme.En application des règles sanitaires, je m'isole dès maintenant. Je poursuivrai mon travail à distance.#TenirEnsemble— Jean-Michel Blanquer (@jmblanquer) April 13, 2021 Les membres du gouvernement pas épargnés par le CovidLes membres du gouvernement n'ont pas été épargnés par le Covid, depuis le début de l'épidémie. Si Emmanuel Macron et sa femme Brigitte ont été touchés de plein fouet en fin d'année, les dernières semaines ont été marquées par les hospitalisations d'Elizabeth Borne, la ministre du Travail et de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, qui ont toutes les deux contracté des formes graves du virus. De nouveau sur pied, les deux femmes ont depuis, pu regagner le travail après une longue convalescence. En effet, près de dix jours après sa sortie de l'hôpital, Roselyne Bachelot a repris le chemin du ministère de la Culture, ce lundi 12 avril 2021. Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Michael Baucher Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Panoramic Jean-Michel Blanquer © Panoramic Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Daniel Derajinski Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © JB Autissier / Panoramic / Bestimage
13 avril 2021

Lily-Rose Depp : ses confidences sur son éducation qui expliquent beaucoup de choses

Invitée du talk-show de Drew Barrymore pour parler de son actualité, Lily-Rose Depp a fait quelques confidences sur la façon dont elle gérait sa notoriété. Lily-Rose Depp, progéniture de l'iconique (et feu) couple Vanessa Paradis - Johnny Depp, a grandi sous le feu des projecteurs au sein d'une famille célèbre à l'internationale. Une situation qui a conforté la jeune femme, très tôt, dans l'idée de préserver sa vie privée. "Le fait de valoriser sa vie privée est quelque chose qui m'a été inculqué dès mon plus jeune âge. Grandir dans une famille comme la mienne m'a permis de l'envisager ainsi. J'ai toujours appris l'importance d'une vie privée, de la valoriser et de garder les choses pour moi", explique Lily-Rose Depp à Drew Barrymore. C'est pourquoi, en faisant le choix de devenir actrice comme ses illustres parents, la jeune femme n'a jamais renoncé à vouloir garder une partie de sa vie à l'écart des feux de la rampe. "C'est quelque chose que j'ai continué de faire en lançant ma propre carrière, c'est vraiment important pour moi. Il s'agit simplement de parvenir à équilibrer cela avec aussi la volonté de garder d'autres choses privées et de profiter d'autres aspects de la vie." Lily-Rose Depp fait probablement allusion à sa vie amoureuse décortiquée sur la Toile. Encore récemment, elle a suscité une véritable hystérie sur les réseaux sociaux après avoir été aperçue dans le même quartier de New York que son ex, Timothée Chalamet, il y a quelques semaines, laissant planer la rumeur d'un retour de flamme.Lily-Rose Depp préfère sembler "ennuyeuse" aux yeux du publicSoucieuse de garder sa vie privée loin de l'intérêt du public, Lily-Rose Depp avait déclaré en 2019 dans une interview avec The Face : "Je préfère que les gens me trouvent ennuyeuse plutôt qu'ils en sachent trop sur ma vie. Je veux bien être aussi ennuyeuse qu'il le faut." Lily-Rose Depp © STARMAX Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © Backgrid USA Lily-Rose Depp © The ImageDirect Lily-Rose Depp © Backgrid UK Lily-Rose Depp © Backgrid UK Lily-Rose Depp © Agence Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © YouTube Lily-Rose Depp et Drew Barrymore © YouTube Invitée du talk-show de Drew Barrymore pour parler de son actualité, Lily-Rose Depp a fait quelques confidences sur la façon dont elle gérait sa notoriété. Lily-Rose Depp, progéniture de l'iconique (et feu) couple Vanessa Paradis - Johnny Depp, a grandi sous le feu des projecteurs au sein d'une famille célèbre à l'internationale. Une situation qui a conforté la jeune femme, très tôt, dans l'idée de préserver sa vie privée. "Le fait de valoriser sa vie privée est quelque chose qui m'a été inculqué dès mon plus jeune âge. Grandir dans une famille comme la mienne m'a permis de l'envisager ainsi. J'ai toujours appris l'importance d'une vie privée, de la valoriser et de garder les choses pour moi", explique Lily-Rose Depp à Drew Barrymore. C'est pourquoi, en faisant le choix de devenir actrice comme ses illustres parents, la jeune femme n'a jamais renoncé à vouloir garder une partie de sa vie à l'écart des feux de la rampe. "C'est quelque chose que j'ai continué de faire en lançant ma propre carrière, c'est vraiment important pour moi. Il s'agit simplement de parvenir à équilibrer cela avec aussi la volonté de garder d'autres choses privées et de profiter d'autres aspects de la vie." Lily-Rose Depp fait probablement allusion à sa vie amoureuse décortiquée sur la Toile. Encore récemment, elle a suscité une véritable hystérie sur les réseaux sociaux après avoir été aperçue dans le même quartier de New York que son ex, Timothée Chalamet, il y a quelques semaines, laissant planer la rumeur d'un retour de flamme.Lily-Rose Depp préfère sembler "ennuyeuse" aux yeux du publicSoucieuse de garder sa vie privée loin de l'intérêt du public, Lily-Rose Depp avait déclaré en 2019 dans une interview avec The Face : "Je préfère que les gens me trouvent ennuyeuse plutôt qu'ils en sachent trop sur ma vie. Je veux bien être aussi ennuyeuse qu'il le faut." Lily-Rose Depp © STARMAX Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © Backgrid USA Lily-Rose Depp © The ImageDirect Lily-Rose Depp © Backgrid UK Lily-Rose Depp © Backgrid UK Lily-Rose Depp © Agence Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © OLIVIER BORDE Lily-Rose Depp © YouTube Lily-Rose Depp et Drew Barrymore © YouTube
13 avril 2021

Flavie Flament : l'hommage poignant de son fils Antoine au frère d'Alexia Laroche-Joubert, mort tragiquement

Alexia Laroche-Joubert traverse actuellement un véritable drame. Son petit frère Andréas Laroche-Joubert est mort brutalement, dans un accident de voiture à l'âge de 25 ans, le 11 avril dernier. La terrible nouvelle a été annoncée par les pompiers de Paris sur Twitter, afin de rendre hommage à celui qui officiait en tant que sergent au sein de la Brigade des Sapeurs-pompiers de Paris : "Le général de division Jean-Marie Gontier a la tristesse de faire part du décès du SGT Andréas LAROCHE-JOUBERT, survenu lors d'un accident de la route. Nos pensées sont tournées vers sa famille et proches auxquels nous adressons nos sincères condoléances ainsi que notre soutien", peut-on lire sur le réseau social.Si la présidente d'Adventure Line Productions n'a pas encore réagi publiquement au décès de son petit frère, de nombreux hommages ont été rendus au jeune défunt. A commencer par celui d'un de ses amis, proches qui n'est autre que Antoine Flament, le fils aîné de Flavie Flament : "C'était le sergent Andréas Laroche-Joubert. C'était un gars bien. C'était un honneur d'être son ami. Bon voyage mon frère" a-t-il écrit en légende d'un portrait d'Andréas, publié dans sa story Instagram. Les deux copains partageaient une passion commune pour la photographie. Pas plus tard que le 15 mars dernier, Antoine était d'ailleurs passé devant l'objectif d'Andréas, comme en témoigne une photo partagée sur son compte Instagram. Un deuxième drame familial pour Alexia Laroche-JoubertAlexia Laroche-Joubert a également reçu de nombreux messages de soutien de la part de ses proches du milieu de la télévision. Ce fut le cas de Benjamin Castaldi qui lui a adressé quelques mots dans son émission Le 6 à 7 avec Casta ou encore de Denis Brogniart qui a eu une tendre pensée pour la productrice de Koh-Lanta sur Twitter : "Je pense très fort à toi ma chère Alexia @ALJ après le décès accidentel de ton petit frère! Toute l'équipe de tournage de #kohlanta se joint à moi pour te dire que nous sommes avec toi pour te soutenir en ces moments si tristes. Je t'embrasse affectueusement." a-t-il écrit.A noter que c'est la deuxième fois que la maman de Solveig Blanc est confronté à un drame familial. En 2003, elle avait déjà perdu son mari Yan-Philippe Blanc suite à un accident de moto en sortant d'un restaurant. Antoine Flament et Flavie Flament © Instagram Andréas Laroche-Joubert © Instagram Andréas Laroche-Joubert et sa soeur Alexia Laroche-Joubert © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament et sa mère Flavie Flament © Instagram Alexia Laroche-Joubert © RACHID BELLAK Alexia Laroche-Joubert © Denis Guignebourg Alexia Laroche-Joubert © VEEREN Alexia Laroche-Joubert © VEEREN Alexia Laroche-Joubert traverse actuellement un véritable drame. Son petit frère Andréas Laroche-Joubert est mort brutalement, dans un accident de voiture à l'âge de 25 ans, le 11 avril dernier. La terrible nouvelle a été annoncée par les pompiers de Paris sur Twitter, afin de rendre hommage à celui qui officiait en tant que sergent au sein de la Brigade des Sapeurs-pompiers de Paris : "Le général de division Jean-Marie Gontier a la tristesse de faire part du décès du SGT Andréas LAROCHE-JOUBERT, survenu lors d'un accident de la route. Nos pensées sont tournées vers sa famille et proches auxquels nous adressons nos sincères condoléances ainsi que notre soutien", peut-on lire sur le réseau social.Si la présidente d'Adventure Line Productions n'a pas encore réagi publiquement au décès de son petit frère, de nombreux hommages ont été rendus au jeune défunt. A commencer par celui d'un de ses amis, proches qui n'est autre que Antoine Flament, le fils aîné de Flavie Flament : "C'était le sergent Andréas Laroche-Joubert. C'était un gars bien. C'était un honneur d'être son ami. Bon voyage mon frère" a-t-il écrit en légende d'un portrait d'Andréas, publié dans sa story Instagram. Les deux copains partageaient une passion commune pour la photographie. Pas plus tard que le 15 mars dernier, Antoine était d'ailleurs passé devant l'objectif d'Andréas, comme en témoigne une photo partagée sur son compte Instagram. Un deuxième drame familial pour Alexia Laroche-JoubertAlexia Laroche-Joubert a également reçu de nombreux messages de soutien de la part de ses proches du milieu de la télévision. Ce fut le cas de Benjamin Castaldi qui lui a adressé quelques mots dans son émission Le 6 à 7 avec Casta ou encore de Denis Brogniart qui a eu une tendre pensée pour la productrice de Koh-Lanta sur Twitter : "Je pense très fort à toi ma chère Alexia @ALJ après le décès accidentel de ton petit frère! Toute l'équipe de tournage de #kohlanta se joint à moi pour te dire que nous sommes avec toi pour te soutenir en ces moments si tristes. Je t'embrasse affectueusement." a-t-il écrit.A noter que c'est la deuxième fois que la maman de Solveig Blanc est confronté à un drame familial. En 2003, elle avait déjà perdu son mari Yan-Philippe Blanc suite à un accident de moto en sortant d'un restaurant. Antoine Flament et Flavie Flament © Instagram Andréas Laroche-Joubert © Instagram Andréas Laroche-Joubert et sa soeur Alexia Laroche-Joubert © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament © Instagram Antoine Flament et sa mère Flavie Flament © Instagram Alexia Laroche-Joubert © RACHID BELLAK Alexia Laroche-Joubert © Denis Guignebourg Alexia Laroche-Joubert © VEEREN Alexia Laroche-Joubert © VEEREN
13 avril 2021

