Actualités

COVID-19 : 50% DES CONTAMINATIONS DUES AU VARIANT ANGLAIS DANS LES ALPES-MARITIMES (selon l'Ars)

17 février 2021 à 08h18 Par Philippe MULLER
Dr MATTEO VASSALLO CHEF DU SERVICE D'INFECTIOLOGIE A L'HOPITAL DE CANNES
Crédit photo : CANNES RADIO

Sur le front de la Covid-19, on dénombre un peu plus de 26 000 hospitalisations en France dont 3 300 en réanimation, 350 décès en 24 heures et 19 500 nouvelles contaminations.

Dans les Alpes-Maritimes, une centaine de patients sont en soins intensifs pour un total de 700 hospitalisations.

Des chiffres élevés mais qui n’explosent pas 1 mois et demi après l’instauration du couvre-feu à 18h et sans reconfinement. L’épidémie reste donc sous contrôle.

Mais les variants plus contagieux qui représentent la moitié des contaminations dans notre département (selon les chiffres de l’ARS) inquiètent les spécialistes.

Le taux d’incidence reste le plus élevé de France. Selon

l’Inserm on risque d’atteindre 25 000 admissions par semaine dans les hôpitaux d’ici la fin mars.

Le plan blanc sera activé dans tous les établissements de santé dès demain.

La consigne est d’augmenter le nombre de lits de réanimation.

 

Itw de Matteo Vassallo, Chef du service d’infectiologie de l’hôpital de Cannes-Simone Veil.


 Nice Matin dévoile aujourd’hui une enquête menée sur les décès liés au COVID-19 au sein du CHU de Nice en 2020.

141 personnes au total sont mortes du coronavirus, principalement des patients âgés de plus de 75 ans et fragiles. L’étude dénombre 6 décès chez les moins de 65 ans tous atteints de comorbidités sévères et aucun chez les moins de 45 ans.

Notez également que plusieurs classes sont fermées suite à des cas de Covid. Une classe au collège Emile Roux au Cannet et 2 classes à l’école du Moulin Neuf à Biot. Dans cette école maternelle, des cas du variant sud-africain ont été détectés.