Actualités

NOUVELLES RESTRICTIONS SANITAIRES DANS LES AM: CONFINEMENT LE WEEK-END, PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE ET FERMETURE DES COMMERCES DE PLUS DE 5 000 M2

23 février 2021 à 07h32 Par Philippe MULLER
POLYGONE RIVIERA

A LA UNE ce matin, les nouvelles mesures pour freiner la progression inquiétante du Covid-19 dans les Alpes-Maritimes.

Le littoral et le proche arrière-pays seront confinés lors des deux prochains week-ends, dans une zone qui s'étend de Menton à Théoule-sur-Mer et qui grimpe jusqu’à Gourdon,Vence ou Berre les Alpes. En tout 63 communes.

Le haut-pays et ses vallées échappent à ce confinement partiel et inédit en France.

Les déplacements seront donc limités à compter de vendredi 18 heures et jusqu’à lundi 6 heures du matin. Sur le modèle du premier confinement.

Vous pourrez aller vos courses alimentaires, vous rendre à un rendez-vous médical, sortir votre animal de compagnie et pratiquer une activité sportive ou une promenade dans un rayon de 5 kilomètres autour de chez vous et pendant 1 heure. Certains déplacements professionnels seront aussi autorisés. En semaine, le couvre-feu reste inchangé.

Les touristes en vacances sur la côte d’azur pourront rentrer chez eux avec l’attestation et les retours de vacances seront bien entendu possibles avec un justificatif comme un billet d’avion et de train.

 

 

 

 

 

Ces mesures s’accompagnent de la fermeture à compter d’aujourd’hui et pendant 15 jours, des commerces de plus de 5 000 mètres carrés, sauf les  pharmacies et commerces alimentaires. Nice Etoile et Polygone Riviera ferment leurs portes mais le click and collect restera possible.

Pour les commerces de plus de 400 m2, la jauge passera de 10 à 15 mètres carrés par visiteur. Le préfet, qui a appelé à ce que les gestes barrières soient "appliqués très strictement", a notamment demandé "aux exploitants de commerce" concernés "de se doter d'un médiateur Covid" chargé de faire respecter les règles.

 

Notez aussi que vous ne pourrez pas faire de shopping le week-end ni aller chez le coiffeur. Les commerces s’attendent à une nouvelle chute de leur chiffre d’affaires.

 

 

Dans le même temps, les contrôles se renforcent avec la frontière italienne et à l’aéroport de Nice. C’était le cas dès hier avec une centaine de passagers contrôlés et testés à leur descente d’avion en provenance de Tunis.

 

Le port du masque devient obligatoire dans tout le département. Un certain relâchement a été constaté ces dernières semaines en ville.

Le préfet des AM a annoncé également hier une  "accélération" de la campagne de vaccination.

Ainsi, 4 500 doses du vaccin Pfizer seront réceptionnées dans les prochains jours.

La possibilité de se faire vacciner sera offerte aux personnes âgées de 59 à 64 ans et souffrant de comorbidités : dans cet objectif, de nombreuses doses du vaccin d'AstraZeneca doivent être envoyées dans les Alpes-Maritimes où seulement 1,5% des habitants ont été vaccinés.

L'annonce de ces nouvelles restrictions intervient alors que le taux d'incidence dans les Alpes-Maritimes  est de 588 pour 100 000 habitants, soit un chiffre trois fois supérieur à la moyenne nationale. 1 cas sur 2 en moyenne est lié au variant anglais plus contagieux.

La tension reste forte dans les hôpitaux avec 106 patients en réanimation et 43 nouvelles admissions.

La barre symbolique des 1000 morts du Covid depuis mars dernier vient d’être franchie dans notre département.

A Nice, les soignants observent "un rajeunissement des patients hospitalisés" pour cause de Covid-19, explique à l'AFP Michel Carles, chef du service infectiologie du CHU de Nice, en première ligne dans la zone la plus touchée de France métropolitaine.