Françoise Laborde : elle donne des nouvelles de sa sœur Catherine, malade 

Ayant quitté la météo de TF1 en 2017, Catherine Laborde se fait plus discrète dans les médias. Âgée de 69 ans, cette dernière est atteinte de la maladie neurodégénérative à corps de Lewy, qui ressemble aux maladies de Parkinson et d'Alzheimer. Dans son livre Trembler, publié en octobre 2018, elle évoquait son quotidien difficile, rythmé par différents symptômes. En pleine promotion pour son ouvrage, elle avait alors accepté une interview accordée dans le cadre de l'émission Sept à huit et parlé à cœur ouvert de sa vie.Invitée sur le plateau de L'Instant de luxe, diffusée sur Non Stop People ce mardi 13 avril, Françoise Laborde a donné des nouvelles de sa sœur. Celle-ci se repose à l'île d'Yeu, en Vendée, où elle y est "plus heureuse" qu'à Paris, mais aussi très bien entourée. "Vous savez, c'est une maladie angoissante, donc quand on est en plus enfermé, on est encore plus angoissé", a-t-elle précisé, tout en évoquant avec bonheur l'état mental actuel de sa sœur. "Sa fille aînée est avec elle, Gabrielle, avec son mari et leur petit garçon. Elle est en famille et Pia, sa seconde fille, est venue passer du temps avec elle", a commencé la journaliste, se réjouissant de voir Catherine Laborde "détendue" auprès des siens. "Je pense qu'être avec ses filles et ses petits-enfants, ça lui fait beaucoup de bien. Avec son mari évidemment", a-t-elle ajouté en faisant référence à Thomas Stern.La question de la fin de vie, jugée "indélicate" par Françoise LabordeTéléphonant régulièrement sa sœur, Françoise Laborde a expliqué à Jordan de Luxe parler avec elle "de tout, de la vie, de comment on va, de comment vont les enfants, de ce qu'on fait..." Une façon de se rassurer en constatant que celle-ci va "bien", malgré le fait qu'elle soit touchée par "une maladie qui est une saloperie" et qui évolue de façon "très lente". Profitant de chaque instant avec Catherine Laborde, sa sœur cadette préfère ne pas penser au jour où cette dernière ne sera plus de ce monde, estimant le sujet très "indélicat". Françoise et Catherine Laborde © RACHID BELLAK Catherine Laborde © COADIC GUIREC Françoise Laborde © CEDRIC PERRIN Catherine Laborde et son mari Thomas Stern © CEDRIC PERRIN Françoise Laborde © Christophe Aubert via Bestimage Catherine Laborde © Agence Francoise Laborde © Stephane Lemouton Catherine Laborde © LIONEL URMAN Françoise Laborde © COADIC GUIREC Catherine Laborde © COADIC GUIREC Françoise Laborde © CEDRIC PERRIN Catherine Laborde © LIONEL URMAN Ayant quitté la météo de TF1 en 2017, Catherine Laborde se fait plus discrète dans les médias. Âgée de 69 ans, cette dernière est atteinte de la maladie neurodégénérative à corps de Lewy, qui ressemble aux maladies de Parkinson et d'Alzheimer. Dans son livre Trembler, publié en octobre 2018, elle évoquait son quotidien difficile, rythmé par différents symptômes. En pleine promotion pour son ouvrage, elle avait alors accepté une interview accordée dans le cadre de l'émission Sept à huit et parlé à cœur ouvert de sa vie.Invitée sur le plateau de L'Instant de luxe, diffusée sur Non Stop People ce mardi 13 avril, Françoise Laborde a donné des nouvelles de sa sœur. Celle-ci se repose à l'île d'Yeu, en Vendée, où elle y est "plus heureuse" qu'à Paris, mais aussi très bien entourée. "Vous savez, c'est une maladie angoissante, donc quand on est en plus enfermé, on est encore plus angoissé", a-t-elle précisé, tout en évoquant avec bonheur l'état mental actuel de sa sœur. "Sa fille aînée est avec elle, Gabrielle, avec son mari et leur petit garçon. Elle est en famille et Pia, sa seconde fille, est venue passer du temps avec elle", a commencé la journaliste, se réjouissant de voir Catherine Laborde "détendue" auprès des siens. "Je pense qu'être avec ses filles et ses petits-enfants, ça lui fait beaucoup de bien. Avec son mari évidemment", a-t-elle ajouté en faisant référence à Thomas Stern.La question de la fin de vie, jugée "indélicate" par Françoise LabordeTéléphonant régulièrement sa sœur, Françoise Laborde a expliqué à Jordan de Luxe parler avec elle "de tout, de la vie, de comment on va, de comment vont les enfants, de ce qu'on fait..." Une façon de se rassurer en constatant que celle-ci va "bien", malgré le fait qu'elle soit touchée par "une maladie qui est une saloperie" et qui évolue de façon "très lente". Profitant de chaque instant avec Catherine Laborde, sa sœur cadette préfère ne pas penser au jour où cette dernière ne sera plus de ce monde, estimant le sujet très "indélicat". Françoise et Catherine Laborde © RACHID BELLAK Catherine Laborde © COADIC GUIREC Françoise Laborde © CEDRIC PERRIN Catherine Laborde et son mari Thomas Stern © CEDRIC PERRIN Françoise Laborde © Christophe Aubert via Bestimage Catherine Laborde © Agence Francoise Laborde © Stephane Lemouton Catherine Laborde © LIONEL URMAN Françoise Laborde © COADIC GUIREC Catherine Laborde © COADIC GUIREC Françoise Laborde © CEDRIC PERRIN Catherine Laborde © LIONEL URMAN
13 avril 2021

La sortie au parc de deux fillettes avec leur papy tourne mal

Les faits se sont déroulés ce dimanche 11 avril. Deux sœurs de 5 et 7 ans se promenaient avec leur grand-père dans un parc à Montpellier quand elles sont tombées sur une seringue usagée et abandonnée par un toxicomane. Elles ont voulu jouer avec et se sont malencontreusement piquées. Elles ont été transférées à l'hôpital a rapporté Midi Libre.Comme mentionné précédemment, les deux fillettes étaient en balade avec leur grand-père. L'adjoint du maire en charge de la Protection de la population et de la tranquillité publique a expliqué : "Elles ont trouvé une seringue usagée, jouaient avec le piston et se sont piquées avec. On les a tout de suite orientées vers le CHU de Montpellier". Après cet accident, la municipalité a ordonné la fermeture du parc jusqu'au lundi 12 avril pour procéder à son nettoyage.Ce n'est pas la première fois qu'une seringue est retrouvée dans ce parcÉlodie Brun-Mandon, conseillère municipale en charge de la lutte contre les addictions a rassuré les familles en assurant que les deux fillettes ne vont pas recevoir de traitements antirétroviraux : " Il n'y a pas de risque de contamination par le Sida, car ce virus tient très peu à l'air libre. Jusqu'à ce jour, en France, aucun enfant n'a été contaminé par le Sida avec une seringue usagée." Et de poursuivre : "Ce qui est arrivé à ces petites filles est inexcusable".Ce n'est pas la première fois que ce genre d'accident se produit, notamment à Montpellier. En 2018, un petit garçon avait déjà été piqué par une seringue dont l'aiguille avait traversé la semelle de sa chaussure. En janvier dernier, une fillette s'était aussi piquée avec une seringue usagée près d'un square en sortant de l'école dans le centre-ville. La conseillère municipale a réagi face à ce fléau : "C'est une problématique qui n'a pas été gérée. On ne peut pas se contenter de ramasser des seringues usagées. Il faut un plan global sur la drogue". Elle a affirmé par la suite qu'une phase de diagnostic pour mettre en place un plan d'action avec les associations et la Préfecture est en cours. Une terrible mésaventure pour deux soeurs jouant au parc avec leur papy © Luisella Planeta Leoni / Pixabay Elles ont été emmenées à l'hôpital © Pexels @KarolinaGrabowska Les faits se sont déroulés dans un parc à Montpellier © Google Maps Elles se baladaient avec leur grand-père © Pexels @AnnaShvets Les faits se sont déroulés dans un parc à Montpellier © Google Maps Les deux fillettes sont sœurs © Pixabay @rebcenter-moscow Les faits se sont déroulés ce dimanche 11 avril. Deux sœurs de 5 et 7 ans se promenaient avec leur grand-père dans un parc à Montpellier quand elles sont tombées sur une seringue usagée et abandonnée par un toxicomane. Elles ont voulu jouer avec et se sont malencontreusement piquées. Elles ont été transférées à l'hôpital a rapporté Midi Libre.Comme mentionné précédemment, les deux fillettes étaient en balade avec leur grand-père. L'adjoint du maire en charge de la Protection de la population et de la tranquillité publique a expliqué : "Elles ont trouvé une seringue usagée, jouaient avec le piston et se sont piquées avec. On les a tout de suite orientées vers le CHU de Montpellier". Après cet accident, la municipalité a ordonné la fermeture du parc jusqu'au lundi 12 avril pour procéder à son nettoyage.Ce n'est pas la première fois qu'une seringue est retrouvée dans ce parcÉlodie Brun-Mandon, conseillère municipale en charge de la lutte contre les addictions a rassuré les familles en assurant que les deux fillettes ne vont pas recevoir de traitements antirétroviraux : " Il n'y a pas de risque de contamination par le Sida, car ce virus tient très peu à l'air libre. Jusqu'à ce jour, en France, aucun enfant n'a été contaminé par le Sida avec une seringue usagée." Et de poursuivre : "Ce qui est arrivé à ces petites filles est inexcusable".Ce n'est pas la première fois que ce genre d'accident se produit, notamment à Montpellier. En 2018, un petit garçon avait déjà été piqué par une seringue dont l'aiguille avait traversé la semelle de sa chaussure. En janvier dernier, une fillette s'était aussi piquée avec une seringue usagée près d'un square en sortant de l'école dans le centre-ville. La conseillère municipale a réagi face à ce fléau : "C'est une problématique qui n'a pas été gérée. On ne peut pas se contenter de ramasser des seringues usagées. Il faut un plan global sur la drogue". Elle a affirmé par la suite qu'une phase de diagnostic pour mettre en place un plan d'action avec les associations et la Préfecture est en cours. Une terrible mésaventure pour deux soeurs jouant au parc avec leur papy © Luisella Planeta Leoni / Pixabay Elles ont été emmenées à l'hôpital © Pexels @KarolinaGrabowska Les faits se sont déroulés dans un parc à Montpellier © Google Maps Elles se baladaient avec leur grand-père © Pexels @AnnaShvets Les faits se sont déroulés dans un parc à Montpellier © Google Maps Les deux fillettes sont sœurs © Pixabay @rebcenter-moscow
13 avril 2021

Cindy Lopes : l'ex-candidate de Secret Story ne digère pas sa défaite, ses propos cash sur Emilie Nef Naf 

