21/06/22 : LEGISLATIVES 2022

21 juin 2022 à 11h25 - Modifié : 21 juin 2022 à 11h29 par Caroline Delattre

21/06/22 : LEGISLATIVES 2022
21/06/22 : LEGISLATIVES 2022
Crédit: 21/06/22 : LEGISLATIVES 2022

Au lendemain des élections législatives, le Président sans majorité absolue entame le dialogue.

Emmanuel Macron "convie" aujourd’hui et demain à l'Elysée les forces politiques "ayant vocation à constituer un groupe à l'Assemblée".

Il recevra notamment Marine le Pen pour le RN, Christian Jacob pour LR et le communiste Fabien Roussel.

À l'issue du second tour des élections législatives, le camp d'Emmanuel Macron dispose de 245 députés, il lui en aurait fallu 45 de plus pour disposer de la majorité absolue. Des accords ponctuels pourraient être conclus pour voter certaines réformes mais les Républicains ont rejeté hier après-midi toute forme de pacte ou de coalition.

Hier, PS, ECOLOGISTES et PCF ont refusé la proposition de Jean-Luc Mélenchon de créer un groupe unique pour la Nupes à l'Assemblée Nationale.

Sur les 577 députés élus, 302 vont occuper un siège pour la première fois.

Parmi les novices, certains exercent des professions inattendues. 

Au-delà de Rachel Keke, la femme de ménage élue dans la 7e circonscription du Val-de-Marne, face à l'ex-ministre des Sports Roxana Maracineanu, d'autres nouveaux députés exercent des métiers que l'on n'a pas l'habitude de croiser au Palais-Bourbon. Car du point de vue des catégories socio-professionnelles représentées parmi les élus, ce sont les cadres de la fonction publique (75 députés), devant les cadres administratifs et commerciaux d'entreprise (66) et les professions libérales (58), qui restent les plus représentés.

>> Législatives 2022 : quelle Assemblée après le second tour ? Suivez notre direct

Rachel Keke fera partie des nouveaux députés de la Nupes qui vont compter, elle qui s'est dite prête à "faire trembler l'Assemblée". Et elle n'est pas la seule à avoir exercé dans le secteur du nettoyage. Lisette Pollet, 54 ans, élue dans la 2e circonscription de la Drôme, a été salariée d'Elior (où elle a été déléguée CFDT du personnel) puis de Sodexo, où elle a exercé le poste de cheffe d'équipe. Elue conseillère régionale, elle se consacrait depuis novembre 2021 à la politique. Elle rejoint les députés du futur groupe Rassemblement national.

Sébastien Delogu, lui, est le nouveau député Nupes de la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône. Il a été chauffeur de taxi pendant neuf ans et s'est engagé dans la grève de sa profession contre Uber, en 2016. Il a rejoint La France insoumise en 2017 et il se défend de l'étiquette de "chauffeur attitré de Jean-Luc Mélenchon" : "Je ne suis pas un chauffeur, je suis un militant avant tout", confie-t-il.

Jorys Bovet, lui, est bien chauffeur. Chauffeur-livreur, plus exactement. A 29 ans, ce novice en politique engagé pour le RN est élu député de la 2e circonscription de l'Allier.

Autre profil inattendu : celui d'Antoine Villedieu. A 33 ans, le nouveau député RN de la 1re circonscription de Haute-Saône a déjà une carrière professionnelle derrière lui : en boxe anglaise et surtout en MMA, où "Nino" est double champion du monde WFC. Devenu fonctionnaire de police à Besançon, il est délégué départemental du RN depuis mai 2020.

Le nouveau député de la 5e circonscription de l'Isère ne porte pas les mêmes couleurs et a été élu pour la Nupes : Jérémie Iordanoff, 39 ans, est artiste peintre abstrait. Il est aussi secrétaire national adjoint d'Europe Ecologie Les Verts depuis 2019.

Dans la 3e circonscription du Haut-Rhin, c'est un pompier, qui entre à l'Assemblée. Didier Lemaire, 46 ans, l'a emporté sous la bannière d'Horizons de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe. Il est l'un des vice-présidents de la communauté de communes du Sundgau.

Sur les bancs de la majorité présidentielle, on trouvera un producteur de pommes bio, Éric Martineau, 54 ans, élu sous l'étiquette Ensemble-MoDem dans la 3e circonscription de la Sarthe.

Un peu plus à l'ouest, en Ille-et-Vilaine, Mathilde Hignet, 29 ans, est ouvrière agricole en ferme biologique après avoir travaillé dans un Ehpad. Elle est élue députée Nupes de la 4e circonscription.

