Actualités

COVID-19: LE PREFET PREND DE NOUVELLES MESURES POUR FREINER LA CIRCULATION DU VIRUS

15 septembre 2020 à 09h37 Par Philippe MULLER
Crédit photo : PREFECTURE DES ALPES MARITIMES

De nouvelles mesures viennent d’être prises pour freiner la propagation du Covid-19 dans les Alpes-Maritimes toujours classé en « zone rouge ».

Le Préfet Bernard Gonzalez impose la fermeture des snacks et épiceries de nuit à 1 heure du matin dans les grandes villes et 23 heures dans les communes de moins de 2 000 habitants. Le port du masque reste obligatoire partout en ville, 18 communes sont concernées dont Cannes, Nice, Antibes, Grasse, Le Cannet, Mandelieu, Mougins… Le préfet déconseille les soirées d’intégration étudiantes et scrute avec attention la situation dans les Ehpad où le nombre de cas positifs est en hausse : 27 personnes dont 21 résidents à la maison de retraite Tiers Temps au Cannet et 33 cas positifs sur 70 résidents dans l’Ehpad Floribunda à Mandelieu.

La situation devient préoccupante admet le Préfet qui devrait prendre des mesures de protection supplémentaires notamment concernant les visites suspendues dans les Ehpad contaminés.

Pour les événements culturels, la jauge est rabaissée à 4 000 personnes, ce sera le cas début octobre pour le Festival du livre de Mouans-Sartoux, Les voiles d’Antibes sont maintenues ainsi que le concert de Barbara Hendricks dimanche prochain au palais des festivals et CannesSeries en octobre.

 

 

En termes de bilan, on dénombre deux décès liés au coronavirus ces dernières 24 heures dans les AM, 15 patients en réanimation, 53 hospitalisations et 144 nouvelles contaminations. Une trentaine de clusters ont été identifiés principalement dans les entreprises et les établissements médico-sociaux.

 

Le taux de positivité est de 7,8% dans notre département alors qu'il n'est que de 7,4 dans la région PACA.

Près de 4.000 tests sont réalisés chaque jour dans les Alpes-Maritimes

 

·        La moyenne d'âge des personnes positives au Covid-19 approche les 40 ans contre 37 à la mi-août


Dans les Bouches du Rhône, Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs et sur les plages, limitation des visites dans les Ehpad, jauge à 1.000 personnes dans les salles de spectacle...

La plupart des grands événements qui étaient prévus dans les jours et les semaines à venir ont également été annulés notamment la Foire de Marseille.

 
La rentrée universitaire n'échappe pas au rebond épidémique. Des cas de Covid-19, "majoritairement liés à des rassemblements privés", ont été recensés dans une dizaine d'établissements de l'enseignement supérieur  conduisant à la suspension des cours en présentiel.

Selon le syndicat étudiant Unef, il s'agit de 13 établissements : "Sciences Po Reims, l'Ecole des mines de Nancy, l'Ecole centrale à Lyon, l'ICAM à Toulouse, l'université de Nantes en 2e et 3e années de médecine, Sciences Po Lille, l'université catholique de Lille, l'IAE de Marseille, l'université d'Amiens, l'université Rennes I, l'université de Nice, de Poitiers et de Bordeaux." Des contaminations qui, selon le ministère qui a reçu lundi les associations étudiantes représentatives, seraient "majoritairement liées à des rassemblements privés (soirée étudiante, privatisation de bars...)".