Elle ne l'a toujours pas digérée. Cindy Lopes a été révélée dans la troisième saison du jeu phare de TF1, Secret Story. Son secret était lié à sa bisexualité et a été le seul à être non-découvert. Très appréciée du public, elle n'a été nominée qu'une seule fois et a terminé à la troisième place lors de la finale. Connue pour son franc parler, il semblerait que la jeune femme ne soit pas assagie avec le temps. Lors d'une interview accordée à Evelyne Thomas sur Non Stop People ce mardi 13 avril, elle est revenue sur sa participation au jeu. "Je pense qu'il y avait les vraies personnalités, puis il y avait les figurants. Ils se sont servis de moi, ils m'ont donné 83 500 euros et ils ont fait gagner la voisine quoi, la 'Girl Next Door", dit-elle d'abord. Sa défaite face à Emilie Nef Naf, Cindy Lopes ne l'a toujours pas oubliée. "Il y a eu des enquêtes comme quoi les votes ont été truqués. Ça avait été vite balayé et effacé, mais c'est vrai qu'il y avait eu de gros soupçons sur ça", conclut la candidate.Bien décidée à ne pas mâcher ses mots, Cindy Lopes affirme "pense sincèrement que j'aurais dû gagner" avant de s'en prendre directement à Emilie Nef Naf. "C'était dans tous les sondages, c'est Jonathan ou moi qui allions gagner, les deux fortes têtes de l'émission. Ils en ont choisi une autre. Elle ressemblait un peu plus à Madame tout le monde que moi. Elle avait des mœurs un peu plus politiquement correctes",confie-t-elle. Malgré sa défaite, la candidate a empoché plus de 80 000 euros pour sa participation. Une somme qu'elle a souhaité dépenser assez rapidement. "J'avais déjà acheté un appartement et j'avais déjà ma notoriété. J'ai bossé direct, j'ai fait des bookings, j'ai lancé ma gamme de cosmétiques au lait d'ânesse", précise-t-elle avant d'ajouter : "On m'a dit : 'Attention, ça ne durera pas' donc je me suis dépêchée de tout faire", conclut Cindy Lopes.Cindy Lopes, une défaite qu'elle ne digère pasCe n'est pas la première fois que Cindy Lopes revient sur son parcours dans la Maison des Secrets et évoque de la tricherie. En novembre dernier, elle avait confié à Non Stop People : "Moi, j'ai trouvé ça un peu bizarre parce qu'elle n'avait aucune notoriété à la sortie de l'émission. C'est-à-dire que moi, j'avais fait des bookings avec elle et il n'y avait personne qui venait faire des photos avec elle". Des accusations auxquelles Emilie Nef Naf avait souhaité répondre : "Je ne travaille pas dans la prod, elle non plus à ce que je sache. Si elle veut des réponses, il faut qu'elle entre en justice avec Endemol, l'huissier... Peut-être qu'elle en saura plus. Mais moi, je n'en ai pas parlé parce que moi-même, je n'ai pas la réponse à ses questions. (...) Elle pense ce qu'elle veut, personnellement, je ne pense pas comme elle", avait-elle affirmé. Cindy Lopes © Coadic Guirec - Rachid Bellak Emilie Nef Naf © Christophe Clovis Cindy Lopes © VEEREN Cindy Lopes © JLPPA Cindy Lopes © Guillaume Gaffiot Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © Christophe Clovis Cindy Lopes © Christophe Clovis Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © BALDINI Cindy Lopes © CEDRIC PERRIN Emilie Nef Naf © COADIC GUIREC Emilie Nef Naf © DOMINIQUE JACOVIDES Emilie Nef Naf © Marc Ausset Lacroix Emilie Nef Naf © Giancarlo Gorassini Elle ne l'a toujours pas digérée. Cindy Lopes a été révélée dans la troisième saison du jeu phare de TF1, Secret Story. Son secret était lié à sa bisexualité et a été le seul à être non-découvert. Très appréciée du public, elle n'a été nominée qu'une seule fois et a terminé à la troisième place lors de la finale. Connue pour son franc parler, il semblerait que la jeune femme ne soit pas assagie avec le temps. Lors d'une interview accordée à Evelyne Thomas sur Non Stop People ce mardi 13 avril, elle est revenue sur sa participation au jeu. "Je pense qu'il y avait les vraies personnalités, puis il y avait les figurants. Ils se sont servis de moi, ils m'ont donné 83 500 euros et ils ont fait gagner la voisine quoi, la 'Girl Next Door", dit-elle d'abord. Sa défaite face à Emilie Nef Naf, Cindy Lopes ne l'a toujours pas oubliée. "Il y a eu des enquêtes comme quoi les votes ont été truqués. Ça avait été vite balayé et effacé, mais c'est vrai qu'il y avait eu de gros soupçons sur ça", conclut la candidate.Bien décidée à ne pas mâcher ses mots, Cindy Lopes affirme "pense sincèrement que j'aurais dû gagner" avant de s'en prendre directement à Emilie Nef Naf. "C'était dans tous les sondages, c'est Jonathan ou moi qui allions gagner, les deux fortes têtes de l'émission. Ils en ont choisi une autre. Elle ressemblait un peu plus à Madame tout le monde que moi. Elle avait des mœurs un peu plus politiquement correctes",confie-t-elle. Malgré sa défaite, la candidate a empoché plus de 80 000 euros pour sa participation. Une somme qu'elle a souhaité dépenser assez rapidement. "J'avais déjà acheté un appartement et j'avais déjà ma notoriété. J'ai bossé direct, j'ai fait des bookings, j'ai lancé ma gamme de cosmétiques au lait d'ânesse", précise-t-elle avant d'ajouter : "On m'a dit : 'Attention, ça ne durera pas' donc je me suis dépêchée de tout faire", conclut Cindy Lopes.Cindy Lopes, une défaite qu'elle ne digère pasCe n'est pas la première fois que Cindy Lopes revient sur son parcours dans la Maison des Secrets et évoque de la tricherie. En novembre dernier, elle avait confié à Non Stop People : "Moi, j'ai trouvé ça un peu bizarre parce qu'elle n'avait aucune notoriété à la sortie de l'émission. C'est-à-dire que moi, j'avais fait des bookings avec elle et il n'y avait personne qui venait faire des photos avec elle". Des accusations auxquelles Emilie Nef Naf avait souhaité répondre : "Je ne travaille pas dans la prod, elle non plus à ce que je sache. Si elle veut des réponses, il faut qu'elle entre en justice avec Endemol, l'huissier... Peut-être qu'elle en saura plus. Mais moi, je n'en ai pas parlé parce que moi-même, je n'ai pas la réponse à ses questions. (...) Elle pense ce qu'elle veut, personnellement, je ne pense pas comme elle", avait-elle affirmé. Cindy Lopes © Coadic Guirec - Rachid Bellak Emilie Nef Naf © Christophe Clovis Cindy Lopes © VEEREN Cindy Lopes © JLPPA Cindy Lopes © Guillaume Gaffiot Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © Christophe Clovis Cindy Lopes © Christophe Clovis Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © BALDINI Cindy Lopes © CEDRIC PERRIN Emilie Nef Naf © COADIC GUIREC Emilie Nef Naf © DOMINIQUE JACOVIDES Emilie Nef Naf © Marc Ausset Lacroix Emilie Nef Naf © Giancarlo Gorassini
13 avril 2021

Cindy Lopes : ses confidences terribles sur les violences conjugales qu'elle a subi enceinte

Candidate phare de Secret Story, Cindy Lopes a toujours voulu devenir maman. En septembre 2017, c'est avec la naissance de Stella que la jolie blonde découvrait les joies de la maternité. Un an et demi plus tard, c'est Raphaël qui venait compléter la petite famille. Si Cindy Lopes était heureuse d'offrir un petit frère à sa fille, sa seconde grossesse n'a pas été de tout repos. En effet, elle était victime de violences conjugales de la part de son compagnon. Invitée dans l'émission d'Evelyne Thomas sur Non Stop People, elle a expliqué : "J'étais enceinte de mon fils, c'était assez difficile parce qu'il ne voulait pas partir, et il était assez agressif et toujours de mauvais poil, violent, pas vraiment qu'envers moi. Il arrivait dans un endroit, il défonçait le comptoir parce qu'il était de mauvaise humeur. Il était colérique. J'étais enceinte de sept mois quand là, il a été très violent et qu'il a essayé de s'en prendre à ma fille avec son casque. Il a tout défoncé chez moi."Avec émotion, Cindy Lopes a révélé : "Je n'ai eu que trois jours d'ITT. C'est surtout mon bébé qui m'inquiétait, parce que je ne le sentais plus dans mon ventre et là, j'ai pu m'en débarrasser définitivement." Si la jolie blonde a porté plainte contre le père de ses enfants, l'affaire a été classée sans suite. "Il y avait des preuves, mais pas assez d'ITT. Il ne m'avait pas assez défoncé la gueule. Ça m'a révoltée. Il était récidiviste. C'est normal parce que, paraît-il, à moins d'un certains jours d'ITT, il n'y a pas de suite", a-t-elle expliqué avant d'ajouter : "Il voulait s'en prendre à moi et à sa propre fille. Je ne voulais pas non plus trop lui en mettre sur la tête parce que je ne voulais pas couper le lien avec son père. C'est ça qui nous tient un peu en otage quand on est maman. Ça m'a détruit pendant quelques mois. Il a voulu revenir. Je pensais que c'était pour ses enfants, et en fait, c'était pour moi. La notoriété l'attirait et puis il voulait dominer une femme forte, je crois."Cindy Lopes souhaite plus que tout protéger ses enfantsEn novembre dernier, c'est lors de son passage dans L'instant de Luxe sur Non Stop People que l'ancienne candidate de Secret Story s'était confiée sur le père de ses deux enfants. Amère, elle avait révélé : "C'était un jeune homme qui s'appelle Maxime. On a eu deux enfants et on s'est séparés. Je pense qu'il avait un peu besoin de gloire. Quand on s'est séparés, il s'est offert le luxe de ne pas reconnaître le deuxième (...) J'ai demandé qu'il dégage de chez moi parce qu'il était un peu agressif. Il était violent, pas à me mettre des coups-de-poing dans la gueule, mais violent à être assez brutal. Et moi, je veux protéger mes enfants." Émue, elle avait ajouté : "Je suis très heureuse d'avoir eu mes deux enfants, mais je regrette que quand ils me demandent où est leur père, je ne puisse pas leur répondre. Je vois une psy pour mes enfants, pour pouvoir les accompagner, savoir quoi leur répondre. Ce n'est pas possible de dire à ses enfants : 'Ton papa ne veut pas te voir ni te parler.'" Cindy Lopes © VEEREN Cindy Lopes © Guillaume Gaffiot Cindy Lopes © BALDINI Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © VEEREN Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © Christophe Clovis Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © Coadic Guirec - Rachid Bellak Cindy Lopes © BALDINI Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © CEDRIC PERRIN Candidate phare de Secret Story, Cindy Lopes a toujours voulu devenir maman. En septembre 2017, c'est avec la naissance de Stella que la jolie blonde découvrait les joies de la maternité. Un an et demi plus tard, c'est Raphaël qui venait compléter la petite famille. Si Cindy Lopes était heureuse d'offrir un petit frère à sa fille, sa seconde grossesse n'a pas été de tout repos. En effet, elle était victime de violences conjugales de la part de son compagnon. Invitée dans l'émission d'Evelyne Thomas sur Non Stop People, elle a expliqué : "J'étais enceinte de mon fils, c'était assez difficile parce qu'il ne voulait pas partir, et il était assez agressif et toujours de mauvais poil, violent, pas vraiment qu'envers moi. Il arrivait dans un endroit, il défonçait le comptoir parce qu'il était de mauvaise humeur. Il était colérique. J'étais enceinte de sept mois quand là, il a été très violent et qu'il a essayé de s'en prendre à ma fille avec son casque. Il a tout défoncé chez moi."Avec émotion, Cindy Lopes a révélé : "Je n'ai eu que trois jours d'ITT. C'est surtout mon bébé qui m'inquiétait, parce que je ne le sentais plus dans mon ventre et là, j'ai pu m'en débarrasser définitivement." Si la jolie blonde a porté plainte contre le père de ses enfants, l'affaire a été classée sans suite. "Il y avait des preuves, mais pas assez d'ITT. Il ne m'avait pas assez défoncé la gueule. Ça m'a révoltée. Il était récidiviste. C'est normal parce que, paraît-il, à moins d'un certains jours d'ITT, il n'y a pas de suite", a-t-elle expliqué avant d'ajouter : "Il voulait s'en prendre à moi et à sa propre fille. Je ne voulais pas non plus trop lui en mettre sur la tête parce que je ne voulais pas couper le lien avec son père. C'est ça qui nous tient un peu en otage quand on est maman. Ça m'a détruit pendant quelques mois. Il a voulu revenir. Je pensais que c'était pour ses enfants, et en fait, c'était pour moi. La notoriété l'attirait et puis il voulait dominer une femme forte, je crois."Cindy Lopes souhaite plus que tout protéger ses enfantsEn novembre dernier, c'est lors de son passage dans L'instant de Luxe sur Non Stop People que l'ancienne candidate de Secret Story s'était confiée sur le père de ses deux enfants. Amère, elle avait révélé : "C'était un jeune homme qui s'appelle Maxime. On a eu deux enfants et on s'est séparés. Je pense qu'il avait un peu besoin de gloire. Quand on s'est séparés, il s'est offert le luxe de ne pas reconnaître le deuxième (...) J'ai demandé qu'il dégage de chez moi parce qu'il était un peu agressif. Il était violent, pas à me mettre des coups-de-poing dans la gueule, mais violent à être assez brutal. Et moi, je veux protéger mes enfants." Émue, elle avait ajouté : "Je suis très heureuse d'avoir eu mes deux enfants, mais je regrette que quand ils me demandent où est leur père, je ne puisse pas leur répondre. Je vois une psy pour mes enfants, pour pouvoir les accompagner, savoir quoi leur répondre. Ce n'est pas possible de dire à ses enfants : 'Ton papa ne veut pas te voir ni te parler.'" Cindy Lopes © VEEREN Cindy Lopes © Guillaume Gaffiot Cindy Lopes © BALDINI Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © VEEREN Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © Christophe Clovis Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © Coadic Guirec - Rachid Bellak Cindy Lopes © BALDINI Cindy Lopes © COADIC GUIREC Cindy Lopes © CEDRIC PERRIN
13 avril 2021

Dans la chambre des stars. Miley Cyrus : cet objet sexuel qu'elle a acheté pour décorer sa maison