Pierrick Berteloot, 23 ans, est matelot pour une compagnie qui assure les liaisons Transmanche. Il était aussi conseiller municipal RN à Bourbourg, près de Dunkerque, et conseiller régional des Hauts-de-France. Il est désormais députe de la 15e circonscription du Nord.

Dans l'Eure, c'est une agente de maintenance, Katiana Levavasseur, 52 ans, qui s'est imposée dans la 2e circonscription. Elle assure qu'elle défendra "l'emploi des petites mains de France, qui comme moi se lèvent 

de bonne heure le matin". Elle est conseillère municipale RN du Neubourg.

La nouvelle députée de la 5e circonscription de l'Hérault, Stéphanie Galzy, 41 ans, travaille à la Banque Postale, où elle contractuelle depuis quelques mois. Elle qui a continué à travailler pendant la campagne a prévu de démissionner pour exercer son mandat.

En passant de 8 à 89 députés, le Rassemblement national a signé une progression historique au palais Bourbon.

Le Var fournit le plus gros contingent pour un département, avec 7 députés RN sur 8 possibles. 

Dans les AM, ils sont 3 : Alexandra Masson, avocate niçoise dans la 4ème circonscription. L’ex épouse d’Olivier Bettati a battu la député sortante LREM Alexandra Ardisson.

Bryan Masson, 25 ans sera l’un des plus jeunes député au sein du Palais Bourbon. Conseiller municipal à St Laurent du Var, il a battu le maire de la Colle sur Loup, Jean-Bernard Mion.

Lionel Tivoli a battu de son côté le député macroniste Loic Dombreval. Il siège au conseil municipal de Vallauris. 

Législatives 2022: qui sont les 9 nouveaux députés des Alpes-Maritimes? On récapitule

1re circonscription

Éric Ciotti est arrivé en tête du second tour des élections législatives et retient ainsi son siège à l’Assemblée nationale qu’il occupe depuis 2007.

Le candidat des Républicains a obtenu au second tour des élections législatives 56,33% des voix face à Graig Monetti, candidat de la majorité présidentielle et adjoint au maire de Nice, soutenu par Christian Estrosi.

2e circonscription

Onde de choc dans la 2e circonscription des Alpes-Maritimes, où le candidat RN, Lionel Tivoli, l’emporte au second tour des élections législatives.

Avec 51,65%, il devance le député sortant de la majorité présidentielle, Loïc Dombreval. Une circonscription où l’abstention s’est élevée à 56,21%.

3e circonscription

Philippe Pradal est le nouveau député de la 3e circonscription des Alpes-Maritimes. L’adjoint au maire de Nice délégué aux Finances a recueilli 57,39% des suffrages face à Enzo Giusti (Nupes).

4e circonscription

Alexandra Masson, candidate du RN, a obtenu 56,20% des voix au second tour face à la députée sortante Alexandra Valetta Ardisson (Ensemble), à 43,80%.

5e circonscription

Christelle D'Intorni, candidate Les Républicains, a obtenu 57,54% des voix, contre Marine Brenier, qui a récolté 42,46% des voix, avec un taux de participation de 40,9%.

Les électeurs ont donc préféré la fidélité aux Républicains plutôt qu’à leur députée sortante: Marine Brenier ex-LR était passée sous le giron de la majorité présidentielle sur la dernière ligne droite.

Sa défaite est aussi celle de son mentor, Christian Estrosi, dans son duel à distance avec Éric Ciotti, qui a poussé Christelle d’Intorni sur le devant de la scène politique locale.

6e circonscription

Bryan Masson (RN) a été élu dans la 6e circonscription des Alpes-Maritimes. Il l'emporte face à Jean-Bernard Mion, représentant la majorité présidentielle.

Le candidat soutenu par Marine Le Pen a obtenu 51,35% des voix contre 48,65% au candidat Ensemble!.

7e circonscription

Eric Pauget a été réélu dimanche soir député de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes. Il s’est imposé(e) avec 58,85 % des voix devant Eric Mèle (Ensemble).

Eric Pauget, député LR de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes. Photo Sébastien Botella.

8e circonscription

Alexandra Martin (LR) a été élue avec près de 70% des voix. Elle a battu Jean-Valéry Desens, candidat de la majorité présidentielle (30,73%).

9e circonscription

Michèle Tabarot a été réélue dimanche soir députée de la 9e circonscription des Alpes-Maritimes. Elle s’est imposée avec 63,21 % des voix devant Franck Galbert (RN).