Actualités

LE GOUVERNEMENT SERRE LA VIS POUR LUTTER CONTRE LE REBOND DU COVID-19

24 septembre 2020 à 10h30 Par Philippe MULLER
Fermeture samedi des bars et restaurants à Marseille et dans sa métropole
Ils fermeront également à Nice dès 22h à partir de lundi

Le gouvernement prend de nouvelles restrictions sanitaires pour lutter contre la progression du coronavirus : plus de 13 000 nouveaux cas hier.

Les bars et restaurants fermeront à partir de samedi dans les zones d’alerte maximale

Ce sera le cas pour la métropole d’Aix-Marseille et en Guadeloupe pour deux semaines au moins. A Nice, bars et restaurants devront fermer dès 22 heures, la préfecture doit préciser aujourd’hui le protocole en vigueur pour une quinzaine de jours. La ville passe donc en alerte renforcée.

Ce n’est pas encore le cas pour le reste des Alpes-Maritimes.

Les annonces du Ministre de la Santé, Olivier Véran ont déjà provoqué la colère et l’incompréhension des professionnels de la restauration et des élus. Le président de la Région, Renaud Muselier, qualifie cette décision de punition collective sans concertation et de quasi-reconfinement pour un secteur déjà durement touché par la crise sanitaire.

Ces nouvelles mesures visent à réduire le niveau de tension hospitalière dans les services de réanimation.

A Marseille, le taux d’incidence du virus dépasse 250 cas hebdomadaires pour 100 000 habitants.

 

Les théâtres et cinémas ne sont pas concernés par cette mesure drastique.

Paris et la petite couronne, ainsi que les métropoles de Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble et Montpellier sont placées en zone d'"alerte renforcée". Elles rejoignent celles de Bordeaux, Lyon et Nice, qui se trouvaient déjà dans cette catégorie.

Il s'agit des territoires dans lesquels le taux d'incidence dépasse les 150 cas pour 100 000 habitants et où le taux d'incidence chez les personnes âgées dépasse le seuil des 50 cas pour 100 000 habitants. 69 départements sont en alerte.

La jauge des rassemblements publics est ramenée à 1 000 personnes. Les grands événements déclarés, comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes, seront interdits à partir de lundi. Les fêtes, mariages, tombolas, anniversaires et communions devront réunir moins de trente personnes.

 Dans l'espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes sont prohibés.


Salles de sport, gymnases, salles des fêtes ou encore salles polyvalentes seront également fermées.