Bien connue pour son extravagance sur scène et dans sa vie quotidienne, Miley Cyrus ne cache pas son amour pour le sexe et surtout pour les sextoys : "J'aime les jouets sexuels", a-t-elle déclaré lors d'une interview sur Barstool Radio. Si certaines personnes aiment remplir leurs maisons de bougies parfumées, de coussins, de photos de famille, Miley Cyrus, de son côté, opte plutôt pour une ambiance plus originale. En effet, la pop star de 28 ans a révélé décorer sa maison avec ses sextoys préférés : "Je les achète pour moi-même, mais je finis par les utiliser pour la décoration intérieure. Le sexe et la décoration intérieure vont de pair."Miley Cyrus : elle voulait décorer sa maison avec des sextoys depuis longtempsC'est une idée qui trottait depuis longtemps dans la tête de Miley Cyrus puisque la jeune femme avait déjà déclaré vouloir faire un double usage de ses vibromasseurs. "J'achèterai un gode, et en plus de son utilisation, je le mettrai sur ma table. J'aime les vibrateurs, mais j'aime surtout leur esthétique", a-t-elle expliqué en 2020, lors d'une interview pour le podcast "Call Her Daddy". On imagine la réaction de ses amis et de son ex-mari Liam Hemsworth qui a dû vivre entouré des sextoys préférés de Miley Cyrus.Il faut dire que Liam Hemsworth est sûrement celui qui comprend le mieux Miley Cyrus puisqu'ils ont vécu une expérience unique ensemble. En effet, Miley Cyrus a révélé avoir perdu sa virginité avec son ex-mari, Liam Hemsworth alors qu'elle était âgée de 16 ans : "Je ne suis pas allée jusqu'au bout avec un gars avant d'avoir 16 ans. Et j'ai fini mariée avec ce gars", a-t-elle révélé dans l'émission "Call Her Daddy". Malheureusement, leur histoire d'amour s'est écourtée après seulement deux ans de mariage. Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Zuma Press Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence Bien connue pour son extravagance sur scène et dans sa vie quotidienne, Miley Cyrus ne cache pas son amour pour le sexe et surtout pour les sextoys : "J'aime les jouets sexuels", a-t-elle déclaré lors d'une interview sur Barstool Radio. Si certaines personnes aiment remplir leurs maisons de bougies parfumées, de coussins, de photos de famille, Miley Cyrus, de son côté, opte plutôt pour une ambiance plus originale. En effet, la pop star de 28 ans a révélé décorer sa maison avec ses sextoys préférés : "Je les achète pour moi-même, mais je finis par les utiliser pour la décoration intérieure. Le sexe et la décoration intérieure vont de pair."Miley Cyrus : elle voulait décorer sa maison avec des sextoys depuis longtempsC'est une idée qui trottait depuis longtemps dans la tête de Miley Cyrus puisque la jeune femme avait déjà déclaré vouloir faire un double usage de ses vibromasseurs. "J'achèterai un gode, et en plus de son utilisation, je le mettrai sur ma table. J'aime les vibrateurs, mais j'aime surtout leur esthétique", a-t-elle expliqué en 2020, lors d'une interview pour le podcast "Call Her Daddy". On imagine la réaction de ses amis et de son ex-mari Liam Hemsworth qui a dû vivre entouré des sextoys préférés de Miley Cyrus.Il faut dire que Liam Hemsworth est sûrement celui qui comprend le mieux Miley Cyrus puisqu'ils ont vécu une expérience unique ensemble. En effet, Miley Cyrus a révélé avoir perdu sa virginité avec son ex-mari, Liam Hemsworth alors qu'elle était âgée de 16 ans : "Je ne suis pas allée jusqu'au bout avec un gars avant d'avoir 16 ans. Et j'ai fini mariée avec ce gars", a-t-elle révélé dans l'émission "Call Her Daddy". Malheureusement, leur histoire d'amour s'est écourtée après seulement deux ans de mariage. Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Zuma Press Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence Miley Cyrus © Backgrid USA Miley Cyrus © Agence
13 avril 2021

Nabilla, Jessica Thivenin, Manon Marsault... ces vraies raisons qui les poussent à s'installer à Dubaï 

Ils ont souhaité changer de vie. Depuis quelques années, nombreuses sont les stars de télé-réalité qui ont pris la décision de quitter la France pour aller s'installer à Dubaï. Parmi eux, la JLC Family, Nabilla et Thomas Vergara, Jessica Thivenin et Thibault, Maddy Burciaga et Benjamin Samat, Maeva Ghennam, Manon Marsault et Julien Tanti ou encore Caroline Receveur. Cette nouvelle destination semble être très prisée par les influenceurs et selon un article publié par PurePeople en octobre dernier, il y aurait plusieurs raisons à cela. Pour certains, il s'agit d'un nouveau départ qui leur permet de se sentir en sécurité. C'est le cas de Jazz Correia et son mari Laurent qui, après avoir été cambriolés en 2018, ont souhaité mettre les voiles. "J'entends mon mari hurler dans le salon, je tombe sur un mec cagoulé dans mon lit. Ils m'ont attachée à une chaise, gazé ma fille de 4 mois, poignardé Laurent, vidé la maison en quarante-cinq minutes", s'est alors souvenue la candidate dans les colonnes de Vanity Fair le 6 avril dernier. Elle a également précisé que le déclic a été le fait qu'en France, elle était beaucoup trop reconnue dans la rue. "A Dubaï les gens ne vous insultent pas, ne vous regardent pas de travers dans la rue, on ne vous vole pas vos affaires même si vous les laissez sans surveillance, les films x sont brouillés", a-t-elle confié. Une nouvelle vie dans laquelle tous semblent beaucoup plus épanouis.Même si le climat est idéal pour ceux qui aiment le soleil et les fortes chaleurs, il semblerait que l'immobilier soit un critère beaucoup plus important. En effet, les influenceurs installés à Dubaï vivent dans des demeures comprenant des piscines, un grand jardin et de nombreuses pièces, qui servent parfois à loger des nounous et femmes de ménage. Il s'agit d'une pratique courante de faire appel à des jeunes travailleuses afin qu'elles s'occupent de la famille, des enfants et de la maison. Sur son compte Snapchat, Jazz Correia avait parlé de sa nounou à de nombreuses reprises. C'est donc un confort inaccessible en France mais qui ne coûte pas si cher à Dubaï. Le prix moyen du m2 est 8 511 AED, soit 2 065 euros. De plus, les contribuables ne paient pas d'impôts sur le revenu, ni même sur les sociétés. Des propos confirmés par Jazz Correia le 30 mars dernier, dans une vidéo publiée par Marie S'infiltre. "Je gagne 300 000 euros par mois. Je ne paye pas d'impôts et je n'en ai strictement rien à faire personnellement. Aucun scrupule de ne pas payer d'impôts pour des gens qui, finalement, ce sont ces mêmes gens qui viennent nous braquer, nous chier dessus ? Non pas du tout !", avait-elle déclaré. Ainsi, cette destination est très intéressante pour ces candidats de télé-réalité qui peuvent vivre une vie de luxe, tout en montant leur propre entreprise à moindre coût.Dubaï, ces influenceurs dont les partenariats s'enchaînent Ce n'est un secret pour personne, les partenariats sont le gagne-pain des influenceurs. Plus le nombre d'abonnés est élevé, plus la publicité du produit rapporte. Ainsi, partager son quotidien avec un paysage magnifique pour faire la promotion d'une marque permettra aux abonnés de rêver devant la publication et de se laisser tenter par le produit. Une simple photo rapportera beaucoup à l'influenceur qui l'a publiée. Il semblerait donc que les Emirats Arabes Unis soient un bon moyen pour les influenceurs de vivre épanouis et en sécurité. Nabilla © Instagram Nabilla © Instagram Caroline Receveur © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Maeva Ghennam © Instagram Manon Marsault © Instagram Maddy Burciaga © Instagram Jazz Correia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Maeva Ghennam © Instagram Caroline Receveur © Instagram Jazz Correia © Instagram Jazz Correia © Instagram Maddy Burciaga et Benjamin Samat © Instagram Manon Marsault et Julien Tanti © Instagram Ils ont souhaité changer de vie. Depuis quelques années, nombreuses sont les stars de télé-réalité qui ont pris la décision de quitter la France pour aller s'installer à Dubaï. Parmi eux, la JLC Family, Nabilla et Thomas Vergara, Jessica Thivenin et Thibault, Maddy Burciaga et Benjamin Samat, Maeva Ghennam, Manon Marsault et Julien Tanti ou encore Caroline Receveur. Cette nouvelle destination semble être très prisée par les influenceurs et selon un article publié par PurePeople en octobre dernier, il y aurait plusieurs raisons à cela. Pour certains, il s'agit d'un nouveau départ qui leur permet de se sentir en sécurité. C'est le cas de Jazz Correia et son mari Laurent qui, après avoir été cambriolés en 2018, ont souhaité mettre les voiles. "J'entends mon mari hurler dans le salon, je tombe sur un mec cagoulé dans mon lit. Ils m'ont attachée à une chaise, gazé ma fille de 4 mois, poignardé Laurent, vidé la maison en quarante-cinq minutes", s'est alors souvenue la candidate dans les colonnes de Vanity Fair le 6 avril dernier. Elle a également précisé que le déclic a été le fait qu'en France, elle était beaucoup trop reconnue dans la rue. "A Dubaï les gens ne vous insultent pas, ne vous regardent pas de travers dans la rue, on ne vous vole pas vos affaires même si vous les laissez sans surveillance, les films x sont brouillés", a-t-elle confié. Une nouvelle vie dans laquelle tous semblent beaucoup plus épanouis.Même si le climat est idéal pour ceux qui aiment le soleil et les fortes chaleurs, il semblerait que l'immobilier soit un critère beaucoup plus important. En effet, les influenceurs installés à Dubaï vivent dans des demeures comprenant des piscines, un grand jardin et de nombreuses pièces, qui servent parfois à loger des nounous et femmes de ménage. Il s'agit d'une pratique courante de faire appel à des jeunes travailleuses afin qu'elles s'occupent de la famille, des enfants et de la maison. Sur son compte Snapchat, Jazz Correia avait parlé de sa nounou à de nombreuses reprises. C'est donc un confort inaccessible en France mais qui ne coûte pas si cher à Dubaï. Le prix moyen du m2 est 8 511 AED, soit 2 065 euros. De plus, les contribuables ne paient pas d'impôts sur le revenu, ni même sur les sociétés. Des propos confirmés par Jazz Correia le 30 mars dernier, dans une vidéo publiée par Marie S'infiltre. "Je gagne 300 000 euros par mois. Je ne paye pas d'impôts et je n'en ai strictement rien à faire personnellement. Aucun scrupule de ne pas payer d'impôts pour des gens qui, finalement, ce sont ces mêmes gens qui viennent nous braquer, nous chier dessus ? Non pas du tout !", avait-elle déclaré. Ainsi, cette destination est très intéressante pour ces candidats de télé-réalité qui peuvent vivre une vie de luxe, tout en montant leur propre entreprise à moindre coût.Dubaï, ces influenceurs dont les partenariats s'enchaînent Ce n'est un secret pour personne, les partenariats sont le gagne-pain des influenceurs. Plus le nombre d'abonnés est élevé, plus la publicité du produit rapporte. Ainsi, partager son quotidien avec un paysage magnifique pour faire la promotion d'une marque permettra aux abonnés de rêver devant la publication et de se laisser tenter par le produit. Une simple photo rapportera beaucoup à l'influenceur qui l'a publiée. Il semblerait donc que les Emirats Arabes Unis soient un bon moyen pour les influenceurs de vivre épanouis et en sécurité. Nabilla © Instagram Nabilla © Instagram Caroline Receveur © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Maeva Ghennam © Instagram Manon Marsault © Instagram Maddy Burciaga © Instagram Jazz Correia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Maeva Ghennam © Instagram Caroline Receveur © Instagram Jazz Correia © Instagram Jazz Correia © Instagram Maddy Burciaga et Benjamin Samat © Instagram Manon Marsault et Julien Tanti © Instagram
13 avril 2021

Khloé Kardashian : cette fête d'anniversaire extravagante pour les 3 ans de sa fille True Thompson

