Actualités

REOUVERTURE DES COMMERCES LE 28 NOVEMBRE. DES CINEMAS ET DES THEATRES LE 15 DECEMBRE MAIS FERMETURE DES RESTAURANTS JUSQU'AU 20 JANVIER

25 novembre 2020 à 16h09 Par Philippe MULLER
Crédit photo : CAPTURE ECRAN TMC

Emmanuel Macron dévoile le calendrier du déconfinement soumis aux bonnes conditions sanitaires

"Un cap, un calendrier en 3 étapes et des perspectives.

Le pic de la 2 ème vague épidémique est passé, le confinement va donc s’alléger à partir de samedi.

Emmanuel Macron a dévoilé hier soir les principales mesures pour notre quotidien.

Tous les commerces vont donc rouvrir dès samedi avec des conditions sanitaires strictes et jusqu’à 21 heures au plus tard( Boutiques de vêtements, chausseurs, bijoutiers, jouets, libraires, coiffeurs…). Ils pourront rester ouverts le dimanche.

Les déplacements pour motifs de promenade ou activité physique en extérieur seront désormais permis dans un rayon de 20 km autour de votre domicile et pendant 3 heures. Mais l’attestation de sortie reste obligatoire. Réouverture également des bibliothèques.

Par ailleurs, les activités extra-scolaires seront de nouveau autorisées, tout comme les offices religieux, qui seront néanmoins limités à 30 personnes.

A partir du 15 décembre, le confinement sera levé si le nombre de nouvelles contaminations journalières reste inférieur à 5 000, et si le nombre de personnes en réanimation pour Covid-19 est compris entre 2 500 et 3 000. 

Nous pourrons à nouveau nous déplacer sans attestation de régions en régions et passer Noël en famille en respectant les gestes barrières, le port du masque à l’intérieur avec des personnes fragiles et en évitant les grands rassemblements.

Un couvre-feu entrera en vigueur sur l'ensemble du territoire entre 21 heures et 7 heures du matin, sauf les soirs des 24 et 31 décembre. Les rassemblements sur la voie publique resteront néanmoins interdits ces soirs-là.


Le 15 décembre, les cinémas, salles de théâtres et musées pourront accueillir du public avec un protocole sanitaire strict : port du masque obligatoire tout au long des séances et représentations, et la condamnation d'un fauteuil entre chaque groupe de six personnes maximum venant ensemble. Et ce jusqu'à mille personnes, a précisé hier soir le cabinet de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. Un système d’horodatage sera mis en place pour les séances du soir( nous aurons l’occasion d’en reparler).

En revanche, "les grands rassemblements" resteront interdits, ainsi que "tous les rassemblements festifs dans les lieux dédiés". 


A partir du 20 janvier, si les chiffres de l'épidémie continuent de baisser, les salles de sport et les restaurants pourront enfin rouvrir. Rien par contre pour les bars et les discothèques. Les stations de ski pourront aussi fonctionner. Mais coup dur pour les professionnels qui misaient sur les vacances de Noël. Le président du département, Charles Ange Ginésy, juge incompréhensible cette décision.

Par ailleurs, les lycées pourront à nouveau accueillir l'ensemble des élèves. A partir du 3 février, ce seront les universités qui pourront reprendre dans les mêmes conditions.

Début janvier, aucun test ne devra mettre plus de 24 heures entre la demande et son résultat", tandis que "les tests antigéniques seront utilisés massivement", en particulier pour "des personnes ayant des symptômes, ou quand il faudra dépister rapidement" comme dans les écoles ou les maisons de retraite.

Il faudra par ailleurs utiliser l'application TousAntiCovid, déjà téléchargée par "10 millions" de personnes, "partout où nous nous rassemblons". 

Enfin, il a prévenu qu'il faudrait être "plus contraignant vis-à-vis de ceux qui ont le virus", afin qu'ils respectent leur isolement, sans donner plus de détails.

Une campagne de vaccination sera déployée dès la fin décembre, mais le vaccin ne sera pas obligatoire.

Dès qu’il sera validé par les autorités sanitaires, les personnes fragiles seront vaccinées en priorité.

De nouvelles mesures de soutien face à la crise économique qui va sans doute s’aggraver vont être prises.

Tous les établissements qui resteront fermés administrativement jusqu’au 20 janvier (restaurants, bars, discothèques) se verront verser 20% du chiffre d'affaires de l'année 2019, si cette option est préférable pour eux aux 10 000 euros du fonds de solidarité déjà annoncés, a promis le chef de l’Etat.

Par ailleurs, la situation critique des saisonniers, des extras, des précaires et des jeunes fera l'objet d'une "réponse exceptionnelle" qui sera présentée dans les prochains jours.

Le chef de l'Etat a également annoncé qu'il avait demandé au gouvernement de "préparer une stratégie pour prendre en compte les conséquences psychologiques de la pandémie et des différents confinements", citant notamment l'isolement des personnes âgées en maisons de retraite, ou des personnes handicapées.

Enfin, le chef de l’Etat a indiqué qu'il fallait "redoubler de vigilance pour prévenir et répondre aux violences faites aux femmes et aux enfants" durant le confinement.

Pour rappel, il existe deux numéros gratuits qui peuvent être joints pour signaler ces faits, respectivement le 3919 et le 119. C’est aujourd’hui la journée international de lutte contre les violences conjugales.