Actualités

NICE A NOUVEAU FRAPPEE PAR UNE ATTAQUE TERRORISTE: 3 MORTS DANS LA BASILIQUE NOTRE DAME EN PLEIN CENTRE VILLE

30 octobre 2020 à 10h46 Par Philippe MULLER
Crédit photo : LAURENT CHAMPENOIS

Nice à nouveau frappée par une attaque terroriste.

 

Trois personnes ont été tuées hier matin à l’arme blanche par un homme à l’intérieur de la basilique Notre Dame avenue Jean Médecin.

Une femme de 60 ans a été à moitié décapitée, le sacristain Vincent Loques, 55 ans, a été égorgé, une autre femme de 44 ans a succombé à ses blessures après s’être réfugiée dans un restaurant.

L'assaillant, un Tunisien de 21 ans, inconnu des services de police et arrivé en France il y a quelques jours à peine en provenance de Lampedusa, a été neutralisé par la police municipale. Blessé par balles, il a été transporté à l'hôpital, où il a été admis en réanimation. Il aurait agi seul. Mais un présumé complice de 47 ans a été interpellé hier soir. Il aurait fourni un téléphone portable au terroriste.

 

Le Président de la République est arrivé à la Basilique Notre-Dame peu après 14 heures. Il s'est notamment entretenu avec les forces de l'ordre avant une prise de parole durant laquelle il a adressé le soutien et la solidarité de la Nation aux catholiques et à la ville de Nice, avant de prôner "l'unité de la communauté nationale" tout en promettant la fermeté et le déploiement de 4.000 militaires supplémentaires dans le cadre de l'opération Sentinelle.

 

Le parquet antiterroriste a été saisi. Des policiers de la Sdat (sous-direction antiterroriste) de Paris, de la DGSI (Direction générale de sécurité intérieure) et de la PJ de Marseille viennent en renfort de la PJ Nice, à qui l'enquête a également été confiée.

Le plan Vigipirate va être porté au niveau "urgence attentat sur l'ensemble du territoire", a annoncé Jean Castex aux députés.

Les églises de France ont sonné le glas à l'unisson, sur les coups de 15 heures, pour rendre hommage aux victimes.

Le plan Vigipirate est porté au niveau "urgence attentat", soit le plus haut. 7 000 soldats de l’opération Sentinelle sont déployés sur tout le territoire notamment pour surveiller les églises et édifices religieux.

 

Le procureur national antiterroriste a apporté des précisions hier soir sur les faits et le profil de l’assaillant qui était inconnu des services de renseignements"

Jean-François Ricard : conférence de presse

 

On écoute la réaction de l’évêque Eric de Moulins Beaufort, président de la conférence des évêques de France ; il est au micro de Manon Aversa