Rien n'est trop beau pour la petite True ! À l'occasion du troisième anniversaire de sa fille, c'est avec l'aide de ses équipes que Khloé Kardashian lui a organisé une incroyable fête ! Si la liste des invités a été réduite en raison de la crise sanitaire et que seuls les cousins de True étaient présents, la star de 36 ans a mit les petits plats dans les grands. Princesses Disney, guirlandes de ballons aux couleurs pastel, fleurs, biscuits personnalisés, château gonflable... Tout était mis en place pour passer un après-midi exceptionnel !Sur les vidéos partagées par la famille Kardashian, on peut voir la petite fille s'amuser avec ses cousins en apprenant à décorer des biscuits et en faisant des travaux manuels, mais aussi en sautant dans le château gonflable ! Sur un cliché, True Thompson affiche un large sourire en prenant la pose aux côtés de sa grand-mère, Kris Jenner. Proche de sa petite fille, c'est quelques heures plus tôt que la compagne de Corey Gamble avait partagé sur Instagram : "Joyeux troisième anniversaire à notre belle, douce, gentille, aimante et précieuse True !! Tu es une bénédiction incroyable et cela m'apporte tellement de joie de te voir grandir. Tu as l'âme la plus douce, tout comme ta maman, et tu nous fais tous sourire tous les jours !" La magnifique déclaration de Khloé Kardashian à sa filleAprès avoir célébré l'anniversaire de sa fille, c'est en partageant une magnifique série de clichés que Khloé Kardashian a écrit sur Instagram : "Et juste comme ça... Tu as trois ans ! Joyeux anniversaire ma douce True !!!! Je ne suis pas prête à ce que tu aies 3 ans. Je pleure presque chaque fois que je t'appelle Baby True et que tu me corriges. Tu me dis d'une voix douce : 'Je ne suis pas un bébé ! Je suis une grande fille !' Je ne suis pas prête à ce que tu sois une grande fille, mais tu dois savoir, quel que soit ton âge, tu seras toujours ma Baby True. Tu as changé ma vie de plus de façons que je n'aurais jamais pu rêver." Émue, la star a ajouté : "Tu es ma meilleure amie. Ma plus grande bénédiction. Mon monde entier. Te voir grandir a été l'un de mes plus grands honneurs. Voir la vie à travers tes yeux est quelque chose de si spécial. C'est quelque chose de magique. Je chérirai chaque instant que j'ai avec toi pour toujours. Tu es tous les rêves que j'ai jamais eu de devenir maman une réalité. Merci de m'avoir choisi ! Dieu, merci de m'avoir béni avec mon ange. Joyeux anniversaire mon bébé True." Princesse Tiana © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Princesses Elsa et Anna © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Khloé Kardashian et True Thompson © Instagram True Thompson et Saint West © Instagram Khloé Kardashian et True Thompson © Instagram True Thompson et Kris Jenner © Instagram Khloé Kardashian et True Thompson © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Rien n'est trop beau pour la petite True ! À l'occasion du troisième anniversaire de sa fille, c'est avec l'aide de ses équipes que Khloé Kardashian lui a organisé une incroyable fête ! Si la liste des invités a été réduite en raison de la crise sanitaire et que seuls les cousins de True étaient présents, la star de 36 ans a mit les petits plats dans les grands. Princesses Disney, guirlandes de ballons aux couleurs pastel, fleurs, biscuits personnalisés, château gonflable... Tout était mis en place pour passer un après-midi exceptionnel !Sur les vidéos partagées par la famille Kardashian, on peut voir la petite fille s'amuser avec ses cousins en apprenant à décorer des biscuits et en faisant des travaux manuels, mais aussi en sautant dans le château gonflable ! Sur un cliché, True Thompson affiche un large sourire en prenant la pose aux côtés de sa grand-mère, Kris Jenner. Proche de sa petite fille, c'est quelques heures plus tôt que la compagne de Corey Gamble avait partagé sur Instagram : "Joyeux troisième anniversaire à notre belle, douce, gentille, aimante et précieuse True !! Tu es une bénédiction incroyable et cela m'apporte tellement de joie de te voir grandir. Tu as l'âme la plus douce, tout comme ta maman, et tu nous fais tous sourire tous les jours !" La magnifique déclaration de Khloé Kardashian à sa filleAprès avoir célébré l'anniversaire de sa fille, c'est en partageant une magnifique série de clichés que Khloé Kardashian a écrit sur Instagram : "Et juste comme ça... Tu as trois ans ! Joyeux anniversaire ma douce True !!!! Je ne suis pas prête à ce que tu aies 3 ans. Je pleure presque chaque fois que je t'appelle Baby True et que tu me corriges. Tu me dis d'une voix douce : 'Je ne suis pas un bébé ! Je suis une grande fille !' Je ne suis pas prête à ce que tu sois une grande fille, mais tu dois savoir, quel que soit ton âge, tu seras toujours ma Baby True. Tu as changé ma vie de plus de façons que je n'aurais jamais pu rêver." Émue, la star a ajouté : "Tu es ma meilleure amie. Ma plus grande bénédiction. Mon monde entier. Te voir grandir a été l'un de mes plus grands honneurs. Voir la vie à travers tes yeux est quelque chose de si spécial. C'est quelque chose de magique. Je chérirai chaque instant que j'ai avec toi pour toujours. Tu es tous les rêves que j'ai jamais eu de devenir maman une réalité. Merci de m'avoir choisi ! Dieu, merci de m'avoir béni avec mon ange. Joyeux anniversaire mon bébé True." Princesse Tiana © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Princesses Elsa et Anna © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram Khloé Kardashian et True Thompson © Instagram True Thompson et Saint West © Instagram Khloé Kardashian et True Thompson © Instagram True Thompson et Kris Jenner © Instagram Khloé Kardashian et True Thompson © Instagram Fête d'anniversaire © Instagram
13 avril 2021

Magali Berdah : cette somme astronomique qu'elle a dépensée pour ses opérations de chirurgie

Si le sujet est tabou pour certains, Magali Berdah assume complètement avoir eu recours à quelques coups de bistouri. En effet, longtemps complexée par son physique, la directrice de l'agence Shauna Events, est passée à plusieurs reprises par la case chirurgie esthétique. Mieux dans sa peau, elle est aujourd'hui très fière de sa métamorphose, pour laquelle elle n'a pas hésité à dépenser une somme colossale. En mars dernier, alors que le sujet était évoqué sur le plateau de Touche pas à mon poste, celle qui est l'agent de nombreux candidats de télé-réalité, a dévoilé avoir investi pas moins de 40.000 euros dans ses différentes opérations : "J'ai tout fait, j'ai fait la poitrine (...) [liposuccion] deux fois. J'ai fait une petite injection dans les fesses (...) j'ai fait tout le visage" a-t-elle précisé en toute transparence. Loin de regretter, ses nombreux passages sur le billard, la femme d'affaires a même ajouté : "Ils (les internautes, ndlr) ont sorti une photo de moi sur les réseaux sociaux la dernière fois, ils ont fait un montage avant/après, moi j'ai eu peur, et franchement je me suis dit 'heureusement que je l'ai fait !'". Un cliché que les équipes de l'émission de Cyril Hanouna n'ont pas hésité à ressortir et à diffuser en direct. De quoi mettre Magali Berdah, très mal à l'aise.Magali Berdah au bord des larmes face à une photo d'elle avant chirurgieHorrifiée par son ancien physique, la chroniqueuse a été très émue face à cette "photo dossier" qu'elle préférerait effacer pour toujours : "Mais je n'ai pas dit de la mettre !" a-t-elle immédiatement lancé en redécouvrant le cliché. Et de poursuivre : "Oh là là, nan mais je n'assume pas les gars, c'est très dur... S'il vous plaît, pardon, enlevez-là, je vous en supplie...". "Franchement, c'est très dur de voir ça..." a-t-elle insisté au bord des larmes. "Je vais vous dire la vérité, je vous trouvais aussi magnifique avant" lui a répondu Cyril Hanouna avant que la femme de Stéphane Teboul, ne réplique : "Non, c'est un vrai complexe, je pense que la chirurgie quand on en fait, faut vraiment avoir un vrai problème. Moi, ça m'a vraiment permis de me sentir mieux, et d'être mieux avec moi-même". Magali Berdah © VEEREN Magali Berdah © VEEREN Magali Berdah © C8 Magali Berdah © C8 Magali Berdah © C8 Magali Berdah © C8 Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Si le sujet est tabou pour certains, Magali Berdah assume complètement avoir eu recours à quelques coups de bistouri. En effet, longtemps complexée par son physique, la directrice de l'agence Shauna Events, est passée à plusieurs reprises par la case chirurgie esthétique. Mieux dans sa peau, elle est aujourd'hui très fière de sa métamorphose, pour laquelle elle n'a pas hésité à dépenser une somme colossale. En mars dernier, alors que le sujet était évoqué sur le plateau de Touche pas à mon poste, celle qui est l'agent de nombreux candidats de télé-réalité, a dévoilé avoir investi pas moins de 40.000 euros dans ses différentes opérations : "J'ai tout fait, j'ai fait la poitrine (...) [liposuccion] deux fois. J'ai fait une petite injection dans les fesses (...) j'ai fait tout le visage" a-t-elle précisé en toute transparence. Loin de regretter, ses nombreux passages sur le billard, la femme d'affaires a même ajouté : "Ils (les internautes, ndlr) ont sorti une photo de moi sur les réseaux sociaux la dernière fois, ils ont fait un montage avant/après, moi j'ai eu peur, et franchement je me suis dit 'heureusement que je l'ai fait !'". Un cliché que les équipes de l'émission de Cyril Hanouna n'ont pas hésité à ressortir et à diffuser en direct. De quoi mettre Magali Berdah, très mal à l'aise.Magali Berdah au bord des larmes face à une photo d'elle avant chirurgieHorrifiée par son ancien physique, la chroniqueuse a été très émue face à cette "photo dossier" qu'elle préférerait effacer pour toujours : "Mais je n'ai pas dit de la mettre !" a-t-elle immédiatement lancé en redécouvrant le cliché. Et de poursuivre : "Oh là là, nan mais je n'assume pas les gars, c'est très dur... S'il vous plaît, pardon, enlevez-là, je vous en supplie...". "Franchement, c'est très dur de voir ça..." a-t-elle insisté au bord des larmes. "Je vais vous dire la vérité, je vous trouvais aussi magnifique avant" lui a répondu Cyril Hanouna avant que la femme de Stéphane Teboul, ne réplique : "Non, c'est un vrai complexe, je pense que la chirurgie quand on en fait, faut vraiment avoir un vrai problème. Moi, ça m'a vraiment permis de me sentir mieux, et d'être mieux avec moi-même". Magali Berdah © VEEREN Magali Berdah © VEEREN Magali Berdah © C8 Magali Berdah © C8 Magali Berdah © C8 Magali Berdah © C8 Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram Magali Berdah © Instagram
13 avril 2021

Charlene de Monaco : cette rare photo (trop drôle) de ses enfants Jacques et Gabriella

Une famille comme les autres...ou presque. Quand ils ne sont pas occupés par leurs Hautes fonctions sur le Rocher, c'est avec leurs deux enfants que Charlene de Monaco et son mari le prince Albert passent du bon temps. Complètement gagas de leurs jumeaux Jacques et Gabriella, les parents se plient en quatre pour satisfaire leur progéniture. En témoigne, une adorable et rare photo, d'un moment capturé dans l'intimité familiale, partagée par la princesse Charlene sur son compte Instagram, le 2 avril dernier. On peut y apercevoir le prince Albert et sa femme en toute décontraction, vêtus de tenues estivales, bien différentes de celles dans lesquelles on peut les voir d'habitude. Assis sur les marches d'un escalier, ils sont accompagnés par Jacques et Gabriella, qui ont sorti leur plus beau sourire pour la caméra.Le joyeux quatuor est en pleine séance de travaux manuels, plus particulièrement de peinture sur oeufs de Pâques. Une activité créative qui semble faire le bonheur des petits mais également des plus grands. "Je souhaite à tous une joyeuse Pâques. Bonne chasse aux œufs" a commenté l'ancienne nageuse sud-africaine en légende. Charlène de Monaco et Albert de Monaco fiers de leurs jumeauxCharlene de Monaco est une maman comblée. Fière de ses enfants, elle témoigne régulièrement de toute l'admiration qu'elle a pour eux. Que se soit sur les réseaux sociaux mais également lors d'interviews. En juillet dernier, elle se confiait sur leur éducation dans les colonnes de Point de vue : "Jacques et Gabriella ont tant d'opportunités qui s'offrent à eux. Ils parcourent le monde depuis qu'ils sont nés, ils ont déjà été en contact avec de nombreuses cultures, autour d'eux tout a toujours été source d'apprentissage, d'épanouissement. Chaque jour passé à leur côté est passionnant." En février dernier, c'est Albert de Monaco, qui se laissait aller à quelques confidences sur Jacques et Gabriella dans le magazine People. L'occasion d'apprendre que les jumeaux ont une personnalité bien différente : "De manière très générale, Jacques est un peu plus timide et plus calme, mais il peut aussi faire des choses très drôles", a expliqué le papa qui précise que sa fille est "un peu plus extravertie" et qu'elle a "le don du bavardage". La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco, leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Instagram Jacques et Gabriella © Olivier Huitel Jacques et Gabriella © Olivier Huitel La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco, leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © David Nivière La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco, leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © David Nivière La princesse Charlene et ses enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Olivier Huitel Jacques et Gabriella © Olivier Huitel Le prince Albert II de Monaco, sa femme la princesse Charlène et leurs enfants le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella ont assité depuis un balcon du Palais à la © Bruno Bebert La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Dominique Jacovides La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Cyril Dodergny La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Dominique Jacovides La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Dominique Jacovides La princesse Charlene et sa fille Gabriella © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Jean-François Ottonello La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Claudia Albuquerque La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Dylan Meiffret La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Dominique Jacovides La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Bruno Bebert Une famille comme les autres...ou presque. Quand ils ne sont pas occupés par leurs Hautes fonctions sur le Rocher, c'est avec leurs deux enfants que Charlene de Monaco et son mari le prince Albert passent du bon temps. Complètement gagas de leurs jumeaux Jacques et Gabriella, les parents se plient en quatre pour satisfaire leur progéniture. En témoigne, une adorable et rare photo, d'un moment capturé dans l'intimité familiale, partagée par la princesse Charlene sur son compte Instagram, le 2 avril dernier. On peut y apercevoir le prince Albert et sa femme en toute décontraction, vêtus de tenues estivales, bien différentes de celles dans lesquelles on peut les voir d'habitude. Assis sur les marches d'un escalier, ils sont accompagnés par Jacques et Gabriella, qui ont sorti leur plus beau sourire pour la caméra.Le joyeux quatuor est en pleine séance de travaux manuels, plus particulièrement de peinture sur oeufs de Pâques. Une activité créative qui semble faire le bonheur des petits mais également des plus grands. "Je souhaite à tous une joyeuse Pâques. Bonne chasse aux œufs" a commenté l'ancienne nageuse sud-africaine en légende. Charlène de Monaco et Albert de Monaco fiers de leurs jumeauxCharlene de Monaco est une maman comblée. Fière de ses enfants, elle témoigne régulièrement de toute l'admiration qu'elle a pour eux. Que se soit sur les réseaux sociaux mais également lors d'interviews. En juillet dernier, elle se confiait sur leur éducation dans les colonnes de Point de vue : "Jacques et Gabriella ont tant d'opportunités qui s'offrent à eux. Ils parcourent le monde depuis qu'ils sont nés, ils ont déjà été en contact avec de nombreuses cultures, autour d'eux tout a toujours été source d'apprentissage, d'épanouissement. Chaque jour passé à leur côté est passionnant." En février dernier, c'est Albert de Monaco, qui se laissait aller à quelques confidences sur Jacques et Gabriella dans le magazine People. L'occasion d'apprendre que les jumeaux ont une personnalité bien différente : "De manière très générale, Jacques est un peu plus timide et plus calme, mais il peut aussi faire des choses très drôles", a expliqué le papa qui précise que sa fille est "un peu plus extravertie" et qu'elle a "le don du bavardage". La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco, leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Instagram Jacques et Gabriella © Olivier Huitel Jacques et Gabriella © Olivier Huitel La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco, leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © David Nivière La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco, leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © David Nivière La princesse Charlene et ses enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Olivier Huitel Jacques et Gabriella © Olivier Huitel Le prince Albert II de Monaco, sa femme la princesse Charlène et leurs enfants le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella ont assité depuis un balcon du Palais à la © Bruno Bebert La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Dominique Jacovides La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Cyril Dodergny La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Dominique Jacovides La princesse Charlene et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants le prince Jacques et la princesse Gabriella © Dominique Jacovides La princesse Charlene et sa fille Gabriella © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Jean-François Ottonello La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Claudia Albuquerque La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Dylan Meiffret La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Dominique Jacovides La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco et leurs enfants © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Bruno Bebert La princesse Charlène et le prince Albert II de Monaco © Bruno Bebert
13 avril 2021

Brigitte Macron : ce surnom cocasse de deux membres du staff de la Première dame

Ils sont nombreux à avoir officié à la mairie de Paris avant de faire leurs valises pour l'Elysée, révèle Libération. Parmi eux, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet, respectivement directeur et chef du cabinet de Brigitte Macron, qui semblent particulièrement intéresser les médias. Les deux hommes, surnommés Tic et Tac par les journalistes, comptent parmi les plus proches collaborateurs de la première dame, au point de l'entourer à chaque sortie officielle. De la communication aux rendez-vous en passant par les discours ou les relations presse, les deux hommes se chargent de tout, jusqu'à éplucher chaque lettre de réclamation reçue par Brigitte Macron pour définir les priorités de l'agenda de cette dernière. A l'ordre du jour ? Le harcèlement scolaire, le cyberharcèlement et la lutte contre les violences faites aux enfants, rapporte Libération. Inséparables de leur patronne et du cabinet de l'Elysée qui semble presque constituer leur deuxième maison, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet s'emparent régulièrement de leur compte Instagram pour poster des moments capturés dans les coulisses du palais, qu'il s'agisse de Brigitte Macron en pleine conversation, du président en train de traverser un couloir ou encore - et surtout - de Némo, le labrador présidentiel, qui se voit photographié sous toutes les coutures. Brigitte Macron, une patronne "un peu rock n'roll" ?Admiratifs de la première dame, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet - alias Tic et Tac, donc - ne tarissent pas d'éloges sur l'épouse d'Emmanuel Macron qu'ils qualifient de "forte, digne, tout en étant toujours un peu rock n' roll." Des propos qui devraient faire plaisir à Brigitte Macron, dont c'est justement l'anniversaire ce 13 avril ! Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © ALAIN ROLLAND Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © Pierre Perusseau Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Jean-Michel Blanquer, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © Stephane Lemouton Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa © Jacques Witt Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa © Jacques Witt Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Ils sont nombreux à avoir officié à la mairie de Paris avant de faire leurs valises pour l'Elysée, révèle Libération. Parmi eux, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet, respectivement directeur et chef du cabinet de Brigitte Macron, qui semblent particulièrement intéresser les médias. Les deux hommes, surnommés Tic et Tac par les journalistes, comptent parmi les plus proches collaborateurs de la première dame, au point de l'entourer à chaque sortie officielle. De la communication aux rendez-vous en passant par les discours ou les relations presse, les deux hommes se chargent de tout, jusqu'à éplucher chaque lettre de réclamation reçue par Brigitte Macron pour définir les priorités de l'agenda de cette dernière. A l'ordre du jour ? Le harcèlement scolaire, le cyberharcèlement et la lutte contre les violences faites aux enfants, rapporte Libération. Inséparables de leur patronne et du cabinet de l'Elysée qui semble presque constituer leur deuxième maison, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet s'emparent régulièrement de leur compte Instagram pour poster des moments capturés dans les coulisses du palais, qu'il s'agisse de Brigitte Macron en pleine conversation, du président en train de traverser un couloir ou encore - et surtout - de Némo, le labrador présidentiel, qui se voit photographié sous toutes les coutures. Brigitte Macron, une patronne "un peu rock n'roll" ?Admiratifs de la première dame, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet - alias Tic et Tac, donc - ne tarissent pas d'éloges sur l'épouse d'Emmanuel Macron qu'ils qualifient de "forte, digne, tout en étant toujours un peu rock n' roll." Des propos qui devraient faire plaisir à Brigitte Macron, dont c'est justement l'anniversaire ce 13 avril ! Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © ALAIN ROLLAND Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © Pierre Perusseau Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Jean-Michel Blanquer, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © Stephane Lemouton Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa © Jacques Witt Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa © Jacques Witt Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES Brigitte Macron avec Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet © DOMINIQUE JACOVIDES
13 avril 2021

Jean-François Delfraissy : sa réapparition surprise après sa quarantaine médiatique et ce froid avec Emmanuel Macron

Jean-François Delfraissy avait pris ses distances avec les médias. Il y a fait son grand retour dans le journal télévisé de TF1, lundi 12 avril 2021. En effet, il a accepté d'être suivi par les équipes du 20 heures. L'occasion pour lui de rétablir la vérité autour du Conseil scientifique dont il est à la tête. "Il faut arrêter de fantasmer sur le Conseil scientifique. On est des gens normaux, et de bons scientifiques, me semble-t-il", a-t-il ainsi déclaré tout en assurant qu'il n'y a jamais eu de troisième pouvoir médical en France. "Sur un certain nombre de points on est écouté, sur d'autres points on est moins écouté." Si le président du Conseil scientifique est de plus en plus discret, c'est sans doute à cause de sa relation avec Emmanuel Macron. En effet, les deux hommes ne semblent plus aussi proches qu'auparavant."Tout a basculé le 29 janvier dernier, lorsqu'Emmanuel Macron a décidé de passer outre tous les avis sanitaires et refusé le troisième confinement. La politique reprend alors au médical son pouvoir de décider, et fait savoir que ce ne sont pas les médecins qui gouvernent. Clairement, à ce moment-là, Jean-François Delfraissy est désavoué. Ni une, ni deux, il ferme ses canaux de communication", ont ainsi assuré de nombreux spécialistes politiques. Alors qu'Emmanuel Macron s'est énormément appuyé sur les avis scientifiques lors de la première vague du coronavirus, il semble y avoir pris ses distances pour la gestion de la troisième.Delfraissy laisse Macron trancher seul sur la question des élections régionalesD'ailleurs, comme pour le remettre à sa place, Jean-François Delfraissy a décidé de ne pas donner d'avis concernant l'organisation des élections régionales prévues au mois de juin. "C'est une décision qui revient au politique, ne vous abritez pas derrière nous", a-t-il lancé. Jean-Francois Delfraissy © Panoramic Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Jean-Francois Delfraissy © Raphael Lafargue Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Jean-Francois Delfraissy © Raphael Lafargue Emmanuel Macron © Eric Tschaen Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Konrad K. Emmanuel Macron © Raphael Lafargue Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Jacques Witt Jean-François Delfraissy avait pris ses distances avec les médias. Il y a fait son grand retour dans le journal télévisé de TF1, lundi 12 avril 2021. En effet, il a accepté d'être suivi par les équipes du 20 heures. L'occasion pour lui de rétablir la vérité autour du Conseil scientifique dont il est à la tête. "Il faut arrêter de fantasmer sur le Conseil scientifique. On est des gens normaux, et de bons scientifiques, me semble-t-il", a-t-il ainsi déclaré tout en assurant qu'il n'y a jamais eu de troisième pouvoir médical en France. "Sur un certain nombre de points on est écouté, sur d'autres points on est moins écouté." Si le président du Conseil scientifique est de plus en plus discret, c'est sans doute à cause de sa relation avec Emmanuel Macron. En effet, les deux hommes ne semblent plus aussi proches qu'auparavant."Tout a basculé le 29 janvier dernier, lorsqu'Emmanuel Macron a décidé de passer outre tous les avis sanitaires et refusé le troisième confinement. La politique reprend alors au médical son pouvoir de décider, et fait savoir que ce ne sont pas les médecins qui gouvernent. Clairement, à ce moment-là, Jean-François Delfraissy est désavoué. Ni une, ni deux, il ferme ses canaux de communication", ont ainsi assuré de nombreux spécialistes politiques. Alors qu'Emmanuel Macron s'est énormément appuyé sur les avis scientifiques lors de la première vague du coronavirus, il semble y avoir pris ses distances pour la gestion de la troisième.Delfraissy laisse Macron trancher seul sur la question des élections régionalesD'ailleurs, comme pour le remettre à sa place, Jean-François Delfraissy a décidé de ne pas donner d'avis concernant l'organisation des élections régionales prévues au mois de juin. "C'est une décision qui revient au politique, ne vous abritez pas derrière nous", a-t-il lancé. Jean-Francois Delfraissy © Panoramic Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Jean-Francois Delfraissy © Raphael Lafargue Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Jean-Francois Delfraissy © Raphael Lafargue Emmanuel Macron © Eric Tschaen Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Konrad K. Emmanuel Macron © Raphael Lafargue Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Jacques Witt
13 avril 2021

Patrick Juvet : la famille du chanteur dévoile la raison de sa mort 

Patrick Juvet a quitté ce monde, le 1er avril dernier. Le roi du disco s'en est allé à l'âge de 70 ans, dans son appartement de Barcelone. Les premières informations révélaient qu'il s'agissait d'une mort naturelle. Une autopsie du corps de l'artiste a toutefois été réalisée. L'AFP vient de révéler, ce lundi 12 février et grâce aux informations transmises par la famille du défunt, que l'interprète du titre I Love America est décédé des suites d'une "insuffisance cardiaque". D'ores et déjà, on sait que Patrick Juvet ne sera pas enterré mais que son corps sera réduit en cendres. Une crémation aura ainsi lieu prochainement, en Espagne. Cela se déroulera "dans l'intimité familiale" et ce qu'il restera du chanteur sera rapatrié en Suisse, où ce dernier est né, le 21 août 1950. L'artiste laisse lui de nombreux fans, mais aussi plusieurs proches. Pierre Palmade notamment, qui le connaissait bien, est en plein deuil depuis près de deux semaines. C'est sur son compte Facebook que l'humoriste et metteur en scène lui a rendu hommage, dimanche 11 avril. "Nous étions tellement amis et mon chagrin tellement immense que je n'ai pas eu l'envie de le partager tout de suite sur les réseaux sociaux", a commencé dans son post l'acolyte de Michèle Laroque, qui semble avoir mis du temps à encaisser le coup.Un artiste disparu qui avait un "humour dévastateur"Avec émotion, ce dernier a mis en lumière "ce premier prix de conservatoire de piano", "ce mélodiste incroyable" et "ce compositeur de chansons magnifiques" qu'était Patrick Juvet. Honorant la mémoire du chanteur, Pierre Palmade a demandé aux internautes de ne pas "le résumer à [son titre, NDLR] 'Où sont les femmes'". "Donnez vous la peine d'écouter ses slows 'Faut pas rêver' ou 'Les rêves immoraux' ou encore 'Et si on recommençait'", a-t-il poursuivi, en se souvenant de son "humour dévastateur" et de "sa légèreté sidérante, même sur les sujets les plus graves". Avec nostalgie, l'ex-mari de Véronique Sanson a regretté : "le petit prince du disco devenu vieux lion de la variété française est parti sans laisser un mot." Patrick Juvet © RACHID BELLAK PATRICK JUVET - INAUGURATION DU PALACE A PARIS. © RINDOFF-GUIREC Patrick Juvet © MAQUAIRE Patrick Juvet © COADIC GUIREC Patrick Juvet © COADIC GUIREC Patrick Juvet © Guillaume Gaffiot Patrick Juvet © COADIC GUIREC Patrick Juvet © LIONEL URMAN Patrick Juvet - © Patrice Lapoirie Patrick Juvet © MPP Patrick Juvet © Guillaume Gaffiot Patrick Juvet © CEDRIC PERRIN Patrick Juvet a quitté ce monde, le 1er avril dernier. Le roi du disco s'en est allé à l'âge de 70 ans, dans son appartement de Barcelone. Les premières informations révélaient qu'il s'agissait d'une mort naturelle. Une autopsie du corps de l'artiste a toutefois été réalisée. L'AFP vient de révéler, ce lundi 12 février et grâce aux informations transmises par la famille du défunt, que l'interprète du titre I Love America est décédé des suites d'une "insuffisance cardiaque". D'ores et déjà, on sait que Patrick Juvet ne sera pas enterré mais que son corps sera réduit en cendres. Une crémation aura ainsi lieu prochainement, en Espagne. Cela se déroulera "dans l'intimité familiale" et ce qu'il restera du chanteur sera rapatrié en Suisse, où ce dernier est né, le 21 août 1950. L'artiste laisse lui de nombreux fans, mais aussi plusieurs proches. Pierre Palmade notamment, qui le connaissait bien, est en plein deuil depuis près de deux semaines. C'est sur son compte Facebook que l'humoriste et metteur en scène lui a rendu hommage, dimanche 11 avril. "Nous étions tellement amis et mon chagrin tellement immense que je n'ai pas eu l'envie de le partager tout de suite sur les réseaux sociaux", a commencé dans son post l'acolyte de Michèle Laroque, qui semble avoir mis du temps à encaisser le coup.Un artiste disparu qui avait un "humour dévastateur"Avec émotion, ce dernier a mis en lumière "ce premier prix de conservatoire de piano", "ce mélodiste incroyable" et "ce compositeur de chansons magnifiques" qu'était Patrick Juvet. Honorant la mémoire du chanteur, Pierre Palmade a demandé aux internautes de ne pas "le résumer à [son titre, NDLR] 'Où sont les femmes'". "Donnez vous la peine d'écouter ses slows 'Faut pas rêver' ou 'Les rêves immoraux' ou encore 'Et si on recommençait'", a-t-il poursuivi, en se souvenant de son "humour dévastateur" et de "sa légèreté sidérante, même sur les sujets les plus graves". Avec nostalgie, l'ex-mari de Véronique Sanson a regretté : "le petit prince du disco devenu vieux lion de la variété française est parti sans laisser un mot." Patrick Juvet © RACHID BELLAK PATRICK JUVET - INAUGURATION DU PALACE A PARIS. © RINDOFF-GUIREC Patrick Juvet © MAQUAIRE Patrick Juvet © COADIC GUIREC Patrick Juvet © COADIC GUIREC Patrick Juvet © Guillaume Gaffiot Patrick Juvet © COADIC GUIREC Patrick Juvet © LIONEL URMAN Patrick Juvet - © Patrice Lapoirie Patrick Juvet © MPP Patrick Juvet © Guillaume Gaffiot Patrick Juvet © CEDRIC PERRIN
13 avril 2021

Mort du prince Philip : qui est Penny Brabourne, la deuxième femme de sa vie ?

La nouvelle a bouleversé la planète toute entière. Le 9 avril dernier, le palais de Buckingham annonçait, avec un "profond chagrin", la disparition du prince Philip, duc d'Édimbourg. Âgé de 99 ans, le patriarche de la famille royale britannique s'est éteint au terme de soixante-quatorze ans de mariage avec la reine Elizabeth II, pour lequel il fut un "roc" tout au long de leur règne semé d'embûches. Mais si le duc d'Édimbourg a toujours brillé par sa loyauté envers la fille de George VI, il entretenait également une relation solide avec une autre femme. De son nom Penelope Knatchbull (dite Lady Romsey puis Brabourne), cette femme n'était autre que la comtesse de Mountbatten, épouse du filleul du prince Philip, Norton Knatchbull, Lord Romsey.De trente-deux ans la cadette du duc, Penny Eastwood est la fille de Marian Elizabeth Hood et Reginald Wray Frank Eastwood. Elle épouse Norton Knatchbull en 1979, et a avec lui trois enfants : Nicholas, Alexandra et Leonora. En 1991, néanmoins, la benjamine décède à l'âge de cinq ans d'un cancer du rein. C'est en marge de ce drame que Penelope se rapproche du prince Philip, qui s'impose en soutien solide sur lequel se reposer. Leur relation durera trente ans, durant lesquels le duc d'Édimbourg ne cherchera jamais à dissimuler sa complicité avec l'épouse de son filleul.Rumeurs d'infidélité autour du prince PhilipPourtant, la relation du prince Philip et de Penelope Brabourne n'a pas manqué de faire couler de l'encre. Durant plusieurs années, le duc d'Édimbourg fut soupçonné d'infidélité envers la reine Elizabeth II. Ces rumeurs n'ont toutefois jamais été confirmées, et Elizabeth II elle-même a laissé savoir qu'elle n'empêcherait pas Philip de fréquenter d'autres femmes qu'elle. "C'est une perte de temps que d'essayer de changer le caractère d'un homme", confiait la reine d'Angleterre il y a quelques années. Les obsèques du prince Philip auront lieu le 17 avril prochain à la Chapelle Saint-Georges de Windsor. Norton et Penelope Romsey © AFTONBLADET BILD La reine Elizabeth II et le prince Philip © ALPHA AGENCY Le prince Philip et Lady Penny Brabourne © GOFF INF La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Phillip © EXPRESS SYNDICATION Le prince Philip © EXPRESS SYNDICATION La reine Elisabeth II et le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Lady Penny Brabourne © AGENCE Lady Penny Brabourne © AGENCE La reine Elizabeth II et le prince Philip © Agence La reine Elizabeth II et le prince Philip © Mirrorpix La reine Elizabeth II et le prince Philip © Mirrorpix La reine Elizabeth II et le prince Philip © JLPPA La reine Elizabeth II et le prince Philip © AGENCE Hommage au prince Philip © Agence Hommage au prince Philip © Agence La nouvelle a bouleversé la planète toute entière. Le 9 avril dernier, le palais de Buckingham annonçait, avec un "profond chagrin", la disparition du prince Philip, duc d'Édimbourg. Âgé de 99 ans, le patriarche de la famille royale britannique s'est éteint au terme de soixante-quatorze ans de mariage avec la reine Elizabeth II, pour lequel il fut un "roc" tout au long de leur règne semé d'embûches. Mais si le duc d'Édimbourg a toujours brillé par sa loyauté envers la fille de George VI, il entretenait également une relation solide avec une autre femme. De son nom Penelope Knatchbull (dite Lady Romsey puis Brabourne), cette femme n'était autre que la comtesse de Mountbatten, épouse du filleul du prince Philip, Norton Knatchbull, Lord Romsey.De trente-deux ans la cadette du duc, Penny Eastwood est la fille de Marian Elizabeth Hood et Reginald Wray Frank Eastwood. Elle épouse Norton Knatchbull en 1979, et a avec lui trois enfants : Nicholas, Alexandra et Leonora. En 1991, néanmoins, la benjamine décède à l'âge de cinq ans d'un cancer du rein. C'est en marge de ce drame que Penelope se rapproche du prince Philip, qui s'impose en soutien solide sur lequel se reposer. Leur relation durera trente ans, durant lesquels le duc d'Édimbourg ne cherchera jamais à dissimuler sa complicité avec l'épouse de son filleul.Rumeurs d'infidélité autour du prince PhilipPourtant, la relation du prince Philip et de Penelope Brabourne n'a pas manqué de faire couler de l'encre. Durant plusieurs années, le duc d'Édimbourg fut soupçonné d'infidélité envers la reine Elizabeth II. Ces rumeurs n'ont toutefois jamais été confirmées, et Elizabeth II elle-même a laissé savoir qu'elle n'empêcherait pas Philip de fréquenter d'autres femmes qu'elle. "C'est une perte de temps que d'essayer de changer le caractère d'un homme", confiait la reine d'Angleterre il y a quelques années. Les obsèques du prince Philip auront lieu le 17 avril prochain à la Chapelle Saint-Georges de Windsor. Norton et Penelope Romsey © AFTONBLADET BILD La reine Elizabeth II et le prince Philip © ALPHA AGENCY Le prince Philip et Lady Penny Brabourne © GOFF INF La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Phillip © EXPRESS SYNDICATION Le prince Philip © EXPRESS SYNDICATION La reine Elisabeth II et le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence La reine Elisabeth II d'Angleterre et le prince Philip © Agence Le prince Philip © Agence Lady Penny Brabourne © AGENCE Lady Penny Brabourne © AGENCE La reine Elizabeth II et le prince Philip © Agence La reine Elizabeth II et le prince Philip © Mirrorpix La reine Elizabeth II et le prince Philip © Mirrorpix La reine Elizabeth II et le prince Philip © JLPPA La reine Elizabeth II et le prince Philip © AGENCE Hommage au prince Philip © Agence Hommage au prince Philip © Agence
13 avril 2021

Jennifer Aniston bientôt maman ? Révélations fracassantes sur le tournage de l'épisode spécial de Friends

Double bonne nouvelle dans le clan de Friends. Tout d'abord, bien évidemment, la réunion des six amis seize ans après. En raison de la crise sanitaire, le rendez-vous tant attendu de Chandler Bing, Ross Geller, Rachel Green et les autres avait pris un peu de retard, mais il a finalement eu lieu début avril, dans les studios Warner Bros de Burbank. Les fans devront s'armer d'encore un peu de patience avant de pouvoir visionner cet épisode spécial, la date de diffusion n'ayant pas encore été communiquée. En revanche, ils seront ravis d'apprendre que Jennifer Aniston s'apprête à être maman. En effet, l'actrice de 52 ans a profité de ces joyeuses retrouvailles avec le casting pour dévoiler son projet d'adoption, comme le rapporte une source à Closer UK. "Jen a estimé que la réunion était le moment idéal pour annoncer son bébé à toute la bande. Alors que les filles le savaient déjà, car elles se voient régulièrement, elle a pensé que ce serait spécial de l'annoncer aux garçons lorsqu'ils étaient tous ensemble, car elle les voit rarement ces jours-ci en raison de leurs vies chargées et de leurs engagements professionnels." Lancée dans une procédure d'adoption depuis 2020, Jennifer Aniston devrait ramener chez elle une petite fille de l'orphelinat mexicain Casa Hogar Sion d'ici juin. Jennifer Aniston, bientôt maman : elle reçoit le soutien des acteurs de FriendsSans surprise, la nouvelle a été accueillie en fanfare par les stars de la sitcom. "Ils étaient tous ravis lorsqu'elle leur a annoncé la nouvelle, lui donnant des conseils parentaux, qu'elle a dit qu'elle serait heureuse de prendre en charge une fois installée", a révélé la source à Closer UK. Selon le magazine, la meilleure amie de l'actrice, Courteney Cox - qui joue Monica Geller - sera même aux manettes de l'organisation de la baby shower. Jennifer Aniston . © Agence Friends © WARNER BROS Friends © WARNER BROS Friends © Agence Jennifer Aniston © Backgrid USA Jennifer Aniston © STARMAX Jennifer Aniston © Zuma Press Jennifer Aniston © AGENCE Jennifer Aniston © Agence Jennifer Aniston © Agence Jennifer Aniston © Agence Jennifer Aniston © Zuma Press Double bonne nouvelle dans le clan de Friends. Tout d'abord, bien évidemment, la réunion des six amis seize ans après. En raison de la crise sanitaire, le rendez-vous tant attendu de Chandler Bing, Ross Geller, Rachel Green et les autres avait pris un peu de retard, mais il a finalement eu lieu début avril, dans les studios Warner Bros de Burbank. Les fans devront s'armer d'encore un peu de patience avant de pouvoir visionner cet épisode spécial, la date de diffusion n'ayant pas encore été communiquée. En revanche, ils seront ravis d'apprendre que Jennifer Aniston s'apprête à être maman. En effet, l'actrice de 52 ans a profité de ces joyeuses retrouvailles avec le casting pour dévoiler son projet d'adoption, comme le rapporte une source à Closer UK. "Jen a estimé que la réunion était le moment idéal pour annoncer son bébé à toute la bande. Alors que les filles le savaient déjà, car elles se voient régulièrement, elle a pensé que ce serait spécial de l'annoncer aux garçons lorsqu'ils étaient tous ensemble, car elle les voit rarement ces jours-ci en raison de leurs vies chargées et de leurs engagements professionnels." Lancée dans une procédure d'adoption depuis 2020, Jennifer Aniston devrait ramener chez elle une petite fille de l'orphelinat mexicain Casa Hogar Sion d'ici juin. Jennifer Aniston, bientôt maman : elle reçoit le soutien des acteurs de FriendsSans surprise, la nouvelle a été accueillie en fanfare par les stars de la sitcom. "Ils étaient tous ravis lorsqu'elle leur a annoncé la nouvelle, lui donnant des conseils parentaux, qu'elle a dit qu'elle serait heureuse de prendre en charge une fois installée", a révélé la source à Closer UK. Selon le magazine, la meilleure amie de l'actrice, Courteney Cox - qui joue Monica Geller - sera même aux manettes de l'organisation de la baby shower. Jennifer Aniston . © Agence Friends © WARNER BROS Friends © WARNER BROS Friends © Agence Jennifer Aniston © Backgrid USA Jennifer Aniston © STARMAX Jennifer Aniston © Zuma Press Jennifer Aniston © AGENCE Jennifer Aniston © Agence Jennifer Aniston © Agence Jennifer Aniston © Agence Jennifer Aniston © Zuma Press
13 avril 2021

Régime de stars : qu'est-ce que la dangereuse méthode IV Drip Diet de Rihanna ?

Entre ses tournées internationales et ses apparitions sur les tapis rouges, Rihanna se doit d'être en forme pour suivre le rythme. La chanteuse engage notamment de nombreux coachs qui lui font suivre une routine équilibrée et saine. À chaque repas, la jeune femme fait donc attention à ce qu'elle mange en intégrant par exemple dans ses menus des aliments comme des carottes, de la salade, du concombre et des œufs. Cela ne l'empêche pas, cependant, de se faire plaisir à quelques occasions. De plus, pour s'aider, l'interprète de "Diamonds" complète cette routine avec un régime bien particulier appelé "IV Drip Diet".Rihanna et la méthode IV Drip Diet : le régime le plus dangereux ?Pour conserver sa ligne, Rihanna préfère, comme de nombreuses célébrités à Hollywood, adopter un régime plutôt hors du commun. En effet, la chanteuse utilise une méthode appelée l'IV Drip Diet qui consiste à recevoir par intraveineuse une solution liquide nutritive riche en fibres, en vitamines B et C, en magnésium et en calcium. La méthode n'est pas totalement adaptée à tout le monde puisqu'elle était à la base utilisée pour les malades souffrant de malnutrition et d'anorexie sévère.L'utilisation régulière de la perfusion peut aussi entraîner des effets secondaires tels que des ecchymoses, des étourdissements, et même des inflammations des veines. C'est pour cela qu'il est préférable de consulter un médecin et d'instaurer un suivi médical avant de vous lancer ! Outre les nombreux effets secondaires de ce régime, il existe aussi un autre désavantage qui fera pleurer votre porte monnaie. En effet, il faut débourser la modique somme de 300 euros pour recevoir seulement une seule injection. Quand on a les moyens comme Rihanna de s'offrir les soins les plus coûteux, pourquoi se priver ? Rihanna © EXPRESS SYNDICATION Rihanna © FAMEFLYNET Rihanna © Agence - Bestimage Rihanna © Agence Rihanna © OLIVIER BORDE Rihanna © AGENCE Rihanna © CYRIL MOREAU Rihanna © Backgrid USA Rihanna © Charles Guerin Rihanna © Backgrid USA Rihanna © Backgrid USA Rihanna © Backgrid USA Entre ses tournées internationales et ses apparitions sur les tapis rouges, Rihanna se doit d'être en forme pour suivre le rythme. La chanteuse engage notamment de nombreux coachs qui lui font suivre une routine équilibrée et saine. À chaque repas, la jeune femme fait donc attention à ce qu'elle mange en intégrant par exemple dans ses menus des aliments comme des carottes, de la salade, du concombre et des œufs. Cela ne l'empêche pas, cependant, de se faire plaisir à quelques occasions. De plus, pour s'aider, l'interprète de "Diamonds" complète cette routine avec un régime bien particulier appelé "IV Drip Diet".Rihanna et la méthode IV Drip Diet : le régime le plus dangereux ?Pour conserver sa ligne, Rihanna préfère, comme de nombreuses célébrités à Hollywood, adopter un régime plutôt hors du commun. En effet, la chanteuse utilise une méthode appelée l'IV Drip Diet qui consiste à recevoir par intraveineuse une solution liquide nutritive riche en fibres, en vitamines B et C, en magnésium et en calcium. La méthode n'est pas totalement adaptée à tout le monde puisqu'elle était à la base utilisée pour les malades souffrant de malnutrition et d'anorexie sévère.L'utilisation régulière de la perfusion peut aussi entraîner des effets secondaires tels que des ecchymoses, des étourdissements, et même des inflammations des veines. C'est pour cela qu'il est préférable de consulter un médecin et d'instaurer un suivi médical avant de vous lancer ! Outre les nombreux effets secondaires de ce régime, il existe aussi un autre désavantage qui fera pleurer votre porte monnaie. En effet, il faut débourser la modique somme de 300 euros pour recevoir seulement une seule injection. Quand on a les moyens comme Rihanna de s'offrir les soins les plus coûteux, pourquoi se priver ? Rihanna © EXPRESS SYNDICATION Rihanna © FAMEFLYNET Rihanna © Agence - Bestimage Rihanna © Agence Rihanna © OLIVIER BORDE Rihanna © AGENCE Rihanna © CYRIL MOREAU Rihanna © Backgrid USA Rihanna © Charles Guerin Rihanna © Backgrid USA Rihanna © Backgrid USA Rihanna © Backgrid USA
13 avril 2021

On “ment un peu aux Français” : cette nouvelle vive inquiétude sur le Covid dont on n'entend pas parler 

Le mois de mars a été particulièrement meurtrier pour le Brésil. Au total, ce sont plus de 66 000 personnes qui ont perdu la vie au sein de ce pays d'Amérique du Sud à cause du coronavirus, soit un total effrayant de 355 000 morts. Si ces nombres font tristement froid dans le dos, c'est surtout le variant brésilien qui inquiète actuellement les autorités pour les mois à venir. C'est à cause de ce dernier, très contagieux, que de nombreux pays européens ont fait le choix de fermer leurs lignes aériennes avec le Brésil. Une façon de limiter les nouveaux cas et la circulation de ce variant au sein du continent. Interviewé par BFMTV ce mardi 13 avril, Gilles Pialoux a fait part de sa crainte concernant l'arrivée du variant brésilien en France. En effet, l'hexagone n'a pas choisi de fermer ses frontières avec le Brésil. "Il faut aussi imaginer le scénario du pire, quelqu'un qui est très contaminateur et qui ne se sait pas contaminé parce qu'il a fait ce que le gouvernement recommande", a lancé le chef de service des maladies infectieuses et tropicales au sein de l'hôpital parisien de Tenon, en évoquant ainsi à demi-mot l'exigence du test PCR remontant à moins de 72 heures avant le vol en avion, ainsi que le confinement de 7 jours qui est vivement conseillé aux voyageurs après leur arrivée à destination. "On ne peut pas plaisanter avec le variant brésilien", a ajouté Gilles Pialoux, très préoccupé concernant l'évolution de la pandémie.Gilles Pialoux : "Le mot mort a disparu du discours politique"Alors que la France comptabilise déjà plus de 99 000 décès dus au Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire, le chercheur-clinicien a déploré le fait que les membres du gouvernement ne parlent plus ouvertement de "morts". "Le mot a disparu du discours politique", a-t-il regretté, en soulignant le fait que "le président de la République n'a pas prononcé le mot mort, il dit endeuillé". "On ne parle plus des morts, on parle des familles qui vivent des choses tragiques", a précisé Gilles Pialoux, qui a l'impression qu'on "ment un peu aux Français". "Il y a un choix de société qui est un choix politique qui est d'accepter qu'on ait chaque jour un Boeing qui s'écrase, c'est-à-dire plus de 300 décès", a-t-il ajouté, réaliste. Gilles Pialoux © Capture écran BFMTV Morts de Covid en France © Image par Mario Hagen de Pixabay Le variant brésilien © Image par Juraj Varga de Pixabay La France face au variant brésilien © Pixabay Le nombre de morts © Image par Parentingupstream de Pixabay Vaccination en France © Image par Angelo Esslinger de Pixabay Variant brésilien © Image par valelopardo de Pixabay Cas de Covid-19 au Brésil © Image par Miguel Á. Padriñán de Pixabay Emmanuel Macron © Konrad K. Le mois de mars a été particulièrement meurtrier pour le Brésil. Au total, ce sont plus de 66 000 personnes qui ont perdu la vie au sein de ce pays d'Amérique du Sud à cause du coronavirus, soit un total effrayant de 355 000 morts. Si ces nombres font tristement froid dans le dos, c'est surtout le variant brésilien qui inquiète actuellement les autorités pour les mois à venir. C'est à cause de ce dernier, très contagieux, que de nombreux pays européens ont fait le choix de fermer leurs lignes aériennes avec le Brésil. Une façon de limiter les nouveaux cas et la circulation de ce variant au sein du continent. Interviewé par BFMTV ce mardi 13 avril, Gilles Pialoux a fait part de sa crainte concernant l'arrivée du variant brésilien en France. En effet, l'hexagone n'a pas choisi de fermer ses frontières avec le Brésil. "Il faut aussi imaginer le scénario du pire, quelqu'un qui est très contaminateur et qui ne se sait pas contaminé parce qu'il a fait ce que le gouvernement recommande", a lancé le chef de service des maladies infectieuses et tropicales au sein de l'hôpital parisien de Tenon, en évoquant ainsi à demi-mot l'exigence du test PCR remontant à moins de 72 heures avant le vol en avion, ainsi que le confinement de 7 jours qui est vivement conseillé aux voyageurs après leur arrivée à destination. "On ne peut pas plaisanter avec le variant brésilien", a ajouté Gilles Pialoux, très préoccupé concernant l'évolution de la pandémie.Gilles Pialoux : "Le mot mort a disparu du discours politique"Alors que la France comptabilise déjà plus de 99 000 décès dus au Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire, le chercheur-clinicien a déploré le fait que les membres du gouvernement ne parlent plus ouvertement de "morts". "Le mot a disparu du discours politique", a-t-il regretté, en soulignant le fait que "le président de la République n'a pas prononcé le mot mort, il dit endeuillé". "On ne parle plus des morts, on parle des familles qui vivent des choses tragiques", a précisé Gilles Pialoux, qui a l'impression qu'on "ment un peu aux Français". "Il y a un choix de société qui est un choix politique qui est d'accepter qu'on ait chaque jour un Boeing qui s'écrase, c'est-à-dire plus de 300 décès", a-t-il ajouté, réaliste. Gilles Pialoux © Capture écran BFMTV Morts de Covid en France © Image par Mario Hagen de Pixabay Le variant brésilien © Image par Juraj Varga de Pixabay La France face au variant brésilien © Pixabay Le nombre de morts © Image par Parentingupstream de Pixabay Vaccination en France © Image par Angelo Esslinger de Pixabay Variant brésilien © Image par valelopardo de Pixabay Cas de Covid-19 au Brésil © Image par Miguel Á. Padriñán de Pixabay Emmanuel Macron © Konrad K.
13 avril 2021